Votre film du mois de Juillet 2014

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9444
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar Miss Nobody » 1 juil. 14, 12:29

FILMS DU MOIS DE JUILLET 2014

Film du mois
Image

Films vus

* La porte du paradis (Cimino) ●●●○○ ♡ FILM DU MOIS ♡
* Harvey Milk (Van Sant) ●●●○○
* Very Bad Trip (Phillips) ●●●○○
* La ligne de démarcation (Chabrol) ●●○○○
* Gravity (Cuaron) ●●●○○
* Le temps d'un week-end (Brest) ●●●○○

Films revus

* La guerre des mondes (Spielberg) ●●○○○
* The Truman show (Weir) ●●●●○
* Citizen Kane (Welles) ●●●○○


FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = ---
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Dernière édition par Miss Nobody le 15 août 14, 15:47, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
reuno
Assistant opérateur
Messages : 2005
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar reuno » 1 juil. 14, 12:32

Juillet 2014

Film du mois

Image

Films découverts

Cheap thrills (E.L. Katz) 5/6
The signal (William Eubank) 4/6
Blue ruin (Jeremy Saulnier) 4/6
Oculus (Mike Flanagan) 4/6
How to Train Your Dragon 2 (Dean DeBlois) 4/6
Mr. Peabody & Sherman (Rob Minkoff) 4/6
The Apparition (Todd Lincoln) 4/6
The Zero Theorem (Terry Gilliam) 3/6
Devil's Knot (Atom Egoyan) 3/6
Expendables 3 (Patrick Hughes) 3/6
Goal of the dead - Première mi-temps (Benjamin Rocher) 2/6
Goal of the dead - Seconde mi-temps (Thierry Poiraud) 2/6
Big Bad Wolves (Aharon Keshales & Navot Papushado) 2/6
Sx Tape (Bernard Rose) 1/6

Films revus

Princesse Mononoké (Hayao Miyazaki) 6/6
The ruins (Carter Smith) 5/6
The reef (Andrew Traucki) 5/6


Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2014 : Under the skin (Jonathan Glazer)
Mai 2014 : The Myth of The American Sleepover (David R Mitchell)
Avril 2014 : The act of killing (Joshua Oppenheimer)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Février 2014 : The Babadook (Jennifer Kent)
Janvier 2014 :Drug war (Johnnie To)
Décembre 2013 : All is lost (J. C. Chandor)
Novembre 2013 : Snowpiercer (Bong Joon Ho)
Octobre 2013 : Dark Touch (Marina de Van)
Septembre 2013 : Riddick (David Twohy)
Août 2013 : Noroi (Kôji Shiraish)
Juillet 2013 : A Field in England (Ben Wheatley)
Juin 2013 : Dans ma peau (Marina De Van)
Mai 2013 : The Grandmaster (Wong Kar Wai)
Avril 2013 : Sightseers (Ben Wheatley)
Mars 2013 : To the Wonder (Terrence Malick)
Février 2013 : Toad Road (Jason Banker)
Janvier 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre 2012 : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 31 juil. 14, 23:15, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10295
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 1 juil. 14, 13:27

Image

Juillet 2014

Film du mois
Le Conte de la princesse Kaguya

Films découverts
Les Garçons et Guillaume, à table ! (Guillaume Galienne) ***
Les Immortels (Tarsem) **
Elysium (Neil Blomkamp) *
Argo (Ben Affleck) **
Looper (Rian Johnson) ***
Oblivion (Joseph Kosinski) ***
Le Conte de la princesse Kaguya (Isao Takahata) : *****
Bellflower (Evan Glodell) **
Le Hobbit : la désolation de Smaug (Peter Jackson) *

Films revus (Hors compétition)
Smoking No Smoking (Alain Resnais) *****...

Mes films du mois (depuis mai 2005)
Spoiler (cliquez pour afficher)

2005
Image
mai : Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith (Georges Lucas)
juin : Les Poupées russes (Cédric Klapish)
juillet : La Fille de Ryan (David Lean)
août : La Femme de Seisaku (Masumura Yasuzo)
septembre : La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre : Cette sacrée vérité (Leo McCarey)
novembre : Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse (Vincente Minnelli)
decembre : L'Enfant (Luc et Jean-Pierre Dardenne)


2006
Image
janvier : Good Night, and Good Luck (Georges Clooney)
février : Le Nouveau monde (Terrence Malick)
mars : L'Incompris (Luigi Comencini)
avril : Scaramouche (Georges Sidney)
mai : La Terre tremble (Luchino Visconti)
juin : The Host (Bong Joon-ho)
juillet : Volver (Pedro Almodovar)
août : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
septembre : Sandra (Luchino Visconti)
octobre : Le Vent se lève (Ken Loach)
novembre : Les Fils de l'homme (Alfonso Cuaron)
décembre : Kwaïdan (Kobayashi Masaki)


2007
Image
janvier : The Foutain (Darren Aronofsky)
février : Allemagne année zéro (Roberto Rossellini)
mars : Cria Cuervos (Carlos Saura)
avril : La Femme des sables (Teshigahara Hiroshi)
mai : Que le spectacle commence ! (Bob Fosse)
juin : Le Temps des gitans (Emir Kusturica)
juillet : Les Simpson, le film (David Silvermann)
août : Mondovino (Jonathan Nossiter)
septembre : Secret Sunshine (Lee Chang-dong)
octobre : L'Heure suprême (Frank Borzage)
novembre : La dolce vita (Federico Fellini)
décembre : No Country for Old Men (Joel & Ethan Coen)


2008
Image
janvier : Sweeney Todd, le barbier démoniaque de Fleet Street (Tim Burton)
février : La Graine et le mulet (Abdelatif Kechiche)
mars : There Will be Blood (Paul Thomas Anderson)
avril : Le Bel Antonio (Mauro Bolognini)
mai : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (Steven Spielberg)
juin : Une histoire d'amour suèdoise (Roy Andersson)
juillet : The Dark Knight (Christopher Nolan)
août : Wall.E (Andrew Stanton)
septembre : Lenny (Bob Fosse)
octobre : Qu'est-il arrivé à Baby Jane (Robert Aldrich)
novembre : L'Echange (Clint Eastwood)
décembre : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)


2009
Image
Janvier : Les Innocents (Jack Clayton)
Février : L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
Mars : Gran Torino (Clint Eastwood)
Avril : Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki)
Mai : Coraline (Henry Selick)
Juin : Still Walking (Hirokazu Kore-eda)
Juillet : The Fall (Tarsem Singh)
Août : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Septembre : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Octobre : Le Ruban blanc (Michael Haneke)
Novembre : Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Jim Abraham, David Zucker & Jerry Zucker)
Décembre : Avatar (James Cameron)


2010
Image
janvier : Bright Star (Jane Campion)
février : Le Bonheur (Alexandre Medvedkine)
mars : Le Guerrier silencieux (Nicolas Winding Refn)
avril : Zéro de conduite (Jean Vigo)
mai : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
juin : Moon (Duncan Jones)
juillet : Into the Wild (Sean Penn)
août : Regarde les hommes tomber (Jacques Audiard)
septembre : Poetry (Lee Chang-dong)
octobre : Macadam Cowboy (John Schlesinger)
novembre : Quand passent les cigognes (Mikhail Kalatozov)
décembre : Une belle journée d'été (Edward Yang)


2011
Image
janvier : Le Vieux fusil (Robert Enrico)
février : Reds (Warren Beatty)
mars : Winter's Bone (Debra Granik)
avril : Bleu (Krzysztof Kieslowski)
Mai : Miracle en Alabama (Arthur Penn)
Juin : Alexandre le bienheureux (Yves Robert)
Juillet : Bienvenue Mister Chance (Hal Ashby)
Août : The Thing (John Carpenter)
septembre : Moby Dick (John Huston)
octobre : Un après-midi de chien (Sidney Lumet)
novembre : Mes chers amis (Mario Monicelli)
décembre : Hunger (Steve McQueen)


2012
janvier : Z (Costa-Gavras)
février : Ivan le terrible (Sergueï M. Eisenstein)
mars : Le Retour (Andreï Zviaguintsiev)
avril : Mad Men saisons 1 à 4 (Matthew Weiner)
mai : Paris (Cédric Klapisch)
juin : De rouille et d'os (Jacques Audiard)
juillet : Shotgun Stories (Jeff Nichols)
août : The Dark Knight rises (Christopher Nolan)
septembre : Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio)
octobre : Baraka (Ron Fricke)
novembre : Le Complexe du castor (Jodie Foster)
décembre : Mary & Max (Adam Elliot)


2013
janvier : Sur écoute/The Wire, saison 1 (David Simon)
Février : À la Merveille (Terrence Malick)
Mars : Fish Tank (Andrea Arnold)
Avril : Amour (Michael Haneke)
Mai : Django unchained (Quentin Tarantino)
Juin : Guerre et paix (Sergueï Bondartchouk)
Juillet : Pacific Rim (Guillermo del Toro)
Août : The Master (Paul Thomas Anderson)
Septembre : Notre pain quotidien (Nikolaus Geyrhalter)
Octobre : Les Enfants loups Ame et Yuki (Mamoru Hosoda)
Novembre : Gravity (Alfonso Cuaron)
Décembre : 9 mois ferme (Albert Dupontel)


2014
Janvier : Pelle le conquérant (Bille August)
Février : Sur écoute/The Wire, saison 5
Mars : 12 Years a Slave (Steve McQueen)
Avril : Les Invisibles (Sébastien Lifshitz)
Mai : Elle et lui (Leo McCarey, 1939)
Juin : Né un 4 juillet (Oliver Stone)
Dernière édition par -Kaonashi Yupa- le 8 août 14, 10:38, édité 6 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar monk » 1 juil. 14, 13:39

