Votre film du mois de Décembre 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar semmelweis » 1 déc. 15, 12:05

Film du mois de DECEMBRE


Film découverts
Macbeth,Justin Kurzel(Ciné) 5/10
Black Mass,Scott Cooper(Ciné) 6/10
Blade 2,Guillermo del Toro(Blu Ray) 7/10
Knight of Cups,Terrence Malick(Ciné) 8/10
Paycheck,John Woo(Blu Ray) 3/10
21 nuits avec Pattie,les frères Larrieu(Ciné) 7,5/10
Les Cowboys,Thomas Bidegain(Ciné) 7/10
Marguerite et Julien,Valérie Donzelli(Ciné) 7/10
Rocky,John G. Avildsen(BluRay) 7/10
Taj Mahal,Nicolas Saada(Ciné) 5/10
The Brood,David Cronenberg(Blu Ray) 8,5/10
Bridge of Spies,Steven Spielberg(Ciné) 7/10
The Searchers,John Ford(Blu Ray) 8/10
Star Wars VII : The Force Awakens,J.J Abrams(Ciné 3D)
Marius,Alexandre Korda(Ciné)
Suburra,Stefano Sollima(Ciné)

Films revus:
Tomorrow Never Dies,Roger Spottiswoode(Blu Ray) 5/10
Star Wars Episode IV : A New Hope,George Lucas(Blu Ray) 8,5/10
Star Wars Episode V : The Empire Strikes Back,Irvin Kershner(Blu Ray) 9/10
Star Wars Episode VI : Return of the Jedi,Richard Marquand(Blu Ray) 8/10
Star Wars Episode I : The Phantom Menace,George Lucas(Blu Ray) 2/10
Star Wars Episode II : Attack of the Clones,George Lucas (Blu Ray) 1,5/10
Star Wars Episode III : Revenge of the Sith,George Lucas(Blu Ray) 7/10
Star Wars VII: The Force Awakens,J.J Abrams(Ciné 2D)

Séries TV:
Borgia saison 1 en cours
Hannibal saison 2 en cours
True Detective saison 1 en cours

Documentaires:


Films des mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre/El Club,Pablo Larrain
Octobre/The Plague Dogs,Martin Rosen/Paprika,Satoshi Kon
Septembre/Miss Hokusai,Keiichi Hara
Aout/Dragon Inn,King Hu
Juillet/A touch of Zen,King Hu/Sorcerer,William Friedkin/Les mille et une nuits volume 1,Miguel Gomes
Juin/Walkabout,Nicolas Roeg
Mai/L'armée des ombres,Jean-Pierre Melville
Avril/Mad Max,George Miller/Blackhat,Michael Mann/The Man Who Fell to Earth,Nicolas Roeg
Mars/Inherent Vice,Paul Thomas Anderson/L'espion qui venait du froid,Martin Ritt
Février/Réalité,Quentin Dupieux/It follows,David Robert Mitchell/American Sniper,Clin Eastwood/Le Cri du Sorcier,Jerzy Skolimowski
Janvier/Aguirre,la colère de Dieu/Fitzcarraldo,Werner Herzog/Prix spécial:Foxcatcher,Bennett Miller
Année 2014
Décembre/Wake in Fright,Ted Kotcheff
Novembre/Zardoz,John Boorman
Octobre/The Exorcist,William Friedkin/Prix spécial: Gone Girl,David Fincher/Saint-Laurent,Bertrand Bonello
Septembre/Leviathan,Andreï Zviaguintsev
Aout/Winter Sleep,Nuri Bilge Ceylan
Juillet/Seconds,John Frankenheimer/Prix spécial :Cutter's way,Ivan Passer/Planet of the Apes,Franklin J.Schaffner
Juin/Under the Skin,Jonathan Glazer
Mai/Night Moves,Kelly Reichardt/Prix Spécial:Le syndrome de Stendhal,Dario Argento
Avril/Kairo,Kiyoshi Kurosawa
Mars/Persona,Ingmar Bergman,Prix Spéciaux: Sonate d'Automne,La Source,Les Fraises sauvages,Ingmar Bergman
Février/Nymphomaniac,Lars Von Trier/Only Lovers Left Alive,Jim Jarmusch
Janvier/12 years a slave,Steve McQueen/Prix spécial: Year of the Dragon,Michael Cimino
Année 2013
Décembre/A Touch of Sin,Jia Zhang Ke/The Wolf of Wall Street,Martin Scorsese/Shock Corridor,Samuel Fuller
Novembre/The Immigrant,James Gray
Octobre/Bad Timing,Nicolas Roeg/Prix Spécial: Prisoners,Denis Villeneuve
Septembre/Michael Kohlhaas,Arnaud des Pallières/Le président,Henri Verneuil
Aout/Les Salauds,Claire Denis/Prix spécial:Nowhere,Gregg Araki
Juillet/French Connection,William Friedkin/ Prix spécial: Nosferatu,fantôme de la nuit,Werner Herzog
Juin/Boogie Nights,Paul Thomas Anderson
Mai/Le septième continent,Michael Haneke/Prix spécial:Despues de Lucia,Michel Franco
Avril/The Boston Strangler,Richard Fleischer
Mars/Camille Claudel 1915,Bruno Dumont / To the Wonder,Terrence Malick
Fevrier/ At close range,James Foley
Janvier/[color=#BF0000]The Master,Paul Thomas Anderson[/color] /Prix Spécial : Zero Dark Thirty,Kathryn Bigelow
Année 2012:
Décembre/Tabou,Miguel Gomes
Novembre/The Killers, Robert Siodmak
Octobre/La toile blanche d'edward hopper, Jean Pierre Devillers
Septembre/Little Odessa, James Gray/ Prix spécial : Obsession,Brian de Palma
Aout/Le cercle rouge, Jean Pierre Melville/Casablanca, Michael Curtiz
Juillet/[color=#000000]Faust, Alexandre Sokourov[/color] FILM DE L'ANNEE 2012
Juin/De rouille et d'os,Jacques Audiard/ Prix spécial: Paris Céline de Patrick Buisson
Mai/Eternal Sunshine of the spotless mind,Michel Gondry
Avril/Titanic,James Cameron
Mars/Dead Ringers,David Cronenberg-Hunger,Steve McQueen
Fevrier/Rango,Gore verbinski-La Taupe,Thomas Alfredson
Janvier/Millenium,the girl with the dragoon tatoo,David fincher
Année 2011
Décembre/[color=#000000]Le cheval de Turin,Bela Tarr[/color] FILM DE L'ANNEE 2011
Novembre/Hors Satan,Bruno Dumont
Octobre/Cure,Kiyoshi Kurosawa
Septembre/Hana Bi,Takeshi Kitano/L'Appolonide,souvenirs de maison close,Bertrand Bonnelo
Aout/Melancholia,Lars Von Trier
Juillet/Deep End,Jerzy Skolimowski/The Passenger,Michelangelo Antonioni (Prix spécial:The Texas Chainsaw Massacre,Tobe Hooper)
Juin/Badlands,Terrence Malick
Mai/The Tree of life,Terrence malick
Avril/The lady from Shanghai,Orson Welles/Enquete sur un citoyen au dessus de tout soupcon,Elio Petri
Mars/The duellists,Ridley Scott/To live and die in LA,William Friedklin
Février/Phantom of the Paradise,Brian de Palma
Janvier/Suspiria,Dario Argento/Irreversible,Gaspar Noé
Année 2010
Decembre/Profondo Rosso,Dario Argento
Novembre/[color=#000000]Le silence,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2010
Octobre/The Fly,David Cronenberg
Septembre/Des hommes et des dieux,Xavier Beauvois/Oncle Boonmee,Apichatpong Weerasethakul
Aout/Days of Heaven,Terrence Malick
Juillet/Crash,David Cronenberg/A bout de souffle,Jean Luc Godard
Juin/Il Divo,Paolo Sorrentino
Mai/Catch me if you can,Steven Spielberg
Avril/Wall Street,Oliver Stone/Redacted,Brian de Palma
Mars/Blue Velvet,David Lynch
Février/Raging Bull,Martin Scorsese
Janvier/Zodiac,David Fincher/Macbeth,Roman Polanski
Année 2009:
Décembre/Vidéodrome,David Cronenberg
Novembre/[color=#000000]Cris et chuchotements,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2009
Octobre/Le ruban blanc,Michael Haneke
Septembre/Un prophète,Jacques Audiard
Aout/There will be blood,Paul Thomas Anderson
Juillet/Manhunter,Michael Mann
Juin/Antichrist,Lars Von Trier
Mai/Le temps de l'innocence,Martin Scorsese
Avril/Last Days,Gus Van Sant
Mars/Blow out,Brian de Palma
Février/Révélations,Michael Mann
Dernière édition par semmelweis le 20 déc. 15, 18:51, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3575
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar monk » 1 déc. 15, 12:09

J'aime ***** passionnément **** énormément *** beaucoup ** bien * pas trop ° pas du tout
Révisions revues ▲à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique



2015 (260 films, 13 saisons de série)


