Le Western américain : Parcours chronologique III 1955-1959

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Le Western américain : Parcours chronologique III 1955-1959

Messagepar Jeremy Fox » 6 juil. 12, 23:23

137 films chroniqués dans cette partie : 418 films chroniqués au total


Image



Le Topic sur la première partie du parcours : 1930 / 1949

Le Topic sur la deuxième partie du parcours : 1950 / 1954


1955 RESUME DE L'ANNEE

* Le Trésor des collines rouges (The Treasure of Ruby Hills) : Frank McDonald :arrow: Page 1 (3.5/10)
* Le Souffle de la Violence (The Violent Men) : Rudolph Mate :arrow: Page 1 (5.5/10)
* Dix Hommes à Abattre (Ten Wanted Men) : Bruce Humberstone :arrow: Page 2 (5.5/10)
* L’Aventure Fantastique (Many Rivers to Cross) : Roy Rowland :arrow: Page 2 (2.5/10)
* Je suis un Aventurier (The Far Country) : Anthony Mann :arrow: Page 2 (9.5/10)
* La Plume Blanche (White Feather) : Robert D. Webb :arrow: Page 4 (6/10)
* Le Fleuve de la Dernière Chance (Smoke Signal) : Jerry Hopper :arrow: Page 4 (6.5/10)
* Le Juge Thorne fait sa loi (Stranger on Horseback) : Jacques Tourneur :arrow: Page 5 (6/10)
* L’Homme qui n’a pas d’étoiles (Man without a Star) : King Vidor :arrow: Page 5 (7/10)
* Les Rodeurs de l’aube (Rage at Dawn) : Tim Whelan :arrow: Page 6 (4/10)
* Le Grand Chef (Chief Crazy Horse) : George Sherman :arrow: Page 7 (3/10)
* Tornade sur la ville (The Man from Bitter Ridge) : Jack Arnold :arrow: Page 7 (2.5/10)
* Une Etrangère dans la Ville (Strange Lady in Town) : Mervyn LeRoy :arrow: Page 8 (2.5/10)
* Cinq Fusils à l’Ouest (Five Guns West) : Roger Corman :arrow: Page 8 (5.5/10)
* Amour, fleur sauvage (Shotgun) : Lesley Selander :arrow: Page 8 (6.5/10)
* A l'Ombre des Potences (Run for Cover) : Nicholas Ray :arrow: Page 8 (5.5/10)
* La Révolte des Seminoles (Seminole Uprising) de Earl Bellamy :arrow: Page 8 (5/10)
* Horizons Lointains (The Far Horizons) : Rudolph Mate :arrow: Page 8 (3/10)
* Davy Crockett (Davy Crockett, King of the Wild Frontier) : Norman Foster :arrow: Page 8 (1.5/10)
* La Furieuse Chevauchée (Tall Man Riding) : Lesley Selander :arrow: Page 9 (5.5/10)
* Un Jeu Risqué (Wichita) : Jacques Tourneur :arrow: Page 9 (7.5/10)
* L’Homme du Kentucky (The Kentuckian) : Burt Lancaster :arrow: Page 10 (5/10)
* L’Homme de la Plaine (The Man from Laramie) : Anthony Mann :arrow: Page 10 (8.5/10)
* Le Mariage est pour demain (Tennessee’s Partner) : Allan Dwan :arrow: Page 11 (8/10)
* Les Implacables (The Tall Men) : Raoul Walsh :arrow: Page 12 (7/10)
* Fort Yuma : Lesley Selander :arrow: Page 13 (4.5/10)
* Oklahoma : Fred Zinnemann :arrow: Page 13 (2.5/10)
* L'Homme Traqué (A Man Alone) : Ray Milland :arrow: Page 14 (6.5/10)
* Le Trésor de Pancho Villa (The Treasure of Pancho Villa) : George Sherman :arrow: Page 14 (3/10)
* L’Homme au fusil (Man with a Gun) : Richard Wilson :arrow: Page 16 (6.5/10)
* Top Gun : Ray Nazarro :arrow: Page 17 (6.5/10)
* La Charge des Tuniques bleues (The Last Frontier) : Anthony Mann :arrow: Page 17 (7.5/10)
* Ville sans loi (A Lawless Street) : Joseph H. Lewis :arrow: Page 18 (6/10)
* Les Forbans (The Spoilers) : Jesse Hibbs :arrow: Page 18 (4/10)
* La Rivière de nos amours (The Indian Fighter) : Andre De Toth :arrow: Page 19 (8.5/10)


1956 RESUME DE L'ANNEE

* Crépuscule sanglant (Red Sundown) : Jack Arnold :arrow: Page 20 (6/10)
* Comanche : George Sherman :arrow: Page 20 (1.5/10)
* La Prisonnière du Désert (The Searchers) : John Ford :arrow: Page 22 (8.5/10)
* La Proie des hommes (Raw Edge) : John Sherwood :arrow: Page 24 (1/10)
* La Loi de la prairie (Tribute to a bad man) : Robert Wise :arrow: Page 24 (7/10)
* L'Attaque de Fort Douglas (Mohawk) : Kurt Neumann :arrow: Page 24 (4/10)
* L’Homme de Nulle Part (Jubal): Delmer Daves :arrow: Page 25 (7.5/10)
* Coup de Fouet en retour (Backlash) : John Sturges :arrow: Page 27 (6.5/10)
* La Dernière Chasse (The Last Hunt) : Richard Brooks :arrow: Page 27 (8/10)
* Le Shérif (The Proud Ones) : Robert D. Webb :arrow: Page 29 (7.5/10)
* 24 heures de terreur (A Day of Fury) : Harmon Jones :arrow: Page 29 (6.5/10)
* L’Or et l’Amour (Great Day in the Morning): Jacques Tourneur :arrow: Page 29 (6/10)
* La Corde est prête (Star in the Dust) : Charles F. Haas :arrow: Page 29 (5.5/10)
* Les Années Sauvages (The Rawhide Years) : Rudolph Mate :arrow: Page 30 (6/10)
* Les Collines nues (The Naked Hills) : Josef Shaftel :arrow: Page 30 (0/10)
* La Première Balle Tue (The Fastest Gun Alive) : Russell Rouse :arrow: Page 31 (3.5/10)
* Guet-apens chez les Sioux (Dakota Incident) : Lewis R. Foster :arrow: Page 32 (7/10)
* Sept Hommes à Abattre (Seven Men from now) : Budd Boetticher :arrow: Page 33 (9/10)
* Collines Brulantes (The Burning Hills) : Stuart Heisler :arrow: Page 34 (2.5/10)
* L'Homme de San Carlos (Walk the Proud Land) : Jesse Hibbs :arrow: Page 35 (6/10)
* La Dernière Caravane (The Last Wagon) : Delmer Daves :arrow: Page 37 (8.5/10)
* Les Dernières heures d'un bandit (Showdown at Abilene) : Charles F. Haas :arrow: Page 37 (5.5/10)
* Les Piliers du Ciel (Pillars of the Sky): George Marshall :arrow: Page 38 (5.5/10)
* Le Tueur et la belle (Man from Del Rio) : Harry Horner :arrow: Page 38 (5.5/10)
* Le Cavalier du Crépuscule (Love me Tender) : Robert D. Webb :arrow: Page 38 (5.5/10)
* La Vengeance de l'indien (Reprisal!) : George Sherman :arrow: Page 38 (7/10)
* Gun the Man Down : Andrew V. McLaglen :arrow: Page 38 (6/10)
* La Mission du Capitaine Benson (Seventh Cavalry) : Joseph H. Lewis :arrow: Page 39 (5/10)
* Le Roi et Quatre Reines (The King and Four Queens) : Raoul Walsh :arrow: Page 39 (6/10)


