Votre film du mois de Juin 2014

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4544
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar nobody smith » 1 juin 14, 10:11

Juin 2014

Film du mois

Image

Films découverts

Le Conte De La Princesse Kaguya (Isao Takahata) 10/10

L’invasion Des Profanateurs De Sépulture (Don Siegel) 8/10
Drug War (Johnnie To) 8/10
The Verdict (Don Siegel) 8/10
Crime In The Streets (Don Siegel) 8/10
La Servante (Kim Ki-young) 8/10

L’enfer Est Pour Les Héros (Don Siegel) 7.5/10
Un Shérif A New York (Don Siegel) 7.5/10
Laisse-moi Entrer (Matt Reeves) 7.5/10
The Housemaid (Im Sang-Soo) 7.5/10

Dragons 2 (Dean DeBlois) 7/10
Le Dernier Des Géants (Don Siegel) 7/10
Running Out Of Time (Johnnie To) 7/10
Jersey Boys (Clint Eastwood) 7/10
The Rover (David Michôd) 7/10
Black Coal (Yi’nan Diao) 7/10
Potiche (François Ozon) 7/10

The Two Faces Of January (Hossein Amini) 6.5/10
Du Rififi A Paname (Denys De La Patellière) 6.5/10

Ultime Evasion (Rupert Wyatt) 6/10
Edge Of Tomorrow (Doug Liman) 6/10
Le Tatoué (Denys De La Patellière) 6/10
L’homme De Rio (Philippe De Broca) 6/10
Fast Food Nation (Richard Linklater) 6/10

Merantau (Gareth Evans) 5.5/10
Hôtel Des Amériques (André Téchiné) 5.5/10
L’alpagueur (Philippe Labro) 5.5/10
L’africain (Philippe De Broca) 5.5/10

Rabies (Aharon Keshales et Navot Papushado) 5/10
Les Voies Du Destin (Jonathan Teplitzky) 5/10
Transcendance (Wally Pfister) 5/10
Ricky (François Ozon) 5/10
Sous Le Sable (François Ozon) 5/10

Under The Skin (Jonathan Glazer) 4.5/10
Sans Mobile Apparent (Philippe Labro) 4.5/10

Films revus

Le Tombeau Des Lucioles (Isao Takahata) 9.5/10

L’évadé D’Alcatraz (Don Siegel) 9/10
L’inspecteur Harry (Don Siegel) 9/10

No Pain No Gain (Michael Bay) 8/10
Exilé (Johnnie To) 8/10
Sudden Impact – Le Retour De L’inspecteur Harry (Clint Eastwood) 8/10
Magnum Force (Ted Post) 8/10

Les Croods (Chris Sanders et Kirk De Micco) 7.5/10
La Planète Des Singes : Les Origines (Rupert Wyatt) 7.5/10
Mad Detective (Johnnie To et Wai Ka-Fai) 7.5/10

La Reine Des Neiges (Chris Buck et Jennifer Lee) 7/10
La Traque (Antoine Blossier) 7/10
Vengeance (Johnnie To) 7/10

L’inspecteur Ne Renonce Jamais (James Fargo) 6.5/10
Fulltime Killer (Johnnie To et Wai Ka-Fai) 6.5/10

Robin Des Bois (Wolfgang Reitherman) 5.5/10

films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2008 : No Country For Old Men (Joel et Ethan Coen)
Février 2008 : L’Auberge Rouge (Claude Autant-Lara)
Mars 2008 : There Will Be Blood (Paul Thomas Anderson)
Avril 2008 : La Montagne Sacrée (Alejandro Jodorowsky)
Mai 2008 : Ricky Bobby, Roi Du Circuit (Adam McKay)
Juin 2008 : Manie Manie (Rintaro, Kawajiri et Otomo)
Juillet 2008 : Delivrance (John Boorman)
Août 2008 : Le Faucon Maltais (John Huston)
Septembre 2008 : Plan 9 From Outer Space (Edward D. Wood Jr.)
Octobre 2008 : Spinal Tap (Rob Reiner)
Novembre 2008 : L’Echange (Clint Eastwood)
Décembre 2008 : Aguirre, La Colère De Dieu (Werner Herzog)

Janvier 2009 : La Belle Au Bois Dormant (Wolfgang Reitherman et Eric Larson)
Février 2009 : Certains L’Aiment Chaud (Billy Wilder)
Mars 2009 : Les 3 Royaumes (John Woo)
Avril 2009 : Eh Mec ! Elle Est Où Ma Caisse ? (Danny Leiner)
Mai 2009 : Les Amants Du Pont-Neuf (Leos Carax)
Juin 2009 : Little Big Man (Arthur Penn)
Juillet 2009 : Les Pirates Du Métro (Joseph Sargent)
Août 2009 : Là-Haut (Pete Docter)
Septembre 2009 : Les Trois Jours Du Condor (Sydney Pollack)
Octobre 2009 : Metropolis (Fritz Lang)
Novembre 2009 : The Box (Richard Kelly)
Décembre 2009 : Hana-Bi (Takeshi Kitano)

Janvier 2010 : Ran (Akira Kurosawa)
Février 2010 : Fantastic Mr. Fox (Wes Anderson)
Mars 2010 : Oz, Un Monde Extraordinaire (Walter Murch)
Avril 2010 : Les Fraises Sauvages (Ingmar Bergman)
Mai 2010 : Mind Game (Masaaki Yuasa)
Juin 2010 : Looking For Richard (Al Pacino)
Juillet 2010 : Toy Story 3 (Lee Unkrich)
Aout 2010 : Dumbo (Ben Sharpsteen)
Septembre 2010 : Hardcore (Paul Schrader)
Octobre 2010 : Gens De Dublin (John Huston)
Novembre 2010 : Sunshine (Istvan Szabo)
Décembre 2010 : Tous Les Matins Du Monde (Alain Corneau)

Janvier 2011 : 5 CM Par Seconde (Makoto Shinkai)
Février 2011 : True Grit (Joel et Ethan Coen)
Mars 2011 : La Mélodie Du Bonheur (Robert Wise)
Avril 2011 : Les Grands Espaces (William Wyler)
Mai 2011 : Tree Of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Panic Sur Florida Beach (Joe Dante)
Juillet 2011 : Europa (Lars Von Trier)
Aout 2011 : Du Silence Et Des Ombres (Robert Mulligan)
Septembre 2011 : Warrior (Gavin O’Connor)
Octobre 2011 : The Artist (Michel Hazanavicius)
Novembre 2011 : Un Eté Avec Coo (Keiichi Hara)
Décembre 2011 : Happy Feet 2 (George Miller)

Janvier 2012 : La Dame De Shanghai (Orson Welles)
Février 2012 : Cheval De Guerre (Steven Spielberg)
Mars 2012 : John Carter (Andrew Stanton)
Avril 2012 : Rage (David Cronenberg)
Mai 2012 : La Bataille De San Sebastian (Henri Verneuil)
Juin 2012 : Le Règne Des Assassins (Su Chao-Pin et John Woo)
Juillet 2012 : La Tour Au-Delà Des Nuages (Makoto Shinkai)
Aout 2012 : Kafka (Steven Soderbergh)
Septembre 2012 : Fitzcarraldo (Werner Herzog)
Octobre 2012 : Les Ailes D’Honneamise (Hiroyuki Yamaga)
Novembre 2012 : Nos Funérailles (Abel Ferrara)
Décembre 2012 : La Chevauchée Des Bannis (André De Toth)