J'aime ***** passionnément **** énormément *** beaucoup ** bien * pas trop ° pas du tout
Révisions revues ▲à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique


JUILLET

5 pièces faciles de Bob Rafelson **
Boyhood de Richard Linklater ****
Le parrain III de Francis Ford Coppola * ▼
Le parrain II de Francis Ford Coppola *** ▼
Le parrain de Francis Ford Coppola **** ▲
Under the skin de Jonathan Glazer ****
Fargo de Joel & Ethan Cohen **** ►
Shinning de Stanley Kubrick ***** ▲
Casse-tête chinois de Cédric Klapisch ***
Elmer Gantry de Richard Brooks **
In cold blood de Richard Brooks ***


TV SHOWS

Twin Peaks (en cours)
Helix S1 (partielle) °

Mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
JUIN


DECOUVERTES

Possessed de Clarence Brown **
Only lovers left alive de Jim Jarmush ***
A touch of sin de Zhangke Jia ***
The myth of american sleepover de David Robert Mitchell ****
La vie d'Adèle de Abdellatif Kechiche *
Blackbird de Jason Buxton ****
Enemy de Denis Villeneuve **
Animal kingdom de David Michôd ***
The Rover de David Michôd ****
The homesman de Tommy Lee Jones **
Mon oncle de Jacques Tati ***
Pirates de Caraïbes: Jusqu'au bout du monde de Gore Verbinski **
Le dernier rivage de Stanley Kramer ***
Qu'elle était verte ma vallée de John Ford *
Maléfique de Robert Stromberg °

RE VISIONS

L'emmerdeur de Édouard Molinaro *** ▲

TV SHOWS

True detective
S1 ***


----------------------------------------

MAI

DECOUVERTES

X-Men: days of future past de Brian Singer **
The bling ring de Sophia Coppola *
Metro Manila de Sean Ellis **
Snow angels de David Gordon-Green ***
Into eternity de Michael Madsen ****
Norma Rae de Martin Ritt ****
Et même ta mère ! de Alfonso Cuaron ***
Undertow de David Gordon-Green ***
Sorcerer de William Friedkin ****
Noé de Darren Aronofski ****
Le salaire du diable de Jack Arnold **
Aviator de Martin Scorsese **
La valse des pantins de Martin Scorsese ****
Dark Shadow de Tim Burton ***
Don Jon de Joseph Gordon-Levitt **
The messenger de Oren Moverman ***
Evangelion 3.33 de Hideaki Anno **
Rampart de Oren Moverman ***
All the real girls de David Gordon-Green **
Jimmy P. De Arnaud Deplechin *
Pirates des Caraïbes: le secret du coffre maudit de Gore Verbinski ***
Night moves de Kelly Reichardt ****
Joe de David Gordon-Green ***

REVISIONS

Retour vers le futur 3 de Robert Zemeckis ** ►
Retour vers le futur 2 de Robert Zemeckis ** ▼
Retour vers le futur de Robert Zemeckis *** ►

TV Shows

Top of the lake ***


-------------------------------------------

AVRIL

DECOUVERTES

La venus à la fourrure de Roman Polanski ***
Effets secondaires de Steven Soderbergh ***
Waking sleeping beauty de Don Hahn ***
Black hawk down de Ridley Scott *
The amazing Spider-man de Marc Webb **
Pandemie de Kim Sung-su *
Le Hobbit: la désolation de Smaug de Peter Jackson ***
The man I love de Raoul Walsh **
All is lost de J.C. Chandor ***
I was a communist for the FBI de Gordon Douglas **
Thor: le monde des ténèbres de Alan Smithee °
Coup de fouet en retour de John Sturges °
Killer Joe de William Friedkin ***
La route du tabac de John Ford ****
La fille du désert de Raoul Walsh ***
White heat de Raoul Walsh ***
Une femme dangereuse de Raoul Walsh ***
Alice n'est plus ici de Martin Scorsese °
Nebraska de Alexander Payne **
Inside Llewyn Davis de Ethan & Joel Cohen ****
Snowpiercer de Bong Joon-Ho **
Le troisième homme de Carol Reed ****


REVISIONS


TV Shows


------------------------------------------

MARS

DECOUVERTES

Her de Spike Jonze *****
De rouille et d'os de Jacques Audiard *
Man on a tightrope de Elia Kazan ***
Equus de Sydnet Lumet *
Capitaine Phillips de Paul Greengrass ***
Le silence de Lorna de Jean-Pierre et Luc Dardenne **
Blue Jasmine de Woody Allen **
The grand Budapest hotel de de Wes Anderson ***
La grande aventure Lego de Phil Lord & Christopher Miller **
Promised land de Gus Van Sant *
L'enfant de Jean-Pierre et Luc Dardenne **
Prince of Texas de David Gordon-Green **
Alabama Monroe de Felix Van Groeningen ****
Le fils de Jean-Pierre et Luc Dardenne ***
Prisoners de Denis Villeneuve ***
La fureur du dragon de Bruce Lee *
Grand central de Rebecca Zlotowski ***
Le dernier pub avant la fin du monde d'Edgar Wright *
Du vent dans mes mollets de Carine Tardieu *
Dans la maison de François Ozon *

REVISIONS

Matrix de Larry & Andy Wachowski *** ►

TV SHOWS


---------------------------------------------

FEVRIER

DECOUVERTES

Tempête de boulettes géantes 2 de Cody Cameron & Kris Pearn **
Riddick de David Twohy °
Alceste à bicyclette de Philippe Le Guay **
Pirates des Caraibes : la malédiction du Black Pearl de Gore Verbinski *
Cold eyes de Jo Eui Seok & Kim Byung Seo ***
Brainstorm de Douglas Trumball *
Minuscule de Hélène Giraud et Thomas Szabo **
Lone ranger de Gore Verbinski ***
Quatres tueurs et une fille de Richard Carlson ***
Bellflower de Evan Glodell ***
Martha Marcy May Marlene (+ Mary last seen) de Sean Durkin ****
Je suis une légende de Francis Lawrence **


REVISIONS

Gravity de Alfonso Cuarón **** ►


TV SHOWS

Game of throne S3 ***
Justified S4 (fin) ***


---------------------------------------------

JANVIER

DECOUVERTES

M.A.S.H. de Robert Altman *
That cold day in the park de Robert Altman **
Countdown de Robert Altman **
Les disciples de la 36e chambre de Shaolin de Chia-Liang Liu **
Upside down de Juan Solanas *
The housemaid de Sang-Soo Im ****
The terror live de Byeong-woo Kim ***
Nymphomanic vol.1 de Lars Von Trier *
Retour à la 36e chambre de Saolin de Chia-Liang Liu ***
Le voyage de la peur de Ida Lupino **
The naked kiss de Samuel Fuller ***
Shock corridor de Samuel Fuller *
L'intendant Sansho de Kenji Mizoguchi **
Shokuzai de Kiyoshi Kurosawa *
Underworld USA de Samuel Fuller ***
La maison de bambou de Samuel Fuller ***
Bigami de Ida Lupino **
Le septieme sceau de Igmar Bergman *
Melancholia de Lars Von Trier ****


REVISIONS

La reine de neiges de Chris Buck & Jennifer Lee *** ▲
La 36e chambre de Shaolin de Chia-Liang Liu ** ▼


TV SHOWS

Justified S4 (en cours)



Mais aussi
2013
2012
2011
Dernière édition par monk le 1 août 14, 09:33, édité 14 fois.

Avatar de l’utilisateur
Goodprettygood
Stagiaire
Messages : 80
Inscription : 29 mars 14, 14:53

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar Goodprettygood » 1 juil. 14, 13:50

Juillet 2014

Film du mois

Image

Films découverts / Films revus

Hunger - Steve McQueen [2008] : Image
Péril en la demeure - Michel Deville [1985] : Image
American beauty - Sam Mendes [1999] : Image

Tian Zhu Ding (A touch of sin) - Jia Zhang-ke [2013] : Image
Underworld U.S.A - Samuel Fuller [1961] : Image

Loulou - Maurice Pialat [1980] : Image
Le grand blond avec une chaussure noire - Yves Robert [1972] : Image

Goodfellas - Martin Scorsese [1990] : Image
Drug war - Johnnie To [2012] : Image

L'aile ou la cuisse - Claude Zidi [1976] : Image

Système de notation hyper complexe:

Image : Excellent
Image : Très très bien
Image : Très bien
Image : Bien
Image : Moyen
Image : Fade
Image : Râté
Image : Mauvais
Image : Nul

Films des mois précédents:

Spoiler (cliquez pour afficher)
Avril 2014 : Maria Chapdelaine - Julien Duvivier [1934] ;
Mai 2014 : Philadelphia - Jonathan Demme [1993] ;
Juin 2014 : Le signe du lion - Eric Rohmer [1962] ;
Dernière édition par Goodprettygood le 7 sept. 14, 12:56, édité 16 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5182
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar Thaddeus » 1 juil. 14, 14:00

Juillet 2014

Image



Quartet (James Ivory, 1981)
En apparence seulement, Quartet est un joli bibelot inutile, où rien ne manque ni ne dépasse dans la peinture des intellectuels anglo-saxons du Paris cosmopolite des Années folles, et qui joue sur l’anachronisme et l’ambigüité des rapports humains. Mais cette surface dissimule l’essentiel : le balancement entre deux mondes et le désespoir de n’appartenir à aucun. Éternelle errante, étrangère à tous les milieux, l’héroïne fidèle à son cœur, qui continue seule sa course infinie et son destin vagabond, trouve en Isabelle Adjani une interprète intense et très touchante. C’est sa sincérité qui fait mal, et c’est l’ironie tendre dont témoigne Ivory envers tous ces paumés du petit matin, se réfugiant sous la gomina et les fards pour dissimuler leur vide et leur ennui, qui offre au film sa belle identité. 5/6