1957 RESUME DE L'ANNEE

* Le Pays de la Haine (Drango) : Hal Bartlett :arrow: Page 40 (4/10)
* Une Arme pour un Lâche (Gun for a Coward) : Abner Biberman :arrow: Page 40 (6/10)
* Le Traquenard des sans-lois (Utah Blaine) : Fred F. Sears :arrow: Page 40 (6/10)
* Terre sans pardon (Three Violent People) : Rudolph Mate :arrow: Page 40 (4/10)
* Les Loups dans la Vallée (The Big Land) : Gordon Douglas :arrow: Page 40 (6.5/10)
* Les Tambours de la guerre (War Drums) : Reginald LeBorg :arrow: Page 40 (1.5/10)
* Le Brigand bien aimé (The True Story of Jesse James) : Nicholas Ray :arrow: Page 40 (3/10)
* Le Fort de la Dernière Chance (The Guns of Fort Petticoat) : George Marshall :arrow: Page 41 (5/10)
* The Iron Sheriff : Sidney Salkow :arrow: Page 41 (1/10)
* L’Homme de l’Arizona (The Tall T) : Budd Boetticher :arrow: Page 43 (8/10)
* La Chevauchée du Retour (The Ride Back) : Allen H. Miner :arrow: Page 43 (6.5/10)
* La Ville de la vengeance (The Restless Breed) : Allan Dwan :arrow: Page 44 (6/10)
* Fureur sur l’Oklahoma (The Oklahoman) : Francis D. Lyon :arrow: Page 44 (3/10)
* Règlements de Comptes à OK Corral (Gunfight at Ok Corral) : John Sturges :arrow: Page 45 (8.5/10)
* Trooper Hook : Charles Marquis Warren :arrow: Page 47 (1/10)
* Terreur dans la vallée (Gun glory) : Roy Rowland :arrow: Page 48 (6/10)
* Le Survivant des Monts Lointains (Night Passage) : James Neilson :arrow: Page 49 (6/10)
* Valerie : Gerd Oswald :arrow: Page 49 (1/10)
* Trois heures dix pour Yuma (3 :10 to Yuma) : Delmer Daves :arrow: Page 50 (9/10)
* Quarantes Tueurs (Forty Guns) : Samuel Fuller :arrow: Page 51 (5.5/10)
* Le Jugement des Flèches (Run of the Arrow) : Samuel Fuller :arrow: Page 51 (5.5/10)
* Quantez, leur dernier repaire (Quantez) : Harry Keller :arrow: Page 51 (3/10)
* L'Homme au bandeau noir (Black Patch) : Allen H. Miner :arrow: Page 53 (6/10)
* Du Sang dans le Désert (The Tin Star) : Anthony Mann :arrow: Page 53 (7/10)
* Joe Dakota : Richard Bartlett :arrow: Page 54 (7.5/10)
* L'ultime chevauchée (Raiders of Old California) : Albert C. Gannaway :arrow: Page 55 (5/10)
* Décision à Sundown (Decision at Sundown) : Budd Boetticher :arrow: Page 56 (9.5/10)
* Jicop le Proscrit (The Lonely Man) : Henry Levin :arrow: Page 59 (2/10)
* Le Shérif d'El Solito (The Hard Man) : George Sherman :arrow: Page 59 (6.5/10)


1958 RESUME DE L'ANNEE

* Gun Fever : Mark Stevens :arrow: Page 59 (6/10)
* La Chevauchée des Vaqueros (Cattle Empire) de Charles Marquis Warren :arrow: Page 59 (0.5/10)
* Cow Boy : Delmer Daves :arrow: Page 60 (7/10)
* Libre comme le vent (Saddle the Wind) : Robert Parrish :arrow: Page 60 (5.5/10)
* Le Desperado des plaines (Cole Younger, Gunfighter) : R.G. Springsteen :arrow: Page 60 (6.5/10)
* Sur la piste des Comanches (Fort Dobbs) : Gordon Douglas :arrow: Page 60 (6.5/10)
* Fort Massacre : Joseph M. Newman :arrow: Page 61 (4.5/10)
* La Vallée de la Poudre (The Sheepman) : George Marshall :arrow: Page 61 (6.5/10)
* Le Gaucher (The Left Handed Gun) : Arthur Penn :arrow: Page 61 (5.5/10)
* Le Fier Rebelle (Proud Rebel) : Michael Curtiz :arrow: Page 62 (6.5/10)
* La Fureur des Hommes (From Hell to Texas) : Henry Hathaway :arrow: Page 63 (4.5/10)
* Le Trésor du Pendu (The Law and Jake Wade) : John Sturges :arrow: Page 64 (6.5/10)
* Bravados (The Bravados) : Henry King :arrow: Page 65 (4.5/10)
* Le Salaire de la Violence (Gunman’s Walk) : Phil Karlson :arrow: Page 66 (7.5/10)
* Duel dans la Sierra (The Last of the Fast Guns) : George Sherman :arrow: Page 68 (5/10)
* L’Aventurier du Texas (Buchanan Rides Alone) : Budd Boetticher :arrow: Page 68 (7.5/10)
* Le Tueur qui murmure (The Fiend who Walked the West) : Gordon Douglas :arrow: Page 68 (1/10)
* Terreur au Texas (Terror in Texas Town) : Joseph H. Lewis :arrow: Page 68 (2/10)
* La Chasse aux visages pales (Apache Territory) : Ray Nazzaro :arrow: Page 69 (0.5/10)
* L’Etoile Brisée (Ride a Crooked Trail) : Jesse Hibbs :arrow: Page 69 (6/10)
* L’Or du Hollandais (The Badlanders) : Delmer Daves :arrow: Page 69 (5.5/10)
* L'héritage de la colère (Money, Women and Guns) : Richard Bartlett :arrow: Page 69 (7/10)
* Les Grands Espaces (The Big Country) : William Wyler :arrow: Page 70 (6.5/10)
* L’Homme de l’Ouest (Man of the West) : Anthony Mann Page 70 (4/10)


1959 RESUME DE L'ANNEE

* Good Day for a Hanging : Nathan Juran :arrow: Page 71 (7/10)
* Escorte pour l’Oregon (Escort West) : Francis D. Lyon :arrow: Page 71 (0.5/10)
* Une Balle Signée X (No Name on the Bullet) : Jack Arnold :arrow: Page 72 (6/10)
* La Colline des Potences (The Hanging Tree) : Delmer Daves :arrow: Page 72 (7/10)
* La Chevauchée de la Vengeance (Ride Lonesome) : Budd Boetticher :arrow: Page 73 (9.5/10)
* Le Bourreau du Nevada (The Hangman) : Michael Curtiz :arrow: Page 73 (6.5/10)
* Rio Bravo : Howard Hawks :arrow: Page 74 (8/10)
* L’Homme aux Colts d’Or (Warlock) : Edward Dmytryck :arrow: Page 75 (7.5/10)
* Caravane vers le soleil (Thunder in the Sun) : Russell Rouse :arrow: Page 75 (0/10)
* Le Courrier de l’Or (Westbound) : Budd Boetticher :arrow: Page 76 (7.5/10)
* Le Salaire de la haine (Face of a Fugitive) : Paul Wendkos :arrow: Page 76 (7.5/10)
* Le Shérif aux Mains Rouges (The Gunfight at Dodge City) : Joseph Newman Page 76 (4/10)
* Duel dans la Boue (These Thousands Hill) : Richard Fleischer :arrow: Page 76 (8/10)
* Les Cavaliers (The Horse Soldiers) : John Ford :arrow: Page 77 (7/10)
* Fais ta Prière Tom Dooley (The Legend of Tom Dooley) : Ted Post :arrow: Page 77 (6/10)
* La Chevauchée des Bannis (Day of the Outlaws) : Andre de Toth :arrow: Page 77 (7.5/10)
* Le Dernier Train de Gun Hill (Last Train from Gun Hill) : John Sturges :arrow: Page 78 (8.5/10)
* Violence au Kansas (The Jayhawkers) : Melvin Frank :arrow: Page 78 (3.5/10)
* L’Aventurier du Rio Grande (The Wonderful Country) : Robert Parrish :arrow: Page 78 (7/10)
* Le Géant du grand Nord (Yellowstone Kelly) : Gordon Douglas :arrow: Page 78 (3.5/10)



Le topic sur la quatrième partie du parcours


**************************************************************************************



Le Top 50 en cours d'élaboration

* 1- La Charge Héroïque (John Ford)
* 2- Les Affameurs (Anthony Mann)
* 3- Le Passage du Canyon (Jacques Tourneur)
* 4- Johnny Guitar (Nicholas Ray)
* 5- Decision at Sundown (Budd Boetticher)
* 6- Je suis un aventurier (Anthony Mann)
* 7- La Chevauchée de la vengeance (Budd Boetticher)
* 8- La Porte du Diable (Anthony Mann)
* 9- Le Massacre de Fort Apache (John Ford)
* 10- Au-Delà du Missouri (William Wellman)

