Votre film du mois de Mai 2017

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17629
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Kevin95 » 1 mai 17, 09:27

MAI 2017

Films découverts (ou presque)

ÇA VA BARDER - John Berry (1955) : 7/10
LA SPIA CHE VIENE DAL MARE - Lamberto Benvenuti (1966) : 4/10
CORPS ET BIENS - Benoît Jacquot (1986) : 2/10
LE GOÛT DE LA CERISE - Abbas Kiarostami (1997) : 8/10
LES MAUVAISES FRÉQUENTATIONS - Jean Eustache (1963) : 8/10
LE PÈRE NOËL A LES YEUX BLEUS - Jean Eustache (1966) : 9/10
FOUL PLAY - Colin Higgins (1978) : 8/10
UNE SALE HISTOIRE - Jean Eustache (1977) : 9/10
NUMÉRO ZÉRO - Jean Eustache (1971) : 5/10
CLOSER - Mike Nichols (2004) : 4/10
CRASH - David Cronenberg (1996) : 6/10
LES OREILLES ENTRE LES DENTS - Patrick Schulmann (1987) 6/10
LE COUTEAU SOUS LA GORGE - Claude Mulot (1986) : 6/10
MYSTÈRE DE LA JONGUE ROUGE - Helmuth Ashley (1964) : 6/10
SPIRALE - Christopher Frank (1987) : 7/10
MAN WITH THE GUN - Richard Wilson (1955) : 7/10
LE MOUSTACHU - Dominique Chaussois (1987) : 9/10
THE ALCHEMIST - Charles Band (1983) : 6/10
ANGELI BIANCHI... ANGELI NERI - Luigi Scattini (1970) : 6/10
L'AFFAIRE MAURIZIUS - Julien Duvivier (1954) : 8/10
LES INCONNUS DANS LA MAISON - Henri Decoin (1942) : 9/10
SALE DESTIN - Sylvain Madigan (1987) : 8/10
PIERINO CONTRO TUTTI - Marino Girolami (1981) : 2/10
THE GREAT MISSOURI RAID - Gordon Douglas (1951) : 8/10
MES PETITES AMOUREUSES - Jean Eustache (1974) : 9/10
LE GÉNÉRAL DU DIABLE - Helmut Käutner (1955) : 7/10
VIRIDIANA - Luis Buñuel (1961) : 9/10
THE BIG COUNTRY - William Wyler (1958) : 8/10
HOUSE - Nobuhiko Ôbayashi (1977) : 10/10
PAS SON GENRE - Lucas Belvaux (2014) : 5/10
LA CASA 4 (WITCHCRAFT) - Fabrizio Laurenti (1988) : 5/10
RADIOSTARS - Romain Lévy (2012) : 7/10
SAN-ANTONIO NE PENSE QU'À ÇA - Joël Séria (1981) : 2/10
DOUBLE FACE Serge Leroy (1987) : 7/10
FEUX DANS LA PLAINE Kon Ichikawa (1959) : 7/10
VOYAGE À TOKYO - Yasujirô Ozu (1953) : 10/10
GONE GIRL - David Fincher (2014) : 9/10
INTERIOR. LEATHER BAR. - James Franco, Travis Mathews (2013) : 3/10
COOL WORLD - Ralph Bakshi (1992) : 6/10
UNE FEMME DANS LA TOURMENTE - Mikio Naruse (1964) 10/10
BOUGE ! - Jérôme Cornuau (1997) : 6/10
CRIME OF CRIMES - Alfredo Zacarías (1989) : 4/10
THE RETURN OF THE LIVING DEAD - Dan O'Bannon (1985) : 8/10
ROPE OF SAND - William Dieterle (1949) : 8/10

Films revus

LES FRÈRES PÉTARD - Hervé Palud (1986) 8/10
VILLAGE OF THE DAMNED - Wolf Rilla (1960) 9/10
VILLAGE OF THE DAMNED - John Carpenter (1995) 8/10
L'ARGENT - Robert Bresson (1983) : 9/10
LES SALAUDS DORMENT EN PAIX - Akira Kurosawa (1960) : 8/10
LA MAMAN ET LA PUTAIN - Jean Eustache (1973) : 9/10
ENNEMIS INTIMES - Denis Amar (1987) : 8/10
RÊVES (DREAMS) - Akira Kurosawa (1990) : 8/10
THE SPY WHO LOVED ME - Lewis Gilbert (1977) : 8/10
Dernière édition par Kevin95 le 31 mai 17, 17:33, édité 13 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
reuno
Accessoiriste
Messages : 1987
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar reuno » 1 mai 17, 10:26

Mai 2017

Film du mois

Image
A Dark Song (Liam Gavin)

Films découverts

A Dark Song (Liam Gavin) 5/6
Voyage of Time (Terrence Malick) 5/6
Guardians of the Galaxy Vol. 2 (James Gunn) 5/6
Logan (James Mangold) 5/6
Get Out (Jordan Peele) 5/6
Hounds of Love (Ben Young) 4/6
Mindhorn (Sean Foley) 4/6
A Cure for Wellness (Gore Verbinski) 4/6
The Bye Bye Man (Stacy Title) 3/6
Small Crimes (E.L. katz) 3/6
War Machine (David Michôd) 3/6
Dig Two Graves (Hunter Adams) 3/6
Alien: Covenant (Ridley Scott) 2/6
A Complete History of My Sexual Failures (Chris Waitt) 2/6
We are the flesh (Emiliano Rocha Minter) 2/6
Blame! (Hiroyuki Seshita) 2/6
Pet (Carles Torrens) 2/6
The Wolves at the Door (John R. Leonetti) 2/6

Films revus




Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Avril 2017 : Paterson (Jim Jarmusch)
Mars 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Février 2017 : Advantageous (Jennifer Phang)
Janvier 2017 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Décembre 2016 : Anomalisa (Charlie Kaufman, Duke Johnson)
Novembre 2016 : La Loi de la Jungle (Antonin Peretjatko)
Octobre 2016 : Still the water (Naomi Kawase)
Septembre 2016 : Ce sentiment de l'été (Mikhael Hers)
Août 2016 : Jack Reacher (Christopher McQuarrie)
Juillet 2016 : The Strangers (Na Hong-jin)
Juin 2016 : The Neon Demon (Nicolas Winding Refn)
Mai 2016 : La gueule ouverte (Maurice Pialat)
Avril 2016 : Avril et le Monde Truqué (Franck Ekinci, Christian Desmares)
Mars 2016 : The Assassin (Hou Hsiao-Hsien)
Février 2016 : The Survivalist (Stephen Fingleton)
Janvier 2016 : The Witch (Robert Eggers)
Décembre 2015 : The Visit (M. Night Shyamalan)
Novembre 2015 : The Lobster (Yórgos Lánthimos)
Octobre 2015 : Ni le ciel ni la terre (Clément Cogitore)
Septembre 2015 : Vers l'autre rive (Kiyoshi Kurosawa)
Août 2105 : Faults (Riley Stearns)
Juillet 2015 : Oslo, 31 août (Joachim Trier)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronnie del Carmen)
Mai 2015: Mad Max: Fury Road (George Miller)
Avril 2015 : Monsters: Dark Continent (Tom Green)
Mars 2015 : Foxcatcher (Bennett Miller)
Février 2015 : It follows (David Robert Mitchell)
Janvier 2015: Jupiter Ascending (Andy & Lana Wachowski)
Décembre 2014 : The Frame (Jamin Winans)
Novembr 2014 : Berserk l'Age d'Or Partie III : L'Avent (Toshiyuki Kubooka)
Octobre 2014 : Young ones (Jake Paltrow)
Septembre 2014 : Coherence (James Ward Byrkit)
Août 2014 : The White Diamond (Werner Herzog)
Juillet 2014 : Cheap thrills (E.L. Katz)
Juin 2014 : Under the skin (Jonathan Glazer)
Mai 2014 : The Myth of The American Sleepover (David R Mitchell)
Avril 2014 : The act of killing (Joshua Oppenheimer)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Février 2014 : The Babadook (Jennifer Kent)
Janvier 2014 :Drug war (Johnnie To)
Décembre 2013 : All is lost (J. C. Chandor)
Novembre 2013 : Snowpiercer (Bong Joon Ho)
Octobre 2013 : Dark Touch (Marina de Van)
Septembre 2013 : Riddick (David Twohy)
Août 2013 : Noroi (Kôji Shiraish)
Juillet 2013 : A Field in England (Ben Wheatley)
Juin 2013 : Dans ma peau (Marina De Van)
Mai 2013 : The Grandmaster (Wong Kar Wai)
Avril 2013 : Sightseers (Ben Wheatley)
Mars 2013 : To the Wonder (Terrence Malick)
Février 2013 : Toad Road (Jason Banker)
Janvier 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre 2012 : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 1 juin 17, 07:27, édité 15 fois.