Janvier 2013 : Lifeboat (Alfred Hitchcock)
Février 2013 : Sans Retour (Walter Hill)
Mars 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowski)
Avril 2013 : Sympathy For Mr. Vengeance (Park Chan-Wook)
Mai 2013 : Superman/Doomsday (Bruce W. Timm)
Juin 2013 : Vacances Romaines (William Wyler)
Juillet 2013 : Pacific Rim (Guillermo Del Toro)
Aout 2013 : De Grandes Espérances (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Mort De Rire (Alex De La Iglesia)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Novembre 2013 : Mishima - Une Vie En Quatre Chapitres (Paul Schrader)
Décembre 2013 : Le Loup De Wall Street (Martin Scorsese)

Janvier 2014 : La Fin D’une Liaison (Neil Jordan)
Février 2014 : Trop Belle Pour Toi (Bertrand Blier)
Mars 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Avril 2014 : Le Septième Continent (Michael Haneke)
Mai 2014 : Souvenirs Goutte A Goutte (Isao Takahata)
Dernière édition par nobody smith le 1 juil. 14, 17:35, édité 20 fois.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Kevin95 » 1 juin 14, 10:24

Juin 2014

Film du mois :

Image

Liste des films découverts (ou presque) :

Kiss Me Deadly (Robert Aldrich, 1955) Image
Venom (Piers Haggard, 1981) Image
Cuisine et Dépendances (Philippe Muyl, 1993) Image
Philadelphia (Jonathan Demme, 1993) Image
La Bourse et la Vie (Jean-Pierre Mocky, 1966) Image
The Longest Nite (Patrick Yau, 1998) Image
Pain & Gain (Michael Bay, 2013) Image
Le spie amano i fiori (Umberto Lenzi, 1966) Image
A Man for All Seasons (Fred Zinnemann, 1966) Image
Witness in the Dark (Wolf Rilla, 1959) Image
Bermude : la fossa maledetta (Tonino Ricci, 1978) Image
The Stunt Man (Richard Rush, 1980) Image
Mamba (Mario Orfini, 1988) Image
Witness (Peter Weir, 1985) Image
Les Poneyttes (Joël Le Moigné, 1967) Image
Pillow Talk (Michael Gordon, 1959) Image
The Lost Boys (Joel Schumacher, 1987) Image
Mackenna's Gold (J. Lee Thompson, 1969) Image
Goin' South (Jack Nicholson, 1978) Image
Cherchez l'idole (Michel Boisrond, 1964) Image
The Bermuda Depths (Tsugunobu Kotani, 1978) Image
Clear and Present Danger (Phillip Noyce, 1994) Image
Guess Who's Coming to Dinner (Stanley Kramer, 1967) Image

Liste des films revisionnés :

Le Faucon (Paul Boujenah, 1983) Image
La Grande Lessive (!) (Jean-Pierre Mocky, 1968) Image
The Firm (Sydney Pollack, 1993) Image
Dernière édition par Kevin95 le 1 juil. 14, 23:30, édité 22 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Hitchcock
Electro
Messages : 967
Inscription : 9 déc. 13, 13:34
Localisation : Londres

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Hitchcock » 1 juin 14, 10:33

Juin 2014 :

Notation :

Long-métrages notés sur 20

20/20 : Traumatisme cinématographique
De 17.5 à 19.5/20 : Chef d'oeuvre absolu
De 15.5 à 17/20 : Excellent
De 13.5 à 15/20 : Très bon
De 10.5 à 13/20 : Bon
De 8.5 à 10/20 : Moyen
De 5 à 8/20 : Mauvais
De 0 à 4.5/20 : Exécrable

Séries TV, courts-métrages et documentaires notés sur 10

Film du mois :

Image
Le Limier de Joseph L. Mankiewicz (1972)

Films découverts, redécouverts ou revus : (↑ : en hausse ; ↓ : en baisse ; → : stable)

Films vus en DVD/Blu-Ray ou à la télévision :

Le Limier - Joseph L. Mankiewicz (1972) [Paramount Channel] 17/20

Les Ailes - William A. Wellman (1927) [Paramount Channel] 16.5/20

Le Ciel peut attendre - Ernst Lubitsch (1943) [TCM] 17/20

El Perdido - Robert Aldrich (1961) [Ciné +] 14/20

Les Aventures de Robin des Bois - Michael Curtiz & William Keighley (1938) [TCM] 16/20 ↑ (+ 1 point)

Hong Kong - Lewis R. Foster (1952) [OCS] 11/20

A Canterbury Tale - Michael Powell & Emeric Pressburger (1944) [DVD] 17/20

2001, l'Odyssée de l'Espace - Stanley Kubrick (1968) [Blu-Ray] 9.5/20 ↓ (- 1 point)

Casque d'or - Jacques Becker (1952) [DVD] 16/20

Ceux qui servent en mer - Noël Coward et David Lean (1942) [TCM] 15/20

Pilotes de chasse - William A. Wellman (1942) [TCM] 13/20

Commando sur Saint-Nazaire - Compton Bennett (1942) [TCM] 12/20

Le Plaisir - Max Ophüls (1952) [Blu-Ray] 19/20 ↑ (+ 2 points)

Les Conquérants - Michael Curtiz (1939) [TCM] 14/20

Quatre au paradis - Michael Curtiz (1938) [TCM] 13/20

L'Empereur du Nord - Robert Aldrich (1973) [Ciné +] 14/20

Gens de Dublin - John Huston (1987) [DVD] 17/20

Les Hommes de la mer - John Ford (1941) [Ciné +] 14.5/20

Ailleurs l'herbe est plus verte - Stanley Donen (1960) [OCS] 12/20

Les Diaboliques - Henri-Georges Clouzot (1955) [DVD] 18/20

La Charge des Tuniques Bleues - Anthony Mann (1955) [OCS] 15/20 ↑ (+ 1 point)

Rachel et l'étranger - Norman Foster (1949) [OCS] 13/20

Shadows - John Cassavetes (1959) [Ciné +] 15/20

Zelig - Woody Allen (1983) [OCS] 14/20

Indiscret - Stanley Donen (1958) [Paramount Channel] 13/20

Les Rivaux du rail - Byron Haskin (1952) [OCS] 12/20

Annie Hall - Woody Allen (1977) [OCS] 16/20

Madame et son cow-boy - H. C. Potter (1939) [OCS] 13/20

Splendor - Elliott Nugent (1935) [OCS] 14/20

Les Procès d'Oscar Wilde - Ken Hughes (1960) [TCM] 14/20

Duel dans la boue - Richard Fleischer (1959) [Ciné +] 16/20

Horizons perdus - Rudolph Maté (1955) [OCS] 8/20

L'Homme à la Caméra - Dziga Vertov (1929) [DVD] 16/20

La Piste de Santa Fe - Michael Curtiz (1940) [TCM] 14.5/20

Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? - Robert Aldrich (1962) [Blu-Ray] 15/20 ↑ (+ 0.5 point)

Le Dernier des Hommes - F. W. Murnau (1924) [DVD] 18/20

Le Corbeau - Henri-Georges Clouzot (1943) [DVD] 18/20 ↓ (- 1 point)

Capitaine Blood - Michael Curtiz (1935) [TCM] 16/20

To Be Or Not To Be - Ernst Lubitsch (1942) [DVD] 18/20

La Lettre - William Wyler (1940) [TCM] 13/20

L'ange bleu - Josef Von Sternberg (1930) [DVD] 15.5/20 ↓ (- 0.5 point)