Spoiler (cliquez pour afficher)
DECEMBRE


Harry Potter et l'ordre du Phénix de David Yates - 2007 ** ▲
Les 8 salopards de Quentin Tarantino - 2015 ***
La leçon de piano de Jane Campion - 1993 ***
Seul au monde de Robert Zemeckis - 2000 ** ►
Gallipoli de Peter Weir - 1981 **
Star Wars : Le réveil de la force de JJ Abrams - 2015 **** ▲
Dead Poets Society de Peter Weir - 1989 *** ▲
Everest de Baltasar Kormákur - 2015 **
Harry Potter et la coupe de feu de Mike Newell - 2005 * ►
Street scene de King Vidor - 1931 ***
Our daily bread de King Vidor - 1934 ***
Star Wars : Le réveil de la force de JJ Abrams - 2015 ****
New York - Miami de Franck Capra - 1934 **
Lost river de Ryan Gosling - 2014 ***
Frank de Lenny Abrahamson - 2014 ***
Weddings and Babies de Morris Engel - 1958 *
Lovers and Lollipops de Morris Engel & Ruth Orkin - 1956 **
Le petit fugitif de Morris Engel, Ray Ashley & Ruth Orkin - 1953 **
No regrets for our youth de Akira Kurosawa - 1946 **
The men who tread on the tiger's tail de Akira Kurosawa - 1945 ***
Lust for life de Vincente Minnelli - 1956 **
Expect the unexpected de Patrick Yau - 1988 °
Be with me de Eric Khoo - 2005 **
Isabella de Ho-Cheung Pang - 2006 **


The leftovers S2 (en cours: #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8...)
The man in the high castle S1 (en cours: #1, #2, #3...)


--------------------------------------------------

NOVEMBRE


Real de Kiyoshi Kurosawa - 2013 °
Le voyage d'Arlo de Peter Sohn - 2015 *
Knight of Cups de Terrence Malick - 2015 **
Un homme très recherché de Anton Corbijn - 2014 **
Jauja de Lisandro Alonso - 2014 *
La nuit américaine de François Truffaut - 1973 *
Blackthorn de Mateo Gil - 2011 ***
Winter's bone de Debra Granik - 2010 **
La nuit du chasseur de Charles Laughton - 1955 ** ▲
Manglehorn de David Gordon Green - 2014 *
Microbe et Gasoil de Michel Gondry - 2015 *
Fury de David Ayer - 2014 ***
Delirious de Tom DiCillo - 2006 *
Les brasiers de la colère de Scott Cooper - 2013 ***
Un silencieux au bout du canon de John Sturges - 1974 **
Le dernier train de Gun Hill de John Sturges - 1959 ***
Hour of the gun de John Sturges - 1967 **
The lobster de Yorgos Lanthimos - 2015 *
Les 7 mercenaires de John Sturges - 1960 **
Diner de Barry Levinson - 1982 **
Black book de Paul Verhoeven - 2006 ***
Happy hour de Steve Buscemi - 1996 *** ►
La chair et le sang de Paul Verhoeven - 1985 °
Essential Killing de Jerzy Skolimowski - 2010 **
Don't come knocking de Wim Wenders - 2005 **


True detective S2 ***
The leftovers S1 (fin: ...#7, #8, #9, #10) *
The honourable woman (fin: ...#9) - 2014 ***


-----------------------------------------------


OCTOBRE


Sicario de Denis Villeneuve - 2015 ****
Seul sur Mars de Ridley Scott - 2015 *
Happiness Therapy de David O. Russell - 2012 **
Avengers: l'ère d'Ultron de Josh Whedon - 2015 * ▼
À la poursuite de demain de Bard Bird - 2015 ** ▼
D'une vie à l'autre de Georg Maas - 2012 **
Le vent de la plaine de John Huston - 1960 **
Juge et hors-la-loi de John Huston - 1972 (partiel) °
The Manchurian Candidate de John Frankenheimer - 1962 °
A Most Violent Year de J.C. Chandor - 2014 **
Foxcatcher de Bennet Miller - 2014 ***
Crossing Guard de Sean Penn - 1995 ** ▼
Bagarres au King Creole de Michael Curtiz - 1958 **
Cookie's Fortune de Robert Altman - 1999 °
L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford de Andrew Dominik - 2007 ***
La dernière marche de Tim Robbins - 1995 ***

The Honourable Woman (en cours: #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8...)
Les revenants S1 (partiel: #1°)
The Leftovers S1 (en cours: #pilote, #1, #2, #3, #4, #5, #6,...)


-------------------------------------------------

SEPTEMBRE

A Tree Grows in Brooklyn de Elia Kazan - 1945 ***
La rage au ventre de Antoine Fuqua - 2015 (partiel) °
Le Kid de Cincinnati de Norman Jewison - 1965 **
Dans la chaleur de la nuit de Norman Jewison - 1967 ***
Portrait d'une enfant déchue de Jerry Schatzberg - 1970 °
Ghost world de Terry Zwigoff - 2001 *** ►
Daisy Clover de Robert Mulligan - 1965 **
Une certaine rencontre de Robert Mulligan - 1963 ***
Dames de Ray Enright et Busby Berkeley - 1934 **
Gold Diggers of 1935 de Busby Berkeley - 1935 ***
Gold Diggers of 1933 de Mervyn LeRoy - 1933 **
Pretty in pink de Howard Deutch - 1986 **
La vie à l'envers de Howard Deutch - 1987 **
Cas de conscience de Richard Brooks - 1950 ***
The Swimmer de Frank Perry et Sydney Pollack - 1968 **
Lord Jim de Richard Brooks - 1965 *
Captain America : le soldat de l'hiver de Anthony & Joe Russo - 2014 ** ▲
Les professionnels de Richard Brooks - 1966 ***
Bas les masques de Richard Brooks - 1952 **
Out of the blue de Dennis Hopper - 1980 **
Sans retour de Walter Hill - 1981 °
Antoine et Colette (court) de François Truffaut - 1962 **
At close range de James Foley - 1986 ***
Le récidiviste de Ulu Grosbard et Dustin Hoffman - 1978 ***


Utopia S2 *
Utopia S1 (fin : EP#4, #5 et #6) **


-------------------------------------------

AOUT

Ardor de Pablo Fendrik - 2014 ***
Captain America: first avenger de Joe Johnston - 2011 ** ▲
Wild River de Elia Kazan - 1960 **** ►
Indiana Jones et le temple maudit de Steven Spielberg - 1984 ** ►
Mission: Impossible - Rogue Nation de Christopher McQuarrie - 2015 **
Dheepan de Jacques Audiard - 2015 *
Les loups de Hideo Gosha - 1971 ****
À l'est d'Eden de Elia Kazan - 1955 *** ►
Les aventuriers de l'arche perdue de Steven Spielberg - 1981 ** ▼
La fièvre dans le sang de Elia Kazan - 1961 ***** ►
Brève rencontre de David Lean - 1945 **** ►
Tueurs nés de Oliver Stone - 1994 *** ►
Pulp fiction de Quentin Tarantino - 1994 **** ►
En cas de malheur de Claude Autant-Lara - 1958 ***
Terminator 3 de Jonathan Mostow - 2003 ** ►
I'm here (court) de Spike Jonze - 2010 **
Hi, mom ! de Brian De Palma - 1970 *
Cow-boy de Delmer Daves - 1958 ***


La quatrième dimension S1 : Le solitaire ° / La poursuite du rêve **



---------------------------------------------

JUILLET

Police frontière de Tony Richardson - 1982 **
Extreme Prejudice de Walter Hill - 1987 **
Interstellar de Christopher Nolan - 2014 ***** ►
Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier - 1984 **
L'horloger de Saint-Paul de Bertrand Tavernier - 1974 ***
Le désordre et la nuit de Gilles Grangier - 1958 ***
Driver de Walter Hill - 1978 **
Vincent n'a pas d'écailles de Thomas Salvador - 2014 **
Things people do de Saar Klein - 2014 **
Jusqu'au bout du monde (director's cut) de Wim Wenders - 1991 (partiel: 1er partie) * ▼
Ant-Man de Peyton Reed - 2015 **
Get Carter de Mike Hodges - 1971 ***
Les minions de Kyle Balda & Pierre Coffin - 2015 *
Avatar de James Cameron - 2009 * ▲
Abyss (version salle) de James Cameron - 1989 *** ▼
Only god forgives de Nicolas Winding Refn - 2013 **
Basic instinct de Paul Verhoeven - 1992 * ▼

Southcliffe ***
La quatrième dimension S1 : Souvenir d'enfance ** / Immotrel moi, jamais ! **
Utopia S1 (en cours: Ep #1 #2 #3)
Rectify S2 (en cours: Ep#1 #2 #3)


----------------------------------------

JUIN

Cowboys et envahisseurs de Jon Favreau - 2011 °
Night moves de Kelly Reichardt - 2013 *** ▲
Vice-versa de Pete Docter - 2015 ***
Danse avec les loups de Kevin Costner - 1990 *** ▲
La reine de la prairie de Allan Dwan - 1954 *
Le mariage est pour demain de Allan Dwan - 1955 **
It's always Sunday de Allan Dwan - 1956 (Screen Directors Playhouse) **
High air de Allan Dwan - 1956 (Screen Directors Playhouse) **
Le dernier des Mohicans de Michael Mann - 1992 **
Quatres étranges cavaliers de Allan Dwan - 1954 **
Deux rouquines dans la bagarre de Allan Dwan - 1956 **
Jurassic world de Colin Trevorrow - 2015 °
Frontier Marshal de Allan Dwan - 1939 **
Les sacrifiés de John Ford - 1945 °
Barbara de Christian Petzold - 2012 **
Autómata de Gabe Ibáñez - 2014 **
Rookie of the year de John Ford - 1955 (Screen Directors Playhouse) **
A dangerous method de David Cronenberg - 2011 **
It follows de David Robert Mitchell - 2014 ***