Avatar de l’utilisateur
C2302t
Doublure lumière
Messages : 562
Inscription : 30 nov. 13, 17:40

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar C2302t » 1 mai 17, 12:06

:x :idea: Film du mois

Découvertes

Tout en haut du monde de Rémy chayé : 8/10

Life origine inconnue : 7,5/10
7 morts du ordonnance de Jacques rouffio : 7,5/10

Kenshin The movie : 7/10
La vie passionnée de Vincent van gogh de v. Minelli :7/10
Minuscule ou la vallée des fourmis : 7/10
L extravagant voyage du jeune et prodigieux ts spivet : 7/10
Jurassic world : 7/10
À la poursuite de demain de Brad budd : 7/10

Bronco apache de Robert aldrich : 6.5/10
Doctor Strange : 6.5/10
Midnight spécial de jeff nichols : 6,5/10

Warcraft : 6/10
Police story lockdown :6/10
The boxtrolls : 6/10

The assassin de hou hsiao hsien : 5/10

Re découvertes


Séries

13 reasons why : 8,5/10
Outlander s2 : 8,5/10

The knick s1 : 8/10
Black'mirror s1 : 8/10

Film de janvier : John wick
Film de février : The two lovers
Film de mars : logan
Film d avril : le trou de Jacques Becker
Dernière édition par C2302t le 31 mai 17, 13:16, édité 14 fois.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9443
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Miss Nobody » 1 mai 17, 12:16

FILMS DU MOIS DE MAI 2017

Film du mois

Image

Films vus

* Mad Max (Miller) ●●○○○
...
* Après la tempête (Kore-eda) ●●●●○ ♡ FILM DU MOIS ♡
...
* Mad Max : Fury Road (Miller) ●○○○○
...
* Mustang (Gamze Ergüven) ●●●●○
...
* Le retour (Zvyagintsev) ●●●●○
...

* [série] Twin Peaks - saison 3 ○●○●○
...

Films revus

* Pandora (Lewin) ●●●●○

Top du mois

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Octobre 2016 = Le géant de fer (Bird)
Novembre 2016 = La fille du désert (Walsh)
Décembre 2016 = Le champion (Robson)

Janvier 2017 = Les sept samouraïs (Kurosawa)
Février 2017 = Un homme est passé (Sturges)
Mars 2017 = Papermoon (Bogdanovitch)
Avril 2017 = Sans toit ni loi (Varda)
Dernière édition par Miss Nobody le 1 juin 17, 09:02, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5153
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Thaddeus » 1 mai 17, 15:37

Mai 2017


Image



Et là-bas quelle heure est-il ? (Tsai Ming-liang, 2001)
S’il y a encore chez Tsai une famille, toujours la même, cette fois il y a moins d’eau, seulement un gros poisson blanc dans un aquarium, peut-être l’esprit du père qui vient de mourir. Son fils, vendeur à la sauvette, cède à son montre à une jolie inconnue en partance pour l’étranger, et aussitôt un lien mystérieux unit le garçon à cet objet, au poignet qui la porte et l’emporte. Belle idée poétique, installant un climat d’attente qui fustige frontières et fuseaux horaires et se dérobe sans cesse devant le prévisible et le trop simple. Tricotant ensemble les petits moments de vie de l’une, seule et paumée dans un Paris claustro, et de l’autre, qui doit gérer la folie douce de sa mère en plus de son propre deuil, le cinéaste climatise par l’intérieur le besoin de rêverie de ses héros, leur profond désarroi, leur touchante tristesse. 4/6

Les cloches de Sainte-Marie (Leo McCarey, 1945)
Parce que McCarey était un catholique fervent et que ce film ne fait aucun effort pour échapper à une imagerie que l’ont pourrait qualifier de sulpicienne, il serait facile pour certains esprits forts d’en brocarder les bons sentiments surannés. C’est méconnaître une manière profondément américaine d’aborder l’affectif, qui n’implique le recours ni à la distance ni à la caricature et qui est le signe franc et sans apprêt d’une approche se distinguant par son absence de préjugés et de fausse pudeur. Avec cette œuvre aussi drôle qu’émouvante, le cinéaste atteint par l’intrusion du profane à une sorte de mysticisme et décline à travers la relation du prêtre et de la nonne le motif de l’amour terrestre frustré et de sa sublimation. Le rayonnement solaire d’Ingrid Bergman en figure l’intensité comme nul autre. 5/6

Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer, 1955)
Où le réalisateur applique à la lettre l’un des axiomes cachés du cinéma policier : les criminels courent les rues. Ici le trio de malfrats se mêle à une communauté provinciale avant d’en braquer la banque, et le suspense se double d’une brutale coupe socio-psychologique dans l’épaisseur de la petite ville. On y observe des braves gens qui ont tous quelque chose à se reprocher. Un entrelacs quasi faulknerien de frustrations, de névroses et de secrets honteux y affleure sous des dehors placides. Les outsiders agissent comme des catalyseurs, tendant un miroir où chacun peut se reconnaître, et la marge est si étroite que les violents sont neutralisés par les deux citoyens les plus pacifiques. Sans doute un peu trop tributaire de ses intentions, cette tentative hybride n’en demeure pas moins assez captivante. 4/6

A scanner darkly (Richard Linklater, 2006)
La technique employée sur Waking Life était une approche judicieuse pour adapter le Substance Mort de Philip K. Dick, où un flic infiltré se voit confier la mission d’enquêter sur lui-même. Car s’il interroge la schize identitaire et la ligne floue séparant la réalité du délire, chères à l’écrivain, Linklater réfléchit aussi ce qui de la SF est devenu réel : Big Brother, les narcotrafics associés aux intérêts d’état, les circuits autarciques de vidéosurveillance reliant les bureaux d’une multinationale et le pavillon pouilleux des camés dans un kaléidoscope sans profondeur, uniquement préoccupé par la contamination du corps par l’esprit. Fondant les hallucinations des uns et des autres en un même flux émollient, l’exercice parvient à donner une forme assez frappante à cet univers d’aboulie et de brouillage généralisés. 4/6

Urga (Nikita Mikhalkov, 1991)
Emporté par les ciels qui roulent des nuages de lumière, par les collines qui passent du vert acide à l’ocre chaud, par ces visages fendus de deux yeux où se lit quelque chose de l’éternité, Mikhalkov fait son Dersou Ouzala. Sans troquer son regard de cinéaste contre celui d’ethnologue, il filme l’immensité de la steppe mongole comme une terra mater livrée à la temporalité intérieure de la contemplation, à deux modes de rapport contradictoires (le plein et le vide, la plénitude et le manque), et livre un film réactif, vif, dépouillé de tout signe extérieur de richesse. Mais s’il manifeste son amour des personnages en faisant ressentir plutôt que dire, il finit rattrapé dans son échappée belle par un débat conventionnel entre nature et culture, artifices de la société de consommation moderne et valeurs écolos. 4/6