* 11- 3.10 pour Yuma (Delmer Daves)
* 12- Sept hommes à abattre (Budd Boetticher)
* 13- La Dernière caravane (Delmer Daves)
* 14- L'Homme de la Plaine (Anthony Mann)
* 15- Convoi de Femmes (William Wellman)
* 16- La Ville Abandonnée (William Wellman)
* 17- Le Convoi des Braves (John Ford)
* 18- Fort Bravo (John Sturges)
* 19- Le Traître du Texas (Budd Boetticher)
* 20- La Rivière de nos Amours (André de Toth)
* 21- Rio Grande (John Ford)
* 22- Règlement de comptes à OK Corral (John Sturges)
* 23- Sur la Piste des Mohawks (John Ford)
* 24- Une Aventure de Buffalo Bill (Cecil B. DeMille)
* 25- Winchester 73 (Anthony Mann)
* 26- La Prisonnière du désert (John Ford)
* 27- Le Dernier train de Gun Hill (John Sturges)
* 28- L'Homme de l'Arizona (Budd Boetticher)
* 29- Le Mariage est pour Demain (Allan Dwan)
* 30- La Charge Victorieuse (John Huston)
* 31- Tomahawk (George Sherman)
* 32- Quatre étranges cavaliers (Allan Dwan)
* 33- Rio Bravo (Howard Hawks)
* 34- La Dernière chasse (Richard Brooks)
* 35- Smith le Taciturne (Leslie Fenton)
* 36- Un Jeu Risqué (Jacques Tourneur)
* 37- Victime du destin (Raoul Walsh)
* 38- Duel dans la boue (Richard Fleischer)
* 39- La Cible Humaine (Henry King)
* 40- La Rivière Rouge (Howard Hawks)
* 41- La Charge Fantastique (Raoul Walsh)
* 42- La Piste des Géants (Raoul Walsh)
* 43- La Caravane Héroïque (Michael Curtiz)
* 44- Le Relais de l'or maudit (Roy Huggins)
* 45- Joe Dakota (Richard Bartlett)
* 46- La Flèche brisée (Delmer Daves)
* 47- La Mission du Commandant Lex (André de Toth)
* 48- L'aventurier du Texas (Budd Boetticher)
* 49- Le Courrier de l'or (Budd Boetticher)
* 50- La Charge des Tuniques Bleues (Anthony Mann)

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar Jeremy Fox » 6 juil. 12, 23:25

Précédemment dans la partie 1

Cinéma muet :

1918 * Le Ranch Diavolo (Straight Shooting) : John Ford :arrow: Page 1 (5.5/10)
1924 * Le Cheval de Fer (The Iron Horse) : John Ford :arrow: Page 2 (7/10)
1926 * Trois Sublimes Canailles (Three Bad Men) : John Ford :arrow: Page 3 (6/10)
1929 * Tide of Empire : Allan Dwan :arrow: Page 3 (5/10)


Années 30 :


1930

* Billy le Kid (Billy The Kid) : King Vidor :arrow: Page 3 (5.5/10)
* La Piste des Géants (The Big Trail) : Raoul Walsh :arrow: Page 3 (7.5/10)

1931

* Les Couleurs du désert (The Painted Desert) : Howard Higgin :arrow: Page 3 (3/10)
* Le Convoi héroïque (Fighting caravans) : Otto Brower & David Burton :arrow: Page 3 (1/10)
* La Ruée vers l'Ouest (Cimarron) : Wesley Ruggles :arrow: Page 3 (7/10)

1932

* Law and Order : Edward L. Cahn :arrow: Page 3 (2.5/10)

1936

* La Légion des Damnés (The Texas Rangers) : King Vidor :arrow: Page 4 (5.5/10)
* The Last of the Mohicans : George B. Seitz :arrow: Page 36 (6.5/10)
* Une Aventure de Buffalo Bill (The Plainsman) : Cecil B. DeMille :arrow: Page 4 (8/10)

1937

* Une Nation en marche (Wells Fargo) : Frank Lloyd :arrow: Page 4 (5.5/10)

1938

* La Bataille de l'Or (Gold is where you Find it) : Michael Curtiz :arrow: Page 4 (5.5/10)
* La Ruée Sauvage (The Texans) : James Hogan :arrow: Page 5 (4/10)


1939 : RESUME DE L'ANNEE

* Le Brigand bien Aimé (Jesse James) : Henry King :arrow: Page 5 (7/10)
* La Chevauchée Fantastique (Stagecoach) : John Ford :arrow: Page 6 (7/10)
* Terreur à l'Ouest (The Oklahoma Kid) : Lloyd Bacon :arrow: Page 7 (1/10)
* Les Conquérants (Dodge City) : Michael Curtiz :arrow: Page 8 (7/10)
* Pacific Express (Union Pacific) : Cecil B. DeMille :arrow: Page 8 (6/10)
* L'Aigle des Frontières (Frontier Marshall) : Allan Dwan :arrow: Page 9 (3/10)
* Sur la Piste des Mohawks (Drums along the Mohawk) : John Ford :arrow: Page 10 (8/10)
* Le Premier Rebelle (Allegheny Uprising) : William Seiter :arrow: Page 10 (2.5/10)
* Geronimo le peau rouge (Geronimo) : Paul Sloane :arrow: Page 10 (1.5/10)
* Femme ou Démon (Destry Rides Again) : George Marshall :arrow: Page 11 (7/10)


Années 40 :


1940 : RESUME DE L'ANNEE

* Le Grand Passage (Northwest Passage) : King Vidor :arrow: page 11 (5.5/10)
* La Caravane Héroïque (Virginia City) : Michael Curtiz :arrow: Page 12 (7.5/10)
* L'Escadron Noir (Dark Command) : Raoul Walsh :arrow: Page 13 (6.5/10)
* Le Retour de Frank James (The Return of Franck James) : Fritz Lang :arrow: Page 13 (6.5/10)
* Les Daltons Arrivent (When the Daltons Rode) : George Marshall :arrow: Page 14 (6/10)
* Kit Carson : George B. Seitz :arrow: Page 14 (6.5/10)
* Wyoming (Bad Man of Wyoming) : Richard Thorpe :arrow: Page 14 (0/10)
* Brigham Young : Henry Hathaway :arrow: Page 14 (6.5/10)
* Le Cavalier du Désert (The Westerner) : William Wyler :arrow: Page 15 (6.5/10)
* Les Tuniques Ecarlates (North West Mounted Police) : Cecil B. DeMille :arrow: Page 15 (6.5/10)
* Le Signe de Zorro (The Mark of Zorro) : Rouben Mamoulian :arrow: Page 15 (5.5/10)
* Arizona : Wesley Ruggles :arrow: Page 17 (5.5/10)
* La Piste de Santa Fe (Santa Fe Trail) : Michael Curtiz :arrow: Page 18 (7/10)


1941 : RESUME DE L'ANNEE

* Les Pionniers de la Western Union (Western Union) : Fritz Lang :arrow: Page 18 (4.5/10)
* Le Réfractaire (Billy the Kid) : David Miller :arrow: Page 19 (5.5/10)
* Le Retour du Proscrit (The Shepherd of the Hills) : Henry Hathaway :arrow: Page 19 (6/10)
* Bad Men of Missouri : Ray Enright :arrow: Page 19 (4/10)
* La Reine des Rebelles (Belle Starr) : Irving Cummings Page 21 (2.5/10)
* Badlands of Dakota : Alfred E. Green :arrow: Page 22 (2.5/10)
* Franc Jeu (Honky Tonk) : Jack Conway :arrow: Page 22 (7/10)
* Texas : George Marshall :arrow: Page 22 (6/10)
* La Charge Fantastique (They Died with their Boots on) : Raoul Walsh :arrow: Page 23 (7.5/10)


1942 : RESUME DE L'ANNEE


* Wild Bill Hicock Rides : Ray Enright :arrow: Page 23 (4.5/10)
* La Vallée du Soleil (Valley of the Sun) : George Marshall :arrow: Page 25 (1.5/10)
* L'Inspiratrice (The Great Man's Lady) : William Wellman :arrow: Page 25 (3/10)
* Les Ecumeurs (The Spoilers) : Ray Enright :arrow: Page 25 (6/10)
* Sacramento (In Old California) : William Mcgann :arrow: Page 25 (5.5/10)
* Apache Trail : Richard Thorpe :arrow: Page 25 (2/10)


1943 : RESUME DE L'ANNEE

* Le Banni (The Outlaw) : Howard Hughes :arrow: Page 25 (5.5/10)
* L'Etrange Incident (The Ox-Bow Incident) : William Wellman :arrow: Page 26 (7/10)
* Les Desperados (The Desperados) : Charles Vidor :arrow: Page 26 (6.5/10)
* La Ruée Sanglante (In Old Oklahoma) : Albert S. Rogell :arrow: Page 26 (5/10)


1944 : RESUME DE L'ANNEE

* Buffalo Bill : William Wellman :arrow: Page 27 (4.5/10)
* L'Amazone aux Yeux Verts (Tall in the Saddle) : Edwin L. Marin :arrow: Page 27 (5/10)
* Nevada : Edward Killy :arrow: Page 27 (6/10)
* Belle of the Yukon : William Seiter :arrow: Page 28 (5/10)