Olive Kitteridge ***
Rectify S1 ****
Deadwood S1 (partiel) *


----------------------------------------

MAI

Le garçon au pyjama rayé de Mark Herman - 2008 **
Exodus de Ridley Scott - 2015 **
Oliver Twist de David Lean - 1948 **
A la poursuite de demain de Brad Bird - 2015 ***
Ex machina de Alex Garland - 2015 ***
Nouveau départ de Cameron Crowe - 2011 **
Wild de Jean-MArc Vallée - 2014 **** ►
Le grand blond avec une chaussure noire de Yves Robert - 1972 *
Summertime de Matthew Gordon - 2011 ***
Loin des hommes de David Oelhoffen - 2014 ***
Predestination de The Spierig Brothers - 2014 *
School of Rock de Richard Linklater - 2003 **
Touch of Evil de Orson Welles - 1958 ***** ►
Querelles de Morteza Farshbaf - 2011 **
Les cavaliers de John Ford - 1959 ***
Mad Max : fury road - de George Miller - 2015 **
En quatrième vitesse de Robert Aldrich - 1955 **** ▲
On the ice de Andrew Okpeaha MacLean - 2011 **
Ida de Pawel Pawlikowski - 2013 **
Computer chess de Andrew Bujalski - 2013 *
A girl at my door de July Jung - 2014 **
Honkytonk Man de Clint Eastwood - 1982 *
Gran Torino de Clint Eastwood - 2008 ***
Samson et Dalila de Cecil B. DeMille - 1949 *
X-Men: Days of Future Past de Brian Singer - 2014 ** ▼
Hero de Yimou Zhang - 2002 *** ▼
Avengers: L'ère d'Ultron de Joss Whedon - 2015 **
47 ronin de Carl Rinsch - 2013 (partiel) °
Les aventures de Tintin: Le secret de la Licorne de Steven Spielberg - 2011 **

Daredevil S1 (fin) *


------------------------------------------

AVRIL

X-men 2 de Brian Singer - 2003 *** ▼
Gosford Park de Robert Altman - 2001 **
Le mur du son de David Lean - 1952 **
X-men de Brian Singer - 2000 *** ▼
Avengers de Joss Whedon - 2012 * ▼
Nightcrawler de Dan Gilroy - 2014 **
Le vase de sable de Yoshitarô Nomura - 1974 *
Interstellar de Christopher Nolan - 2014 ***** ▲
Zero dark thirty de Kathryn Bigelow - 2012 ****
Madeleine de David Lean - 1650 **
Mogambo de John Ford - 1953 °
Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry - 2004 **** ►
Le fils du désert de John Ford - 1948 **
Les Cheyennes de John Ford - 1964 ***
Les deux cavaliers de John Ford - 1961 **
Mr Nobody de Jaco Van Dormael - 2009 °
Allemangne année zéro de Roberto Rossellini - 1947 ***
Rome, ville ouverte de Roberto Rossellini - 1945 ***
Sils Maria de Olivier Assayas - 2014 ***
Le conte de la princesse Kaguya de Isao Takahata - 2013 ****
Shaun le mouton de Mark Burton & Richard Starzak - 2015 **
Cendrillon de Kenneth Branagh - 2015 °
Dans la brume électrique de Bertrand Tavernier - 2006 ***
Oblivion de Joseph Kosinski - 2013 *** ►
Les amants passionnés de David Lean - 1949 ****


Daredevil S1 (en cours)


------------------------------------------


MARS

Le juge et l'assassin de Bertrand Tavernier - 1976 *
La vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier - 1989 ***
Le dahlia noir de Brian De Palma - 2006 ° ►
Moon de Duncan Jones - 2009 *** ►
Chappie de Neill Blomkamp - 2015 *
Blackhat de Michael Mann - 2015 **
Escobar: Paradise Lost de Andrea Di Stefano - 2014 **
Birdman de Alejandro G. Iñárritu - 2014 ****
Une petite soeur pour l'été de Nagisa Oshima - 1972 °
Le grand silence de Philip Gröning - 2005 **
Le journal de Yunbogi de Nagisa Oshima (court) - 1965 **
Holy Lola de Bertrand Tavernier - 2004 *
Vie sauvage de Cedric Kahn - 2014 **
Paris Shanghai de Thomas Cailley (court) - 2011 *
Les combattants de Thomas Cailley - 2014 ***
Hombre de Martin Ritt - 1967 **
Luke la main froide de Stuart Rosenberg - 1967 *
Le plus sauvage d'entre tous de Martin Ritt - 1963 ****
Punch-drunk love de Paul Thomas Anderson - 2002 ** ▲
Les affameurs de Anthony Mann - 1952 ** ►
Les nouveaux sauvages de Damián Szifrón - 2014 *
Inherent vice de Paul Thomas Anderson - 2015 ***
Le canardeur de Michael Cimino - 1974 *
Winchester '73 de Anthony Mann - 1950 **** ►
Les nouveaux héros de Don Hall, Chris Williams - 2015 **

Fargo (partiel) °
Justified S5 **


----------------------------------------------

FEVRIER

Truman Capote de Bennett Miller - 2005 ***
The raid de Gareth Evans - 2011 **
Lifeboat de Alfred Hitchcock - 1944 *
La dame de Shanghai de Orson Welles - 1947 ** ▼
The hours de Stephen Daldry - 2002 **
Little children de Todd Field - 2006 **
White Bird de Greg Araki - 2014 **
Birth de Jonathan Glazer - 2004 ***
The party de Blake Edwards - 1968 **
World war Z de Marc Forster - 2013 **
Gemma Bovery de Anne Fontaine - 2014 **
Le Procès de Viviane Amsalem de Ronit & Shlomi Elkabetz - 2014 ***
Donnie Darko de Richard Kelly - 2001 ** ▼

Game of thrones S4 ***
Justified S5 (en cours)



----------------------------------------------

JANVIER

Secret de femme de Nicholas Ray - 1949 °
In a lonely place de Nicholas Ray - 1950 **
The frame de Jamin Winans - 2014 *
Wild de Jean-Marc Vallée - 2014 ****
The raid 2 de Gareth Evans - 2014 **
Margin call de JC Chandor - 2011 **
Le dernier des géants de Don Siegel - 1976 ***
Story of G.I. Joe de William A. Wellman - 1945 **
L'homme des hautes plaines de Clint Eastwood - 1973 *** ►
Astérix: Le domaine des dieux de Louis Clichy et Alexandre Astier - 2014 ***
Convoi de femmes de William A. Wellman - 1951 **** ▲
L'ouragan de la vengeance de Monte Hellman - 1966 **
The shooting de Monte Hellman - 1966 *
Ace in the hole de Billy Wilder - 1951 *
Possessed de Curtis Bernhardt - 1947 **
The kingdom of dreams and madness de Mami Sunada - 2013 ***
The master de Paul Thomas Anderson - 2012 ***
The keep de Michael Mann - 1983 *
Key Largo de John Huston - 1948 **
Comanche station de Budd Boetticher - 1960 ** ▼
La rivière de nos amours de André de Toth - 1955 °
L'homme de la plaine de Anthony Mann - 1955 **** ►
La poursuite infernale de John Ford - 1946 *** ▼
Seuls sont les indomptés de David Miller - 1962 ****
Le trésor de la Sierra Madre de John Huston 1948 **

Justified S5 (en cours)


--------------------

Mais aussi
2014
2013
2012
2011
Dernière édition par monk le 14 avr. 16, 10:42, édité 32 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9761
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Gounou » 1 déc. 15, 12:16

BAD TIMING (Nicolas Roeg) 7,5/10
BAD BOY BUBBY (Rolph De Heer) 7/10
BRIDGE OF SPIES (Steven Spielberg) 5/10
THE TROLL HUNTER (André Øvredal) 4/10
SIXTEEN CANDLES (John Hughes) 6/10
A VERY MURRAY CHRISTMAS (Sofia Coppola) 4/10
STAR WARS THE FORCE AWAKENS (J.J. Abrams) 6,5/10
LES NOUVEAUX SAUVAGES (Szifrón) 4/10
RAIPONCE (Disney) 7/10

RE :

THE DESCENT (Neil Marshall) 6/10
THE BRIDGES OF MADISON COUNTY (Clint Eastwood) 8,5/10
BIRD (Clint Eastwood) 8/10
ALIEN (Ridley Scott) 9/10
STAR WARS (George Lucas) 7/10
STAR WARS THE EMPIRE STRIKES BACK (Irvin Kershner) 7,5/10
STAR WARS RETURN OF THE JEDI (Richard Marquand) 5/10
THE BREAKFAST CLUB (John Hughes) 7/10
CHILD'S PLAY (Tom Holland) 6/10
STAR WARS THE PHANTOM MENACE (George Lucas) dodo/10
BODY DOUBLE (Brian De Palma) 8,5/10
Dernière édition par Gounou le 30 déc. 15, 09:50, édité 19 fois.
Image

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7192
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar 7swans » 1 déc. 15, 12:40

A Very Murray Christmas - Sofia Coppola : 4.5/10
Othello - Orson Welles : 7/10
Results - Andrew Bujalski : 3.5/10
Mia madre - Nanni Moretti : 7.5/10
The Ridiculous 6 - Frank Coraci : 3/10
Le Stade de Wimbledon - Mathieu Amalric : Abandonné.
La Chambre interdite - Guy Maddin : 7.5/10
Devil - John Erick Dowdle : 4/10
The Overnight - Patrick Brice : 7/10

RE :
Une Question de vie ou de mort - Powell/Pressburger : 8/10
It's a Wonderful Life - Frank Capra : 8/10
Surviving Christmas - Mike Mitchell : 6/10
Dernière édition par 7swans le 31 déc. 15, 11:48, édité 11 fois.