Alien : Covenant (Ridley Scott, 2017)
Cryogénie, réveil anticipé, réception d’un signal d’origine inconnue, déroutage de la mission initiale, excursion sur une planète hostile, élimination sanglante de l’équipage. Ce synopsis est désormais un patron narratif que le cinéaste, occupé à faire briller son aisance de vieux routier du genre qui a fait sa gloire, ne cherche plus à faire dérailler. Enfilant les scènes aussi efficaces et limpides que sans surprise, il substitue d’une part au cambouis, aux stries de vapeur, au noir d’encre de jadis la clarté de l’hygiénisme technologique, et gonfle d’autre part la minceur du schéma programmé en faisant de l’androïde David, apprenti sorcier gagné par une opératique folie des grandeurs, le personnage central de la fiction. En résulte un film certes bancal et inachevé, mais dont la confection premium garantit un vrai plaisir. 4/6

Le prestige (Christopher Nolan, 2006)
Magie, magie, c’est la cuisine d’aujourd’hui façon Nolan, qui se déguise en prince de l’entourloupe mais a le bon goût de ne jamais vraiment abuser de la crédulité de son spectateur. La rivalité entre ces prestidigitateurs de l’Angleterre victorienne se battant en duel, se piquant trucs, astuces et jupons et se disputant jusqu’à la mort la suprématie de leur art n’est guère passionnante, mais l’humilité du réalisateur consiste à ne pas gonfler artificiellement un twist que l’on voit venir à des kilomètres pour mieux prendre son sujet à revers : l’affaire déçoit à dessein car tout prestige porte en lui la déception d’une promesse. Moins film d’actions que film d’idées, cette construction emberlificotée pleine de fausses pistes et de chausse-trappes aurait par ailleurs gagné à faire jouer un peu plus le ciseau au montage. 4/6

Ce plaisir qu’on dit charnel (Mike Nichols, 1971)
Radiographie du mâle américain, disséqué dans ses raisonnements, ses complaisances et son désir tôt affirmé de rationalité et de rendement, sur vingt ans d’après-guerre. Si l’accusation de vulgarité à son égard n’est pas illégitime, il faut convenir qu’elle est de toute évidence fort calculée, et que la pachydermie en sudation de ce grand déballage grivois correspond parfaitement à l’objet choisi. D’où une réussite à peu près totale sur le sujet number one : le sexe, ses problèmes, dérobades et triomphes. Optant pour un ton satirique d’une grande cruauté, servi par d’excellents comédiens (mention à Ann-Margret, très en forme-s), le cinéaste suscite une amertume de plus en plus prononcée à mesure qu’il dévoile, par-delà l’acide décapant de l’humour, le désarroi d’un pays qui n’en finit pas de s’autocritiquer. 5/6

Thé et sympathie (Vincente Minnelli, 1956)
L’histoire d’une différence. Si la censure de l’époque ne lui permet d’expliciter un sujet qui apparaît cependant parfaitement clair, rarement le cinéaste a tenu un discours aussi transparent : pour lui l’artiste se situe toujours en marge de la société, de la foule, de la norme. On ne rêve pas impunément. La persistance et l’acuité de son regard montrent le point précis où les passions ne peuvent plus se dérober à elles-mêmes, où l’on est obligé de remettre sa vie en jeu. Et la douceur de sa mise en scène ne fait que rendre plus sensibles les moments d’abandon, de désespoir et de courage des personnages – jusqu’à l’ultime rencontre dans la clairière automnale d’une nature édénique qui témoigne, plus que l’arrière-saison, de la découverte éblouie de la beauté du monde. Subtilité et délicatesse au zénith. 5/6

Versailles Rive gauche (Bruno Podalydès, 1992)
En 1931 Jean Renoir fit rire avec le bruit d’une chasse d’eau. Soixante ans plus tard Podalydès s’amuse en postulant son interdit. Censurez la trivialité, il en découle une série de désagréments. Appelés au secours, frères, voisins, copains, amie (ronde, dans tous les sens du terme) du copain, copains des copains affluent. La mise en scène du héros s’écroule, son territoire étroit est submergé sous l’effet cabine du paquebot des Marx brothers. Plus la concentration humaine est dense, plus les écarts sociaux sont vastes, que l’auteur repère sans rien pour faire les atténuer ou les colmater. Et le film, formidablement interprété par la troupe fidèle du cinéaste versaillais, liquide tout écrasant surmoi Nouvelle Vague en intégrant le principe sine qua non de la comédie : le crescendo. Quarante minutes de bonheur. 5/6

La pendaison (Nagisa Ōshima, 1968)
Au commencement est l’information sèche, précise, abondante, qui introduit dans un cadre propice au huis-clos. Puis vient une sorte de psycho-farce renvoyant les genres reçus dans un apparent fourre-tout, lié par une idée-directrice : dynamiter la notion d’État justicier. Dès lors que le rituel de l’exécution est sabordé, les engrenages du système se grippent et bourreau, huissier, médecin, prêtre, procureur renvoient l’image grinçante d’une humanité livrée à ses fantasmes inavouables. Par la pantomime, les mécanismes de l’imaginaire, les jeux de rôles et de miroirs entre illusion et réalité, vie et théâtre, le cinéaste confère à l’abjection une dimension fantastique et livre une parabole politique sur la coercition infligée par la société à l’individu. Son outrance et sa rigidité conceptuelle fatiguent quelque peu. 3/6

Les fantômes d'Ismaël (Arnaud Desplechin, 2017)
Comme souvent chez Desplechin, la fiction naît de cette fraction de la vie qui marque la fin d’une longue période d’immobilisme et le début d’autre chose : autrement dit une crise. L’humaine matière ne présente de l’intérêt que par ses failles, et l’artiste affectionne le vif du sujet dans le plaisir de la pensée qui s’énonce, le raisonnement par la parole, les entrelacs d’une langue considérée comme interface de l’imaginaire et de l’inconscient. Et si ses effusions romanesques semblent ici grippées, si son propos se cogne aux contingences de l’intrigue comme une mouche contre les parois du verre qui l’emprisonne, c’est sans doute parce que, derrière l’alibi revendiqué des effets de signature et des références cinéphiles, le film invite à une farce narquoise sur les atermoiements et les impasses de la création. 4/6

Amère victoire (Nicholas Ray, 1957)
Étrange film de guerre, sec, décharné, assez théorique. Les personnages s’y opposent selon les règles manichéennes du blanc (le capitaine Leith) et du noir (le major Brand), insistant en cela sur la distinction entre militaire de carrière et soldat d’occasion qu’Attaque ! d’Aldrich contenait avec une autre adresse. Certes la nature y a une certaine existence, on y voit le soleil, la soif, la fatigue, la douleur retarder la progression difficile du commando dans les dunes libyennes, et certains passages d’une sobre grandeur entretiennent l’intérêt (Richard Burton restant en arrière avec les blessés pour les achever). Mais si l’on retrouve parfois des échos de T.E. Lawrence dans ce portrait d’archéologue nihiliste et aventureux, la réflexion sur le courage et la lâcheté s’enlise dans certains symboles trop voyants. Mineur. 3/6

Le rideau déchiré (Alfred Hitchcock, 1966)
Même le plus grand menteur de l’histoire du cinéma peut oublier que le mensonge est un art et qu’il suppose une perfection de la narration. Faute de quoi on risque de décrocher, avec la tentation de crier au bluff. Il y a dans cette nouvelle déclinaison de l’espionnage made-by-Hitch assez de séquences techniquement brillantes (le meurtre interminable de Gromek, la poursuite au musée) pour donner crédit à une politique des auteurs exposant pourtant à bien des extrémités. Car l’auteur mêle toutes les cartes : anticommunisme primaire, humour pince-sans-rire, esbroufe pour crédulité moyenne, clins d’yeux pour cinéphiles complices, facilités pour inconditionnels serviles. Mais sa fiction évolue dans une ligne dramatique discontinue, et au sein d’une stylisation qui frise parfois la caricature amusée. 4/6

Rodin (Jacques Doillon, 2017)
Prosaïque, rugueux et sans forfanterie, voici un énième avatar de ce cinéma minéral, typiquement français, dont le principe consiste à se retrancher derrière la carrure de son sujet pour ne pas avoir à risquer de proposition un tant soit peu audacieuse. Partagé entre l’admiration intimidante qu’il porte au père de la sculpture moderne et la volonté de ne pas céder aux débordements d’une évocation trop hagiographique, Doillon s’en remet à une neutralité de bon aloi, capte le travail créatif de son personnage en favorisant l’ouvrage au lyrisme, caresse le plâtre, l’eau et la pierre avec une prudence dans la forme et un anonymat dans le discours que ne relève guère la banalité de l’analyse sociale, politique et historique. En résulte deux heures pas plus honteuses qu’exaltantes, mais peu avares en longueurs. 3/6