1945 : RESUME DE L'ANNEE

* Le Grand Bill (Along Came Jones) : Stuart Heisler :arrow: Page 28 (6/10)
* West of the Pecos : Edward Killy :arrow: Page 28 (5.5/10)
* La Taverne du Cheval Rouge (Frontier Gal) : Charles Lamont :arrow: Page 28 (3.5/10)
* La Femme du Pionnier (Dakota) : Joseph Kane :arrow: Page 29 (4/10)
* San Antonio : David Butler :arrow: Page 29 (5.5/10)


1946 : RESUME DE L'ANNEE

* Règlements de comptes à Abilene Town (Abilene Town) : Edwin L. Marin :arrow: Page 30 (5/10)
* The Harvey Girls : George Sidney :arrow: Page 30 (7.5/10)
* Badman's Territory : Tim Whelan :arrow: Page 30 (5.5/10)
* Le Traître du Far West (The Virginian) : Stuart Gilmore :arrow: Page 30 (4/10)
* Les Indomptés (Renegades) de George Sherman :arrow: Page 30 (2/10)
* Le Passage du Canyon (Canyon Passage) : Jacques Tourneur :arrow: Page 31(10/10)
* La Poursuite infernale (My Darling Clementine) : John Ford :arrow: Page 32 (7.5/10)
* Duel au soleil (Duel in the Sun) : King Vidor :arrow: Page 34 (7.5/10)


1947 : RESUME DE L'ANNEE

* Californie Terre Promise (California) : John Farrow :arrow: Page 35 (5.5/10)
* L'Ange et le mauvais garçon (Angel and the Badman) : James Edward Grant Page 35 (7/10)
* Du Sang sur la Piste (Trail Street) : Ray Enright :arrow: Page 36 (4.5/10)
* Le Maître de la prairie (The Sea of Grass) : Elia Kazan :arrow: Page 36 (3/10)
* La Vallée de la Peur (Pursued) : Raoul Walsh :arrow: Page 36 (6.5/10)
* Femme de Feu (Ramrod) : André de Toth : Page 37 (3.5/10)
* Cheyenne : Raoul Walsh :arrow: Page 37 (7/10)
* La Vallée Maudite (Gunfighters) : George Waggner :arrow: Page 38 (6/10)
* Le Dernier des peaux rouges (The Last of the Redmen) : George Sherman :arrow: page 38 (2.5/10)
* Les Conquérants du Nouveau Monde (Unconquered) : Cecil B. DeMille :arrow: Page 38 (6.5/10)


1948 : RESUME DE L'ANNEE

* Du sang dans la Sierra (Relentless) : George Sherman :arrow: Page 38 (3.5/10)
* Le Justicier de la Sierra (Panhandle) : Lesley Selander :arrow: Page 39 (6.5/10)
* La Descente Tragique (Albuquerque) : Ray Enright :arrow: Page 39 (4.5/10)
* Bandits de grands chemins (Black Bart) : George Sherman :arrow: Page 39 (6.5/10)
* Le Massacre de Fort Apache (Fort Apache) : John Ford :arrow: Page 39 (9/10)
* Massacre à Furnace Creek (Fury at Furnace Creek) : Bruce Humberstone :arrow: Page 40 (6/10)
* La Rivière d'argent (Silver River) : Raoul Walsh :arrow: Page 41 (5.5/10)
* Le Barrage de Burlington (River Lady) : George Sherman :arrow: Page 42 (6.5/10)
* Ton Heure a Sonné (Coroner Creek) : Ray Enright :arrow: Page 42 (6/10)
* Thunderhoof : Phil Karlson :arrow: Page 42 (2.5/10)
* Far West 89 (Return of the Bad Men) : Ray Enright :arrow: Page 42 (5.5/10)
* Four Faces West : Alfred E. Green :arrow: Page 42 (6.5/10)
* La Rivière Rouge (Red River) : Howard Hawks :arrow: Page 43 (8/10)
* La Cité de la Peur (Station West) : Sidney Lanfield :arrow: Page 44 (6/10)
* Rachel et l'étranger (Rachel and the Stranger) : Norman Foster :arrow: Page 44 (6/10)
* Ciel Rouge (Blood on the Moon) : Robert Wise :arrow: Page 44 (5.5/10)
* Le Bandit Amoureux (The Kissing Bandit) : Laslo Benedek :arrow: Page 45 (6/10)
* Le Fils du Désert (3 Godfathers) : John Ford :arrow: Page 46 (6/10)
* Smith le taciturne (Whispering Smith) : Leslie Fenton :arrow: Page 47 (8.5/10)
* La Ville Abandonnée (Yellow Sky) : William Wellman :arrow: Page 48 (8.5/10)


1949 : RESUME DE L'ANNEE

* La Peine du Talion (The Man from Colorado) : Henry Levin :arrow: Page 49 (6/10)
* J'ai tué Jesse James (I Shot Jesse James) : Samuel Fuller :arrow: Page 49 (6/10)
* Les Chevaliers du Texas (South of St. Louis): Ray Enright :arrow: Page 49 (3.5/10)
* Le Mustang noir (Red Canyon) : George Sherman :arrow: Page 50 (2.5/10)
* Roughshod : Mark Robson :arrow: Page 50 (5.5/10)
* La Chevauchée de l'honneur (Streets of Laredo) : Leslie Fenton :arrow: Page 50 (6.5/10)
* Face au châtiment (The Doolins of Oklahoma) : Gordon Douglas :arrow: Page 51 (7.5/10)
* Le Démon de l'or (Lust for Gold) : S. Sylvan Simon :arrow: Page 51 (6/10)
* La Fille du Désert (Colorado Territory) : Raoul Walsh :arrow: Page 51 (6.5/10)
* La Fille des Prairies (Calamity Jane and Sam Bass) : George Sherman :arrow: Page 51 (7/10)
* El Paso : Lewis R. Foster :arrow: Page 52 (5.5/10)
* Le Cavalier Fantôme (Brimstone) : Joseph Kane :arrow: Page 54 (5/10)
* La Belle aventurière (The Gal who took the West) : Frederick De Cordova :arrow: Page 54 (5.5/10)
* Le Bagarreur du Kentucky (The Fighting Kentuckian) : Georges Waggner :arrow: Page 54 (3.5/10)
* La Charge héroïque (She Wore a Yellow Ribbon) : John Ford :arrow: Page 56 (10/10)

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar Jeremy Fox » 6 juil. 12, 23:27

Précédemment dans la partie 2


Années 50 :


1950 : RESUME DE L'ANNEE

* L'homme du Nevada (The Nevadan) : Gordon Douglas :arrow: Page 1 (6/10)
* Embuscade (Ambush) : Sam Wood :arrow: Page 2 (6/10)
* Montana : Ray Enright :arrow: Page 3 (2.5/10)
* Les Cavaliers du crépuscule (The Sundowners) : George Templeton :arrow: Page 3 (5.5/10)
* Le Convoi Maudit (The Outriders) : Roy Rowland :arrow: Page 3 (6.5/10)
* Le Kid du Texas (The Kid from Texas) : Kurt Neumann :arrow: Page 4 (3.5/10)
* Le Baron de l’Arizona (The Baron of Arizona) : Samuel Fuller :arrow: Page 4 (6/10)
* Le Convoi des Braves (Wagonmaster) : John Ford :arrow: Page 4 (8.5/10)
* Sur le Territoire des Comanches (Comanche Territory) : George Sherman :arrow: Page 5 (6/10)
* Annie Reine du Cirque (Annie get your Gun) : George Sidney :arrow: Page 6 (6.5/10)
* Colt 45 : Edwin L. Marin :arrow: Page 6 (3.5/10)
* L'Aigle et le Vautour (The Eagle and the Hawk) : Lewis R. Foster :arrow: Page 7 (7/10)
* Sierra : Alfred E. Green :arrow: Page 7 (6/10)
* La Cible Humaine (The Gunfighter) : Henry King :arrow: Page 7 (8/10)
* Return of the Frontiersman : Richard L. Bare :arrow: Page 9 (4/10)
* Winchester 73 : Anthony Mann :arrow: Page 9 (8/10)
* La Flèche Brisée (Broken Arrow) : Delmer Daves :arrow: Page 10 (7.5/10)
* The Cariboo Trail : Edwin L. Marin :arrow: Page 11 (0.5/10)
* The Furies : Anthony Mann :arrow: Page 11 (7.5/10)
* La Vallée du solitaire (High Lonesome) : Alan Le May :arrow: Page 12 (6.5/10)
* La Porte du Diable (Devil’s Doorway) : Anthony Mann :arrow: Page 12 (9/10)
* Le Vagabond et les lutins (Saddle tramp) : Hugo Fregonese :arrow: Page 12 (6.5/10)
* Dangereuse mission (Wyoming Mail) : Reginald LeBorg :arrow: Page 12 (2/10)
* Les Rebelles de Fort Thorn (Two Flags West) : Robert Wise :arrow: Page 13 (4.5/10)
* La Révolte des dieux rouges (Rocky Mountain) : William Keighley :arrow: Page 14 (3/10)
* Kansas en Feu (Kansas Raiders) : Ray Enright :arrow: Page 14 (6/10)
* Rio Grande : John Ford :arrow: Page 15 (8.5/10)
* Terre Damnée (Copper Canyon) : John Farrow :arrow: Page 16 (3/10)
* Marqué par le Fer (Branded) : Rudolph Mate :arrow: Page 16 (6/10)
* La Femme sans loi (Frenchie) : Louis King :arrow: Page 16 (7/10)
* Les Ecumeurs des monts Apaches (Stage to Tucson) : Ralph Murphy :arrow: Page 17 (5/10)
* Dallas Ville Frontière (Dallas) : Stuart Heisler :arrow: Page 17 (3/10)