César doit mourir - Paolo & Vittorio Taviani (2012) [DVD] 15/20

Le Roman de Mildred Pierce - Michael Curtiz (1945) [DVD] 17/20

La nuit commence à l'aube - Roy Ward Baker (1950) [TCM] 13/20

Tous en scène - Vincente Minnelli (1953) [TCM] 16/20

L'Ange des Maudits - Fritz Lang (1952) [TCM] 14.5/20

Zéro de conduite - Jean Vigo (1933) [DVD] 14/20

Rivière sans Retour - Otto Preminger (1955) [DVD] 15/20

La Dame du Vendredi - Howard Hawks (1940) [DVD] 18/20

L'Homme en Gris - Leslie Arliss (1943) [TCM] 14/20

Carré de Valets - André Berthomieu (1947) [OCS] 13/20

Boléro - Jean Boyer (1942) [OCS] 13/20

Films vus au cinéma :

Deux jours, une nuit - Jean-Pierre & Luc Dardenne (2014) 14.5/20

Courts-métrages :

A propos de Nice - Jean Vigo (1929) [DVD] 16/20

La Natation par Jean Taris - Jean Vigo (1931) [DVD] 13/20

Séries TV :

The Persuaders Épisode 19 : Le Lendemain Matin - Leslie Norman (1972) 7/10

The Persuaders Épisode 15 : Un risque calculé - Gerald Mayer (1971/1972) 6.5/10

Documentaires :

Prix complémentaires :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Réalisateur du mois :
Image
Jean Vigo - Découverte de son oeuvre

Redécouverte du mois :
Image
Le Plaisir de Max Ophüls (1952)

Prix d'interprétation masculin :
Image
Kirk Douglas pour le rôle d'O'Malley dans El Perdido

Image
Ainsi qu'un Prix spécial à Errol Flynn dont je découvre les films

Prix d'interprétation féminin :
Image
Margaret Lockwood pour le rôle d'Esther Shaw dans L'Homme en Gris
Mention spéciale pour Lelia Goldoni dans Shadows


Bilan de juin 2014 : Record absolu ce mois-ci avec 55 films vus, ce qui fait une moyenne d'environ 1.8 film par jour :shock: 8)
Eh bien au final c'est le premier film vu ce mois-ci qui l'emporte, malgré une concurrence très rude dans un ensemble de globalement très haute qualité.

Films des mois précédents :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2014 : Assurance sur la Mort (Billy Wilder - 1944)
Février 2014 : ex-æquo Rendez-vous avec la Peur (Jacques Tourneur - 1957) et Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger - 1945)
Mars 2014 : Décision à Sundown (Budd Boetticher - 1957)
Avril 2014 : Les Ensorcelés (Vincente Minnelli - 1952)
Mai 2014 : ex-æquo New York-Miami (Frank Capra - 1934) et La Gouffre aux Chimères (Billy Wilder - 1951)
Dernière édition par Hitchcock le 1 janv. 15, 17:34, édité 37 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9762
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Gounou » 1 juin 14, 10:39

Juin 2014

Film du mois

Films découverts
THE POSTMAN ALWAYS RINGS TWICE (Bob Rafelson) 6/10
THE CONJURING (James Wan) 5/10
LE RAYON VERT (Eric Rohmer) 7/10
THE ROVER (David Michôd) 6,5/10
IT FOLLOWS (David Robert Mitchell) 7/10
CALENDAR (Atom Egoyan) 7,5/10
METROPOLITAN (Whit Stillman) 8/10
UNDER THE SKIN (Jonathan Glazer) 8/10

Films revus
PATLABOR 3 (Fumihiko Takayama) 6/10
GATTACA (Andrew Niccol) 7,5/10
MAD MAX (George Miller) 7/10
MAD MAX 2 (George Miller) 7/10

Séries
TRUE DETECTIVE 6,5/10


CINEMA - DVD - BLURAY - TELEVISION
Dernière édition par Gounou le 29 juin 14, 22:57, édité 16 fois.
Image

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7215
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar 7swans » 1 juin 14, 11:10

Image

Découverts :
The Rover - David Michôd : 3/10
Bird People- Pascale Ferran : 7/10
It Follows - David Robert Mitchell : 7.5/10
Tristesse Club - Vincent Mariette : 7/10
Palo Alto - Gia Coppola : 4/10
The Incident - Larry Peerce : 7/10
The Two faces of January - Hossein Amini : 4.5/10
Weekend - Andrew Haigh : 6.5/10
The Zero Theorem - Terry Gilliam : 3.5/10
Under the skin - Jonathan Glazer : 3/10
Vendredi Soir - Claire Denis : 6/10


Revus :
Möbius - Eric Rochant : 5/10
Primal Fear - Gregory Hoblit : 5/10
Truman Show - Peter Weir : 7.5/10
Cloverfield - Matt Reeves : 7/10
The Blair Witch Project - Daniel Myrick & Eduardo Sanchez : 7/10

Séries TV :
SouthLAnd (Saison 3) : 6.5/10
SouthLAnd (Saison 4) : En Cours (6.5/10)
Empire Falls - Part 1 : 4.5/10

Séries TV Revues :
Dernière édition par 7swans le 28 juin 14, 11:17, édité 15 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Zeldoune
Machino
Messages : 1131
Inscription : 29 déc. 10, 12:24

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Zeldoune » 1 juin 14, 11:50

Juin 2014

Film du mois :

Image

Young Mr. Lincoln (Vers sa destinée) - J.Ford, 1939 : 10/10

Films découverts :

Nosferatu: Phantom der Nacht (Nosferatu, fantôme de la nuit) - W.Herzog, 1979 : 8/10

Films revus :

Banshun (Printemps tardif) - Y.Ozu, 1949 : 10/10
Stroszek (La Ballade de Bruno) - W.Herzog, 1977 : 9/10
Dernière édition par Zeldoune le 14 juil. 14, 13:50, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13025
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Demi-Lune » 1 juin 14, 12:00

FILM DU MOIS DE JUIN 2014

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Amour (Michael Haneke, 2012) Image
    Quelques jours de la vie d'Oblomov (Nikita Mikhalkov, 1979) Image
    La grande bouffe (Marco Ferreri, 1973) Image
    Opening night (John Cassavetes, 1977) Image
    La clepsydre (Wojciech Has, 1973) Image
    Le prêteur sur gages (Sidney Lumet, 1964) Image
    Nashville (Robert Altman, 1975) Image
    Birth (Jonathan Glazer, 2004) Image
    A l'Ouest, rien de nouveau (Lewis Milestone, 1930) Image
    Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant (Peter Greenaway, 1989) Image
    L'ascension (Larisa Shepitko, 1977) Image
    La fièvre du samedi soir (John Badham, 1977) Image
    Le point de non-retour (John Boorman, 1967) Image
    Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda, 1962) Image
    La dernière vague (Peter Weir, 1977) Image
    Edge of tomorrow (Doug Liman, 2014) Image
    Cría cuervos (Carlos Saura, 1976) Image
    Nous nous sommes tant aimés (Ettore Scola, 1974) Image
    Païsa (Roberto Rossellini, 1946) Image
    Under the skin (Jonathan Glazer, 2014) Image
    L'esprit de la ruche (Víctor Erice, 1973) Image
    Maps to the stars (David Cronenberg, 2014) Image
    Sans mobile apparent (Philippe Labro, 1971) Image
    Boxcar Bertha (Martin Scorsese, 1972) Image
    Smile (Michael Ritchie, 1975) Image
    Les tueurs de la lune de miel (Leonard Kastle, 1970) Image
    Ils ont combattu pour la patrie (Sergueï Bondartchouk, 1975) Image
    The housemaid (Im Sang-soo, 2010) Image
    Cousin, cousine (Jean-Charles Tacchella, 1975) Image
Court-métrage:
    La bataille de Kerjenets (Youri Norstein, 1971) Image