Jimmy’s hall (Ken Loach, 2014)
Loach tire sa révérence : cette évocation du combat d’un leader communiste oublié de l’histoire irlandaise sera à l’en croire sa dernière œuvre. Les sceptiques, voyant le verre à moitié vide, rappelleront qu’on ne fait pas un bon film avec des bons sentiments et de beaux sermons ; les magnanimes, devant le verre à moitié plein, préféreront n’en garder que son cœur gros comme ça, ses fougueuses scènes de danses, sa belle peinture à la John Ford d’une communauté de travail et d’idées. Toujours prompt à brocarder le conservatisme des institutions (l’Église catholique en prend ici pour son grade), le cinéaste se repose sur la gestion consommée de ses acquis et livre un manifeste en faveur du progressisme, de l’apprentissage, de la culture, certes un peu amidonné, mais généreux et attachant. 4/6

Au fil du temps (Wim Wenders, 1976)
Un projectionniste itinérant, qui promène son mutisme souriant le long de l’Elbe, dans les décombres du cinéma allemand, rencontre un homme venant de quitter son épouse. Ils sympathisent et leurs solitudes se transforment au fil du voyage, on the road again. Il faut à Wenders du temps, de la lenteur, des coups de mou et d’étonnants pieds-de-nez à la bienséance (la défécation en live de Rüdiger Vogler !) pour appréhender l’inflexible nonchalance de ses personnages et la respiration particulière de leur parcours. C’est une fois de plus l’empreinte du cinéma américain qui se dessine derrière ces paysages immenses comme les étendues de l’Arizona, dans l’apologie d’un rêve de liberté rythmé par le rock, et dans une perspective de fuite qui raccorde à tout un nouveau romantisme cool. 4/6

Le conte de la princesse Kaguya (Isao Takahata, 2013)
Des bienfaits d’une nature prodigue aux us et coutumes de la ville impériale, des trésors artisanaux aux arts de salon, des cabrioles de petite paysanne à l’apprentissage d’une vie de reine, Takahata trouve toujours le dessin le plus juste, le plus vrai, et magnifie la beauté de l’estampe animée. L’histoire de sa rieuse princesse, qui comme le ver amoureux de la lune ne rêvait que de rester sur terre parmi les hommes, atteint le lyrisme des plus belles compositions féminines de Mizoguchi. Avec la grâce du poète, le cinéaste exalte l’insubordination, l’ineffable bonheur de vivre, le feu intérieur que ne peut attiser le protocole d’un destin injuste, en touchant droit au cœur. Et c’est pourtant une infinie tristesse qui recouvre ce petit joyau, la mélancolie d’un adieu n’offrant même pas le réconfort du souvenir pour l’atténuer. Merveilleux. 5/6

El topo (Alejandro Jodorowsky, 1970)
C’est Leone dans l’univers apocalyptique de Mad Max, se dit-on d’abord devant les aventures sanglantes de cet ange exterminateur bardé de noir, qui répand des traînées de mort dans un désert où ne s’exprime plus que le sadisme d’une humanité résiduelle. Puis se développe une initiation métaphysique, les épreuves traversées dessinent une quête morale aux étapes relativement limpides – faute, remords, rédemption. Le tout s’achève de façon rageusement nihiliste. Jodorowsky cultive le mauvais goût, le baroque, l’outrance des situations, l’incongruité des images, les associations insolites, les symboles et les clés à déchiffrer. La force cette fable allégorique sur la poursuite d’un idéal au sein de la barbarie tient à sa rigueur de conception et à la cohérence d’un univers fascinant d’étrangeté. 4/6

La fille aux allumettes (Aki Kaurismäki, 1990)
La vie d’Iris est aussi dérisoire que les allumettes fabriquées par l’usine où elle travaille. Fabrique inhumaine. Soirées détestables passées auprès de parents abrutis de télé. Pour s’en sortir, elle rêve d’aventures, d’évasion et d’un prince charmant. Pour son plus grand malheur, elle va s’imaginer l’avoir trouvé. Alors, après le coup de trop donné par sa vie, Iris se durcit, s’emmure dans son ressentiment et son chagrin, et fait le ménage : elle devient tueuse par manque d’amour. La caméra traduit sa solitude en plans fixes, concis, économes. Aucune échappée, aucun espoir, mais la volonté d’aller au plus pressé, de viser l’essentiel grâce à l’ellipse, au sous-entendu, et de dénoncer avec une affliction sourde l’injustice, la sottise et la cruauté. C’est sans rémission, très noir et parfaitement déprimant. 4/6

Sunhi (Hong Sang-soo, 2013)
On se rencontre dans la rue dès la première scène ("Ah, toi ici ! – Ça faisait longtemps, tu montes chez moi ? – Non, je suis pressée"), on discute ensuite en se murgeant au soju, enfin on ressort titubant et on glisse un baiser sur les lèvres du/de la soupirant(e). Après, on remet ça. HSS ne pratique pas un cinéma désagréable car il sait entretenir un humour homéopathique, remplir les points de suspension, amuser avec des échafaudages aléatoires, réfléchir les éternelles indécisions amoureuses des personnages. Mais au énième atermoiement d’un jeune cinéaste complexé ou d’un prof saisi par le démon de midi, on se dit qu’il serait temps qu’il prenne un peu de risques. Tout en sachant déjà qu’on ira voir le prochain ("Oh, toi ici ! – Où étais-tu passé, tu viens prendre un verre ? – Non, j’ai une chose à faire"...). 4/6

Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Le cinéaste a réalisé de ces films intimes et radieux bâtis comme des maisons : voici le plus beau de tous. Derrière la quiétude d’un monde paternaliste se profilent l’hypocrisie morale et l’injustice raciale, les fragilités d’une nation fracturée, disposée au lynchage, où se poursuit la guerre civile et se cachent des secrets honteux. Mais la sagesse d’un homme intègre peut transcender le factionnalisme darwinien, favoriser la prise de conscience collective et nourrir l’espoir d’une société meilleure. Sublime utopie, qui s’exprime autant dans la cocasserie du tableau (la course à l’élection, les cercles communautaires, les mœurs de la petite ville) que dans la grandeur d’une réhabilitation posthume. Gorgé de rires et de larmes, cet hymne pittoresque et bouleversant à l’idéal démocratique est rien moins que le chef-d’œuvre caché de John Ford. 6/6

Le bonheur (Agnès Varda, 1965)
C’est quoi, le bonheur ? À chacun sa conception, et la cinéaste en filme une hypothèse d’une aveuglante clarté. Le bonheur de François, époux comblé, père de deux enfants adorables, c’est la plénitude inaltérable des promenades et des pique-niques dominicaux, la robe fleurie de sa jolie et aimante épouse, la chaleur d’un entourage bienveillant, un ravissement utopique au quotidien, du jaune, du bleu, du vert, du violet plein les yeux. C’est une suite d’instantanés chromatiques et impressionnistes, un jardin d’Éden qu’illumine encore davantage le surgissement inespéré d’un deuxième amour. Et lorsque soudain la tragédie éclate, c’est tout juste si elle est perçue dans l’harmonie bucolique qui aussitôt se recompose. Un poème au-delà de la morale, sourdement cruel, tranquillement scandaleux, presque tétanisant de beauté. 5/6

Fiancées en folie (Buster Keaton, 1925)
Une fois de plus, l’art de Keaton consiste à pousser l’absurde des situations jusqu’au bout du délire. Rarement le postulat aura été si féroce et furieusement ubuesque : un jeune homme doit trouver une épouse en urgence pour hériter de sa fortune, et c’est la ruée des postulantes, une marée humaine qui fond sur le malheureux, puis le paysage lui-même qui se lance à sa poursuite et lui roule littéralement dessus. Une femme, puis dix, puis cent, un principe de démultiplication et d’accélération insensée figurée par des travellings latéraux de plus en plus affolés, des courses de plus en plus frénétiques, un espace toujours plus élargi, en respectant une construction symétrique et un rythme parfait qui transforme l’aventure en une sorte de cauchemar surréaliste et désopilant. Un sommet burlesque. 5/6

Yolanda et le voleur (Vincente Minnelli, 1945)
Drôle de comédie musicale, assez avare en numéros dansés, où Fred Astaire lui-même semble longtemps fébrile, inquiet, passif, notamment lors de ce ballet onirique qui disperse sa silhouette égarée dans les vingt sentiers étroits d’un vaste plateau. Parce que la passion est indissociable de la mise en scène, l’idolâtrie sentimentale est le sujet d’une intrigue fondée sur la tromperie, où une richissime héritière un peu cruche s’éprend d’un escroc qui la dépouille de sa fortune. Les ressorts dramatiques étant bien mous, il faut se rabattre sur le colorisme toujours très sûr du spectacle, ici les artifices de fontaines, de cascades et de jets de vapeur d’une Amérique latine fantaisiste, là les zébrures sinusoïdales d’une piste ondulante… Ça remplit tout juste la moitié du verre. 3/6

L’attente des femmes (Ingmar Bergman, 1952)
La nostalgie de la jeunesse et des amours passées et leur pendant amer, la solitude, ont ici une importance cruciale. Car la situation de ces cinq femmes, dont les aléas sentimentaux sont racontés en flash-backs, est métonymique de leur vie quotidienne : toujours attendre le retour des hommes. D’un récit à l’autre, la lumière s’impose pourtant, une ardeur à profiter de l’instant présent avant que ne viennent les blessures inéluctables, une foi en la solidité du couple, par-delà les turbulences, se font jour, jusqu’à la dernière partie résolument comique, légère et pétillante, où une nuit forcée dans un ascenseur favorise le rapprochement complice entre l’héroïne et son époux. C’est bien dans cette clameur de vie, relayée par le charme des actrices et la fluidité radieuse du style, que le film trouve sa beauté. 5/6