1951 : RESUME DE L'ANNEE

* La Loi du colt (Al Jennings of Oklahoma) : Ray Nazarro :arrow: Page 17 (2/10)
* La Belle du Montana (Belle le Grand) : Allan Dwan :arrow: Page 17 (6.5/10)
* Tomahawk : George Sherman :arrow: Page 18 (8/10)
* La Vallée de la Vengeance (Vengeance Valley) : Richard Thorpe :arrow: Page 19 (6/10)
* Sugarfoot : Edwin L. Marin :arrow: Page 20 (0.5/10)
* La Charge Victorieuse (The Red Badge of Courage) : John Huston :arrow: Page 21 (8/10)
* L’Attaque de la Malle Poste (Rawhide) : Henry Hathaway :arrow: Page 22 (7/10)
* La Bagarre de Santa Fe (Santa Fe) : Irving Pichel :arrow: Page 23 (5.5/10)
* Le Dernier Bastion (The Last Outpost) : Lewis R. Foster :arrow: Page 24 (4.5/10)
* Les Rebelles du Missouri (The Great Missouri Raid) : Gordon Douglas :arrow: Page 24 (3.5/10)
* Raton Pass : Edwin L. Marin :arrow: Page 25 (5/10)
* Fort Invincible (Only the Valiant) : Gordon Douglas :arrow: Page 25 (5.5/10)
* Quand les Tambours s'arrêteront (Apache Drums) : Hugo Fregonese :arrow: Page 27 (7.5/10)
* Une Corde pour te pendre (Along the Great Divide) : Raoul Walsh :arrow: Page 28 (5/10)
* La Hache de la vengeance (When the Redskins Rode) : Lew Landers :arrow: Page 29 (3/10)
* La Rivière de la mort (Little Big Horn) : Charles Marquis Warren :arrow: Page 29 (7/10)
* La Furie du Texas (Fort Worth) : Edwin L. Marin :arrow: Page 29 (3.5/10)
* Les Sentiers de l'enfer (Warpath) : Byron Haskin :arrow: Page 29 (2/10)
* L’énigme du lac noir (The Secret of Convict Lake) : Michael Gordon :arrow: Page 30 (6.5/10)
* L'Enfant du désert (Cattle Drive) : Kurt Neumann :arrow: Page 30 (6/10)
* Plus fort que la Loi (Best of the Bad Men) : William D. Russell :arrow: Page 30 (4.5/10)
* Au-delà du Missouri (Across the Wide Missouri) : Wiliam Wellman :arrow: Page 31 (9/10)
* Red Mountain : William Dieterle :arrow: Page 31 (6/10)
* La Caverne des hors-la-loi (Cave of the Outlaws) : Wiliam Castle :arrow: Page 31 (5/10)
* La Ville d'argent (Silver City) : Byron Haskin :arrow: Page 32 (3.5/10)
* Le Cavalier de la mort (Man in the Saddle) : André De Toth :arrow: Page 33 (6.5/10)
* Les Aventures du Capitaine Wyatt (Distant Drums) : Raoul Walsh :arrow: Page 33 (2.5/10)
* Convoi de femmes (Westward the Women) : William Wellman :arrow: Page 34 (8.5/10)


1952 : RESUME DE L'ANNEE

* Les Derniers jours de la nation Apache (Indian Uprising) : Ray Nazarro :arrow: Page 34 (4/10)
* A Feu et à Sang (The Cimarron Kid) : Budd Boetticher :arrow: Page 35 (7/10)
* Les Affameurs (Bend of the River) : Anthony Mann :arrow: Page 36 (9.5/10)
* L’Etoile du Destin (Lone Star) : Vincent Sherman :arrow: Page 37 (6/10)
* Les Flèches Brûlées (Flaming Feather) : Ray Enright :arrow: Page 37 (1/10)
* La Vallée des géants (The Big Trees) : Felix Feist :arrow: Page 37 (5.5/10)
* Viva Zapata : Elia Kazan :arrow: Page 38 (7.5/10)
* Fort Osage : Lesley Selander :arrow: Page 38 (7/10)
* L’Ange des Maudits (Rancho Notorious) : Fritz Lang :arrow: Page 39 (5.5/10)
* Au Pays de la Peur (The Wild North) : Andrew Marton :arrow: page 40 (1/10)
* Au Mépris des Lois (The Battle of Apache Pass) : George Sherman :arrow: Page 40 (6.5/10)
* Femmes hors-la-loi (Outlaw Women) : Sam Newfield :arrow: Page 40 (2/10)
* La Peur du scalp (The Half Breed) : Stuart Gilmore :arrow: Page 41 (5.5/10)
* Les Rivaux du Rail (Denver and Rio Grande) : Byron Haskin :arrow: Page 41 (2.5/10)
* Les Bannis de la Sierra (The Outcasts of Poker Flat) : Joseph M. Newman :arrow: Page 41 (6/10)
* La Levée des tomahawks (Brave Warrior) : Spencer Gordon Bennet :arrow: Page 42 (3/10)
* Les Conquérants de Carson City (Carson City) : Andre De Toth :arrow: Page 42 (6/10)
* La Folie de l'or (Cripple Creek) : Ray Nazarro :arrow: Page 42 (5.5/10)
* Passage Interdit (Untamed Frontier) : Hugo Fregonese :arrow: Page 43 (4.5/10)
* Le Train sifflera trois fois (High Noon) : Fred Zinnemann :arrow: Page 43 (2.5/10)
* Duel sans merci (The Duel at Silver Creek) : Don Siegel :arrow: Page 44 (6/10)
* La Captive aux yeux clairs (The Big Sky) : Howard Hawks :arrow: Page 45 (7.5/10)
* Le Fils de Geronimo (The Savage) : George Marshall :arrow: Page 45 (4.5/10)
* Les Portes de l'enfer (Hellgate) : Charles Marquis Warren :arrow: Page 45 (5/10)
* Le Traître du Texas (Horizons West) : Budd Boetticher :arrow: Page 46 (7.5/10)
* La Mission du Commandant Lex (Springfield Rifle) : Andre De Toth :arrow: Page 50 (7.5/10)
* La Femme aux revolvers (Montana Belle) : Allan Dwan :arrow: Page 51 (6.5/10)
* Le Relais de l’or Maudit (Hangman’s Knot) : Roy Huggins :arrow: Page 52 ( 7.5/10)
* Le Trappeur des grands lacs (The Pathfinder) de Sidney Salkow :arrow: Page 52 (0.5/10)
* L'heure de la vengeance (The Raiders) : Lesley Selander :arrow: Page 52 (6.5/10)
* La Dernière flèche (Pony Soldier) : Joseph M. Newman :arrow: Page 54 (4.5/10)