FILMS REVUS

    Les sous-doués (Claude Zidi, 1980) Image
    Signes (M. Night Shyamalan, 2002) Image
    L'homme de Rio (Philippe de Broca, 1964) Image
    Gravity (Alfonso Cuarón, 2013) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan, 2010) ex aequo avec Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972) ex aequo avec Trop belle pour toi (Bertrand Blier, 1989)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
Dernière édition par Demi-Lune le 8 juil. 14, 21:22, édité 39 fois.

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14737
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Père Jules » 1 juin 14, 12:27

Juin 2014
(31 films vus, revus et redécouverts)

Image

Une partie de campagne (Jean Renoir, 1936) Image
Le cavaleur (Philippe de Broca, 1979) Image
Point limite zéro (Richard C. Sarafian, 1971) Image
La fille à la valise (Valerio Zurlini, 1961) Image
L'année du dragon (Michael Cimino, 1985) Image
Keoma (Enzo G. Castellari, 1976) Image
Quand l'embryon part braconner (Kôji Wakamatsu, 1966) Image
Yi yi (Edward Yang, 2000) Image
L'empereur du Nord (Robert Aldrich, 1973) Image
Carrie au bal du diable (Brian de Palma, 1976) Image
Happiness Therapy (David O. Russell, 2012) Image
Her (Spike Jonze, 2013) Image
Fast-Walking (James B. Harris, 1982) Image
La fille dans la vitrine (Luciano Emmer, 1961) Image
Colors (Dennis Hopper, 1988) Image
I Was a Communist for the FBI (Gordon Douglas, 1951) Image
Body Double (Brian de Palma, 1984) Image
Adorable menteuse (Michel Deville, 1962) Image
Highway 301 (Andrew L. Stone, 1950) Image
La part des ténèbres (George A. Romero, 1993) Image
Le survivant (Boris Sagal, 1971) Image
Docteur Jerry et Mister Love (Jerry Lewis, 1963) Image
Qui a tué Vicky Lynn ? (H. Bruce Humberstone, 1941) Image
Celles qu'on a pas eues (Pascal Thomas, 1981) Image
Jack Reacher (Christopher McQuarrie, 2012) Image
Tuer n'est pas jouer (William Castle, 1965) Image
Under the Skin (Jonathan Glazer, 2013) Image
Il était une fois un flic (Georges Lautner, 1972) Image
Le quart d'heure américain (Philippe Galland, 1982) Image
Les chiens (Alain Jessua, 1979) Image
Week End (Jean-Luc Godard, 1967) Image


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2014: Macadam à deux voies (Monte Hellman, 1971)
Avril 2014: Vincent, François, Paul... et les autres (Claude Sautet, 1974)
Mars 2014: Nashville (Robert Altman, 1975)
Février 2014: Les chiens de paille (Sam Peckinpah, 1971)
Janvier 2014: Blow Out (Brian De Palma, 1981)

Décembre 2013: Le joli mai (Chris Marker & Pierre Lhomme, 1963)
Novembre 2013: Les quatre cents coups (François Truffaut, 1959)
Octobre 2013: Short Cuts (Robert Altman, 1993)
Septembre 2013: Ludwig ou le crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
Août 2013: Hôtel Terminus (Marcel Ophuls, 1988)
Juillet 2013: Mulholland Drive (David Lynch, 2001)
Juin 2013: Douce (Claude Autant-Lara, 1943)
Mai 2013: Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
Avril 2013: Plein soleil (René Clément, 1960)
Mars 2013: La balade sauvage (Terrence Malick, 1973)
Février 2013: Micki & Maude (Blake Edwards, 1984)
Janvier 2013: Chut, chut, chère Charlotte (Robert Aldrich, 1964)

Décembre 2012: Qu'est-ce que maman comprend à l'amour ? (Vincente Minnelli, 1958)
Novembre 2012: Deux filles au tapis (Robert Aldrich, 1981)
Octobre 2012: Fureur apache (Robert Aldrich, 1972)
Septembre 2012: La fugue (Arthur Penn, 1975)
Août 2012: Ascenseur pour l'échafaud (Louis Malle, 1958)
Juillet 2012: S.O.B. (Blake Edwards, 1981)
Juin 2012: Coup de torchon (Bertrand Tavernier, 1981)
Mai 2012: L.627 (Bertrand Tavernier, 1992)
Avril 2012: A vingt-trois pas du mystère (Henry Hathaway, 1956)
Mars 2012: Guêpier pour trois abeilles (Joseph L. Mankiewicz, 1967)
Février 2012: Fat City (John Huston, 1972)
Janvier 2012: Macbeth (Roman Polanski, 1971)

Décembre 2011: Deep End (Jerzy Skolimowski, 1970)
Novembre 2011: Les chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948)
Octobre 2011: Sous le soleil de Satan (Maurice Pialat, 1987)
Septembre 2011: Antoine et Antoinette (Jacques Becker, 1947)
Août 2011: Sherlock Jr. (Buster Keaton, 1924)
Juillet 2011: Le couteau dans l'eau (Roman Polanski, 1962)
Dernière édition par Père Jules le 30 juin 14, 16:09, édité 30 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22080
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar cinephage » 1 juin 14, 12:28

JUIN 2014

FILM DU MOIS:

Les harmonies Werckmeister, de Bela Tarr (2000) 10/10 - Quel choc ! Quelle poésie ! Quelle maitrise !!! Je dois dire que je m'attendais à un truc intello-chiant et que dès la première séquence, magnifique, j'ai été subjugué. Film du mois, de l'année probablement, et je me réjouis d'avoir un nouveau cinéaste génial dont l'oeuvre me reste à découvrir.