L’amant double (François Ozon, 2017
Pris d’un délire assez carabiné d’invraisemblance, d’une volonté presque suicidaire d’exploser les marqueurs du psycho-thriller à twist, le cinéaste fait fi de toute mesure, chausse les gros sabots de la manipulation et accumule les clichés les plus éhontés d’un genre avec lequel il ne cherche jamais à louvoyer. Il y a même une certaine délectation à anticiper les rebondissements et le fin mot d’une histoire qui, échouant à générer l’ambigüité, mêle gémellité problématique, traumatisme refoulé, jeux de miroir ou autres tartes à la crème du bazar freudien. En soit rien de déplaisant dans cette relecture érotico-toc de Faux-semblants, d’autant qu’Ozon en assume crânement la vanité, mais par magnanimité mieux vaut ne pas en énumérer les multiples influences, dont l’ombre se fait plus qu’écrasante. 3/6

Mademoiselle (Tony Richardson, 1966)
Un village de Corrèze où règnent le maire, le curé, les gendarmes et l’institutrice, mante perverse et impavide, âme aux mille désirs refoulés dans laquelle se tord un nœud de vipères. Parce qu’elle se languit pour le bûcheron Italien dont le culte lui est refusé, elle déclenche les catastrophes par le feu, l’eau, le poison. Chaque fois qu’il lui offre le festival de son grands corps athlétique se démenant dans l’effort, la colère xénophobe des paysans s’enfle, entourant d’un véritable brasier de haine ce mâle à qui elle voudrait tant se donner. Sans toujours éviter les complexes montés au collier ni les symboles en solde, Richardson féconde ces fleurs vénéneuses et explore la face secrète de cette chatte sur le foin brûlant, le puits profond de sa conscience où grouillent et se tapissent les voluptés fétides du malheur. 4/6

Le Christ s’est arrêté à Eboli
Auparavant polémiste, enquêteur scrupuleux, horloger de suspenses politiques, Rosi laisse cette fois parler son goût de l’atmosphère et du silence, applique son regard contemplatif sur les travaux et les jours. Il cherche à éclairer les rapports entre la modernité et le tiers-monde, les riches et les déshérités, le pouvoir central et la culture lucanienne, au fil d’une chronique austère qui se veut aussi étude du fascisme et de ses contradictions. Difficile de nier son scrupule, son doute, son refus de l’ornement, impossible de l’accuser de céder à la tentation du passéisme ou de ne voir dans cette évocation quasi virgilienne qu’une nostalgie d’esthète citadin à l’égard des sociétés frugales. Mais la sévérité du film empêche toute véritable implication et met plus d’une fois à mal la curiosité et la concentration. 3/6


Et aussi :

Get out (Jordan Peele, 2017) - 4/6
Tunnel (Seong-hun Kim, 2016) - 4/6
I'm not your negro (Raoul Peck, 2016) - 4/6
Norma Rae (Martin Ritt, 1979) - 5/6



Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Avril 2017Maria’s lovers (Andreï Kontchalovski, 1984)
Mars 2017À la recherche de Mr Goodbar (Richard Brooks, 1977)
Février 2017Raphaël ou le débauché (Michel Deville, 1971)
Janvier 2017La la land (Damien Chazelle, 2016)
Décembre 2016Alice (Jan Švankmajer, 1987)
Novembre 2016 - Dernières nouvelles du cosmos (Julie Bertuccelli, 2016)
Octobre 2016 - Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 juin 17, 22:32, édité 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22041
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar cinephage » 1 mai 17, 19:51

MAI 2017

FILM DU MOIS:

The Tin Star / Du sang dans le désert, d'Anthony Mann (1957) 10/10 - Mann est parfaitement à l'aise, Fonda aussi. Perkins est parfait en jeunot en besoin d'apprentissage, la musique de Bernstein est superbe, la photo aussi. Enfin, plusieurs séquences extraordinaires et iconiques élèvent ce très bon western parmi les plus grandes réussites de Mann. Dire que je m'attendais à un film mineur...