1953 : RESUME DE L'ANNEE

* La Belle Rousse du Wyoming (The Redhead from Wyoming) : Lee Sholem :arrow: Page 55 (5.5/10)
* Victime du destin (The Lawless Breed) : Raoul Walsh :arrow: Page 56 (7.5/10)
* La Taverne des Révoltés (The Man Behind the Gun) : Felix Feist :arrow: Page 57 (1.5/10)
* Le Fouet d'argent (The Silver Whip) de Harmon Jones :arrow: Page 57 (6.5/10)
* Le Sabre et la flèche (Last of the Comanche) : André de Toth :arrow: Page 57 (2.5/10)
* L’Appât (The Naked Spur) : Anthony Mann :arrow: Page 57 (7.5/10)
* Le Tueur du Montana (Gunsmoke) : Nathan Juran :arrow: Page 58 (6/10)
* L’Expédition de Fort King (Seminole) : Budd Boetticher :arrow: Page 58 (6/10)
* La Femme qui Faillit être Lynchée (Woman who almost Lynched) : Allan Dwan :arrow: Page 59 (7/10)
* L’Homme des Vallées Perdues (Shane) : George Stevens :arrow: Page 59 (7.5/10)
* Fort Ti : William Castle :arrow: Page 59 (1.5/10)
* Les Forbans du désert (Ambush at Tomahawk Gap) : Fred F. Sears :arrow: Page 60 (6/10)
* Quand la Poudre parle (Law and Order) : Nathan Juran :arrow: Page 60 (6.5/10)
* L'Héroïque Lieutenant (Column South) : Frederick de Cordova :arrow: Page 61 (5/10)
* Le Triomphe de Buffalo Bill (Pony Express) : Jerry Hopper :arrow: Page 61 (6.5/10)
* La Ville sous le joug (The Vanquished) : Edward Ludwig :arrow: Page 62 (5.5/10)
* La Rivière de la Poudre (Powder River) : Louis King :arrow: Page 62 (5/10)
* The Lone Hand : George Sherman :arrow: Page 62 (5/10)
* The Last Posse : Alfred Werker :arrow: Page 62 (6.5/10)
* Vaquero (Ride, Vaquero) : John Farrow :arrow: Page 62 (4.5/10)
* L'Aventure est à l'Ouest (The Great Sioux Uprising) : Lloyd Bacon :arrow: Page 62 (5/10)
* Les Massacreurs du Kansas (The Stranger Wore a Gun) : Andre De Toth :arrow: Page 62 (3/10)
* Le Sorcier du Rio Grande (Arrowhead) : Charles Marquis Warren :arrow: Page 63 (1.5/10)
* Le Déserteur de Fort Alamo (The Man from the Alamo) : Budd Boetticher :arrow: Page 66 (7/10)
* Révolte au Mexique (Wings of the Hawk) : Budd Boetticher :arrow: Page 66 (1.5/10)
* Soulèvement en Arizona (The Stand at Apache River): Lee Sholem :arrow: Page 66 (1/10)
* La Cité des Tueurs (City of Bad Men) : Harmon Jones :arrow: Page 66 (5.5/10)
* The Moonlighter : Roy Rowland :arrow: Page 67 (5/10)
* La Trahison du Capitaine Porter (Thunder over the Plains) : Andre de Toth :arrow: Page 69 (6.5/10)
* Bataille sans Merci (Gun Fury) : Raoul Walsh :arrow: Page 71 (5.5/10)
* La Blonde du Far West (Calamity Jane) : David Butler :arrow: Page 72 (6/10)
* Jack Slade le damné (Jack Slade) : Harold D. Schuster :arrow: Page 72 (3.5/10)
* Hondo : John Farrow :arrow: Page 72 (5.5/10)
* Qui est le Traître (Tumbleweed) : Nathan Juran :arrow: Page 72 (7/10)
* Fort Bravo : John Sturges :arrow: Page 75 (8.5/10)


1954 : RESUME DE L'ANNEE

* A l’Assaut de Fort Clark (War Arrow) : George Sherman :arrow: Page 76 (3/10)
* Les Rebelles (Border River) : George Sherman :arrow: Page 76 (2.5/10)
* Les Jarretières rouges (Red Garters) : George Marshall :arrow: Page 77 (5.5/10)
* La Chevauchée avec le Diable (Ride Clear at Diablo) : Jesse Hibbs :arrow: Page 79 (6/10)
* La Poursuite dura 7 jours (The Command) : David Butler :arrow: Page 80 (3/10)
* Taza, fils de Cochise (Taza, Son of Cochise) : Douglas Sirk :arrow: Page 81 (2/10)
* L'Homme des plaines (The Boy from Oklahoma) : Michael Curtiz :arrow: Page 81 (4.5/10)
* Battle of Rogue River : Wiliam Castle :arrow: Page 81 (5.5/10)
* La Brigade Héroïque (Saskatchewan) : Raoul Walsh :arrow: Page 82 (7/10)
* Le Cavalier Traqué (Riding Shotgun) : André de Toth :arrow: Page 82 (6/10)
* Seul contre tous (Rails into Laramie) : Jesse Hibbs :arrow: Page 83 (6.5/10)
* Le Défi des flèches (Arrow in the Dust) : Lesley Selander :arrow: Page 84 (0/10)
* Rivière sans Retour (River of no Return) : Otto Preminger :arrow: Page 84 (5/10)
* Le Siège de la rivière rouge (Siege at Red River): Rudolph Maté :arrow: Page 85 (5.5/10)
* Johnny Guitare (Johnny Guitar) : Nicholas Ray :arrow: Page 86 (9.5/10)
* Black Horse Canyon : Jesse Hibbs :arrow: Page 87 (1.5/10)
* La Rivière Sanglante (Drums across the River) : Nathan Juran :arrow: Page 87 (3/10)
* Bronco Apache (Apache) : Robert Aldrich :arrow: Page 87 (7.5/10)
* Le Jardin du Diable (Garden of Evil) : Henry Hathaway :arrow: Page 88 (7.5/10)
* Les Sept femmes de Barberousse (Seven Brides for Seven brothers) : Stanley Donen :arrow: Page 89 (6/10)
* Quatre Etranges Cavaliers (Silver Lode) : Allan Dwan :arrow: Page 90 (8/10)
* Le Raid (The Raid) : Hugo Fregonese :arrow: Page 92 (7/10)
* La Lance Brisée (Broken Lance) : Edward Dmytryk :arrow: Page 93 (5.5/10)
* Terreur à l’Ouest (The Bounty Hunter) : Andre De Toth :arrow: Page 94 (6/10)
* Tornade (Passion) : Allan Dwan :arrow: Page 95 (5.5/10)
* Sitting Bull : Sidney Salkow :arrow: Page 96 (6/10)
* Quatre tueurs et une fille (Four Guns to the Border) : Richard Carlson :arrow: Page 96 (7/10)
* Trois heures pour tuer (Three Hours to Kill) : Alfred L. Werker :arrow: Page 96 (4/10)
* L’Aigle Solitaire (Drum Beat) : Delmer Daves :arrow: Page 97 (6.5/10)
* La Montagne jaune (The Yellow Mountain): Jesse Hibbs :arrow: Page 97 (6/10)
* La Reine de la Prairie (Cattle Queen of Montana) : Allan Dwan :arrow: Page 98 (7/10)
* Track of the Cat : William Wellman :arrow: Page 98 (6.5/10)
* Le Nettoyeur (Destry) : George Marshall :arrow: Page 98 (5/10)
* La Ruée sanglante (They Rode West) : Phil Karlson :arrow: Page 99 (6.5/10)
* Vera Cruz : Robert Aldrich :arrow: Page 99 (6.5/10)

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar Jeremy Fox » 6 juil. 12, 23:29

...

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar Jeremy Fox » 6 juil. 12, 23:42

Je m'octroie quelques semaines de vacances avant de commencer cette troisième partie, histoire de souffler un peu et ainsi pouvoir repartir sur ce rythme soutenu de 1 film tous les 4 à 5 jours à partir de début septembre. Entre temps (en plus du coffret Guru Dutt à m'occuper durant cet été), j'aurais fait remonter la partie 1 de ce parcours à l'occasion de la sortie en DVD d'un film de George Sherman chez Sidonis. Ce sera tout pour cet été en ce qui concerne le western mais Glenn Ford et Barbara Stanwyck devraient vite m'y ramener ensuite :wink:

Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar Jeremy Fox » 7 juil. 12, 08:01

Et au passage, encore merci à ceux qui m'ont aidé à constituer cette collection.