Avatar de l’utilisateur
Karras
Mogul
Messages : 10411
Inscription : 15 avr. 03, 18:31
Liste de DVD
Localisation : La cité du Ponant

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Karras » 1 déc. 15, 12:52

Décembre 2015

Film du mois
Image

Sorties cinéma 2015
Nos futurs (6,5/10) : L'ensemble parait un peu brouillon mais la petite musique de Bezançon finit par être assez touchante.
Amy (6/10) : Si l'hagiographie simpliste est évitée, les qualités artistiques de la chanteuse sont un peu estompées par l'aspect sulfureux du personnage médiatique.
The smell of us (2,5/10) : Une suite de scènes trash pas très ragoutante.
Victoria (6/10) : Si la performance technique ainsi que celle des acteurs est à souligner, le film reste bâtit sur un scénario bancal et manque de crédibilité.
Anton Tchékhov 1890 (4/10) : Si le casting est intéressant, l’évocation sans relief des premières années de reconnaissance de l'écrivain russe est assez rébarbative.
L'idiot ! (Durak) (8/10) : Construit comme un thriller, cette métaphore de la société russe rongée par l'alcool et la corruption est un véritable coup de poing.
La peau de Bax (6/10) : Marécages et humour noir, le tout soigneusement filmé, mais qui reste à la limite de l'exercice de style.
Masaan (6/10) : Un regard intéressant sur le système de caste en Inde qui se loupe un peu dans ses choix de film choral.
La dame dans l'auto... (4,5/10) : Obnubilé par la plastique parfaite de son héroïne, le réalisateur a oublié le récit sur la route.
Mia madre (7,5/10) : Dans la lignée de la chambre du fils, un film pudique et souvent émouvant traversé par des respirations Turturesque parfois désopilantes.
Suburra (7,5/10) : Polar poisseux dans une Rome corrompue, efficacement rythmé par la musique de M83.
Antigang (2,5/10) : Thriller bas de plafond se limitant à des scènes d'action avec chargeurs à balles illimitées.
Strictly Criminal (6/10) : Casting marquant et reconstitution sérieuse pour un scénario qui s’avère finalement assez peu captivant sur le fond.
Crimson Peak (5/10) : Un superbe univers gothique qui n'arrive pas à faire oublier un scénario inoffensif.
Je suis mort mais j'ai des amis (4,5/10) : Un road-movie rock’n’roll qui a du mal à tenir son humour grolandais sur la longueur.
Une famille à louer (4/10) : Améris est l'auteur de belles réussites (Les émotifs anonymes, Marie Heurtin), mais ici, le trait est trop gros pour rendre ce pretty woman un minimum attachant.
Sinister 2 (3/10) : Passé 2 ou 3 jump scares en entame du film, on s'ennuie par un manque flagrant d'audace.
Absolutely Anything (2,5/10) : ... et finalement rien. Une pochade assez laide (à part Kate Beckinsale ) et vraiment pas inspirée.
Pan (4,5/10) : Pas mal d'idées, mais très mal exploitées, pour un résultat pas très ragoutant.
The Walk (6,5/10) : Le talent de conteur de Zemeckis fonctionne plutôt bien dans ce récit d'un exploit qui rend aussi hommage aux tours jumelles.
Le nouveau stagiaire (5/10) : Un De Niro plutôt sobre dans une comédie transgénérationnelle sans surprise.
Hôtel Transylvanie 2 (7/10) : Une suite qui maintient le rythme du premier opus. Amusant et sans prétention.
Jamais entre amis (5/10) : Un "Harry rencontre Sally" aux dialogues souvent bien crus, mais on peut craquer pour la délicieuse Alison Brie...
L'homme irrationnel (4,5/10) : Malgré les efforts du casting, un scénario téléphoné et un suspens éventé rendent l'ensemble assez artificiel et sans grande inspiration.
Spectre (6/10) : Enchainant les scènes sans vraiment de liant, ce nouvel opus divertit mais n'étonne plus.
Star Wars - le réveil de la force (7,5/10) : Malgré une dramaturgie un peu faible le film réalise une transition réussie avec la saga originale, trouvant un assez juste compromis entre nostalgie et modernité.
La belle saison (6/10) : Un regard sur le militantisme féminin des années 70 et une prestation pleine de justesse d'Izia Higelin mais le film a cependant un petit gout de déjà vu dans sa partie romance.
Le prodige (5,5/10) : Un biopic de facture classique qui manque d'un petit supplément d'âme pour rendre l'ensemble vraiment passionnant.
Le pont des espions (5/10) : Reconstitution soignée, bonne interprétation de Mark Rylance, pour un film académique, bavard et globalement assez ennuyant.
The Beast (De Behandeling) (6/10) : Un polar bien glauque qui lorgne vers les productions policières scandinaves. C'est plutôt bien amené mais une tendance à tout montrer plutôt qu'à suggérer en font un film quelque peu putassier.
Les mille et une nuits - L'Inquiet (6/10) : Un bric à brac d'idées plus ou moins pertinent sur la crise économique mais une façon souvent rafraichissante de parler de politique.
Queen of Earth (4,5/10) : Des actrices convaincantes mais au final un exercice de style un peu vain qui essaye de créer une ambiance a base de gros plans et bande son à la Ligeti.

Films découverts
Sorcerer (6,5/10)

Films revus
Star Wars - Episode 1 (5/10)
Star Wars - Episode 2 (6,5/10)
Star Wars - Episode 3 (5/10)
Star Wars - Episode 4 (8,5/10)
Star Wars - Episode 5 (8/10)
Star Wars - Episode 6 (7/10)
Série TV
Walking Dead - saison 6 (en cours)
Homeland - saison 5 (7/10)
Bron/Bronen - saison 3 (7/10)
Fargo - saison 2 (en cours)

Avatar de l’utilisateur
Tommy Udo
Producteur
Messages : 8623
Inscription : 22 août 06, 14:23

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Tommy Udo » 1 déc. 15, 13:15

...
Dernière édition par Tommy Udo le 29 oct. 17, 21:09, édité 43 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8561
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Joshua Baskin » 1 déc. 15, 13:46

Décembre 2015

Film du mois

Nashville (Robert Altman) : 8,5/10

Films découverts

Nashville (Robert Altman) : 8,5/10
Star Wars, Episode VII, le réveil de la force (JJ Abrams) : 7,5/10
American Sniper (Clint Eastwood) : 7,5/10
From Beyond (Stuart Gordon) : 6,5/10
Mommy (Xavier Dolan) : 6,5/10
J'ai tué ma mère : (Xavier Dolan) : 6/10
The Inbetweeners 2 (Damon Beesley & Iain Morris) : 6/10
Laurence Anyways (Xavier Dolan) : 6/10
Les temps morts court-métrage- (René Laloux) : 6/10
Island of death (Nico Mastorakis) : 5,5/10
Les amours imaginaires : (Xavier Dolan) : 5,5/10
Sauve qui peut (la vie) (Jean-Luc Godard) : 4,5/10
On any sunday (Bruce Brown) : 4/10
Les escargots- court-métrage- (René Laloux) : 4/10
Les dents du singe- court-métrage- (René Laloux) : 4/10
Aloha (Cameron Crowe) : 4/10
Le feu aux poudres (Henri Decoin) : 3/10
Tom à la ferme (Xavier Dolan) : 2/10
Légère et court-vêtue (Jean Laviron) 0,5/10

Films redécouverts

Jeremiah Johnson (Sidney Pollack) : 7,5/10
Star Wars, épisode 3 : La revanche des Siths (Georges Lucas) : 7,5/10
Ocean's 11 (Steven Soderbergh) : 7/10
Association de malfaiteurs (Claude Zidi) : 7/10
Le Mâle du siècle (Claude Berri) : 7/10
La planète sauvage (René Laloux) : 6,5/10
Ocean's 13 (Steven Soderbergh) : 6/10
Star Wars, épisode 2 : l'attaque des clones (Georges Lucas) : 6/10
Ocean's 12 (Steven Soderbergh) : 5,5/10
Star Wars, épisode 1 : La menace fantôme (Georges Lucas) : 4,5/10

Séries découvertes

The West Wing, Saison 4 : 8/10
The West Wing, Saison 5 : en cours
F is for family, Saison 1 : en cours
Girls, Saison 3 : en cours
Sense8, Saison 1 : abandonnée
Real Rob, Saison 1 : en cours
A very Murray Christmas : 6,5/10
Fargo, Saison 2 : en cours
Dernière édition par Joshua Baskin le 1 janv. 16, 21:48, édité 35 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17615
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Kevin95 » 1 déc. 15, 14:12