FILMS DECOUVERTS:
The Man from nowhere, de Jeong-beom Lee (2010) 7,5/10 - Un bon petit polar asiatique, parfois un peu trop sentimental mais dans l'ensemble bien rythmé et efficace.
Maps to the stars, de David Cronenberg (2014) 4,5/10 - J'ai un peu de mal avec ce film, malgré une interprétation très réussie.
The Homesman, de Tommy Lee Jones (2014) 7,5/10 - Malgré un manque relatif d'invention et une fin qui s'étire, le film reste globalement très réussi et émouvant.
Kitchen Stories, de Bent Hamer (2003) 7,5/10 - Un sujet tout à fait original et curieux, et une mise en scène honnête quoiqu'assez anonyme, font de ce film une curiosité tout ce qu'il y a de plus sympathique et attachante.
Shampoo, de Hal Ashby (1975) 6/10 - Plus intéressant sur le plan historique par sa représentation des hippies et de la fin du Flower Power que pour son récit, finalement assez banal.
Maximum overdrive, de Stephen King (1986) 3,5/10 - Mediocre et souvent idiot, malgré quelques idées horrifiques sympathiques...
Du sang dans le soleil, de Frank Lloyd (1945) 4,5/10 - Film d'espionnage exotique, ce film de propagande ne séduit que grace au charisme d'un Cagney en grande forme. L'intrigue, en revanche, est bien fadasse.
De tweeling, de Ben Sombogaart (2002) 7,5/10 - Deux jumelles séparées dans leur petite enfance, le tumulte de la grande Histoire, bref, un joli mélodrame qui fonctionne plutôt bien, quoique sans beaucoup de surprises.
Un million clé en mains / Mr Blandings builds his dream house, de H.C. Potter (1948) 7,5/10 - Assez facile, le film n'en est pas moins drole pour autant.
The Chechahcos, de Lewis H. Moomaw (1924) 7/10 - Une vraie curiosité que ce film intégralement tourné et produit en Alaska. Si l'intrigue centrale est bateau et sans intérêt, le rendu de la vie dans le grand nord est saisissant et très bien exécuté. Une excellente surprise.
Anchorman 2: The Legend Continues, d'Adam McKay (2013) 6/10 - Plus "politique" et moins drole que le précédent, le film se laisse malgré tout voir avec un certain plaisir.
Bird People, de Pascale Ferran (2014) 8/10 - D'une fantaisie surprenante, ce film qui raconte comment deux personnes s'évadent chacun à sa façon, est d'une étonnante bonne humeur.
Edge of Tomorrow, de Doug Liman (2014) 7,5/10 - Un bon blockbuster, bien fichu, qui innove en revanche assez peu.
Black Coal, de Yi'nan Diao (2014) 7/10 - Un peu confus, ce film policier offre parfois de belles images entêtantes. Les motivations des uns et des autres sont parfois un peu opaques, en revanche...
Dark Star, de John Carpenter (1974) 5,5/10 - Filmé avec peu de choses, mais bourré d'idées ludiques, Dark Star est un film très potache, qui peut aussi être vu comme un brouillon des oeuvres à suivre d'O'Bannon...
Le passeur / Ofelas, de Nils Gaup (1987) 7/10 - La mise en scène est balbutiante (effets trop appuyés, aucun sens de l'espace...), mais le récit est suffisamment atypique et les paysages visuellement époustouflants pour que le film parvienne à intéresser.
Birth, de Jonathan Glazer (2004) 8/10 - Un film curieux, riche et élégant, ouvert aux multiples interprétations. Un bel écrin pour Nicole Kidman ainsi que pour la BO d'Alexandre Desplat.
La vie future / Things to come, de William Cameron Menzies (1936) 7,5/10 - Si le film manque de fluidité narrative, il ne peut que frapper par son coté visionnaire et séduire par son évident sens plastique (les longs plans sur "l'industrie du futur"). Le film vaut mieux que la simple curiosité pour lequel on le fait souvent passer.
Les grandes ondes (à l'ouest), de Lionel Baier (2013) 7/10 - Malgré quelques séquences et gags laborieux, on reste sous le charme des acteurs et de la reconstitution de la Révolution des oeillets, et le film laisse un arrière-gout charmant.
The Adjuster, d'Atom Egoyan (1991) 5,5/10 - Pas inintéressant, parce que la structure narrative est complexe et riche, mais l'ensemble, à commencer par les personnages, reste opaque, difficile à déchiffrer, et laisse finalement indifférent. Une semi-réussite, en somme, selon qu'on se place du coté théorique ou narratif...
Milan calibre 9, de Fernando di Leo (1972) 8/10 - Un beau polar sombre et efficace, scandé par un remarquable score de Luis Bacalov. Hautement recommandé...
Ivan le terrible, 1ère partie (1944) 8/10 - Si le récit est assez empesé, l'inventivité et la recherche visuelle de chaque plan font de ce film une oeuvre spectaculaire et entêtante...
Under the skin, de Jonathan Glazer (2014) 4,5/10 - Effets répétitifs, ambition formaliste mais dénuée d'émotion, quelques dérapages narratifs (la séquence finale)... Mais bon, visuellement, le film a de beaux moments, la bande son est remarquable, et Scarlet Johansson est très bien. En court-métrage, le film aurait pu être un très grand film.
Two faces of january, de Hossein Amini (2014) 5,5/10 - Petit polar bien ficelé, qui n'a que le tort d'accumuler des éléments vus ailleurs et mieux traités. Au moins on ne s'ennuie pas...
Transcendance, de Wally Pfister (2014) 5/10 - Un film à 2 de tension qui aligne les clichés de la thématique, auquel s'ajoute un personnage féminin idiot et incohérent... Très moyen...
Triple alliance, de Nick Cassavettes (2014) 3/10 - Mal joué, mal écrit, le film ne mise que sur la sympathie girly d'un public acquis d'avance... Globalement pénible et peu drole.
Ivan le terrible, 2ème partie, de Serguei Eisenstein (1958) 8/10 - Intrigues de cour shakespeariennes, traitement qui évoque Welles et Olivier. Un très beau drame historique et un film remarquable visuellement.
Jersey boys, de Clint Eastwood (2014) 8,5/10 - Un remarquable biopic bourré d'émotion et très personnel. Eastwood est un grand réalisateur.
Le procès de Viviane Amsalem, de Ronit Elkabetz & Shlomi Elkabetz (2014) 7/10 - Un bon sujet, de bons comédiens, un film réussi, en somme, quoique sans génie...
Le conte de la princesse Kiguya, d'Isao Takahata (2014) 9/10 - Une splendeur d'animation.
Combats de maitre 2, de Liu Chiua-Liang (1994) 7,5/10 - Le récit n'est guère passionnant, mais les chorégraphies sont vraiment époustouflantes.
Diner, de Barry Levinson (1982) 8/10 - Une bande de copains sacrément attachants... Tout comme ce film, finalement.

FILMS REVUS:


Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2010=Tetro (Coppola)
février 2010= Day of the Outlaw (de Toth)
mars 2010= Une femme disparait (Hitchcock)
avril 2010= Cria Cuervos (Saura)
mai 2010= La liste de Schindler (Spielberg)
juin 2010=The Man in the Moon (Mulligan)
juillet 2010=Spoorlos (Sluizer)
aout 2010=Nobody knows (Kore-Eda)
septembre 2010=The Black Swan (King)
octobre 2010=Des hommes et des dieux (Beauvois)
novembre 2010=Une vie difficile (Risi)
décembre 2010=A brighter summer day (Yang)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5182
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Thaddeus » 1 juin 14, 13:07

Juin 2014

Image



L’ouragan de la vengeance (Monte Hellman, 1966)
Il y a des jours comme ça. On se réveille un beau matin, parfaitement honnête, et on se retrouve pris pour des bandits, pourchassé par la justice approximative de l’Ouest afin d’être pendu, contraint de fuir pour survivre, de tout abandonner, de prendre une famille en otage, de tuer à son tour. Cela se passe dans une lente et lourde atmosphère de fatalité immuable, d’inquiétude en aboi, de perplexité hagarde. Aucune enluminure stylistique, pas d’ajout factice pour dramatiser des situations sèches et élémentaires qui s’étirent, et où la plus absurde des méprises enclenche une engrenage infernal. Aussi loin de la plénitude romanesque que du cynisme grinçant, ce western décharné affirme une voix propre et singulière, même s’il s’inscrit parfaitement dans un certain courant de son époque. 4/6