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8562
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Localisation : San Galgano

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar feb » 7 juil. 12, 08:54

Sidonis tu veux dire ? :mrgreen:
ed a écrit :Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8562
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Localisation : San Galgano

Le Western américain : Parcours chronologique III 1955-1959

Messagepar feb » 7 juil. 12, 09:16

....
ed a écrit :Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Treasure of Ruby Hills

Messagepar Jeremy Fox » 7 juil. 12, 09:18

Image



Le Trésor des collines rouges (Treasure of Ruby Hills - 1955) de Frank McDonald
ALLIED ARTISTS


Avec Zachary Scott, Barton MacLane, Carole Mathews, Dick Foran
Scénario : Tom Hubbard & Fred Eggers d’après Louis L’Amour
Musique : Edward J. Kay
Photographie : John J. Martin (Noir et blanc 1.37)
Un film produit par William F. Broidy pour la Allied Artists


Sortie USA : 23 janvier 1955


1877. A Arlington dans la vallée de Ruby Hills, tous les modestes propriétaires terriens ont été dépossédés de leurs biens par deux Cattle Baron, Chalk Reynolds (Barton MacLane) et Walt Payne (Charles Fredericks), qui continuent à se faire la guerre pour la mainmise totale sur la région. Fils d’un hors-la-loi, Ross Haney (Zachary Scott) a acquit légalement une parcelle des terres de Ruby Hills, celle sur laquelle se trouve le seul point d’eau de la vallée. Il compte bien se rendre à Arlington en prendre possession malgré le fait que son associé vienne de s’y faire abattre par l’inquiétant homme de main de Reynolds, Frank Emmett (Lee Van Cleef). Ce que Haney va apprendre en arrivant sur place c’est qu’un troisième larron anonyme est sur les lieux, attendant que les deux équipes se soient entretués pour pouvoir prendre la place. Ross va avoir fort à faire pour s’accaparer son bien sans se prendre au passage balles et coups. Il va néanmoins recevoir l’aide de Sherry (Carole Mathews) qui est tombée sous son charme ; il semblerait qu’elle et son frère convoitent eux aussi les terres de la vallée, ce qui commence à faire beaucoup de monde et ce qui rend la situation inextricable sans devoir en passer par des coups de feu supplémentaires…


Image


Que des cinéastes n’ayant réalisé qu’une petite poignée de films ne soient pas connus -y compris par leurs noms- pourrait aisément se comprendre surtout si les œuvres en question n’ont pas eu de diffusions conséquentes, pas de stars à l'affiche et si de plus elles n’ont rien révolutionné de spécial au sein des genres abordés. Le cas Frank MacDonald est un peu plus problématique à partir du moment où l'on se rend compte en cherchant un peu qu’il a signé entre 1935 et 1965 pas loin de 150 films (dont beaucoup de Gene Autry et de Roy Rogers, les cow-boys chantants), sans compter d'innombrables épisodes de séries télévisées. Etant donné que dans le lot aucun titre n’est réellement passé à la postérité, il y avait alors toutes les raisons de concevoir un à priori négatif à l’encontre de n’importe lequel d’entre eux, imaginant logiquement que le réalisateur devait être un sacré tâcheron. Pas de surprises, au vu de Treasure of Ruby Hills, c’est bel et bien le cas ! Adapté d’un roman de Louis L’Amour (Hondo, La Diablesse en collants roses…), Le Trésor des collines rouges est un film de série C au budget ridicule et à la très courte durée qui ne devrait pouvoir plaire qu’aux seuls aficionados du genre en manque de raretés.


Image


Le thème principal de ce petit western est l’un des plus vus et revus dans le genre, celui récurent des conflits ayant lieu entre plusieurs gros ranchers qui ne reculent devant rien pour s’accaparer les terres alentours, ayant à leurs dispositions chacun leurs hommes de main -'tueurs à gages' serait plus approprié- pour faire accélérer les choses et tout simplement abattre les récalcitrants. Dans le film de Frank MacDonald, les deux propriétaires terriens étant aussi puissants l’un que l’autre, les tueries n’arrêtent pas, ce qui fait craindre à ses habitants que leur bourgade se transforme bientôt en ville-fantôme (une plutôt bonne idée du scénario). Pour compliquer la chose –annonçant en ça le premier film de Sergio Leone, Pour une poignée de dollars-, un troisième homme fait tout pour que les deux camps s’entretuent afin de pouvoir rafler la mise. Et ce n’est pas fini puisque d'une part notre héros (Zachary Scott, nettement plus à l’aise dans le film noir ou dans des rôles de Bad Guys) possède un document qui en fait le possesseur du seul point d’eau de la région, d'autre part puisqu'une femme se met également en tête d’étendre son domaine sur les mêmes lieux. On reconnait un peu la thématique principale d’un western futur au budget autrement plus conséquent, Les Grands espaces (The Big Country) de William Wyler. Au vu de cet imbroglio, on pourrait s’attendre à un film mouvementé sauf qu’il n’en est rien ! Il s’agit au contraire d’un western bien trop bavard, cloitré en intérieur, mollasson et sans saveur pour nous captiver plus avant. La banale interprétation d'ensemble n'aide pas à nous raccrocher à l'intrigue.


Image


Les cinq premières minutes assez obscures et mystérieuses -l’on ne comprend pas d’emblée les tenants de l’intrigue- se déroulent dans une ambiance lorgnant vers le film noir ; ce qui rendait le préambule assez envoûtant d'autant qu'il était empreint d’une certaine mélancolie notamment lorsque Zachary Scott et Steve Darrell parcourent la ville fantôme. Tout cela laissait présager un western autrement plus intéressant qu’il va se révéler réellement. Au final, un western de série au budget très restreint, pas forcément mauvais grâce notamment à d’assez bons dialogues, mais tellement prévisible, terne et impersonnel que l’on va assez vite s’en désintéresser. Quant aux fans de Lee Van Cleef mis en avant sur l’affiche, qu’ils soient prévenus que la future brute de Leone ne fait que deux courtes apparitions ! Pas très excitant tout ça !

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar Jeremy Fox » 7 juil. 12, 11:20

:o J'allais oublier Oklhaoma de Zinneman pour 1955 ; Père Jules m'en aurait voulu à mort de le laisser passer. Hop, rajouté : 32 films rien que pour 1955 !

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar someone1600 » 8 juil. 12, 00:36

Bonnes vacances Jeremy !

Au plaisirs de relire a l'automne, ce topic passionnant est le bijou de classic. :D

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar Jeremy Fox » 14 août 12, 08:29

Laissez-moi encore un peu de temps et rendez-vous donc vers le 10/12 septembre. Dès que j'aurais redémarré, je ferais en sorte de tenir le rythme d'un film tous les 5 jours jusqu'à la fin de cette copieuse troisième partie qui nous amènera à l'orée des années 60.

A venir donc :

Image

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3602
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar monk » 14 août 12, 10:04

Ha bah c'est justement un achat imminent pour moi !

Bon repos et encore BRAVO ! :!:

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Re: Le Western américain : Parcours chronologique Part 3 (55

Messagepar someone1600 » 14 août 12, 21:56

Bien hate de continuer ce passionnant parcours. :D

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87363
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

The Violent Men

Messagepar Jeremy Fox » 30 août 12, 09:03

Image



Le Souffle de la violence (The Violent Men, 1955) de Rudolph Maté
COLUMBIA


Avec Glenn Ford, Barbara Stanwyck, Edward G. Robinson, Dianne Foster, Brian Keith, Richard Jaeckel
Scénario : Harry Kleiner
Musique : Max Steiner
Photographie : W. Howard Greene & Burnett Guffey (Technicolor 2.55)
Un film produit par Lewis J. Rachmil pour la Columbia


Sortie USA : 26 janvier 1955


L’année 1955 aux USA débute à la Columbia en matière de western avec le deuxième signé Rudolph Maté, cinq ans après son premier essai dans le genre, le plaisant Marqué au fer (Branded) dont le rôle principal était tenu par Alan Ladd. Comme ce dernier film, même si une fois encore les amateurs d’action n’ont pas été oubliés (incendies en cascades, fusillades, Stampede…), Le Souffle de la violence est avant tout un western psychologique et mélodramatique, cependant nettement moins naïf (cette naïveté participant néanmoins du charme de Branded) et aussi beaucoup plus violent que son prédécesseur comme l’indique son titre tout à fait justifié. Il s’agit une nouvelle fois d’un western distrayant mais, au vu du casting prestigieux et de la richesse des personnages décrits au sein d’un scénario pourtant bien conventionnel, on pouvait raisonnablement s’attendre à beaucoup mieux ; en effet, à cause principalement du réalisateur, le film n’arrive jamais vraiment à décoller, à trouver son souffle. Pour autant, il ne nous procure pas la moindre seconde d’ennui ; et c’est déjà beaucoup !