Quiz show (Robert Redford, 1994)
1956. Modeste juif de Brooklyn, le champion d’un jeu télévisé qui passionne les foules ne répond plus aux critères de popularité. Il faut le remplacer, et l’élu est un fils de bonne famille, beau comme une vedette de cinéma, cultivé, rassurant. On pouvait redouter la charge moralisatrice démolissant le cynisme du show-business ; on avait tort. Redford a su ne pas faire une diatribe contre la petite lucarne mais un débat questionnant l’éthique individuelle, l’Amérique et sa représentation : il raconte moins une arnaque qu’un système de propagande qui devait modifier pour toujours la perception d’un peuple sur lui-même et par le reste du monde. Peinture d’un milieu feutré et impitoyable, constat amer de l’injustice institutionnalisée et de l’irréductibilité des classes sociales, le film est une totale réussite. 5/6

Plus fort que le diable (John Huston, 1953)
Devenu un paria à Hollywood, Huston tourne en Italie cette comédie insolite et burlesque, écrite par Truman Capote, qui brode autour d’une poignée d’escrocs ridicules, d’un bouquet d’arnaques obscures et d’une flopée de situations parfaitement incongrues. Comme à son habitude, le cinéaste méprise la forme achevée pour favoriser la nonchalance d’une mise en scène en accord avec les velléités plus ou moins mythomanes des personnages. Presque tout le monde se fait passer pour ce qu’il n’est pas, chacun tente de tirer profit d’une escroquerie qui lui file entre les doigts, et l’intrigue totalement abracadabrantesque finit par dérailler dans un absurde réjouissant qui souligne si besoin était la légèreté follette de l’entreprise. Ça ne porte pas à conséquence mais c’est tout à fait amusant. 4/6

Barocco (André Téchiné, 1976)
Amsterdam, avec ses canaux glauques et ses devantures à néons, fournit un décor original à ce film noir qui respecte les mécanismes du genre et procède par atmosphère interposée. L’argument emprunte à Lang ou Hitchcock : un homme se vend à deux camps ennemis, il est assassiné et son tueur se révèle aussi son sosie. Le vertige s’accentue quand la compagne de la victime reporte son amour sur la copie de l’être aimé. Le vent, la pluie, les ténèbres humides de la nuit sont autant d’éléments qui assurent l’unité de ce cinéma distancié et expressionniste frisant la sophistication, de ce puzzle fascinatoire et quasi sternbergien où Téchiné multiplie les citations et tente de remplacer chez le spectateur le sentiment du déjà vécu par la sensation du déjà vu. Un exercice un peu opaque mais réussi. 4/6

Le carnaval des dieux (Richard Brooks, 1957)
En 1952, le Kenya est sujet à une vague de révolte : les Mau-Mau prennent les armes et cherchent à s’émanciper de la domination des colons. Au risque de choquer l’Amérique, Brooks fait des rencontres et de l’amitié brisée entre le Noir et le Blanc autant d’emblèmes des relations raciales. Son style appliqué relève du réquisitoire mais l’inquiétude généreuse avec laquelle il analyse l’inextricable conflit des cultures, l’envenimement de rapports fondés sur la domination et l’appropriation des terres et du pouvoir, assure une véritable force de frappe à son propos. Réfutant tout angélisme, tout espoir trop grand en une résolution heureuse, il laisse percevoir une amertume qui brise les certitudes et en appelle aux consciences. Et puis, remarque très accessoire, Dana Wynter est particulièrement jolie. 5/6

Noroît (Jacques Rivette, 1976)
Troisième épisode de la tétralogie des Filles du Feu, ou Scènes de la vie parallèle, dont ne seront concrétisés que deux volets. C’est un peu Moonfleet au féminin, retravaillé par l’imaginaire très particulier d’un auteur qui pousse à fond la théâtralité et la déréalisation des situations. Rivette convoque l’imagerie du film de pirates au sein d’une arène insulaire, s’enferme dans un univers dont il a jeté la clé et refuse la moindre facilité à son spectateur. Passablement circonspect, on essaie donc de suivre du mieux que l’on peut cette sombre intrigue de haine, de séduction et de mort, où Bernadette Lafont, ogresse gainée de fuschia, et Geraldine Chaplin, aveuglée par la soif de vengeance, s’autodétruisent en des rituels opaques. La digestion est plus que difficile. 2/6

The mortal storm (Frank Borzage, 1940)
L’année où Chaplin adresse au monde, par les armes du burlesque et de la satire dévastatrice, un avertissement sur le danger du nazisme, Borzage emploie ses talents d’orfèvre du mélodrame pour exprimer son effroi face à l’avènement du régime. En racontant une dislocation familiale liée à l’effondrement moral d’un pays, au reniement de toutes ses valeurs, il met explicitement en cause l’idéologie et la pratique nazies et leur oppose à la fois l’arbre de vie, éternel symbole d’espérance, et le blanc refuge de la neige et de la mort, expression d’une révolte passionnée mais désespérée. Si elle n’est peut-être pas aussi poignante que les sommets filmographiques de l’auteur, car plus offensive dans son discours, l’œuvre n’en recèle pas moins de ces moments de grâce dont le cinéaste a le secret. 4/6

Sandra (Luchino Visconti, 1965)
Les amis marxistes de Visconti ont cru percevoir du maniérisme dans cette peinture d’une décomposition familiale, dans ces passions déchaînées au sein d’une atmosphère délétère et oppressante, dans ce passé qui ronge les personnages comme le temps corrode peu à peu le décor de Volterra, hanté par ses secrets. Ils avaient tout faux : à travers les tourments entremêlés d’Œdipe et Electre, le cinéaste traque les résidus du paradis de l’enfance empêchant ses personnages de vivre et sonde la culpabilité, née des entraves de la société bourgeoise, qui leur brûle l’âme et le corps. Troublant et suggestif, le drame délivre une séduction vénéneuse et un érotisme lourd, capiteux, résumables par une voix rauque, une peau brune, des yeux de braise : ceux de Claudia, bombe à faire tourner la tête. 5/6

Boyhood (Richard Linklater, 2014)
Étonnant de voir avec quelle facilité ce projet entre en parfaite adéquation avec la trilogie sentimentale de l’auteur, par son enjeu de maturation, sa problématique des visages et des relations à saisir dans leur évolution, sur la durée. Le plus beau étant qu’il ne s’offre jamais en tour de force, fuit la dramatisation comme la leçon de vie, privilégie l’anecdotique d’une vie que rien ne saurait compromettre dans sa douce et perpétuelle linéarité. Et s’il arrive que des coups de mou se fassent sentir sur près de trois heures d’un récit sans violon ni trompette, l’obstination de Linklater à ne travailler que la sédimentation des étapes et événements banals s’avère fructueuse : sans que l’on s’en aperçoive, c’est tout le passage du temps, la vérité concrète de ces quelques existences, que l’on emporte avec nous. 4/6

Alice n’est plus ici (Martin Scorsese, 1974)
Depuis toute petite l’héroïne rêvait d’être chanteuse, mais les aléas de l’existence en décideront autrement. Jeune veuve élevant seule son garçon de douze ans, elle trouve un job dans un café aux allures de nef de fous et décroche sans le savoir, au rayon amoureux, le bon numéro. Son parcours a beau être semé d’embûches, de déceptions, de blessures, il est nourri par la tendresse d’un auteur qui s’approprie un scénario apporté par son actrice et apprend à moduler les émotions : on s’implique, on rit, on a le cœur qui vibre, qui gonfle, qui se serre. Odyssée sentimentale devant autant aux mélodrames sirkiens qu’aux comédies de Capra, ce petit trésor d’optimisme réconfortant est un hymne chaleureux à la persévérance et à la solidarité, et un très beau portrait de femme magnifié par Ellen Burstyn. 5/6

Legend (Ridley Scott, 1985)
Certains films posent la question de l’âge idéal de visionnage et de l’écart entre les perceptions accommodantes de l’enfance et l’esprit critique plus sévère de l’âge adulte. Qu’aurais-je pensé du conte de Ridley Scott si je l’avais découvert petit ? Mystère. Quoi qu’il en soit, c’est ma gentille consternation qui prévaut aujourd’hui devant ce spectacle empâté et artificiel où la naïveté est si naïve qu’elle en devient niaiserie, la féérie si féérique qu’elle vire à l’indigestion. Trop de collines verdoyantes, trop de flocons poudreux, trop de robes blanches et de ralentis béats, trop d’enluminures et d’images savantes, trop c’est trop. Lorsque la splendide direction artistique s’étouffe d’elle-même, on n’éprouve plus que des répliques embarrassantes de mièvrerie, un humour gras et un merveilleux en toc. 2/6


Et aussi :

Dragons 2 (Dean DeBlois, 2014) - 4/6
Blue ruin (Jeremy Saulnier, 2013) - 5/6
Gummo (Harmony Korine, 1997) - 4/6
El dorado (Marcel L'Herbier, 1921) - 3/6
Maestro (Léa Fazer, 2014) - 3/6
La planète des singes : L'affrontement (Matt Reeves, 2014) - 5/6

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2014 - Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014 - Léon Morin, prêtre (Jean-Piere Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014 - Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014 - Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 2014 - 12 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013 - La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013 - Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013 - L'arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013 - Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013 - La randonnée (Nicolas Roeg, 1971) Top 100
Juillet 2013 - Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013 - Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013 - Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013 - Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013 - Chronique d'un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 - Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013 - L'heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 - Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 - Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 - Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 - Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 - Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 - Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 - Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 - Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 - Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 - L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 - L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 - Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 - Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 - L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1966) Top 100
Octobre 2011 - Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 - Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 - Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 - L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 31 juil. 14, 23:43, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3691
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar joe-ernst » 1 juil. 14, 14:10

JUILLET 2014


Film du mois :

RIEN


Films découverts :





Films revus ou redécouverts :




Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
Dernière édition par joe-ernst le 5 août 14, 13:23, édité 1 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar Kevin95 » 1 juil. 14, 14:28

Juillet 2014

Film du mois :

Image

Liste des films découverts (ou presque) :

Battles Without Honor and Humanity : Police Tactics (Kinji Fukasaku, 1974) Image
Yakuza Burial : Jasmine Flower (Kinji Fukasaku, 1976) Image
Les Lèvres rouges (Harry Kümel, 1971) Image
Battles Without Honor and Humanity : Final Episode (Kinji Fukasaku, 1974) Image
Battles Without Honor and Humanity : Proxy War (Kinji Fukasaku, 1973) Image
Battles Without Honor and Humanity : Deathmatch in Hiroshima (Kinji Fukasaku, 1973) Image
Antoine et Antoinette (Jacques Becker, 1947) Image
Wolves, Pigs & Men (Kinji Fukasaku, 1964) Image
La supertestimone (Franco Giraldi, 1971) Image
The Grey (Joe Carnahan, 2011) Image
Under the Flag of the Rising Sun (Kinji Fukasaku, 1972) Image
El espinazo del diablo (Guillermo del Toro, 2001) Image
The Green Slime (Kinji Fukasaku, 1968) Image
Eddie Macon's Run (Jeff Kanew, 1983) Image
La novia ensangrentada (Vicente Aranda, 1972) Image
Silver Streak (Arthur Hiller, 1976) Image
Secret Beyond the Door... (Fritz Lang, 1947) Image
Monsieur Papa (Philippe Monnier, 1977) Image
Flight (Robert Zemeckis, 2012) Image
The House in the Square (Roy Ward Baker, 1951) Image
Bleu comme l'enfer (Yves Boisset, 1986) Image
Message from Space (Kinji Fukasaku, 1978) Image
La Bande du Rex (Jean-Henri Meunier, 1980) Image
The Mean Season (Phillip Borsos, 1985) Image
Phantom of the Opera (Arthur Lubin, 1943) Image
Manon 70 (Jean Aurel, 1968) Image
Le Vice et la Vertu (Roger Vadim, 1963) Image
Ferdinand le noceur (René Sti, 1935) Image
Terminus (Pierre-William Glenn, 1987) Image


Liste des films revisionnés :

Battles Without Honor and Humanity (Kinji Fukasaku, 1973) Image
L'ingorgo (Luigi Comencini, 1979) Image
Il giorno della civetta (Damiano Damiani, 1968) Image
One from the Heart (Francis Ford Coppola, 1982) Image
La Blonde de Pékin (Nicolas Gessner, 1967) Image
Windtalkers (John Woo, 2002) Image
Prénom Carmen (Jean-Luc Godard, 1983) Image
Dernière édition par Kevin95 le 31 juil. 14, 22:16, édité 35 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18182
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar gnome » 1 juil. 14, 15:56

Films du mois : Juillet 2014

Film du mois


Les films vus (par ordre décroissant de préférence) - Les redécouvertes - Les films revus


Image Chef d'oeuvre !!!
Image On est vraiment pas loin de la masterpiece!
- Dragons 2 (Dean DeBlois) 9/10 VF Ciné
Loin de se contenter de recycler les recettes du premier et de la très bonne série télé, ce Dragons 2 nous présente des héros dont l'histoire a été approfondie, devenus adolescents. Débutant de manière assez légère à la manière d'un épisode de Dragons, les cavaliers de Beurk, le film se fait plus sombre voire désespéré par moments et fait la place à de jolis moments très émouvants. Mention au personnage qui apparait masqué dont je tairai l'identité dont la gestuelle un peu désarticulée rappelle celle de Tastumi Hijikata dans Horrors of malformed men de Teruo Ishii ou celle de la sorcière rouge dans le désert dans cache cache pastoral de Terayama.

- Un été avec Coo (Keiichi Hara) 9/10 VF TV

- Rubber (Quentin Dupieux) 9/10 VO TV

- Chronicle (Josh Trank) 9-9.5/10 VO TV

Image Excellent !
- Vendredi 13 (Marcus Nispel) 7/10 VF TV
Comme a son habitude, Nispel s'acquite de la tache de manière honorable, même si on pourrait lui préférer son remake de Texas Chainsaw Massacre. C'est toujours un plaisir coupable de revenir à Crystal Lake. La découverte du camp est excellente d'ailleurs. En prime, on a droit à la genèse du masque de hockey. Sympa.

Image Tout à fait honorable
- Phénomènes (M Night Shyamalan) 6.5/10 VF TV
Un chouette postulat de base, de bonnes idées et séquences, une bonne interprétation, mais la fin m'a laissé sur ma faim. Tout ça pour se terminer comme ça ?

- Slashers (Maurice Devereaux) 6/10 VF TV
Au Japon, un jeu de téléréalité fait fureur : Slashers. Six candidats sont lâchés dans le hangar de la mort avec à leur poursuite trois tueurs masqués. Celui qui survit empoche la cagnotte qui est gonflées s'ils arrivent à tuer un des slashers. Ils peuvent se servir de tout ce qui leur tombe sous la main. Aucune règle si ce n'est celle de stopper toute action pendant les coupures pubs et ce même s'ils sont sur le point de trucider quelqu'un. Tout le monde s'arrête pour la pub. Très populaire au Japon et de plus en plus populaire aux States, le jeu voit pour la première fois des candidats américain se présenter. Très bonne idée de départ pouvant donner lieu à une intéressante réflexion sur les dérives de la téléréalité et sur la responsabilité du spectateur voyeur. Sur ce point le scénario est pas mal ficelé, mais le tout est plombé (et le mot est faible) par une réalisation et des dialogues neuneu dignes d'un soap à la Amour, gloire et beauté débités par des acteurs d'un amateurisme navrant. Ceci dit, ça se laisse suivre sans trop d'ennui grâce aux divers rebondissements et aux quelques scènes gores aussi mal torchées que le reste, mais assez fun.

- Le bouffon de l'horreur (Simon Sprackling) 6/10 VF TV
Christophe Lee cachetonne dans cette comédie horrifique amusante mais pas non plus inoubliable. Un des personnages dit à un certain moment : "Pour moi, c'était plutôt drugs que sexe et rock-and-roll" et on a franchement l'impression que c'était le cas des scénaristes tant ça part par moment dans le délire total ! Quelques bons effets gore.

- John Carter (Andrew Stanton) 6.5/10 VF TV
Un belle épopée impressionnante adaptée de Rice Burrough, malheureusement quelque peu desservie par un casting un peu fade. A revoir moins fatigué.

Image Pourquoi pas, mais peut mieux
- Rollerball (John McTiernan) 4/10 VF TV
Malgré toutes les hitoires autour des coupes dans le film et les critiques assassines, je partais relativement sans préjugés... Malheureusement, il ne m'a pas fallu 10 minutes pour déchanter. Si McTiernan ne s'en sort pas trop mal dans la critique des médias (pubs etc), les phases de jeu sont totalement illisibles et sans intérêt (un comble). Aucune tension. Une sous-disant ultra-violence de bisounours. Un film malheureusement raté.

Image A oublier
Image Le dessin est clair, non?


Films du mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
2006

Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2007

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image
Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2008

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai ? Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2009

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre (Rien vu) Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2010

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2011

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2012
Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2013

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2014
Janvier Image Février Image mars Das Boot Avril Ida Mai Leaving Las Vegas Juin Lebanon
Dernière édition par gnome le 30 juil. 14, 19:22, édité 13 fois.
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Hitchcock
Electro
Messages : 967
Inscription : 9 déc. 13, 13:34
Localisation : Londres

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar Hitchcock » 1 juil. 14, 16:32

Juillet 2014 :

Notation :

Long-métrages notés sur 20

20/20 : Traumatisme cinématographique
De 17.5 à 19.5/20 : Chef d'oeuvre absolu
De 15.5 à 17/20 : Excellent
De 13.5 à 15/20 : Très bon
De 10.5 à 13/20 : Bon
De 8.5 à 10/20 : Moyen
De 5 à 8/20 : Mauvais
De 0 à 4.5/20 : Exécrable

Séries TV, courts-métrages et documentaires notés sur 10

Film du mois :

Films découverts, redécouverts ou revus : (↑ : en hausse ; ↓ : en baisse ; → : stable)

Films vus en DVD/Blu-Ray ou à la télévision :

Aux frontières des Indes - J. Lee Thompson (1959) [Ciné + Classic] 10.5/20

L'Atalante - Jean Vigo (1934) [DVD] 17/20

Noblesse Oblige - Robert Hamer (1949) [DVD] 18/20

Les Amants Diaboliques - Luchino Visconti (1943) [DVD] 15/20

La Splendeur des Amberson - Orson Welles (1942) [DVD] 17/20

Les Deux Cavaliers - John Ford (1961) [OCS] 13/20

Du sang dans le désert - Anthony Mann (1957) [Paramount Channel] 15/20

Une question de vie ou de mort - Michael Powell & Emeric Pressburger (1946) [TCM] 18.5/20

Le Monde de Suzie Wong - Richard Quine (1960) [OCS] 11/20

Le Grand Couteau - Robert Aldrich (1955) [TCM] 14/20 ↓ (- 1 point)

Une nuit à l'opéra - Sam Wood (1935) [DVD] 16/20

L'Homme de l'Arizona - Budd Boetticher (1957) [DVD] 16/20

Police internationale - John Gilling (1957) [TCM] 12/20

Le sport favori de l'homme - Howard Hawks (1964) [Ciné +] 16/20

Les Aventures de Marco Polo - Archie Mayo (1938) [OCS] 12/20

Gueule d'amour - Jean Grémillon (1937) [DVD] 17/20

La Vengeance du Docteur Joyce - Lawrence Huntington (1947) [TCM] 13/20

La Porte s'ouvre - Joseph L. Mankiewicz (1950) [Ciné +] 14/20

Le Ciel est à vous - Jean Grémillon (1944) [Ciné +] 16/20

La Fièvre dans le sang - Elia Kazan (1947) [DVD] 17/20

Drôle de Drame - Marcel Carné (1937) [DVD] 15/20

Les Passagers de la nuit - Delmer Daves (1947) [DVD] 15/20

Le Septième voile - Compton Bennett (1945) [TCM] 15.5/20 ↓ (- 0.5 point)