Les poings contre les murs (David Mackenzie, 2013)
La prison, ses codes brutaux, ses règles hiérarchiques, ses petits trafics cachés sous le matelas ou dans l’anus, ses matons tantôt conciliants, tantôt vicieux, son mitard en cas d’insoumission, sa chaîne de clichés qui tourne en rond dans la cour pendant la promenade des tôlards. On connaît par cœur, alors comment cette énième plongée carcérale parvient-elle à autant agripper, stimuler, surprendre ? Parce qu’elle sait faire profil bas en ne relâchant pas la pression une minute, que l’attention est sans cesse bousculée par la peinture hyperréaliste du milieu, qu’elle suggère avec force le conflit entre violence et aspiration à la paix intérieure, que l’évolution de la relation père-fils, subtile et dégraissée, laisse entrevoir sans artifice la possibilité d’une rédemption. J'appelle cela une très belle surprise. 5/6

Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Il faut chérir les propositions ambitieuses et originales comme celle-ci, qui misent sur des tours de force jamais hors de propos et poussent le spectateur à accepter la main qui lui est tendue. Première partie : un cadre saturé décide de s’affranchir de tout ce qui n’est plus une vie. Huis-clos intense en milieu hostile, dont chaque étape est à la fois une douleur et un soulagement. Deuxième partie : une jeune femme de chambre vit une expérience surnaturelle de liberté absolue. Segment funambule où rien ne compte plus qu’une audace candide à la Weerasethakul, la découverte émerveillée de l’instant. Reliée à la matière complexe de notre monde ultra-connecté, Ferran invite à sortir de son îlot solitaire pour nouer le contact, nous défaire de ce qui nous ligote, décoller très haut. C’est peu dire qu’un tel film fait du bien. 5/6

Blonde Vénus (Josef von Sternberg, 1932)
Le cinquième opus du couple Sternberg-Dietrich marque un net retrait de folie, d’excentricité et d’exotisme. Pas de subterfuge ou de décor fantaisiste, un formalisme moins poussé, et l’unique personnage de mère incarnée par la star. En rien préjudiciable, ce gain de sobriété stylistique se double d’un surplus de sensibilité, et si le film est peut-être le plus touchant de leur collaboration, c’est aussi le plus mésestimé. Car sur un canevas mélodramatique très pur, il laisse poindre la tristesse d’une trajectoire tiraillée entre la vie familiale, tendre mais sans attrait, et la séduction dangereuse d’une liaison adultère. Passant de la pureté à la dépravation, de la liberté rebelle à la soumission, l’héroïne gagne une humanité, une fragilité que la poésie de la mise en scène rend particulièrement expressives. 5/6

Crépuscule à Tokyo (Yasujirō Ozu, 1957)
C’est pour Ozu le film de tous les échecs. Échec du couple d’abord, avec cet homme divorcé suite à l’adultère de son épouse, son aînée qui a quitté foyer et mari velléitaire, sa cadette victime de la lâcheté de l’étudiant qui l’a mise enceinte. Échec du père ensuite, qui constate le fossé existant entre lui et sa fille, l’incompréhension creusée par des années de méprises et de malentendus. Échec de la mère enfin, qui ne peut renouer avec ses enfants et ne récolte, dans sa quête d’une réconciliation, que leur ressentiment – en sus peut-être d’une mort sur la conscience. Film le plus pessimiste de son auteur, cette chronique du délitement et de la détresse dépeint une famille disloquée, mais l’espoir qu’elle délivre in extremis annonce peut-être un nouveau départ, le cinéaste passant dès lors à la couleur. 4/6

Buffalo Bill et les indiens (Robert Altman, 1976)
Le célèbre héros de l’Ouest se mire avec autosatisfaction, se gargarise de maximes que lui seul comprend et bombe le torse en gérant son affaire sous chapiteau, la première entreprise de spectacle de la jeune Amérique. Altman lui fait mordre la poussière. Son image de combattant fier et épique est anéantie à la faveur d’un réjouissant exercice de dérision, en forme de farce démythifiante. Entouré de toute une équipe de professionnels (publicistes, secrétaires, historiens, producteurs), Buffalo Bill entretient le grand show de simulacres et de mensonges, s’enferme dans un espace clos (le cirque carnavalesque, que l’on ne quitte jamais) pour mieux s’enivrer, et le public avec lui, d’une représentation idéologique totalement fallacieuse. Tissée serrée, la satire est aussi drôle qu’intelligente. 5/6

X-men : Days of future past (Bryan Singer, 2014)
Après avoir manqué plusieurs épisodes (je crois), j’ai repris la série en cours de route. Normalisation de l’esthétique-bouillabaisse numérique, développements psychologiques sommaires, construction narrative à la va-comme-je-te-pousse autour d’un principe quand même un peu con (même en étant regardant sur les hypothèses SF), conception et conditionnement industriels du produit, avec son lot de rebondissements pas surprenants, de faux suspense téléphoné et de sentences signifiantes sur la-force-en-chacun-de-nous et le-futur-qui-n’est-jamais-écrit... Rien de nouveau, donc, sous le soleil du blockbuster dont je prends des nouvelles de temps à autre : pas désagréable et même plutôt distrayant, mais oublié dès la sortie de salle. 3/6

Le château du dragon (Joseph L. Mankiewicz, 1946)
Le conformisme de la première réalisation de Mankiewicz n’est qu’une impression de surface, et sa perversité bien réelle. Composant sur le canon de Rebecca, le cinéaste-scénariste dépasse les conventions du genre par son sens inné du non-dit et du mystère, et par la maîtrise d’une mise en scène qui contrôle chaque image et l'arrête à la juste frontière de l'effet visuel. Il suit une jeune fille naïve pétrie d’imagerie gothique qui se projette des rêves de princesse et qu’un riche cousin enferme dans son domaine seigneurial, vestige d’une féodalité européenne figée dans l’histoire depuis des lustres. Ce faisant, il témoigne déjà d’un goût de la désillusion romanesque et du portrait féminin qui, loin de ne faire qu’accuser l’héritage du romantisme victorien, affirment sa personnalité. De bien beaux débuts. 4/6

Jersey boys (Clint Eastwood, 2014)
Le réalisateur avait déjà tâté du biopic musical mais jamais avec un tel respect crâneur à toutes les conventions de l’ascension, de la gloire puis d’une chute précipitée par l’ivresse de la réussite et les querelles d’egos. En cela, il poursuit le projet paradoxal de ses précédents films : prêter le flanc aux critiques pour démontrer son aisance hors pair à les dépasser – l’apanage des meilleurs. Tirant le maximum des atouts dont elle dispose (fluidité consommée du récit, truculence des portraits, musicalité allègre des répliques et un savoureux Walken des familles en cerise sur le gâteau), l’aventure de ces quatre gominés des bas quartiers devenus stars (le rêve américain, encore et toujours) ne surprend donc pas mais elle séduit et file une jolie pêche, à l’image de son broadwayen générique final. 4/6

Mère et fils (Alexandre Sokourov, 1997)
Une mère va mourir et son fils l’accompagne. Dans ce poème en mouvement il y a peu de paroles : qu’y aurait-il encore à dire ? Mais il y a une grande douceur dans les gestes prodigués, l’amour qui lie ces deux êtres isolés au bout du monde, la proximité de leurs corps enlacés. La bande-son respire aux forces d’une nature vitale (le ciel, le vent, un orage). La forêt, avec son écorce brune et ses feuillages bruissants, vibre de couleurs chaudes contrastant avec le visage gris de l’agonisante. L’ailleurs passe au loin, une voile sur l’eau, un train qui barre le paysage d’une diagonale essoufflée. Les images travaillées, concaves ou anamorphosées, évoquent le romantisme d’un Friedrich et imposent l’exigence de ce film beau comme une liturgie funèbre. Cependant je l’admire plus qu’il ne me touche. 4/6