FILMS DECOUVERTS:
Before I wake, de Mike Flanagan (2015) 7/10 - Conte fantastique sur le deuil plus que film d'horreur, ce film se regarde avec un certain plaisir, mais reste un peu trop sage...
A raisin in the Sun, de Daniel Petrie (1961) 5/10 - Du théâtre filmé, certes bien joué, mais dont l'enjeu racial est noyé dans un paquet d'histoires individuelles qui ne m'ont pas vraiment passionné.
El topo, d'Alejandro Jodorowski (1970) 6/10 - Une espèce de western surréaliste où les images fortes et folle s'enquillent autour d'une intrigue faiblarde. Une curiosité, mais un peu plus de fond ne m'aurait pas déplu...
Mes petites amoureuses, de Jean Eustache (1974) 9/10 - Quel bonheur que ce style légèrement "trop écrit", ces personnages qui abordent la vie avec une sensibilité mêlée de nonchalance. Ici, un récit d'enfance très personnel, sous forme de nombreuses scénettes courtes, éclairé par un Almendros en grande forme, qui fait rire et pourtant laisse un drole d'arrière-gout amer.
Les chevaux de feu, de Serguei Paradjanov (1965) 7,5/10 - Un autre film aux images somptueuses, brodées autour d'un conte traditionnel et empreintes d'une spiritualité intrigante.
Get out, de Jordan Peele (2017) 8,5/10 - Un film remarquable et saisissant, qui allie réflexion sociale et récit horrifique dans une mise en scène élégante.
Tunnel, de Kim Seong-Hun (2016) 8/10 - Entre film catastrophe et récit de survie, le film parvient aussi à glisser quelques piques politique et à émouvoir.
Guardians of the Galaxy Vol. 2, de James Gunn (2017) 7/10 - Difficile de tenir son intrigue avec autant de personnages, et le récit se perd d'ailleurs de temps à autres dans un ventre mou... Mais l'ensemble garde l'esprit facétieux de Gunn, et se regarde sans déplaisir (pour peu qu'on tolère les CGI, le film n'est fait que de cela).
Emily Dickinson, a Quiet Passion, de Terence Davies (2016) 6/10 - Bien joué et joliment restitué, ce biopic pose néanmoins problème du fait du peu de sympathie et d'intérêt que suscite son personnage principal. Heureusement, la poésie de Dickinson vient aérer ce récit plombant...
Après la tempête, d'Hirokazu Kore-Eda (2016) 7,5/10 - Un beau récit de famille éclatée et de père en perdition...
Life, origine inconnue, de Daniel Espinosa (2017) 6,5/10 - Un film sans grande originalité, mais qui reprend des codes connus avec une indéniable efficacité et fait un film fort divertissant.
Aurore, de Blandine Lenoir (2017) 6/10 - Un film féminin sur la crise de la ménopause, porté par une Agnes Jaoui qui fait preuve d'un certain talent.
Sing Street, de John Carney (2016) 8,5/10 - Gros coup de coeur pour ce teenage movie rock'n'roll et bourré d'énergie.
Blindman, de Ferdinando Baldi (1971) 7/10 - Une véritable curiosité que ce film de flingueur aveugle, avec des femmes traitées comme du bétail et Ringo Star en bandit craignos... Pas toujours réussi, mais certainement atypique et intéressant.
La chevauchée sauvage / Bite the bullet, de Richard Brooks (1975) - Film concept autour d'une course de chevaux, avec toute sorte de personnages différents, et un Gene Hackman qui s'amuse beaucoup. Un bon moment et quelques images superbes.
Jour J, de Kheem Kherici (2017) 7/10 - Une comédie trash où l'on rit pas mal. On sent la patte de Lacheau ici ou là (et on aurait aimé qu'il participe plus encore), ce qui porte cette comédie romantique en quelque chose d'un peu plus fou, par moments.
Alien: Covenant, de Ridley Scott (2017) 6/10 - Peu inventif, empesé par ses récits antérieurs, ce nouvel opus ne fonctionne que lorsqu'il reproduit des choses déja vues auparavant. Le reste est trop verbeux, parfois incohérent (mais on est loin de l'absurdité de Prometheus), toujours prévisible.
L'argent, de Robert Bresson (1983) 8,5/10 - Par ce film à la limite de l'abstrait, Bresson propose un cinéma sans héros, dont le récit se déduit autant qu'il se suit, et parvient malgré cela à faire un film émouvant, pertinent et riche d'une morale brillamment construite.
Taza, fils de Cochise, de Douglas Sirk (1954) 7/10 - Un western Universal aux belles couleurs, à l'intrigue assez classique mais qui se suit sans déplaisir, pour peu qu'on accepte tous ces indiens joués par des acteurs blancs.
Django, d'Etienne Comar (2017) 5/10 - Un bon casting qui ne sauve pas ce film de l'ennui. Les enjeux sont délayés dans des scénettes indépendantes et molles, et en raison de ce découpage du récit, la psychologie des personnages parait aussi hasardeuse que les présences/absences des uns et des autres selon les besoins de l'intrigue.
Braquage à l'ancienne / Going in style, de Zach Braff (2017) 7,5/10 - Une jolie comédie policière, portée par un trio d'excellents comédiens qui s'amusent et parvient à évoquer des sujets sérieux sans jamais alourdir le film. Pas révolutionnaire, mais dans le genre très réussi.
Le Dieu noir et le diable blond, de Glauber Rocha (1964) 4/10 - J'ai décidément bien du mal avec le cinema novo brésilien... Ici encore, Antonio das Mortes circule pour buter du cangaceiro sur un air de milonga. Il faut s'y faire...
Sayonara, de Koji Fukada (2015) 5/10 - Malgré quelques belles idées, et un ton original, le minimalisme total du film m'a souvent ennuyé et désintéressé, et l'anecdote l'emporte souvent sur le fond. Dommage.
Taipei Story, d'Edward Yand (1985) 8/10 - Un film qui capte admirablement les transformations de Taiwan par le portrait d'un garçon qui peine à décider, dans sa vie amoureuse comme dans ses choix professionnels. Mention spéciale, comme toujours chez Yang, à une utilisation des cadrages toujours superbe.
The shooting, de Monte Hellman (1966) 7/10 - Un western d'approche moderne (on ne connait pas le nom de certains protagonistes, et qui tend vers l'abstraction. Intéressant, mais pas totalement abouti (j'ai l'impression que c'est une constante chez Hellman, cette manie des pistes narratives inexplorées et des fins ouvertes).
La porte d'Ilitch, de Marlen Khoutsiev (1965) 7,5/10 - Un peu longuet, et fonctionnant par blocs temporels (des séquences quasi-autonomes, qui marchent de façon inégale), le film alterne de magnifiques moments avec des séquences inutiles et pompeuses. Reste ce beau récit de vie dans le Moscou des années 60 par une jeunesse prise de doute existentiel, privée des
L'arbre aux sabots, d'Ermanno Olmi (1978) 9/10 - Une chronique de la vie paysanne en toscane au XIX° siècle, sublimée par une photographie établie par le cinéaste lui-même. Un très, très beau film.
Sennentuntschi, de Michael Steiner (2010) 5,5/10 - De belles idées narratives, desservies par un style syncopé, dans ce film d'épouvante suisse hanté par la très charmante Roxane Mesquida.
Message from the King, de Fabrice du Welz (2016) 6/10 - Un polar à l'intrigue archiconnue, qui souffre d'une BO molle qui atténue toutes les séquences d'action et de bagarre, et finit par vider le film de toute tension...
La colère d'un homme patient, de Raúl Arévalo (2016) 7,5/10 - A l'inverse, ce récit de vengeance se suit avec un grand intérêt, et s'attache à ses personnages qui en deviennent très touchants.
Maman j'ai raté l'avion 2, de Chris Columbus (1992) 8/10 - Je rattrape avec beaucoup de retard ce film qui penche tellement du coté cartoon que je me suis vraiment bidonné. Là encore, le score de Williams est une grosse contribution.
Sausage Party, de Conrad Vernon & Greg Tiernan (2016) 7/10 - Animation merdique, mais le sujet est original et traité de façon assez pertinente et souvent drole.
Sauve qui peut (la vie), de Jean-Luc Godard (1980) 4/10 - Un Godard abscons, qui traite ses personnages comme des concepts, avec indifférence...
L'homme du Nevada, de Gordon Douglas (1950) 7/10 - Un western sans génie, mais assez solide et classique, dans lequel Randolph Scott semble s'amuser. Du coup nous aussi...
Profession reporter, de Michelangelo Antonioni (1975) 8/10 - L'atonie d'Antonioni trouve ici un sujet qui lui convient avec ce portrait d'homme blasé qui se fuit lui-même jusqu'à sa perte. Les plans, magistraux, s'enchainent jusqu'au plan-séquence fatal d'anthologie qui met un point final au récit. On s'ennuie un peu, mais on ressort impressionné par le spectacle.
Noce blanche, de Jean-Claude Brisseau (1989) 7/10 - Passé l'effet nostalgie, le film fonctionne globalement bien, malgré quelques faiblesses dans les articulations du récit.
Pakeezah, de Kamal Amrohi (1972) 4/10 - Ce classique de Bollywood alterne moments lourds et embarassants et didactisme empesé. Seules les séquences dansées gardent encore aujourd'hui un charme, bien relatif...
Le mari de l'indienne, de Cecil B. DeMille (1931) 6,5/10 - Une mise en scène bien statique (origine théatrale du texte ?), un casting pas impeccable, mais une histoire tragique assez originale et intrigante.

FILMS REVUS:
Maman j'ai raté l'avion, de Chris Columbus (1990) 7,5/10 - Révision heureuse d'un film qui évoque une conception assez touchante du divertissement, porté par une BO de John Williams assez fameuse.
Police Story, de Jackie Chan (1985) 7,5/10 - Un excellent divertissement, à la fois simple, drole et efficace.
Police Story 2, de Jackie Chan (1988) 7/10 - Une bonne suite pleine d'idées rigolotes comme le sourd-muet aux pétards enflamés...

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
octobre 2016=The Deep Blue Sea (Davies)
novembre 2016=La fille de Brest (Bercot)
decembre 2016=The Mermaid (Chow)
janvier 2017=Le cheval de Turin (Tarr)
fevrier 2017=Loving (Nichols)
mars 2017=The Lost City of Z (Gray)
avril 2017=Saving Sally (Liongoren)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42475
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Flol » 1 mai 17, 20:29

Mai 2017

Films découverts
Charisma (Kiyoshi Kurosawa) : 6/10
Le petit garçon (Nagisa Oshima) : 7/10
Città Violenta (Sergio Sollima) : 5/10
Voyage of Time (Terrence Malick) : 7/10
Get Out (Jordan Peele) : 6.5/10
Les Monstres (Dino Risi) : 3/10
Under the Shadow (Babak Anvari) : 6/10
In the Crosswind (Martti Helde) : 7/10
Royal Affair (Nikolaj Arcel) : 6.5/10
Seance (Kiyoshi Kurosawa) : 7.5/10
Still Life (Jia Zhang-ke) : 6.5/10
Il Boom (Vittorio De Sica) : 6/10
Problemos (Eric Judor) : 5.5/10
Life (Daniel Espinosa) : 6/10
Alien : Covenant (Ridley Scott) : 4/10
Avé (Konstantin Bojanov) : 6.5/10
Something Wild (Jonathan Demme) : 6/10
Mindhorn (Sean Foley) : 6/10
Safe (Todd Haynes) : 7.5/10
Jane B. par Agnès V. (Agnès Varda) : 6/10
Loft (Kiyoshi Kurosawa) : 4.5/10
The Hallow (Corin Hardy) : 5/10
Les Fantômes d'Ismaël (Arnaud Desplechin) : 6.5/10
Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa) : 8/10
The Killing of a Sacred Deer (Yorgos Lanthimos) : 7/10
Vers la lumière (Naomi Kawase) : 7/10
Jupiter's Moon (Kornél Mundruczó) : 6/10
Happy End (Michael Haneke) : 7/10