Décembre 2015

Film du mois :

Image

Liste des films découverts (ou presque) :

9,5/10

5% DE RISQUE (Jean Pourtalé, 1980)
DOC (Frank Perry, 1971)

9/10

ALL THAT HEAVEN ALLOWS (Douglas Sirk, 1955)
LES CHIENS (Alain Jessua, 1979)
THE CATERED AFFAIR (Richard Brooks, 1956)

8,5/10

WOMAN ON THE RUN (Norman Foster, 1950)
ABSENCE OF MALICE (Sydney Pollack, 1981)
L'AMOUR D'UNE FEMME (Jean Grémillon, 1953)
OVERCOME BY MISFORTUNES (Kwon-taek Im, 1976)
A WOMAN PURSUED (Kwon-taek Im, 1970)
A SNAPSHOT AND A MURDER (Kwon-taek Im, 1970)

8/10

FUTUREWORLD (Richard T. Heffron, 1976)
CLIMBING HIGH (Carol Reed, 1938)
POWER PLAY (Martyn Burke, 1978)
PRONTO AD UCCIDERE (Franco Prosperi, 1976)
ONE-EYED MR. PARK (Kwon-taek Im, 1970)
EXECUTIVE ACTION (David Miller, 1973)
THE BLACK ARROW (Gordon Douglas, 1948)
EAGLE OF THE PLAINS (Kwon-taek Im, 1969)
THE HOODLUM PRIEST (Irvin Kershner, 1961)

7,5/10

VIVE LA SOCIALE ! (Gérard Mordillat, 1983)
DESPERATE VOYAGE (Michael O'Herlihy, 1980)
AU NOM DE TOUS LES MIENS (Robert Enrico, 1983)
BRONSON (Nicolas Winding Refn, 2008)
WOULD YOU HELP ME ? (Kwon-taek Im, 1969)
THREE LITTLE WORDS (Richard Thorpe, 1950)

7/10

KILLER FISH (Antonio Margheriti, 1979)
ZOMBI 3 (Lucio Fulci, 1988)
C'EST FACILE ET ÇA PEUT RAPPORTER... 20 ANS (Jean Luret, 1983)

6,5/10

TROP JOLIES POUR ÊTRE HONNÊTES (Richard Balducci, 1972)
STEELYARD BLUES (Alan Myerson, 1973)
L'INSOLENT (Jean-Claude Roy, 1973)

6/10

PROPHECY (John Frankenheimer, 1979)
STEEL DAWN (Lance Hool, 1987)
PAST MIDNIGHT (Jan Eliasberg, 1991)

5,5/10

PATATE (Robert Thomas, 1964)
LIVE WIRE (Christian Duguay, 1992)

4,5/10

THUNDER SWORD (Kwon-taek Im, 1969)

4/10

HURLYBURLY (Anthony Drazan, 1998)
APRÈS L'AMOUR (Maurice Tourneur, 1948)

1/10

THE SNIPER (Dante Lam, 2009)

Liste des films revisionnés :

10/10

THE QUIET MAN (John Ford, 1952)

8,5/10

LA GUERRE DES POLICES (Robin Davis, 1979)
Dernière édition par Kevin95 le 1 janv. 16, 02:04, édité 14 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
reuno
Accessoiriste
Messages : 1963
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar reuno » 1 déc. 15, 14:32

Décembre 2015

Film du mois

Image
The Visit (M. Night Shyamalan)

Films découverts

The Visit (M. Night Shyamalan) 5/6
Star Wars VII : The Force Awakens (J.J Abrams) 4/6
No Escape (John Erick Dowdle)4/6
The Good Dinosaur (Peter Sohn) 4/6
Sinister 2 (Ciaran Foy) 4/6
Scouts Guide to the Zombie Apocalypse (Christopher Landon) 2/6
Paranormal Activity 5 : Ghost Dimension (Gregory Plotkin) 2/6

Films revus


Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2015 : The Lobster (Yórgos Lánthimos)
Octobre 2015 : Ni le ciel ni la terre (Clément Cogitore)
Septembre 2015 : Vers l'autre rive (Kiyoshi Kurosawa)
Août 2105 : Faults (Riley Stearns)
Juillet 2015 : Oslo, 31 août (Joachim Trier)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronnie del Carmen)
Mai 2015: Mad Max: Fury Road (George Miller)
Avril 2015 : Monsters: Dark Continent (Tom Green)
Mars 2015 : Foxcatcher (Bennett Miller)
Février 2015 : It follows (David Robert Mitchell)
Janvier 2015: Jupiter Ascending (Andy & Lana Wachowski)
Décembre 2014 : The Frame (Jamin Winans)
Novembr 2014 : Berserk l'Age d'Or Partie III : L'Avent (Toshiyuki Kubooka)
Octobre 2014 : Young ones (Jake Paltrow)
Septembre 2014 : Coherence (James Ward Byrkit)
Août 2014 : The White Diamond (Werner Herzog)
Juillet 2014 : Cheap thrills (E.L. Katz)
Juin 2014 : Under the skin (Jonathan Glazer)
Mai 2014 : The Myth of The American Sleepover (David R Mitchell)
Avril 2014 : The act of killing (Joshua Oppenheimer)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Février 2014 : The Babadook (Jennifer Kent)
Janvier 2014 :Drug war (Johnnie To)
Décembre 2013 : All is lost (J. C. Chandor)
Novembre 2013 : Snowpiercer (Bong Joon Ho)
Octobre 2013 : Dark Touch (Marina de Van)
Septembre 2013 : Riddick (David Twohy)
Août 2013 : Noroi (Kôji Shiraish)
Juillet 2013 : A Field in England (Ben Wheatley)
Juin 2013 : Dans ma peau (Marina De Van)
Mai 2013 : The Grandmaster (Wong Kar Wai)
Avril 2013 : Sightseers (Ben Wheatley)
Mars 2013 : To the Wonder (Terrence Malick)
Février 2013 : Toad Road (Jason Banker)
Janvier 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre 2012 : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 3 janv. 16, 18:57, édité 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7236
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Cathy » 1 déc. 15, 14:48

Film du mois



Films découverts, redécouverts ou revus

West Side Story (Robert Wise) - 9.5/10
Toujours aussi magique, mise en scène en adéquation avec la musique superbe de Bernstein, chorégraphie exceptionnelle. Acteurs charismatiques pour un Roméo et Juliette contemporain. Toujours aussi bon, un vrai chef d’œuvre !

Chantons sous la pluie, Singin in the Rain (Stanley Donen) - 9/10
Rien à dire, le chef d'oeuvre du genre, même si sans doute le fait de passer après la re-vision de West Side Story, il paraît légèrement en-dessous.

Tous en scène, Band Wagon (Vincente Minnelli) - 9/10
Chef d'oeuvre de la comédie musicale, intelligente, numéros efficaces.

Mélodie du bonheur, Sound of Music (Robert Wise) - 9/10
Toujours aussi enthousiasmant, là encore musique mémorable. Décors naturels superbement mis en valeur. Un autre chef d’œuvre du genre.

La Belle de Moscou, Silk Stockings (Rouben Mamoulian) - 8.5/10
Mélodies de Cole Porter, Fred Astaire et Cyd Charisse sont parfaits dans ce remake de Ninotchka mené de main de maître par Mamoulian. Revu avec énormément de plaisir.

Parade de printemps, Easter Parade (Charles Walters) - 8.5/10
Elégance de Fred Astaire, bonne humeur de Judy Garlandn charme de Peter Lawford et peps d'Ann Miller sont les gages de qualité. Revu là encore avec plaisir.
-
Brigadoon (Vincente Minnelli) - 8.5/10
Superbe conte de fées aux couleurs chatoyantes. Les décors de studio sont enchanteurs. La musique n'est pas forcément la plus attrayante, mais le film est magique et s'améliore à chaque nouvelle vision.

Rencontres du troisième tyoe, Close encounters of the third kind (Steven Spielberg) - 8.5/10
Diantrement efficace, peut-être pourra-t'on juste reprocher une scène finale qui traîne quelque peu. Evidemment quand on sait quelle est la fin, les scènes angoissantes du début n'ont pas tout à fait le même impact, mais un chef d’œuvre du genre.

Les malheurs d'Alfred (Yves Robert) - 8.5/10
Comédie culte du réalisateur avec son acteur fétiche Pierre Richard. C'est drôle, divertissant et même à la nième révision cela fonctionne toujours.

My Fair Lady (George Cukor) - 8/10
Adaptation de la comédie musicale faite avec élégance, sans doute trop. Rex Harrison est excellent dans le rôle du Professeur Higgins. Audrey Hepburn est très belle dans le rôle. Se laisse voir et revoir, même si on sent Cukor plus à l'aise dans les scènes de représentation que dans les scènes de marché.

Laurel et Hardy au Far West, Way our west (James W. Horne) - 8/10
Efficace, une comédie musicale parodie de western, mais avec quelques trouvailles comme le pouce briquet. On y retrouve le compète James Fynlaison.


Les montagnards sont là, Swiss Miss (John G. Blystone) - 8/10
Comédie musicale avec Laurel et Hardy. Le film est classique mais cela fonctionne toujours, même si ça sent le studio et les toiles peintes.