Europe 51 (Roberto Rossellini, 1952)
Rossellini fait ici rejouer la mort de son propre enfant à son actrice et filme l’héroïsme qui en découle comme une forme particulière de résilience. C’est donc presque à une autobiographie qu’il nous convie, en y maintenant son quotient paradoxal d’universalité. Grande bourgeoise en rupture avec la superficialité de la société capitaliste, Ingrid Bergman donne à percevoir de manière éloquente la lumière spirituelle de son personnage – lumière trop vive et déroutante pour ses proches, qui ne trouveront d’autre moyen pour l’éteindre que de la faire interner. Refusant autant l’utopie marxiste d’un paradis terrestre que celle, plus dogmatique, des voies chrétiennes, elle offre à la sainteté laïque un rayonnement qui exprime différemment, avec une force inédite, la morale du néoréalisme. 5/6

Vaudou (Jacques Tourneur, 1943)
Cinéaste de l’informulé, de l’indicible, de la suggestion des forces occultes qui s’épanchent dans le monde sensible dès lors qu’elles ont trouvé un point de fixation, Tourneur trouve ici un sujet idéal. Le martèlement obsédant des tams-tams, l’appel de la conque, la moiteur tropicale du décor haïtien, le noir et blanc évocateur, les ombres projetées par les plants de canne tandis que l’héroïne progresse vers la cérémonie nocturne, la démarche traînante d’un grand Noir aux yeux exorbités, la diction très calme des acteurs, étouffée comme dans un rêve, maintiennent une latence de l’horreur d’autant plus subtile que rien ne vient la concrétiser explicitement. Tout appartient ici au domaine secret de la nuit, tout crée un climat d’envoûtement maintenu jusqu’à la mort mystérieuse et apaisante du dénouement. 5/6

Stella Dallas (King Vidor, 1937)
C’est l’éternelle histoire de l’élévation sociale et de l’impossible conciliation entre sentiment et confort du paraître, entre ce vers quoi le cœur ramène et ce qu’il provoque de honte ou de déni. Stella a beau conquérir les classes supérieures, elle restera une prolétaire. Sa fille a beau se cacher d’elle devant ses riches amis, elle l’enlacera et l’embrassera aussitôt après. Fruit d’un amour inaliénable, leur lien ne se brisera que par le sacrifice de la mère, avec la bienveillance de sa fausse rivale (très belle scène où l’une "lègue" douloureusement Laurel à l’autre). Finesse infinie de l’étude psychologique, humour et fluidité sans faille de la narration, engagement grandiose de Barbara Stanwick : film superbe qui atteint sur la fin, terriblement poignante, les cimes sirkiennes de Tout ce que le ciel permet et Mirage de la Vie. 5/6

La dernière vague (Peter Weir, 1977)
Le changement d’époque et de cadre n’altère pas les penchants du réalisateur, après Hanging Rock, pour le fantastique suggestif et l’inquiétude irrationnelle. Son goût de l’énigmatique, du magique, de l’ambigüité est à nouveau flatté. À Sydney, murs de béton, buildings modernes, matérialisme de la civilisation blanche n’ont pas étouffé la voix secrète de la culture aborigène, ses légendes ancestrales, ses rites de sorcellerie, ses lois tribales qui agissent comme un retour presque géologique de son refoulé. En s’appuyant sur ce conflit, Weir bâtit un film-catastrophe qui tâtonne pendant un long moment, pâtit d’une faux-rythme étrange mais sans doute nécessaire pour créer l’atmosphère d’apocalypse en suspens que la dernière partie, plus réussie, parvient à créer. Inabouti mais original. 3/6

Xiao Wu, artisan pickpocket (Jia Zhang-ke, 1997)
Jia Zhang-ke dit s’être inspiré du fameux film de Bresson mais c’est plutôt du côté du néoréalisme italien qu’il faudrait chercher l’inspiration de son premier essai. Car si l’on ne saura rien de la technique de son jeune pickpocket aux vêtements trop vastes et aux manches trop longues, il nous est donné une image désabusée d’une petite ville provinciale de la Chine contemporaine, coincée entre modernité et tradition : un morceau de tiers monde, avec ses escrocs et ses entraîneuses, ses gens désœuvrés qui ne cessent de fumer, ses petits trafics et ses quartiers délabrés qu’on finit par démolir pour ne rien reconstruire à la place. Chronique sociale relâchée d’un pays en transition, dont la langueur et l’absence d’enjeu dramatique peuvent user la patience. 3/6

Le criminel (Orson Welles, 1946)
Trop dur d’être un génie : même lorsqu’il cherche à démontrer qu’il peut "faire un film comme tout le monde" (sic), Welles reste loin au-dessus de la mêlée. En traitant de la reconversion des criminels nazis en fuite, il tire un suspense vénéneux sur la séduction du mal au sein de l’atmosphère néoclassique de la Nouvelle-Angleterre. Magnétique et ambigu, il incarne un professeur respectable qui assassine dans les bois, griffonne une croix gammée lorsqu’il se sent aux abois, manipule une Loretta Young envoûtée et joue au chat et à la souris avec Edward G. Robinson. Le dénouement, avec l’horloge baroque et Mittleuropa, parachève le brio contenu de ce film faussement soumis aux codes traditionnels, et dont les personnages transmettent à l’image la sensation d’une extrême instabilité. 5/6


Et aussi :

Ugly (Anurag Kashyap, 2013) - 4/6
The rover (David Michôd), 2014) - 4/6
Black coal (Yinan Diao, 2014) - 4/6
La ritournelle (Marc Fitoussi, 2014) - 5/6
Mort à l'arrivée (Annabel Jankel & Ricky Morton, 1988) - 4/6
Under the skin (Jonathan Glazer, 2013 ) - 4/6
Le procès de Viviane Amsalem (Ronit & Shlomi Elkabetz, 2014) - 5/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2014 - Léon Morin, prêtre (Jean-Piere Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014 - Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014 - Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 2014 - 12 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013 - La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013 - Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013 - L'arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013 - Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013 - La randonnée (Nicolas Roeg, 1971) Top 100
Juillet 2013 - Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013 - Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013 - Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013 - Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013 - Chronique d'un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 - Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013 - L'heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 - Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 - Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 - Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 - Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 - Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 - Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 - Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 - Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 - Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 - L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 - L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 - Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 - Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 - L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1966) Top 100
Octobre 2011 - Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 - Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 - Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 - L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 30 juin 14, 09:20, édité 11 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Accessoiriste
Messages : 1790
Inscription : 23 juin 05, 14:06

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Sybille » 1 juin 14, 13:13

FILMS DE JUIN 2014

FILM DU MOIS

Pat and Mike - George Cukor, 1952

Image

DECOUVERTES
La piste des éléphants (Dieterle - 1954) : 7,5/10
Le plus sauvage d'entre tous (Ritt - 1963) : 7,5/10
Pat and Mike (Cukor - 1952) : 7,5/10
Theodora goes wild (Boleslawski - 1936) : 7,5/10
Le trésor de Cantenac (Guitry - 1949) : 6,5/10
Suzy (Fitzmaurice - 1936) : 7/10
Love before breakfast (Lang - 1936) : 7/10