Films revus
Zodiac (David Fincher) : 8/10 (=)
Kaïro (Kiyoshi Kurosawa) : 8/10 (+++)
The Host (Bong Joon-ho) : 8/10 (=)
The Conversation (Francis Ford Coppola) : 9/10 (=)
Twin Peaks : Fire Walk With Me (David Lynch) : 6/10 (-)

Séries découvertes
Mad Men - saison 1 (Matthew Weiner) : 7.5/10
Twin Peaks - saison 2 épisode 22 (David Lynch) : what ?/10

Mes films du mois de Janvier 2005 à Avril 2017
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Février 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Mars 2017 : Tunnel (Kim Seong-hun)
Avril 2017 : Une journée particulière (Ettore Scola)
Dernière édition par Flol le 31 mai 17, 10:13, édité 24 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13023
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Demi-Lune » 2 mai 17, 06:22

FILM DU MOIS DE MAI 2017

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Meurtre dans un jardin anglais (Peter Greenaway, 1982) — 7,5/10
    Mommy (Xavier Dolan, 2014) — 6/10
    Le Décalogue : Tu ne tueras point (Krzysztof Kieślowski, 1988) — 6/10
    Victoria (Sebastian Schipper, 2015) — 5/10
    White god (Kornél Mundruczó, 2014) — 4,5/10
    7 morts sur ordonnance (Jacques Rouffio, 1975) — 4/10
    Matador (Pedro Almodóvar, 1986) — 4/10
    Les 55 jours de Pékin (Nicholas Ray, 1963) — 3/10
    Les Sans-Espoir (Miklós Jancsó, 1966) — 3/10
    Le festin de Babette (Gabriel Axel, 1987) — 2/10
    Alien : Covenant (Ridley Scott, 2017) — 1/10

FILMS REVUS

    La double vie de Véronique (Krzysztof Kieślowski, 1991) — 9/10
    La 317ème section (Pierre Schoendoerffer, 1965) — 7,5/10
    Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda, 2013) — 7,5/10
    Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984) — 7/10
    OSS 117 : Rio ne répond plus (Michel Hazanavicius, 2009) — 6,5/10
    OSS 117 : Le Caire, nid d'espions (Michel Hazanavicius, 2006) — 6,5/10
    Opération tonnerre (Terence Young, 1965) — 6,5/10

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
février 2017 : La pianiste (Michael Haneke, 2001)
mars 2017 : Happiness (Todd Solondz, 1998)
avril 2017 : Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979)
Dernière édition par Demi-Lune le 4 nov. 17, 14:28, édité 19 fois.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3580
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar monk » 2 mai 17, 09:43

J'aime ***** passionnément **** énormément *** beaucoup ** bien * sans plus ° pas trop °° pas du tout
Révisions revues ▲à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique





MAI


La la land de Damien Chazelle - 2016 *** ►
Six destins de Julien Duvivier - 1942 °°
Get out de Jordan Peele - 2017 *
La folle histoire de l'espace de Mel Brooks - 1987 ° ▼
Après la tempête de Hirokazu Koreeda - 2016 **
Que la fête commence... de Bertrand Tavernier - 1975 *
Du rififi chez les hommes de Jules Dassin - 1955 **
Antoine et Antoinette de Jacques Becker - 1947 ***
Classe tous risques de Claude Sautet - 1960 ***
I am not your negro de Raoul Peck - 2016 ****
Le survivant des monts lointains de James Neilson - 1957 **
Millenium actress de Satoshi Kon - 2001 **** ►
Perfect blue de Satoshi Kon - 1997 *** ►
La chienne de Jean Renoir - 1931 **
En route pour la médaille Fields de Olivier Peyon - 2014 ***
Gueule d'amour de Jean Grémillon - 1937 *
Comment j'ai détesté les maths de Olivier Peyon - 2013 ****
Remous de Edmond T. Gréville - 1935 **
Mademoiselle de Chan-wook Park - 2016 *
De Palma de Noah Baumbach & Jake Paltrow - 2015 **
A star is born de George Cukor - 1954 ***


Mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
AVRIL


Les gardiens de la galaxie Vol.2 de James Gunn - 2017 *
Tension de John Berry - 1949 **
Where Danger Lives de John Farrow - 1950 **
Madame de... de Max Ophüls - 1953 *
Falbalas de Jacques Becker - 1945 **
Le client de Asghar Farhadi - 2016 *
...
Premier contact de Denis Villeneuve - 2016 *** ►
Les désemparés de Max Ophüls - 1949 **
Jack Reacher: Never Go Back de Edward Zwick (2016) °°
Caught de Max Ophüls - 1949 *
Lettre d'une inconnue de Max Ophüls - 1948 **
Les portes de la nuit de Marcel Carné - 1946 ***
Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier - 2016 ***
Goupi mains rouges de Jacques Becker - 1943 ***
Touchez pas au grisbi de Jacques Becker - 1954 **


Berlin 56 S1 *


------------------------------------------

MARS


Rendez-vous de juillet de Jacques Becker - 1949 ***
Ghost in the shell de Rupert Sanders - 2017 °
Quatorze heures de Henry Hathaway - 1951 ***
Vaudou de Jacques Tourneur - 1943 **
La féline de Jacques Tourneur - 1942 * ▲
La toile de l'araignée de Vincente Minnelli - 1955 **
Quinze jours ailleurs de Vincente Minnelli - 1962 *
Comme un torrent de Vincente Minnelli - 1958 ***
Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain de Martin Scorsese & Michael Henry Wilson - 1995 ***
Ghost in the shell de Mamoru Oshii - 1995 ***** ►
Le masque arraché de David Miller - 1952 ***
Loving de Jeff Nichols - 2016 **
Body and soul de Robert Rossen - 1947 **
L'affaire Maurizius de Julien Duvivier - 1954 **
La secte du lotus blanc de Tsui Hark - 1992 ** ►
Tron de Steven Lisberger - 1982 *** ▼
Oblivion de Joseph Kosinski - 2013 *** ►
Détective Dee II de Tsui Hark - 2013 °°
Sugar Man de Malik Bendjelloul - 2012 ***
Phantom of the Paradise de Brian De Palma - 1974 * ▼


Battle Star Galactica S1 (en cours: ..., #3)


---------------------------------------------

FEVRIER


Platoon de Oliver Stone - 1986 * ▲
Mission de Roland Joffé - 1986 *** ▲
First Blood de Ted Kotcheff - 1982 *** ►
Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent - 2015 ***
Jailhouse rock de Richard Thorpe - 1957 °
Exotica de Atom Egoyan - 1994 *
Elvis de John Carpenter - 1979 **
Silence de Masahiro Shinoda - 1971 * ▲
Jodorowsky's Dune de Frank Pavich - 2013 ***
La la land de Damien Chazelle - 2016 ***
Silence de Martin Scorsese - 2016 ***
All Things Must Pass: The Rise and Fall of Tower Records de Colin Hanks - 2015 ***
Walk the line de James Mangold - 2005 ***
Steve McQueen: The Man & Le Mans de Gabriel Clarke & John McKenna - 2015 **
High rise de Ben Wheatley - 2015 °
La vie est un long fleuve tranquille de Étienne Chatiliez - 1988 * ▼
Une si jolie petite plage de Yves Allégret - 1949 **
Foxy Brown de Jack Hill - 1974 °


Soundbreaking (en cours: #1, #2, #3, #4, #5, #6)
Battlestar Galactica S1 (en cours: #1, #2)


---------------------------------------------

JANVIER

Le jour d'après de Roland Emmerich - 2004 * ►
Cliffhanger de Renny Harlin - 1993 °° ▼
Comrades de Bill Douglas - 1986 *
Cold blood de Stefan Ruzowitzky - 2012 °
Oslo, 31 août de Joachim Trier - 2011 **
Comancheria de David Mackenzie - 2016 *** ▼
Green room de Jeremy Saulnier - 2015 **
Les cowboys de Thomas Bidegain - 2015 *
Le démon des eaux troubles de Samuel Fuller - 1954 *
Daylight de Rob Cohen - 1996 * ▼
Celui par qui le scandale arrive de Vincente Minnelli - 1960 ***
Thé et sympathie de Vincente Minnelli - 1956 ****
The Bad and the Beautiful de Vincente Minnelli - 1952 **
Young Man with a Horn de Michael Curtiz - 1950 **
Violences à Park Row de Samuel Fuller - 1952 *
No Direction Home: Bob Dylan de Martin Scorsese - 2005 ***
Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan - 2016 ***
Paterson de Jim Jarmusch - 2016 *


Battle Star Galactica S1 ( en cours: pilote)
The Americans S1 (en cours: #1, #2)
The Knick S2 - 2015 *** ▲



--------------------
Mais aussi : 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011
Dernière édition par monk le 1 juin 17, 06:56, édité 19 fois.