La bohémienne, The bohemian Girl (James W. Horne et Charley Rogers) - 8/10
Après Fra Diavolo qui reprenait l'argument de l'Opéra comique d'Auber, ici Laurel et Hardy revisitent la Bohémienne de Balfe. On trouve les éléments habituels burlesques, les scènes musicales. Ca fonctionne plutôt bien.

Laurel et Hardy en croisière, Saps at sea (Gordon Douglas) - 8/10
Deux parties dans un seul film en quelque sorte, la première partie dans l'appartement, la seconde dans le bateau avec comme lien la klaxonophobie dont souffre Oliver. Dernier long métrage produit par Hal Roach, efficace une fois encore même si les ressorts comiques sont toujours les mêmes.

Gai, gai marions-nous, Oliver the Eight (Lloyd French) - 8/10
Court métrage avec un côté film d'épouvante. Une épouse qui égorge tous ses maris appelés Oliver. Une fin qui surprend. Efficace.

Drôles de locataires, Another Fine Mess (James Parrott) - 8/10
Court métrage avec le personnage d'Agnès, double féminin de Laurel. James Fynlaison apparaît le temps d'une scène finale. Grande course poursuite, Slapstick type.

On se fait la valise doc, What's up Doc (Peter Bogdanovitch) - 8/10
Hommage du réalisateur aux screwball comedy. Barbra Streisand est excellente en "emmerdeuse" de charme tout comme Ryan O'Neal en professeur de musique distrait.

Ne dites jamais adieu, Never say goodbye (Jerry Hopper) - 8/10
Joli mélodrame avec Rock Hudson. Une jolie histoire de mère et épouse que l'on croit morte et qui ne l'est pas. Dommage toutefois que Cornell Borchers actrice d'origine lithuanienne n'ait pas beaucoup de charisme. George Sanders est comme toujours impeccable dans un rôle assez difficile d'amant-ami artiste caricaturiste.

Le ciel peut attendre, Heaven can wait (Warren Beatty) - 7.5/10
Remake du défunt récalcitrant, Warren Beatty reprend le rôle de Robert Montgomery et James Mason succède tout naturellement à Claude Rains. Esthétique des années 70-80, décors de Dynastie. Mais ça fonctionne très bien.

Les deux vagabonds, Scram (Ray McCarey) - 7/10
Court métrage plutôt convenu mais des scènes drôles comme le gag de la clé.

Les as d'Oxford, A chump at Oxford (Alfred J. Goulding ) - 7/10
Le film va dans plusieurs sens, et Oxford n'apparaît que dans la dernière partie du film. La première partie semble être un court métrage à part entière avec un travestissement de Laurel et l'apparition de James Finlayson leur complice de nombreux films. C'est un show Laurel avec son travestissement et son "dédoublement" de personnalité.

Claudia et David (Walter Land) - 7/10
Suite de Claudia, et moins théâtre filmé. Le personnage de Claudia a muri, et David peut se permettre quelques écarts. On sort de la ferme, et cela fait du bien. Dorothy McGuire et Robert Young reprennent leurs rôles, et se font aider par Mary Astor toujours très classe.

Claudia (Edmund Goulding) - 6/10
Film qui oscille entre la comédie romantique, et le mélodrame. Toutefois, on est bien trop dans le théâtre filmé dans certaines scènes. Dorothy McGuire est charmante dans le rôle et Robert Young est excellent, mais il ne se passe pas grand chose et finalement le résultat est assez décevant.


Séries :

Star Trek, TOS, saison 2 en cours



Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2009 - L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 - The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La Reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Avril 2012 - Hangover Square (Brahm)
Mai 2012 - Les inconnus dans la maison (Decoin)
Juin 2012 - Les plus belles années de notre vie (Wyler)
Juillet 2012 - Garçonnière pour quatre (Gordon)
Août 2012 - Les Aventures de Tintin (Spielberg)
Septembre 2012 - M le maudit (F. Lang)
Octobre 2012- Queen Kelly (Von Stroheim)
Novembre 2012- Captives de Bornéo (Negulesco)
Décembre 2012 - Music Lovers (Russell)

Janvier 2013 - Chicago (Rob Marshall)
Février 2013 - Agent Secret (Hitchcock)
Mars 2013 - Populaire (Poinsard)
Avril 2013 - The Secret Bride (Dieterle)
Mai 2013 - Le Vandale (Hawks)
Juin 2013 - Arènes Sanglantes (Mamoulian) - le Calice d'Argent (Saville)
Juillet 2013 - Chaines du destin (Leisen)
Août 2013 - Shadow on the wall (Pat Jackson)
Septembre 2013 - Yolanda and the Thief (Minnelli)
Octobre 2013 - La clé sous la porte (Sidney)
Novembre 2013 - La part du jeu (Leisen)
Décembre 2013 - The Company (Altman)

Janvier 2014 - La falaise mystérieuse (L. Allen)
Février 2014 - La Reine des neiges (Disney)
Mars 2014 - Le masque arraché (Miller D)
Avril 2014 - Le monde de Suzie Wong (Quine)
Mai 2014 - Last Action Hero (McTiernan)
Juin 2014 - Tendre est la nuit (King)
Juillet 2014 - Citizen Kane (Welles)
Août 2014 - 14 Heures (Hathaway)
Septembre 2014 - En cas de malheur (Autant-Lara)
Octobre 2014 - La bonne fée (Wyler)
Novembre 2014 - Le deuil sied à Electre (D. Nichols)
Décembre 2014 - La source de feu (Holden, Pichel)

Janvier 2015 - Le Trésor de la Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 - Les Bourreaux meurent aussi (Fritz Lang), The Smiling Lieutenant et The Love Parade (Ernst Lubitsch)
Mars 2015 - La dame d'Onze heures (Jean Devaivre)
Avril 2015 - Le Glaive et la balanche (André Cayatte)
Mai 2015 - Le ciel peut attendre (Ernst Lubitsch)
Juin 2015 - La flamme qui s'éteint (Rudolph Maté)
Juillet 2015 - Gallant Lady (Gregory La Cava), Fury (Fritz Lang)
Août 2015 - Quand la terre brûle (Irving Rapper)
Septembre 2015 - Le temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
Octobre 2015 - Dead Again (Kenneth Brannagh)
Novembre 2015 - Shakespeare in love (John Madden)
Dernière édition par Cathy le 31 déc. 15, 16:25, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5049
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Thaddeus » 1 déc. 15, 15:00

Décembre 2015


Image



Diên Biên Phu (Pierre Schoendoerffer, 1992)
La célèbre bataille, qui a sonné l’adieu de la France en Indochine, fut aussi le crépuscule des illusions pour des engagés idéalistes qui se sont sacrifiés alors qu’ils savaient la partie perdue. La reconstitution du bourbier des tranchées, du feu des coups de mortiers, du quotidien vécu par une fraternité de pauvres types cloués au plus près du sol, dans un enfer d’abandon, de peur, de pluie, de boue et de sang, souffre peu de reproches. Mais les plages situées à Hanoi, où un simili-Graham Greene consigne les soubresauts d’une guerre arrivée à son épilogue, sont plus futiles. L’articulation des deux registres accouche d’une œuvre sans réelle nécessité interne, sans principe de causalité définie, sans point de vue donc sans idéologie, sans inquiétude donc sans morale, qui a tendance à se figer en geste commémoratif. 4/6

Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
D’une rectitude absolue mais apte à entremêler rêves et souvenirs de la représentation mentale, grave comme une complainte mais désopilant de cocasserie, très personnel mais crucial dans les sujets qu’il aborde (la difficile harmonie entre les désirs individuel et collectif, l’engagement et le doute qui le lézarde, la valeur résiliente du souvenir et de la transmission), ce drame feutré multiplie les fausses contradictions comme autant de vertus qui concourent à en faire, après La Chambre du Fils, un nouveau parangon de délicatesse et de bienveillance. Attentif à révéler en chacun le fond de bonté qui l’anime, Moretti lui offre le droit de surmonter les épreuve de la vie à travers les voiles de la souffrance pour mieux se rapprocher des autres, de lui-même et de l’être aimé qui s’éteint. Un grand film pudique, introspectif, universel. 5/6

Le pont des espions (Steven Spielberg, 2015)
Après Lincoln, changement d’époque mais pas changement de programme et encore moins de méthode. Spielberg emploie le matériel historique au service d’un humanisme éclairé, comme une arène où se déploient sereinement la parole et l’intelligence. Aux embrouillaminis traditionnels du cinéma d’espionnage, il préfère la ligne claire d’un récit qui affirme toute son aisance de narrateur et substitue une profondeur à retardement offrant au film, faussement débonnaire, un éventail substantiel de niveaux de lecture. C’est la droiture et la reconnaissance mutuelle des personnages qui l’intéressent, et c’est la loyauté irréfragable à leurs causes respectives, fussent-elles incompatibles, qu’il s’applique à éclairer au sein d’une œuvre dense mais qui pâtit d’une partie centrale assez redondante. 4/6