Image


Cela fait quasiment trois années que John Parrish (Glenn Ford), ex-soldat durant la Guerre de Sécession, est arrivé dans cette région de l’Ouest américain ; il lui fallait ce climat pour soigner quelques blessures et il en avait profité pour acheter un ranch pour y faire de l’élevage. Aujourd’hui que le voilà guéri, il va enfin pouvoir accomplir le rêve de sa fiancée : vendre sa propriété et la ramener dans l’Est où ils souhaitent se marier. Ce n’est pas le fait d’avoir vu le shérif se faire froidement abattre dans la rue par Wade Matlock (Richard Jaeckel), un tueur à la solde des Wilkinson, qui le fait changer d’avis. On le lui reproche d’ailleurs car, la région étant dominée par la famille Wilkinson, on comptait encore sur lui pour contrer la soif de possession du chef de famille ; en effet, ils n’étaient plus que deux à n’avoir pas bradés leurs terres à Lew Wilkinson (Edward G. Robinson), le patriarche désormais invalide suite aux incessants combats menés contre fermiers et ranchers pour agrandir son domaine. C’est désormais son épouse Martha (Barbara Stanwyck) qui mène la barque, aidé par son beau-frère Cole (Brian Keith) qui est en fait devenu son amant. Les Wilkinson continuent à employer tous les moyens pour intimider les derniers irréductibles, dont Parrish qui refuse dans un premier temps la faible somme proposée. Néanmoins sur le point de conclure l’affaire, il se rétracte au dernier moment devant la violence employée par les hommes de main des Wilkinson qui viennent de torturer et tuer l’un de ses employés. Sa réaction va étonner tout le monde, d’une violence dont on ne le soupçonnait pas…


Image


Un grand propriétaire tyrannique aidé par un shérif véreux contre une poignée de modestes ranchers et les sanglants combats qui s’ensuivent : on a déjà rencontré ce type de situations à de multiples reprises. Dans le déroulement de son intrigue, le scénario n’a effectivement rien de très original mais c’est dans le portrait qui nous est tracé de tous les personnages, leur évolution, que résident les principaux intérêts du film de Rudolph Maté. Comme King Vidor pour Duel au soleil (Duel in the Sun) et Anthony Mann pour The Furies (qui demeurent toujours à ce jour les deux références en la matière), The Violent Men met en scène une famille de grands propriétaires terriens qui n’aurait pas dépareillée dans une tragédie de Shakespeare. On y trouve Lew (Edward G. Robinson), un patriarche despote, amoindri par le fait d’avoir quasiment perdu l’usage de ses jambes, mais continuant à vouloir régner en maître sur la vallée, n’envisageant pas une seule seconde que ce soit son épouse Martha qui, sous ses allures de femme douce, aimante, loyale et attentionnée, mène désormais la barque ; Martha (Barbara Stanwyck), encore plus cupide que son mari, n’hésite pas non plus à le cocufier avec… Cole, son jeune beau-frère ; Cole (Brian Keith), que son frère avait appelé à l’aide suite à son accident, peu loquace, est en fait celui qui dirige en sous main toutes les viles opérations destinées à intimider les éleveurs récalcitrants à vendre leurs terres, et qui, tout en ayant une liaison avec sa belle-sœur, en entretient une autre avec une jeune et fringante mexicaine ; enfin, Judith (Dianne Foster), la fille du couple, témoin de l’adultère de sa mère, n’ayant de ce fait plus aucun respect pour elle mais n’osant pas en informer son père de peur de le blesser. Dégouttée par l’ambiance délétère de la maison, elle encourage même les ennemis de la famille à ne pas se laisser faire par ses parents ; et en l’occurrence, elle essaie même de décourager Parrish de leurs vendre ses terres.


Image


De l’autre côté de la barrière, nous trouvons les modestes éleveurs dont le scénariste Harry Kleiner (dont le premier scénario était celui de Fallen Angel – Crime passionnel de Otto Preminger) nous dépeint également des portraits assez éloignés de ce que l’on pouvait attendre et à vrai dire guère plus reluisants ; plus que les ranchers qui ne représentent en fait qu’un groupe indistinct, c’est au personnage au départ moralement ambigu interprété par Glenn Ford auquel je faisais allusion ainsi qu’au couple qu’il forme avec sa fiancée. Cette dernière tout d’abord qui ne voit en son amoureux qu’une porte de sortie vers l’Est ; elle se serait accrochée à n’importe qui d’autre lui ayant offert cette possibilité de quitter cette région qu’elle exècre : "I want to get out of here - and nothing is going to stop me". Guère fréquentable la donzelle ! Quant au héros de l’histoire, la plus grande originalité lui est donc due. Pendant 45 minutes (soit pile la moitié du film), il se fiche de ce qui se passe dans la vallée du moment qu’on ne vienne pas lui chercher des noises : "What happens in this valley is no concern of mine!" Il a beau assister à des meurtres de sang froid comme dans le préambule, il ne fait pas un geste pour se rebeller ; faisant mine du contraire, il est prêt à accepter n’importe quelle offre pour sa propriété ; malgré les reproches de ses hommes, il refuse de contrer le despote de la région… Un homme à priori égoïste et faible mais dont on se rend finalement compte qu’il s’agit avant tout d’une grande lucidité : "J’ai vu des tas d’hommes fiers mourir pendant la guerre ; seuls les très forts et les très riches peuvent se permettre d’avoir du tempérament. " Mais un homme tenant de tels discours, reculant devant l’adversité, fuyant les ‘histoires’, peut-il être crédible en véritable héros de western ?! Asses troublant en tout cas ! Que l’on se rassure, la morale sera sauve et le héros sera blanchi ; à mi parcours, ayant assisté à un trop plein de violence, il décide de prendre les armes et, fort de son expérience militaire, de la dispenser à son tour jusqu’à faire capituler l’ennemi. Dommage alors que les scénaristes n’aient pas insisté sur une autre sombre facette du personnage ; sa violence justement ! En tout les cas, un personnage non idéaliste qui tranche d’avec les héros habituels.


Image


On le constate : pas mal de pistes intéressantes au niveau de la description des personnages mais le scénario étant par ailleurs assez dense au niveau de l’intrigue, l’auteur oublie de les enrichir plus avant d’autant qu’il n’a eu à sa disposition que 90 trop courtes minutes pour mener le tout à son terme, là où il lui aurait sans doute fallu au minimum une demi-heure de plus. A ce propos, il n’y a qu’à voir le happy-end totalement bâclé, voire même ridicule. Et puis, Rudolph Maté n’est décidément pas un grand directeur d’acteurs : que ce soient Barbara Stanwyck, Edward G. Robinson ou Glenn Ford, s’ils sont loin d’être mauvais, on les a néanmoins souvent connus plus inspirés, faute peut-être à ce manque d’approfondissement de leurs personnages ; quant aux comédiens moins chevronnés, ils s’avèrent fades, voire même pour certains assez mauvais, notamment les deux autres actrices principales, Dianne Foster et la totalement transparente May Wynn. C’est peut-être finalement Brian Keith qui tire le mieux son épingle du jeu, le fait de paraissant ‘sous-jouer’ le rendant encore plus menaçant. Niveau mise en scène, ce n’est pas nécessairement ça non plus. Si Maté fut un grand chef opérateur, il fut aussi un assez piètre cinéaste dans l’ensemble ; en tout cas il fut bien plus convaincant dans le film noir (Mort à l’arrivée – DOA ; Midi, gare centrale – Union Station) que dans le western même si ces derniers n’ont jamais rien eu de honteux. D’ailleurs, le plus réussi dans Le Souffle de la violence, ce sont justement les scènes de violence d’une noirceur assez étonnantes et auxquelles participe à chaque fois l’un des meilleurs secondes rôles des années 50, Richard Jaeckel : la mort du shérif, tué dans le dos et à bout portant en tout début de film ; la torture et le meurtre d’un des employés de Parrish par Wade et ses hommes ; et à mi-parcours, la mort de Wade tué à son tour à bout portant par Parrish. Toutes ces séquences sont d’une sécheresse et d’une cruauté directement issues du film noir. Les pures scènes d’action comme batailles et chevauchées sont en revanche bien moins mémorables, faute à un budget qui semblait limité, obligeant le metteur en scène à utiliser des stock-shots récents mais très mal intégrés au reste des séquences.


Image


Cependant, dès que le metteur en scène arrive à s’affranchir de l’intrigue, dès qu’il se décide à prendre son temps (presqu’une minute) pour nous faire voir son héros se rendre de son ranch à celui des Wilkinsonsen traversant les magnifiques paysages de Lone Pine et des Alabama Hills, il nous fait entrevoir le souffle qu’aurait pu avoir son film sur la durée. Il faut dire qu’il a été grandement aidé pour cette séquence par la très belle photographie en scope de W. Howard Greene & Burnett Guffey et surtout par Max Steiner qui croit dur comme fer à ce qu’il compose, s’évertuant à livrer un score dont l’intensité dramatique aurait pu faire prendre son envol au film s’il n’avait pas été le seul à autant y croire. En effet, faisant des infidélités à la Warner, son studio de prédilection (il venait déjà de le faire, déjà pour la Columbia, avec sa musique composé pour Ouragan sur le Caine d’Edward Dmytryk), Max Steiner se surpasse à quelques reprises et notamment au cours de cette scène de déambulation. Dommage donc que le scénario soit si déséquilibré (après une mise en place intéressante et volubile, on passe à un condensé d’action non-stop bâclé et manquant singulièrement de souffle), la psychologie des personnages si peu développée et que la mise en scène soit si paresseuse (y compris dans son utilisation du scope) car il y avait assez d’éléments pour faire un grand et beau western. Rien de fulgurant mais rien de déshonorant non plus car qu’on ne s’y trompe pas ; malgré tous ses défauts, le spectacle demeure bien plaisant !