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4176
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar El Dadal » 2 mai 17, 11:22

MAI 2017

FILM DU MOIS
Image


Films découverts:
    _ Get Out (Jordan Peele - 2017) Image
    _ Frozen River (Courtney Hunt - 2008) Image
    _ White God (Kornél Mundruczó - 2014) Image
    _ American Buffalo (Michael Corrente - 1996) Image
    _ Sept morts sur ordonnance (Jacques Rouffio - 1975) Image
    _ Un crime dans la tête (Jonathan Demme - 2004) Image

Films revus:
    _ Chute libre (Joel Schumacher - 1992) Image
    _ Desperate Hours (Michael Cimino - 1990) Image
Dernière édition par El Dadal le 1 juin 17, 11:20, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5576
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Best » 2 mai 17, 20:35

Mai 2017

Film du mois

Après la tempête (Hirokazu Kore-eda)

Image

Films découverts (Re)

Compartiment tueurs (Costa-Gavras) 8,5/10
Koe no Katachi (Yamada Naoko) 8,5/10
Incassable (M.Night Shyamalan) 8/10
Signes (M. Night Shyamalan) 8/10
Sword art online Movie - Ordinal Scale (Tomohiko Itō) 8/10
L'aveu (Costa-Gavras) 7,5/10
Section spéciale (Costa-Gavras) 7,5/10
Les Fantômes d’Ismaël (Arnaud Desplechin) 7/10
Tunnel (Kim Seong-Hun) 7/10
On l’appelle Jeeg Robot (Gabriele Mainetti) 7/10
Drôles d'oiseaux (Élise Girard) 7/10
La Colère d’un homme patient (Raúl Arévalo) 7/10
Le chocolat (Lasse Hallström) 7/10
Les Gardiens de la Galaxie 2 (James Gunn) 6,5/10
Alien: Covenant (Ridley Scott) 6,5/10
Braquage à l'ancienne (Zach Braff) 6,5/10
Blame! (Seshita Hiroyuki) 6/10
Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar (Joachim Rønning, Espen Sandberg) 6/10
Le Procès du siècle (Mick Jackson) 5,5/10
La mécanique de l'ombre (Thomas Kruithof) 5/10
Resident Evil : The Final Chapter (Paul W.S. Anderson) 4,5/10
Le roi Arthur : La légende d'Excalibur (Guy Ritchie) 4,5/10
Ballerina (Eric Summer, Eric Warin) 4,5/10



Films revus (Hors compétition)





Séries (Hors compétition) (Revues)

Durarara!! - Saison 2 (Omori Takahiro) 8,5/10
Zoku Natsume Yuujinchou (Omori Takahiro) 8/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Avril 2017

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 31 mai 17, 21:43, édité 12 fois.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7205
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar 7swans » 3 mai 17, 10:19

FILMS :
Mindhorn - Sean Foley : 6/10
Problemos - Eric Judor : 6.5/10
Sayonara - Koji Fukada : 6.5/10
Wilson - Craig Johnson : 5.5/10
Vincent, François, Paul... et les autres - Claude Sautet : 7/10

RE :
Paper Towns - Jake Schreier : 6.5/10
Bellflower - Evan Glodell : 7/10

-----

SERIES :
Riverdale - Saison 1 : 3.5/10
Dear White People - Saison 1 : 6/10
Le Bureau des Légendes - Saison 2 : 7.5/10
Jericho - Saison 1 : 6.5/10
Mr. Robot - Saison 1 : abandonnée.
Jericho - Saison 2 : en cours.

RE SERIES :
Twin Peaks - Saison 2 : 5/10
Dernière édition par 7swans le 31 mai 17, 10:00, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9762
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Gounou » 3 mai 17, 10:22

VOYAGE OF TIME (Terrence Malick) 8/10
GET OUT (Jordan Peele) 6/10
ALIEN : COVENANT (Ridley Scott) 4/10

RE :
BACK TO THE FUTURE (Robert Zemeckis) 7/10

SÉRIES :
TWIN PEAKS S3 (David Lynch) en cours
Dernière édition par Gounou le 29 mai 17, 09:20, édité 4 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22814
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar AtCloseRange » 3 mai 17, 10:43

(Re-)Découvertes:

Black Widow (Johnson) 7/10
Garden of Allah (Boleslawski) 6/10
Nightmare (Francis) 6/10
Délit de Faciès (Kato) 7,5/10
Les Fantômes d'Ismaël (Desplechin) 6/10
Les Amis (Blain) 8/10

Révisions:

La Maman et la Putain (Eustache) 8,5/10
Alien (Scott) 7,5/10
Indiscrétions (Cukor) 8/10
The Man Who Loved Women (Edwards) 7/10
Belle de Jour (Bunuel) 7,5/10
Au delà du Réel (Russel) 7,5/10
Dernière édition par AtCloseRange le 29 mai 17, 11:01, édité 9 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Harkento
Assistant opérateur
Messages : 2668
Inscription : 12 oct. 11, 18:05
Liste de DVD
Localisation : Lyon

Re: Votre film du mois de Mai 2017

Messagepar Harkento » 3 mai 17, 10:53

MON FILM DU MOIS :

ImageImage


FILMS VUS AU CINEMA :

Tunnel (Seong-hun Kim) : 6 / 10 - Corée du Sud [2016] ; Drame, thriller
Pirates des Caraïbes 5 : La vengeance de Salazar (Joachim Ronning, Espen Sandberg) : 4,5 / 10 - U.S.A. [2017] ; Fantasy, action, aventure, comédie

FILMS DECOUVERTS :

Le château des Carpathes (Oldrich Lipsky) : 7,5 / 10 - Tchèque [1981] ; Comédie, fantasy, science fiction
Hard Day (Seong-hun Kim) : 7,5 / 10 - Corée du Sud [2014] ; Thriller, crime, comédie
Brendan et le secret de Kells (Tomm Moore, Nora Twomey) : 7,5 / 10 - France, Belgique, Irlande [2009] ; Animation, fantasy, drame, aventure
Le chant de la mer (Tomm Moore) : 7,5 / 10 - France, Belgique, Irlande, Danemark [2014] ; Animation, fantasy, drame, aventure
White material (Claire Denis) : 7 / 10 - France, Cameroun [2009] ; Drame
The Jane Doe Identity (André Øvredal) : 7 / 10 - UK, U.S.A. [2016] ; Horreur, mystère, thriller
La petite fille au bout du chemin (Nicolas Gessner) : 7 / 10 - Canada, France [1976] ; Drame, mystère, thriller
Get out (Jordan Peele) : 7 / 10 - U.S.A. [2017] ; Drame, mystère, thriller
The monster squad (Fred Dekker) : 7 / 10 - U.S.A. [1987] ; Fantasy, comédie, aventure
Rocco (Thierry Demaizière, Alban Teurlai) : 6,5 / 10 - France [2016] ; Documentaire
The giver (Philip Noyce) : 6,5 / 10 - U.S.A. [204] ; Science fiction, drame, romance
La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil (Joann Sfar) : 6,5 / 10 - France [2015] ; Mystère, drame, thriller
Ouvert la nuit (Edouard Baer) : 6 / 10 - France [2016] ; Comédie, drame
Twentynine Palms (Bruno Dumont) : 6 / 10 - France, Allemagne, U.S.A. [2003] ; Drame
Mauvaise graine (Billy Wilder, Alexander Esway) : 5,5 / 10 - France [1934] ; Drame, romance, comédie, action
Silence (Martin Scorsese) : 5,5 / 10 - U.S.A. [2016] ; Drame, aventure, histoire
High-Rise (Ben Wheatley) : 5 / 10 - UK , Belgique [2015] ; Drame
xXx : Reactivated (D.J. Caruso) : 5 / 10 - U.S.A. [2017] ; Action, aventure, comédie
Pet (Carles Torrens) : 5 / 10 - U.S.A., Espagne [2016] ; Horreur, thriller
Galaxie Quest (Dean Parisot) : 4 / 10 - U.S.A. [1999] ; Comédie, aventure, science fiction
À la croisée des mondes : La boussole d'or (Chris Weitz) : 4 / 10 - U.S.A. [2007] ; Aventure, fantasy