La rue de la honte (Kenji Mizoguchi, 1956)
Nombreux sont les films à avoir dépeint le milieu de la prostitution, mais rares sont ceux témoignant de cette acuité, de cette précision, de ce refus de l’alibi compassionnel ou sentimentaliste. Incarnation d’un ordre dont la nécessité prend la forme impitoyable de la servitude, le bordel devient ici un lieu calme et monotone gouverné par les rites, l’emploi du temps, les situations. S’il n’accorde pas aux filles de joie la proposition concessive de la noblesse ou de la charité, Mizoguchi n’ôte rien à leur sort qui conjugue paradoxalement la misère et la grâce. Déployant le même art insaisissable que dans O’Haru, la même tristesse longuement épanchée, la même révolte secrète, ce dernier chapitre de la condition féminine parvient ainsi à donner, sans discours, la spectacle d’une vérité humaine toujours à l’agonie. 5/6

Le sauvage (Jean-Paul Rappeneau, 1975)
Un ex-parfumeur misanthrope, qui s’est improvisé une vie paisible en solitaire, voit débouler une enquiquineuse de premier calibre, toute en caprices, bavardages et fantaisie sans gêne. Ce ne sont pas Cary Grant et Katharine Hepurn, mais Rappeneau vise clairement leur registre avec cette comédie d’aventures aux ressorts bien éprouvés, dont la minceur de l’argument est colmatée par un goût fructueux des péripéties et par une nervosité rythmique sans défaut. Sur le schéma toujours payant de la comédie-poursuite emportée par sa propre force d’inertie, le film puise dans l’exotisme du décor et le charme de ses interprètes suffisamment d’atouts pour divertir : Montand, parfait aventurier déboussolé, et Catherine Deneuve, en tornade sexy, composent un couple aussi savoureux qu’antinomique. 4/6

L’état des choses (Wim Wenders, 1982)
Parce qu’il a été réalisé dans un état de déprime, alors que le tournage américain de Hammett était interrompu, on pourrait voir dans ce film de vacance et d’attente un règlement de comptes avec Hollywood, un amer constat de la mort du cinéma. Fausse route. Wenders l’a créé pour clamer l’espoir que son art reste un moyen de subsistance immuable. Où vais-je, où vont ma vie, mon expression, mon moi ? De quelles réalités est faite l’existence des gens de cinéma lorsqu’ils sont privés de fiction ? La réponse est pathétique : ils vivent par procuration, enfermés dans un hôtel bunker comme un navire échoué, abandonnés au bord du vide, gagnés par le silence et le désarroi. Égotique, contemplatif, très plastiquement composé par Alekan, le film exerce une fascination réelle mais intermittente. 4/6

Crumb (Terry Zwigoff, 1994)
Deuxième rejeton d’une famille sinistrée, entre un frère dépressif et un autre qui passe ses journée sur une planche à clous, le pape de la BD underground traverse cet épatant documentaire comme un jouisseur malicieux, à la fois très ouvert et définitivement irrécupérable avec son mauvais goût d’obsédé sexuel aux fantasmes felliniens. Son visage offre celui d’une Amérique marginale, arrière-monde de ce rêve qui, sans liberté réelle, tourne au cauchemar. Il est l’image d’une sérénité conquise, celle de l’homme aux fêlures apparentes qui est devenu ce qu’il voulait être, et dont les récits d’enfance, la vie dans le monde des comics, la passion pour les vieux disques, le quotidien familial sont captés par une caméra curieuse, bienveillante, qui réussit rendre la déviance et le sordide étrangement poétiques. 5/6

Elle a passé tant d’heures sous les sunlights… (Philippe Garrel, 1985)
Si un réalisateur se juge à la maîtrise de son art, par sa manière de "bien" mettre en scène, de "bien" diriger ses comédiens, alors Garrel s’applique ici à briser tous ces repères et franchit un pas de plus vers un cinéma brut, sauvage, quasi primitif. Construit comme une mise en abîme sur son propre tournage, aussi spontané et imparfait qu’une esquisse, ce magma poético-automatique multiplie à coup de faux raccords, de scènes interminables et de décalages sonores les tergiversations existentielles sur l’amour, la fidélité, la rupture, les affres de la création. Pour parvenir à apprécier une telle proposition, où l’on passe d’une eau-forte à la Rembrandt à un Picasso de la période bleue, il faut garder l’esprit bien ouvert, accepter la complaisance iconolâtre de l’auteur… et s’armer de beaucoup de patience. 3/6

Star wars VII : Le réveil de la Force (J.J. Abrams, 2015)
Commentaire à venir.

Un flic (Jean-Pierre Melville, 1972)
Fin de carrière en note mineure pour Melville, qui gratifie d’un ultime tour de piste solide et carré mais dispensé de la moindre surprise. On retrouve une dernière fois son goût caractéristique des milieux interlopes, sa poésie de l’insolite, sa propension à évacuer de l’écran tout réalisme au premier degré, et même au second pour imposer sa thématique obsessionnelle de l’amitié impossible entre le flic et le truand, de la fatalité auquel est soumis le sort de l’être humain. Brodant sur un canevas ultra-classique mais presque invertébré, déclinant des situations archétypales auquel sa technique assure toujours une belle efficacité (malgré le ridicule des maquettes et des transparences), il tend à une épure quasi mallarméenne dont les intentions suscitent le respect sans toutefois être pleinement concrétisées. 4/6

La mélodie du bonheur (Robert Wise, 1965)
Des montagnes enneigées, des lacs paisibles et des pâturages verdoyants, une grande maison exotique de Salzbourg avec capitaine veuf et bambins adorables, la montée nazie en discrète toile de fond, et des tonnes de gentillesse mielleuse comme unique horizon, une overdose de bons sentiments jusqu’à l’indigestion. Julie Andrews est charmante, qui reprend le rôle de super-gouvernante qu’elle tenait un an plus tôt dans Mary Poppins, Wise emballe l’affaire avec un métier très sûr d’artisan rodé aux conventions hollywoodiennes – et la comédie musicale, évidemment, remporta le succès phénoménal et les Oscars auxquels il était prédestiné. Sa fraîcheur a beau attirer la bienveillance et sa drôlerie faire parfois mouche, ses trois heures de mièvrerie sucrée paraissent bien longues. 3/6

Bunny Lake a disparu (Otto Preminger, 1965)
Abandonnant les productions lourdes pour revenir à un sujet plus intimiste, Preminger renoue avec les précieux polars freudiens de ses débuts et développe une intrigue machiavélique dont l’essentiel se joue à la lisière exacte de la raison vacillante et de la folie menaçante. Borderline dans sa forme, le film prend soin de ne jamais choisir tout à fait entre enquête policière et drame psychologique, réalisme et stylisation, sophistication et dépouillement, et navigue dans un entre-deux fragile et assuré où mystères, doutes, visions oniriques et personnages doubles ou triples se déploient comme jamais. Le suspense est vénéneux, qui fait du malaise, de l’inconfort et de l’indécision ses maîtres mots, et qui exerce une fascination maximale en explorant la marge entre l’ordinaire de son envers cauchemardesque. 5/6
Top 10 Année 1965

Un homme pour l’éternité (Fred Zinnemann, 1966)
On peut supposer que la grogne à l’encontre de l’engagement au Vietnam fut un adjuvant au succès public de ce film et à son triomphe aux Oscars, tant les choix opérés dans l’orchestration d’un genre enclin à l’académisme semblent ici dénués de toute personnalité. Adaptation historique comme Hollywood les aime, lourde de sens, opulente, solennelle, l’œuvre a pour elle d’exposer avec une certaine éloquence le débat moral entre Thomas More et Henry VIII, à l’origine de la rupture de l’Angleterre avec l’autorité pontificale, et de ne pas ajouter les cors de l’hagiographique au portrait flatteur d’une personnalité dont la rigueur et l’intégrité intellectuelles en appellent à l’admiration du spectateur. Rien de honteux dans cette démonstration de savoir-faire, rien d’exaltant non plus. 4/6

L’honneur des Prizzi (John Huston, 1985)
Dans la lignée de certaines de ses plaisanteries macabres, Huston marche en funambule sur la corde qui sépare le pastiche de la caricature et orchestre le ballet sardonique d’une poignée de crapules nourries au biberon de la roublardise, dont l’honneur est synonyme de mensonge, de crime et de tartufferie, pour la sauvegarde du fric, de la puissance et de l’autorité. Le mélange des genres produit un étrange déséquilibre, si bien que l’on hésite longtemps entre le diagnostic du produit raté et celui du détachement pince-sans-rire, mais la farce désenchantée finit par l’emporter aux points : plutôt que de faire le constat désespéré des mœurs sinistres de ces macaroni mondains et blanchis à la chaux, elle fait élégamment tourner l’humour au vinaigre et du comique un plat qui se mange froid. 4/6

Les égarés (André Téchiné, 2003)
Juin 1940, la débâcle. Le temps d’un épisode éphémère et utopique, une institutrice veuve et ses enfants nouent, chacun à sa manière, une relation ambiguë avec un mystérieux adolescent qui apparaît tour à tour comme un sauveur et une menace. Des ébats dans l’eau fraîche du lavoir aux ruses de la survie, le cinéaste effeuille le bénin quotidien dans la lumière dorée des étés impeccables, sans pathos, sans excès, presque sans action. Mais tout ce classicisme droit dans ses guêtres échoue à exprimer la tension entre les personnages, leur désir caché car transgressif, et ronronne comme une bonne copie consciencieuse, exempte de défaut majeur mais aussi d’éclat. Huis clos solaire et bucolique qui ne bouscule jamais les balises du label France, le film est d’une modestie qui confine à la banalité. 3/6