L'Extravagant Mr Deeds - Frank Capra (1936) [DVD] 15/20

Le Jour se lève - Marcel Carné (1939) [DVD] 16.5/20

Romance in Manhattan - Stephen Roberts (1935) [TCM] 13/20

Fantôme à vendre - René Clair (1935) [DVD] 15/20

Nosferatu le vampire - F.W. Murnau (1922) [DVD] 18/20 ↑ (+ 0.5 point)

Rio Lobo - Howard Hawks (1970) [Ciné +] 14/20

Deux têtes folles - Richard Quine (1964) [OCS] 12/20

Des filles disparaissent - Douglas Sirk (1947) [Ciné +] 15/20

Baby Doll - Elia Kazan (1956) [DVD] 14/20

Un homme dans la foule - Elia Kazan (1957) [DVD] 16/20

A l'est d'Éden - Elia Kazan (1955) [Blu-Ray] 16/20

Le Mur invisible - Elia Kazan (1947) [DVD] 14.5/20 ↓ (- 0.5 point)

Rome ville ouverte - Roberto Rossellini (1946) [DVD] 16.5/20

La Grève - Sergueï Eisenstein (1924) [DVD] 14/20

Le Septième Sceau - Ingmar Bergman (1957) [DVD] 13/20

Les Tueurs - Robert Siodmak (1946) [Blu-Ray] 17/20

La Porte du Diable - Anthony Mann (1950) [DVD] 17/20

Les Sept Voleurs - Henry Hathaway (1960) [Ciné +] 14/20

Ne me quitte jamais - Delmer Daves (1953) [TCM] 11.5/20

Courts-métrages :

How to Sleep - Nick Grinde (1935) [DVD] 6/10

Sunday Night at the Trocadero - George Sidney (1937) [DVD] 4/10

Ruse de lapin - Friz Freleng (1947) [DVD] 7/10

Séries TV :

The Persuaders Épisode 24 : Une rancune tenace - Peter Medak (1972) 7/10

The Persuaders Épisode 8 : Le Mot de passe - Leslie Norman (1971) 5.5/10

Documentaires :

Jean Vigo - Cinéastes de notre temps - Jacques Rozier (1964) 7.5/10

Jean Grémillon, un cinéaste sous l’occupation - Véronique Martin (2013) 7/10

Prix complémentaires :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Réalisateur du mois :

Redécouverte du mois :

Prix d'interprétation masculin :

Prix d'interprétation féminin :

Bilan de juillet 2014 :

Films des mois précédents :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2014 : Assurance sur la Mort (Billy Wilder - 1944)
Février 2014 : ex-æquo Rendez-vous avec la Peur (Jacques Tourneur - 1957) et Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger - 1945)
Mars 2014 : Décision à Sundown (Budd Boetticher - 1957)
Avril 2014 : Les Ensorcelés (Vincente Minnelli - 1952)
Mai 2014 : ex-æquo New York-Miami (Frank Capra - 1934) et La Gouffre aux Chimères (Billy Wilder - 1951)
Juin 2014 : Le Limier (Joseph L. Mankiewicz - 1972)
Dernière édition par Hitchcock le 1 janv. 15, 17:39, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Accessoiriste
Messages : 1790
Inscription : 23 juin 05, 14:06

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar Sybille » 1 juil. 14, 16:53

FILMS DE JUILLET 2014

FILM DU MOIS

Easy living - Mitchell Leisen

Image

DECOUVERTES
Easy living (Leisen - 1937) : 8,5/10
Our betters (Cukor - 1933) : 7,5/10
Red river (Hawks - 1948) : 7,5/10
Copie conforme (Dréville - 1947) : 6,5/10
Le bonheur (L'Herbier - 1935) : 6,5/10
La nuit fantastique (L'Herbier - 1942) : 6,5/10
Sylvie et le fantôme (Autant-Lara - 1946) : 7/10
Japanese girls at the harbor (Shimizu - 1933) : 7/10
La cigogne en papier (Mizoguchi - 1935) : 6,5/10
Le messager (Rouleau - 1937) : 7/10
Skyfall (Mendes - 2012) : 7/10
Les infiltrés (Scorsese - 2006) : 6,5/10

FILMS REVUS
Ornamental hairpin (Shimizu - 1941) : 7,5/10
Cluny Brown (Lubitsch - 1946) : 8,5/10
My man Godfrey (La Cava - 1936) : 8,5/10
Le crime était presque parfait (Hitchcock - 1954) : 7,5/10
Rebecca (Hitchcock - 1940) : 7,5/10
The ox-bow incident (Wellman - 1943) : 7,5/10

MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2006 : Les contrebandiers de Moonfleet / Fritz Lang (1955)
Novembre 2006 : Heaven knows Mr Allison / John Huston (1957)
Décembre 2006 : La fille de Ryan / David Lean (1970)

Janvier 2007 : Le narcisse noir / Powell & Pressburger (1947)
Février 2007 : Le convoi des braves / John Ford (1950)
Mars 2007 : Cluny Brown / Ernst Lubitsch (1946)
Avril 2007 : Les fraises sauvages / Ingmar Bergman (1957)
Mai 2007 : La comtesse aux pieds nus / Joseph Mankiewicz (1954)
Juin 2007 : Umberto D / Vittorio de Sica (1951)
Juillet 2007 : Le tour du monde en 80 jours / Michael Anderson (1956)
Août 2007 : Night and the city / Jules Dassin (1950)
Septembre 2007 : Le jardin du diable / Henry Hathaway (1954)
Octobre 2007 : Miller's crossing / Joel & Ethan Coen (1990)
Novembre 2007 : The wind / Victor Sjöström (1928)
Décembre 2007 : Amarcord / Federico Fellini (1973)

Janvier 2008 : L'homme qui tua Liberty Valance / John Ford (1962)
Février 2008 : The lady Eve / Preston Sturges (1941)
Mars 2008 : Apocalypse now / Francis Ford Coppola (1979)
Avril 2008 : Manhattan / Woody Allen (1979)
Mai 2008 : La route des Indes / David Lean (1984)
Juin 2008 : Avanti ! / Billy Wilder (1972)
Juillet 2008 : The man from Laramie / Anthony Mann (1955)
Août 2008 : The clock / Vincente Minnelli (1945)
Septembre 2008 : A letter to three wives / Joseph Mankiewicz (1949)
Octobre 2008 : Ordet / Carl Theodor Dreyer (1954)
Novembre 2008 : Une partie de campagne / Jean Renoir (1936)
Décembre 2008 : Oliver ! / Carol Reed (1968)

Janvier 2009 : Le deuxième souffle / Jean-Pierre Melville (1966)
Février 2009 : Miss Pettigrew / Bharat Nalluri (2009)
Mars 2009 : Le fleuve sauvage / Elia Kazan (1960)
Avril 2009 : The servant / Joseph Losey (1964)
Mai 2009 : Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1951)
Juin 2009 : Sur les quais / Elia Kazan (1954)
Juillet 2009 : Whatever works / Woody Allen (2009)
Août 2009 : White heat / Raoul Walsh (1949)
Septembre 2009 : Neverland / Marc Forster (2005)
Octobre 2009 : Under Capricorn / Alfred Hitchcock (1949)
Novembre 2009 : Westward the women / William Wellman (1951)
Décembre 2009 : Je suis un évadé / Mervyn LeRoy (1932)

Janvier 2010 : Bright Star /Jane Campion (2010)
Février 2010 : Sherlock Holmes / Guy Ritchie (2010)
Mars 2010 : L'Atalante / Jean Vigo (1934)
Avril 2010 : They drive by night / Raoul Walsh (1940)
Mai 2010 : Slightly Scarlet / Allan Dwan (1956)
Juin 2010 : Permission jusqu'à l'aube / John Ford & Mervyn LeRoy (1955)
Juillet 2010 : Monika / Ingmar Bergman (1953)
Août 2010 : Maris et femmes / Woody Allen (1992)
Septembre 2010 : 3.10 pour Yuma / Delmer Daves (1956)
Octobre 2010 : L'homme à la caméra / Dziga Vertov (1929)
Novembre 2010 : La règle du jeu / Jean Renoir (1939)
Décembre 2010 : L'ange de la rue / Frank Borzage (1928)

Janvier 2011 : Opening night / John Cassavetes (1977)
Février 2011 : Darling / John Schlesinger (1965)
Mars 2011 : The young Victoria / Jean-Marc Vallée (2009)
Avril 2011 : A matter of life and death / Michael Powell & Emeric Pressburger (1946)
Mai 2011 : Objective, Burma ! / Raoul Walsh (1945)
Juin 2011 : L'armée des ombres / Jean-Pierre Melville (1969)
Juillet 2011 : L'idiot / Akira Kurosawa (1951)
Août 2011 : Melancholia / Lars von Trier (2011)
Septembre 2011 : The tarnished angels / Douglas Sirk (1958)
Octobre 2011 : Scarface / Howard Hawks (1932)
Novembre 2011 : Bungalow pour femmes / Raoul Walsh (1956)
Décembre 2011 : Madame Bovary / Vincente Minnelli (1949)