FILMS REVUSA la hausse / à la baisse :

Green Snake (Tsui Hark) : 8 / 10 - Hong-Kong [1993] ; Fantasy, drame
Perfect Blue (Satoshi Kon) : 8 / 10 - Japon [1997] ; Animation, thriller, horreur
Steamboy (Katsuhiro Otomo) : 7,5 / 10 - Japon [2004] ; Animation, aventure, science fiction
500 jours ensemble (Marc Webb) : 7 / 10 - U.S.A. [2009] ; Romance, comédie, drame
Prometheus (Ridely Scott) : 6 / 10 - UK, U.S.A. [2012] ; Science fiction, horreur, mystère
Le cinquième élément (Luc Besson) : 6 / 10 - France [1997] ; Science fiction, action, romance
Léon - version longue (Luc Besson) : 5,5 / 10 - France [1994] ; Crime, drame
H2G2: le guide du voyageur galactique (Garth Jennings) : 3,5 / 10 - U.S.A., UK [2005] ; Science fiction, comédie, aventure

SERIE(S) :

Community (Dan Harmon) - Saison 4, episodes 4.03, 04 : 7,5 / 10 - U.S.A. [2013] ; Comédie
13 reasons why (Brian Yorkey) ... en cours : 7 / 10 - U.S.A. [2017] ; Drame, mystère

MES FILMS DU MOIS :

Spoiler (cliquez pour afficher)
[center]Décembre 2011 : Les démons à ma porte (Wen Jiang)

Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Fevrier 2012 : Le château ambulant (Hayao Miyasaki)
Mars 2012 : La harpe de Birmanie (Kon Ichikawa)
Avril 2012 : Room in Rome (Julio Medem)
Mai 2012 : Le passage du Canyon (Jacques Tourneur)
Juin 2012 : Daisy Clover (Robert Mulligan)
Juillet 2012 : Lolita (Stanley Kubrick)
Aout 2012 : Porco Rosso (Hayao Miyasaki)
Septembre 2012 : Fiancées en folie (Buster Keaton)
Octobre 2012 : Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
Novembre 2012 : Une femme disparaît (Alfred Hitchcock)
Décembre 2012 : Le chien jaune de Mongolie (Byambasuren Davaa)

Janvier 2013 : Deep end (Jerzy Skolimowski)
Fevrier 2013 : L'aigle des mers (Michael Curtiz)
Mars 2013 : Les salauds dorment en paix (Akira Kurosawa)
Avril 2013 : Caotica Ana (Julio Medem)
Mai 2013 : Enquète sur une passion (Nicolas Roeg)
Juin 2013 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Juillet 2013 : Paris, Texas (Wim Wenders)
Août 2013 : Jeune & jolie (François Ozon)
Septembre 2013 : L'argent (Marcel L'herbier)
Octobre 2013 : Beau-père (Bertrand Blier)
Novembre 2013 : Lost Highway (David Lynch) & Pandora (Albert Lewin)
Décembre 2013 : La folle ingénue - Cluny Brown (Ernst Lubitsch)

Janvier 2014 : Le vent se lève (Hayao Miyasaki)
Février 2014 : Le lauréat (Mike Nichols) & L'homme à la caméra (Dziga Vertov)
Mars 2014 : Baisers volés (François Truffaut)
Avril 2014 : Excalibur (John Boorman)
Mai 2014 : L’homme de l’Ouest (Anthony Mann)
Juin 2014 : Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2014 : Bird people (Pascale Ferran) & Last action hero (John McTiernan)
Août 2014 : Dellamorte dellamore (Michele Saovi)
Septembre 2014 : Lenny (Bob Fosse) & La rumeur (William Wyler)
Octobre 2014 : The other (Robert Mulligan) & Lucia y el sexo (Julio Medem)
Novembre 2014 : Les diables (Ken Russell)
Décembre 2014 : Un singe en hiver (Henri Verneuil)

Janvier 2015 : Mind game (Masaaki Yuasa)
Février 2015 : Anna : 6 – 18 (Nikita Mikhalkov)
Mars 2015 : La maladie de Sachs (Michel Deville)
Avril 2015 : La trou (Jacques Becker)
Mai 2015 : Mad Max : Fury Road (George Miller) & Le voyage en douce (Michel Deville)
Juin 2015 : New York, deux heures du matin (Abel Ferrara)
Juillet 2015 : Eté violent (Valerio Zurlini)
Août 2015 : Quelques jours de la vie d’Oblomov (Nikita Mikhalkov)
Septembre 2015 : L'homme de la plaine (Michael Mann)
Octobre 2015 : Ratatouille (Brad Bird)
Novembre 2015 : Barberousse (Akira Kurosawa) & Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper)
Décembre 2015 : La vie de château (Jean-Paul Rappeneau) & Pixote, la loi du plus faible (Hector Babenco)

Janvier 2016 : Au-delà des montagnes (Jia Zhangke) & Le voyage de Felicia (Atom Egoyan)
Février 2016 : Le juge et l'assassin (Bertrand Tavernier)
Mars 2016 : Mr Smith au sénat (Frank Capra)
Avril 2016 : L’étrangleur de Rillington Place (Richard Fleischer)
Mai 2016 : Tueur à gages (Frank Tuttle)
Juin 2016 : The offence (Sidney Lumet) & Jean de Florette / Manon des sources (Claude Berri)
Juillet 2016 : Les aventuriers (Robert Enrico) & Boulevard du crépuscule (Billy Wilder)
Août 2016 : Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville) & Strange days (Kathryn Bigelow)
Septembre 2016 : Ne nous fâchons pas (Georges Launter)
Octobre 2016 : Schyzophrenia (Gerald Kargl) & Retour à l'aube (Henri Decoin)
Novembre 2016 : Elephant (Gus van Sant)
Décembre 2016 : Shining (Stanley Kubrick)

Janvier 2017 : La charrette fantôme (Victor Sjöström)
Février 2017 : Une question de vie ou de mort (Michael Powell & Emeric Pressburger) & Jeanne et le garçon formidable (Olivier Ducastel, Jacques Martineau)
Mars 2017 : Milou en mai (Louis Malle)
Avril 2017 : Une blonde émoustillante (Jiri Menzel)


_______________________________________________________________________

10 / 10 : Chef d'oeuvre absolu / Traumatisme cinématographique - Je vénère
9 / 10 : Chef d'oeuvre - J'adore
8 / 10 : Grand film / Un classique - J'aime beaucoup
7 / 10 : Très bon film - J'aime bien
6 / 10 : Bon film / divertissant - J'apprécie
5 / 10 : Film moyen - Je m'ennuie un peu
4 / 10 : Peu mieux faire - Je m'ennuie beaucoup
3 / 10 : Mauvais film - Je m'ennuie terriblement
2 / 10 : Film nul - Je m'énerve
1 / 10 : Croûte cosmique - J'explose
Dernière édition par Harkento le 5 juin 17, 17:58, édité 8 fois.