Après la répétition (Ingmar Bergman, 1984)
Une heure dix de monologue intérieur, sur la scène d’un théâtre sans décor construit, avec seulement quelques meubles, des objets, des paravents, des toiles peintes. Le temps nécessaire pour que les signes algébriques du rêve s’estompent, pour que les faux-semblants se résolvent d’eux-mêmes, pour que s’évanouisse le jeu des apparences et que seul demeure un vieil homme devant un mur de briques. Ce personnage, c’est probablement Bergman lui-même, possédé par la "représentation" de la vie et qui, derrière, cherche aveuglément des bribes de vérité qu’on n’aurait pas encore maquillées. Dans ce face-à-face de visages nus entre le metteur en scène et la jeune actrice, il n’y a pas de flonflons narratifs, pas d’extérieur, tout est dit en vase clos. L’exercice est original autant qu’il est mince et ardu. 3/6

Au-delà des montagnes (Jia Zhang-ke, 2015)
Trois parties, trois formats, trois chapitres développés avec une fructuosité qui témoigne d’un appétit romanesque assez impressionnant. Particules égarées dans un espace trop grand, les héros personnalisent une Chine aimantée par le capitalisme et la technologie, par la marche forcenée d’une société en pleine transformation. Ils éprouvent un changement de civilisation qui les coupe de leurs racines et de leur mémoire sauf par bouffées de nostalgie dérisoires, à l’image de la danse conclusive sur laquelle neige toute la tristesse du monde. Ce pourrait n’être qu’un soap banal avec coups du destin, déchirements sentimentaux et filiations problématiques, mais Jia substitue aux facilités de la telenovela un sentiment de perte et de regret diffus insufflant à ce très beau mélo un lyrisme inconsolable. 5/6

Katie Tippel (Paul Verhoeven, 1975)
Fidèle à sa manière, Verhoeven roule les clichés du mélodrame historique dans la fange et nous plonge le nez dans les bas-fonds miséreux d’Amsterdam à la fin du XIXème siècle. La fille aînée d’une famille de pauvres hères y vit un destin à la Cendrillon : sortie du caniveau, elle passe de laveries sordides en bordels et en sanatoriums, toujours victime de la convoitise que suscitent son corps et son innocence sur les autres, avant de rencontrer par hasard l’homme qui la fera accéder au monde de la haute. Si le cinéaste freine, de façon toute relative, son penchant pour la provocation, il injecte une bonne dose d’ironie sarcastique à une trajectoire qui n’a cependant rien de voltairien tant se manifeste comme souvent son attachement à une héroïne libre et fière, mais poussée dans ses derniers retranchements. 4/6

Un roi à New York
Produit et tourné en Angleterre, le film semble opérer une mise à plat (peu de perspectives, une réitération mécaniques des mêmes lieux : la chambre d’hôtel du roi) qui doit tout à l’esthétique télévisuelle. Comme si, à l’instar de Ford ou Hawks, le cinéaste estimait que ce détour garantissait la pureté nécessaire aux ultimes discours. Brocardant une Amérique en proie à l’intolérance, à la médiatisation à outrance et à l’instrumentalisation publicitaire, il charge le maccarthysme et règle ses comptes avec un pays dont les dérives démocratiques le disputent aux pressions idéologiques. Hélas ses intentions s’articulent avec platitude, et ses dispositifs tournent si souvent court qu’on peut se demander si son comique poussif et maladroit n’est pas le symptôme d’un soupçon de gâtisme. 3/6


Et aussi :

Béliers (Grímur Hákonarson, 2015) - 4/6
Le grand jeu (Nicolas Pariser, 2015) - 4/6
Le nouveau (Rudi Rosenberg, 2015) - 5/6
The big short (Adam McKay, 2015) - 4/6

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 janv. 16, 16:17, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4008
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar G.T.O » 1 déc. 15, 15:16

FILM DU MOIS


Image



DECOUVERTES


MIA MADRE ( Nanni Moretti) : ★
BRIDGE OF SPIES ( Steven Spielberg) : ★★★
FANTASTIC FOUR ( Josh Trank) : ★★1/2
CRIMSON PEAK ( Guillermo del toro) : ★
THE MARTIAN ( Ridley Scott) : ★★
UNFRIENDED ( Leo Gabriadze) : ❍
HATEFUL EIGHT ( Quentin Tarantino) : ★
SICARIO ( Denis Villeneuve) : ★★1/2
THE GOOD DINOSAUR ( Peter Sohn) : ❍


REPRISE



THE DEAD ( John Huston) : ★★★
TRUST ME ( Hal Hartley) : ★★1/2
HAPPINESS ( Todd Solonz) : ★★★
Dernière édition par G.T.O le 30 déc. 15, 22:26, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3256
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Vic Vega » 1 déc. 15, 15:31

Décembre 2015


Film du mois
Du poison pour les fées de Carlos Enrique Taboada


Films découverts
Du poison pour les fées de Carlos Enrique Taboada 7/10
Même le vent a peur de Carlos Enrique Taboada 7/10
River of grass de Kelly Reichardt 7/10
Queen of earth d'Alex Ross Perry 6/10
Mandala d'Im Kwon-taek 6/10
Carol de Todd Haynes 6/10
The Diary of a Teenage Girl de Marielle Heller 5/10
A World without thieves de Feng Xiaogang 5/10
The Dream Factory de Feng Xiaogang 5/10
Le Revenant d'Alejandro Gonzalez Inarritu 4.5/10
The Last supper de Lu Chuan 4/10
Office de Johnnie To 4/10
Ode de Kelly Reichardt 4/10
Tangerine de Sean S. Baker 3/10
Steve Jobs de Danny Boyle 3/10
Travis de Kelly Reichardt 2/10


Séries TV
L'Hôtel en folie Saison 1 8.5/10
Absolutely Fabulous Saison 2 7.5/10
Absolutely Fabulous Saison 1 7/10


Films revus (Hors compétition)
Les Affranchis de Martin Scorsese 9/10
Ocean's Eleven de Steven Soderbergh 6.5/10
Tokyo Tribe de Sion Sono 6.5/10


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
octobre 2015= Requiem pour un massacre (Kato Tai)
novembre 2015=La Vérification (Alexeï Guerman)
Dernière édition par Vic Vega le 1 janv. 16, 11:11, édité 24 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2527
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar magobei » 1 déc. 15, 15:45

Film du mois:

(re-)découvertes / films revus / séries:

Aloha (Cameron Crowe, 2015, BR) *
An (Naomi Kawase, 2015, en salle) ***
Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (Alfonso Cuarón, 2004, DVD) *
Miracle At St. Anna (Spike Lee, 2008, BR) °
Harry Potter and the Chamber of Secrets (Chris Colombus, 2002, DVD) *
Nashville (Robert Altman, 1975, Cinémathèque) ****
Harry Potter and the Sorcerer's Stone (Chris Colombus, 2001, DVD) *
Whirlpool (Otto Preminger, 1950, BR) ****
Vampires (John Carpenter, 1998, BR) ****
In the Heart of the Sea (Ron Howard, 2015, en salle) **
Robinson Crusoe on Mars (Byron Haskin, 1964, BR) ***
Che: Part Two (Steven Soderbergh, 2008, BR) **
Point Blank (John Boorman, 1967, BR) ***
What's Your Number? (Mark Mylod, 2011, BR) **
The Hound of the Baskervilles (Terence Fisher, 1959, BR) ***
White Bird in a Blizzard (Gregg Araki, 2014, BR) ****
Island of Lost Souls (Erle C. Kenton, 1932, BR) ***
Bridge of Spies (Steven Spielberg, 2015, en salle) ***
Obsession (Brian De Palma, 1976, BR) ****
The 39 Steps (Alfred Hitchcock, 1935, BR) ***
La marque du tueur (Seijun Suzuki, 1967, BR) ***
Che: Part One (Steven Soderbergh, 2008, BR) ***

j'aime °pas du tout *à la rigueur **un peu ***bien ****beaucoup *****passionnément

Mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2015
Octobre 2015
Septembre 2015
Août 2015
Juillet 2015
Juin 2015
Mai 2015
Avril 2015
Mars 2015
Février 2015
Janvier 2015
Décembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
Septembre 2014
Août 2014
Juillet 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Août 2013
Juillet 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
Janvier 2013
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Août 2012
Juillet 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Août 2011
Juillet 2011
Juin 2011
...
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Dernière édition par magobei le 29 déc. 15, 23:38, édité 23 fois.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Filou
Machino
Messages : 1164
Inscription : 25 févr. 04, 16:52
Localisation : A Amity Island, en train de me baigner gaiement...

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Filou » 1 déc. 15, 16:05

DECEMBRE 2015

Film du mois (provisoire) :

Films découverts :

Films revus :

Séries TV :

Fargo - Noah Hawley - Saison 1 (2014) - en cours
Vu les quatre premiers épisodes. J'aime beaucoup l'humoir noir et la qualité de l'interprétation. Je me demande dans quelle abîme de noirceur se dirigeront les personnages. :D

Notation :

**** : Chef d'oeuvre
*** : Très bon
** : Bon
* : Moyen
0 : Sans intérêt
We light a candle on a earth we made into hell
And we pretend that we're in heaven

The Death Song - Marilyn Manson