Janvier 2012 : Sadie McKee / Clarence Brown (1934)
Février 2012 : La rue de la honte / Kenji Mizoguchi (1956)
Mars 2012 : La forteresse cachée / Akira Kurosawa (1958)
Avril 2012 : Bunny Lake is missing / Otto Preminger (1965)
Mai 2012 : Le visage / Ingmar Bergman (1958)
Juin 2012 : Le quai des brumes / Marcel Carné (1938)
Juillet 2012 : Charles mort ou vif / Alain Tanner (1969)
Août 2012 : Lettre d'une inconnue / Max Ophuls (1948)
Septembre 2012 : The world ten times over / Wolf Rilla (1963)
Octobre 2012 : Le juge et l'assassin / Bertrand Tavernier (1976)
Novembre 2012 : La flèche brisée / Delmer Daves (1950)
Décembre 2012 : All this and heaven too / Anatole Litvak (1940)

Janvier 2013 : The loneliness of the long distance runner / Tony Richardson (1962)
Février 2013 : Citizen Kane / Orson Welles (1941)
Mars 2013 : The innocents / Jack Clayton (1961)
Avril 2013 : Nuages flottants / Mikio Naruse (1955)
Mai 2013 : Day of the outlaw / André De Toth (1959)
Juin 2013 : City for conquest / Anatole Litvak (1940)
Juillet 2013 : Thé et sympathie / Vincente Minnelli (1956)
Août 2013 : Underworld U.S.A. / Samuel Fuller (1960)
Septembre 2013 : The man I love / Raoul Walsh (1947)
Octobre 2013 : The temptress / Fred Niblo (1926)
Novembre 2013 : Rain / Lewis Milestone (1932)
Décembre 2013 : Duel in the sun / King Vidor (1946)

Janvier 2014 : Back street / John Stahl (1932)
Février 2014 : Un amour éternel / Keisuke Kinoshita (1961)
Mars 2014 : Nous ne vieillirons pas ensemble / Maurice Pialat (1972)
Avril 2014 : Feu Mathias Pascal / Marcel L'Herbier (1926)
Mai 2014 : Europe 51 / Roberto Rossellini (1952)
Juin 2014 : Pat and Mike / George Cukor (1952)
Juillet 2014 : Easy living / Mitchell Leisen (1937)
Dernière édition par Sybille le 1 août 14, 00:54, édité 11 fois.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar hellrick » 1 juil. 14, 17:51

FILM DU MOIS

Image

DECOUVERTES

- Les révoltés du Bounty (Brando) = 8/10 [blu ray]

- Odd Thomas = 7,5/10
- Mes nuis avec Alice, Pénélope, Arnold, Maud et Richard = 7,5/10

- La caravane de feu = 7/10 [blu ray]
- Le Grand Sam = 7/10 [ClubRTL]
- 300: rise...= 7/10
- La belle et la bête 2014 = 7/10
- Mic mac à tire-larigot = 7/10 [France3]

- The Woods = 6,5/10 [dvd]
- Goal of the dead: première mi temps = 6,5/10
- Goal of the dead: deuxième mi temps = 6,5/10
- Wolf Creek 2 = 6,5/10
- Defender = 6,5/10

- Cheap Thrills = 6/10
- Un citoyen se rebelle = 6/10
- Le carrefour de la mort = 6/10
- Bloodsport 2 = 6/10 [dvd]
- Blue Ruin = 6/10
- Grave Encounters 2 = 6/10

- Dylan Dog = 5,5/10 [dvd]
- Plus fort que la loi = 5,5/10 [tcm]

- Arsène Lupin = 5/10 [ClubRTL]
- Sabotage = 5/10

- Transformers IV = 3/10 [Cinéma]
- The Raid 2 = 3/10

- Mes mains sur ton corps = 2/10

- Nymphomaniac 1 = 1/10

REDECOUVERTES

- La Planète des singes: origines = 8,5/10 [bluray]

- Chronicle = 7,5/10 [RTL]
- Red Hill = 7,5/10 [action]

- The Crazies (remake) = 7/10 [blu ray]
- Hot Shots! = 7/10 [dvd]
- Super 8 = 7/10 [france2]
- La rose et la flèche = 7/10 [action]
- Pirates des Caraïbes 2 = 7/10 [ab3]
- Beetlejuice = 7/10 [blu ray]
- La chute de l'empire romain = 7/10 [action]
- Oscar (Louis de Funès) = 7/10 [France4]

- Coeurs perdus en Atlantide = 6,5/10
- Chocolate = 6,5/10 [action]

- Rogue (Jason Statham) = 6/10 [blu ray]
- Double Impact = 6/10 [dvd]
Dernière édition par hellrick le 31 juil. 14, 13:37, édité 24 fois.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13025
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar Demi-Lune » 1 juil. 14, 17:57

FILM DU MOIS DE JUILLET 2014

Image Image Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975)
    Stalker (Andreï Tarkovski, 1979) Image
    La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973) Image
    Monsieur Klein (Joseph Losey, 1976) Image
    Le grand embouteillage (Luigi Comencini, 1979) Image
    La vérification (Alexeï Guerman, 1971) Image
    Le désert des Tartares (Valerio Zurlini, 1976) Image
    Breezy (Clint Eastwood, 1973) Image
    Sous les drapeaux, l'enfer (Kinji Fukasaku, 1972) Image
    Que la fête commence... (Bertrand Tavernier, 1975) Image
    Elvira Madigan (Bo Widerberg, 1967) Image
    Les joueurs d'échecs (Satyajit Ray, 1977) Image
    Loulou (Maurice Pialat, 1980) Image
    Le rendez-vous (Sidney Lumet, 1969) Image
    House (Nobuhiko Obayashi, 1977) Image
    Le dieu d'osier (The wicker man) (Robin Hardy, 1973) Image
    Scènes de chasse en Bavière (Peter Fleischmann, 1969) Image
    Dites-lui que je l'aime (Claude Miller, 1977) Image
    Le dernier tango à Paris (Bernardo Bertolucci, 1972) Image
    La vie comme ça (Jean-Claude Brisseau, 1978) Image
    Le quattro volte (Michelangelo Frammartino, 2010) Image
    Mahler (Ken Russell, 1974) Image
    Extérieur, nuit (Jacques Bral, 1980) Image
    Derrière le miroir (Nicholas Ray, 1956) Image
    Frankenstein junior (Mel Brooks, 1974) Image
    Le colosse de Rhodes (Sergio Leone, 1961) Image
    Transcendance (Wally Pfister, 2014) Image

FILMS REVUS

    Amadeus (Miloš Forman, 1984) Image
    Basic instinct (Paul Verhoeven, 1992) Image
    Prisoners (Denis Villeneuve, 2013) Image
    Inside Llewyn Davis (Joel & Ethan Coen, 2013) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan, 2010) ex aequo avec Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972) ex aequo avec Trop belle pour toi (Bertrand Blier, 1989)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
Dernière édition par Demi-Lune le 1 août 14, 19:25, édité 31 fois.

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8546
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Localisation : San Galgano

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar feb » 1 juil. 14, 19:47

Juillet 2014

Image

Films vus (*revus)

Ma nuit chez Maud - Eric Rohmer (1969) - 9
Sorcerer - William Friedkin (1977) - 9

Ida - Pawel Pawlikowski (2013) - 9
Under the skin - Jonathan Glazer (2014) - 9
*Johnny Guitar - Nicholas Ray (1954) - 9
The Grand Budapest Hotel - Wes Anderson (2014) - 8,5
Moonrise Kingdom - Wes Anderson (2012) - 8,5
Gun Crazy - Joseph H. Lewis (1950) - 8
*Le Roi et l'Oiseau - Paul Grimault (1980) - 8
Marty - Delbert Mann (1955) - 8
Blackthorn - Mateo Gil (2011) - 8
Drug War - Johnnie To (2012) - 8
La famille Tenenbaum - Wes Anderson (2001) - 7,5
Entretien avec un vampire - Neil Jordan (1994) - 7,5
Le jardin du diable - Henry Hathaway (1954) - 7
Poltergeist - Tobe Hooper (1982) - 7
Faisons un rêve - Sacha Guitry (1936) - 7
Mr. Peabody and the Mermaid - Irving Pichel (1948) - 7
Les perles de la couronne - Sacha Guitry (1937) - 7
Plein la gueule - Robert Aldrich (1974) - 6,5
Le crime de l'Orient-Express - Sidney Lumet (1974) - 6,5
*Piège en haute mer - Andrew Davis (1992) - 6,5
*Nico - Andrew Davis (1988) - 6,5
Les comancheros - Michael Curtiz (1961) - 6
The Legend of Billie Jean - Matthew Robbins (1985) - 6
Joe - David Gordon Green (2013) - 6
Being Flynn - Paul Weitz (2012) - 6
The Raid 2 - Gareth Evans (2014) - 6
Comment tuer son boss? - Seth Gordon (2011) - 5,5
*Échec et mort - Bruce Malmuth (1990) - 5,5
Sinbad et l'oeil du tigre - Sam Wanamaker (1977) - 5

Saturn 3 - Stanley Donen (1980) - 4,5
Blue Ruin - Jeremy Saulnier (2014) - 4,5
Noé - Darren Aronofsky (2014) - 4,5
Need for Speed - Scott Waugh (2014) - 4,5
Sabotage - David Ayer (2014) - 4
Expendables 3 - Patrick Hughes (2014) - 3


Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Aout 2010 : French Cancan - Jean Renoir
Septembre 2010 : Peter Ibbetson - Henry Hathaway
Octobre 2010 : Psycho - Alfred Hitchcock
Novembre 2010 : Lonely are the brave - David Miller
Décembre 2010 : Yellow Sky - William A. Wellman
Janvier 2011 : The Quiet man - John Ford
Février 2011 : Souvenirs goutte à goutte (Omohide Poro Poro) - Isao Takahata
Mars 2011 : White Heat - Raoul Walsh
Avril 2011 : Ball of fire - Howard Hawks
Mai 2011 : A Woman's Face - George Cukor
Juin 2011 : Scaramouche - George Sidney
Juillet 2011 : They were expendable - John Ford
Aout 2011 : Love - Edmund Goulding
Septembre 2011 : The Ox-Bow Incident - William A. Wellman
Octobre 2011 : The Artist - Michel Hazanavicius
Novembre 2011 : The Unknown - Tod Browning
Décembre 2011 : Je suis un évadé - Mervyn LeRoy
Janvier 2012 : Garbo talks - Sidney Lumet
Février 2012 : À l'Ouest, rien de nouveau - Lewis Milestone
Mars 2012 : Convoi de femmes - William A. Wellman
Avril 2012 : To Be or Not to Be - Ernst Lubitsch
Mai 2012 : The Single Standard - John S. Robertson
Juin 2012 : The Docks of New York - Josef von Sternberg
Juillet 2012 : Gentleman Jim - Raoul Walsh
Aout 2012 : La Chevauchée des bannis - André De Toth
Septembre 2012 : Fast Workers - Tod Browning
Octobre 2012 : The Patsy - King Vidor
Novembre 2012 : Skyfall - Sam Mendes
Décembre 2012 : X
Janvier 2013 : A Woman of Affairs - Clarence Brown
Février 2013 : X
Mars 2013 : Mirage - Edward Dmytryk
Avril 2013 : Le Miroir - Andreï Tarkovski
Mai 2013 : Nostalghia - Andreï Tarkovski
Juin 2013 : La Grande Guerre - Mario Monicelli
Juillet 2013 : Underworld - Josef von Sternberg
Aout 2013 : The Last Picture Show - Peter Bogdanovich
Septembre 2013 : The Apartment - Billy Wilder
Octobre 2013 : Fail-Safe - Sidney Lumet
Novembre 2013 : Cris et Chuchotements - Ingmar Bergman
Décembre 2013 : La Source + Les Fraises Sauvages - Ingmar Bergman
Janvier 2014 : Happiness Therapy - David O. Russell + Manhattan - Woody Allen
Février 2014 : Hunger - Steve McQueen
Mars 2014 : Persona - Ingmar Bergman
Avril 2014 : The Last Command - Josef von Sternberg
Mai 2014 : A bout de course - Sidney Lumet
Juin 2014 : The Perks of Being a Wallflower- Stephen Chbosky + Somewhere in Time - Jeannot Szwarc
Dernière édition par feb le 29 juil. 14, 21:49, édité 37 fois.
ed a écrit :Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)

Avatar de l’utilisateur
HAL 9000
Doublure lumière
Messages : 441
Inscription : 4 oct. 06, 18:10

Re: Votre film du mois de Juillet 2014

Messagepar HAL 9000 » 1 juil. 14, 20:42

JUILLET 2014

Film du mois
Mud, sur les rives du Mississippi (Jeff Nichols)

Films (re)découverts
Mud, sur les rives du Mississippi (Jeff Nichols) 8/10
Les tronches (Jeff Kanew) 5.5/10
Under the Skin (Jonathan Glazer) 4/10
La reine des neiges (ChrisBuck, Jennifer Lee) 4/10

Séries TV
Alphas saison 1 (Michael Karnow & Zak Penn) épisode 2/11 5/10
Dragon Ball (Akira Toriyama) épisode 10/153 7/10
Doctor Who saison 7 (Steven Moffat) épisode 7/15 8/10
Fringe saison 1 (J.J Abrams, Alex Kurtzman, Roberto Orci) épisode 6/20 8.5/10
GTO, Great Teacher Onizuka (Torû Fujisawa) épisode 2/43 7.5/10
Invasion planète Terre saison 1 (Gene Roddenberry) épisode 3/22 7/10
La quatrième dimension saison 3 (Rod Serling) épisode 15/37 8.5/10
Star Trek, la série originale saison 2 (Gene Roddenberry) épisode 2/26 7.5/10
True Detective saison 1 (Nic Pizzolatto) 8/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2014 : Breakfast Club (John Hughes)
Mai 2014 : Les 5000 doigts du dr T (Roy Rowland)
Avril 2014 : Les forçats de la gloire - The Story of G.I. Joe (William A. Wellman)
Mars 2014 : Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer)
Février 2014 : Assaut (John Carpenter)
Janvier 2014 : Le dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright)
Décembre 2013 : Rendez-vous avec la peur (Jacques Tourneur)
Novembre 2013 : Dans la maison (François Ozon)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Pirates (Roman Polanski)
Août 2013 :[ b]Niagara[/b] (Henry Hathaway)
Juillet 2013 : Rivière sans retour ( Otto Preminger)
Juin 2013 : Frankenweenie (Tim Burton)
Mai 2013 : Gone Baby Gone (Ben Affleck)
Avril 2013 : Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the Run (Robert Foster)
Mars 2013 : Argo (Ben Affleck)
Février 2013 : Le rôdeur (Joseph Losey)
Janvier 2013 : The Dark Knight Returns : Part 2 (Jay Oliva)
Décembre 2012 : Le Hobbit : un voyage inattendu (Peter Jackson)
Novembre 2012 : Les nuits rouges du bourreau de jade (Julien Carbon & Laurent Courtiaud)
Octobre 2012 : The Dark Knight Returns - Part 1 (Jay Oliva)
Septembre 2012 : La cabane dans les bois (Drew Goddard)
Août 2012 : The Dark Knight Rises (Christopher Nolan)
Juillet 2012 : Thirst (Park Chan-Wook)
Juin 2012 : Good Morning England (Richard Curtis)
Mai 2012 : Star Wars : The Clone Wars saison 2 (Dave Filoni)
Avril 2012 : Game of Thrones saison 1 (David Benioff & D. B. Weiss)
Mars 2012 : Caprica (Ronald D. Moore, Remi Aubuchon, David Eick)
Février 2012 : Drive (Nicolas Winding Refn)
Janvier 2012 : Valérie au pays des merveilles (Jaromil Jireš)
Décembre 2011 : Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
Novembre 2011 : Mad Men saison 3 (Matthew Weiner)
Octobre 2011 : CIA Guerres Secrètes (William Karel)
Septembre 2011 : Mais qu'avez-vous fait à Solange ? (Massimo Dallamano)
Août 2011 : La planète des singes : les origines (Rupert Wyatt)
Juillet 2011 : Quatre mouches de velours gris (Dario Argento)
Juin 2011 : X-Men : le commencement (Matthew Vaughn)
Mai 2011 : L'étoffe des héros (Philip Kaufman)
Avril 2011 : Black Death (Christopher Smith)
Mars 2011 : La grande évasion (John Sturges)
Février 2011 : Angel Heart (Alan Parker)
Janvier 2011 : Brainstorm (Douglas Trumbull)
Août 2010 : Kick-Ass (Matthew Vaughn)
Juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan)
Juin 2010 : Les 3 jours du Condor (Sydney Pollack)
Mai 2010 : Conversation secrète (Francis Ford Coppola)
Mars 2010 : Shutter Island (Martin Scorsese)
Février 2010 : La rue rouge (Fritz Lang)
Janvier 2010 : Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (Robert Aldrich)
Décembre 2009 : La route (John Hillcoat)
Novembre 2009 : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
Octobre 2009 : La baronne de minuit (Mitchell Leisen)
Septembre 2009 : L'âge de glace 3 (Carlos Saldhana)
Août 2009 : Departures (Yojiro Takita)
Juillet 2009 : Terminator Renaissance (McG)
Juin 2009 : Coraline (Henry Selick)
Mai 2009 : Ghost in the Shell : stand alone complex - 2nd Gig (Kenji Kamiyama)
Avril 2009 : Histoires de fantômes chinois (Ching Siu-Tung)
Mars 2009 : L'année du dragon (Michael Cimino)
Février 2009 : Nuages flottants (Mikio Naruse)
Janvier 2009 : Yakuza (Sydney Pollack)
Décembre 2008: Battlestar Galactica - saison 1
Novembre 2008 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau)
Octobre 2008 : Katie Tippel (Paul Verhoeven)
Septembre 2008 : Casablanca (Michael Curtiz)
Août 2008 : The Dark Knight - Le chevalier noir (Christopher Nolan)
Juillet 2008 : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
Juin 2008 : La légende de Beowulf (Robert Zemeckis)
Mai 2008 : Rome saison 1 (John Milius, William J. MacDonald & Bruno Heller)
Avril 2008 : Bug (William Friedkin)
Mars 2008 : J'ai le droit de vivre (Fritz Lang)
Février 2008 : Peur(s) du noir (Charles Burns, Blutch, Marie Caillou, Lorenzo Mattotti, Richar McGuire, Pierre Discuillo)
Janvier 2008 : Into the Wild (Sean Penn)
Décembre 2007 : Les proies (Don Siegel)
Novembre 2007 : Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Octobre 2007 : Les forbans de la nuit (Jules Dassin)
Septembre 2007 : L'inspecteur Harry (Don Siegel)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Juillet 2007 : Babel (Alejandro Gonzalez Inarritu)
Juin 2007 : Narc (Joe Carnahan)
Mai 2007 : Zodiac (David Fincher)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mars 2007 : Mad Max 2 (George Miller)
Février 2007 : Suspiria (Dario Argento)
Janvier 2007 : The Fountain (Darren Aronofsky)
Décembre 2006 : La bête aveugle (Yasuzo Masamura)
Novembre 2006 : Les hommes du Président (Alan J. Pakula)
Octobre 2006 : Que le spectacle commence (Bob Fosse)
Septembre 2006 : Les enfants du Paradis (Marcel Carné)
Août 2006 : Le tigre du Bengale/Le Tombeau Hindou (Fritz Lang)
Juillet 2006 : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Juin 2006 : L'homme qui rétrécit (Jack Arnold)
Dernière édition par HAL 9000 le 1 août 14, 12:13, édité 5 fois.