FILMS REVUS
All I desire (Sirk - 1953) : 7,5/10
Les fantastiques années 20 (Walsh - 1939) : 7,5/10
Night and the city (Dassin - 1950) : 8,5/10
La rue rouge (Lang - 1945) : 8,5/10

MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2006 : Les contrebandiers de Moonfleet / Fritz Lang (1955)
Novembre 2006 : Heaven knows Mr Allison / John Huston (1957)
Décembre 2006 : La fille de Ryan / David Lean (1970)

Janvier 2007 : Le narcisse noir / Powell & Pressburger (1947)
Février 2007 : Le convoi des braves / John Ford (1950)
Mars 2007 : Cluny Brown / Ernst Lubitsch (1948)
Avril 2007 : Les fraises sauvages / Ingmar Bergman (1957)
Mai 2007 : La comtesse aux pieds nus / Joseph Mankiewicz (1954)
Juin 2007 : Umberto D / Vittorio de Sica (1951)
Juillet 2007 : Le tour du monde en 80 jours / Michael Anderson (1956)
Août 2007 : Night and the city / Jules Dassin (1950)
Septembre 2007 : Le jardin du diable / Henry Hathaway (1954)
Octobre 2007 : Miller's crossing / Joel & Ethan Coen (1990)
Novembre 2007 : The wind / Victor Sjöström (1928)
Décembre 2007 : Amarcord / Federico Fellini (1973)

Janvier 2008 : L'homme qui tua Liberty Valance / John Ford (1962)
Février 2008 : The lady Eve / Preston Sturges (1941)
Mars 2008 : Apocalypse now / Francis Ford Coppola (1979)
Avril 2008 : Manhattan / Woody Allen (1979)
Mai 2008 : La route des Indes / David Lean (1984)
Juin 2008 : Avanti ! / Billy Wilder (1972)
Juillet 2008 : The man from Laramie / Anthony Mann (1955)
Août 2008 : The clock / Vincente Minnelli (1945)
Septembre 2008 : A letter to three wives / Joseph Mankiewicz (1949)
Octobre 2008 : Ordet / Carl Theodor Dreyer (1954)
Novembre 2008 : Une partie de campagne / Jean Renoir (1936)
Décembre 2008 : Oliver ! / Carol Reed (1968)

Janvier 2009 : Le deuxième souffle / Jean-Pierre Melville (1966)
Février 2009 : Miss Pettigrew / Bharat Nalluri (2009)
Mars 2009 : Le fleuve sauvage / Elia Kazan (1960)
Avril 2009 : The servant / Joseph Losey (1964)
Mai 2009 : Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1951)
Juin 2009 : Sur les quais / Elia Kazan (1954)
Juillet 2009 : Whatever works / Woody Allen (2009)
Août 2009 : White heat / Raoul Walsh (1949)
Septembre 2009 : Neverland / Marc Forster (2005)
Octobre 2009 : Under Capricorn / Alfred Hitchcock (1949)
Novembre 2009 : Westward the women / William Wellman (1951)
Décembre 2009 : Je suis un évadé / Mervyn LeRoy (1932)

Janvier 2010 : Bright Star /Jane Campion (2010)
Février 2010 : Sherlock Holmes / Guy Ritchie (2010)
Mars 2010 : L'Atalante / Jean Vigo (1934)
Avril 2010 : They drive by night / Raoul Walsh (1940)
Mai 2010 : Slightly Scarlet / Allan Dwan (1956)
Juin 2010 : Permission jusqu'à l'aube / John Ford & Mervyn LeRoy (1955)
Juillet 2010 : Monika / Ingmar Bergman (1953)
Août 2010 : Maris et femmes / Woody Allen (1992)
Septembre 2010 : 3.10 pour Yuma / Delmer Daves (1956)
Octobre 2010 : L'homme à la caméra / Dziga Vertov (1929)
Novembre 2010 : La règle du jeu / Jean Renoir (1939)
Décembre 2010 : L'ange de la rue / Frank Borzage (1928)

Janvier 2011 : Opening night / John Cassavetes (1977)
Février 2011 : Darling / John Schlesinger (1965)
Mars 2011 : The young Victoria / Jean-Marc Vallée (2009)
Avril 2011 : A matter of life and death / Michael Powell & Emeric Pressburger (1946)
Mai 2011 : Objective, Burma ! / Raoul Walsh (1945)
Juin 2011 : L'armée des ombres / Jean-Pierre Melville (1969)
Juillet 2011 : L'idiot / Akira Kurosawa (1951)
Août 2011 : Melancholia / Lars von Trier (2011)
Septembre 2011 : The tarnished angels / Douglas Sirk (1958)
Octobre 2011 : Scarface / Howard Hawks (1932)
Novembre 2011 : Bungalow pour femmes / Raoul Walsh (1956)
Décembre 2011 : Madame Bovary / Vincente Minnelli (1949)

Janvier 2012 : Sadie McKee / Clarence Brown (1934)
Février 2012 : La rue de la honte / Kenji Mizoguchi (1956)
Mars 2012 : La forteresse cachée / Akira Kurosawa (1958)
Avril 2012 : Bunny Lake is missing / Otto Preminger (1965)
Mai 2012 : Le visage / Ingmar Bergman (1958)
Juin 2012 : Le quai des brumes / Marcel Carné (1938)
Juillet 2012 : Charles mort ou vif / Alain Tanner (1969)
Août 2012 : Lettre d'une inconnue / Max Ophuls (1948)
Septembre 2012 : The world ten times over / Wolf Rilla (1963)
Octobre 2012 : Le juge et l'assassin / Bertrand Tavernier (1976)
Novembre 2012 : La flèche brisée / Delmer Daves (1950)
Décembre 2012 : All this and heaven too / Anatole Litvak (1940)

Janvier 2013 : The loneliness of the long distance runner / Tony Richardson (1962)
Février 2013 : Citizen Kane / Orson Welles (1941)
Mars 2013 : The innocents / Jack Clayton (1961)
Avril 2013 : Nuages flottants / Mikio Naruse (1955)
Mai 2013 : Day of the outlaw / André De Toth (1959)
Juin 2013 : City for conquest / Anatole Litvak (1940)
Juillet 2013 : Thé et sympathie / Vincente Minnelli (1956)
Août 2013 : Underworld U.S.A. / Samuel Fuller (1960)
Septembre 2013 : The man I love / Raoul Walsh (1947)
Octobre 2013 : The temptress / Fred Niblo (1926)
Novembre 2013 : Rain / Lewis Milestone (1932)
Décembre 2013 : Duel in the sun / King Vidor (1946)

Janvier 2014 : Back street / John Stahl (1932)
Février 2014 : Un amour éternel / Keisuke Kinoshita (1961)
Mars 2014 : Nous ne vieillirons pas ensemble / Maurice Pialat (1972)
Avril 2014 : Feu Mathias Pascal / Marcel L'Herbier (1926)
Mai 2014 : Europe 51 / Roberto Rossellini (1952)
Juin 2014 : Pat and Mike / George Cukor (1952)
Dernière édition par Sybille le 30 juin 14, 09:38, édité 11 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8653
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Joshua Baskin » 1 juin 14, 13:38

Juin 2014

Film du mois

Films découverts

Comme la lune (Joel Seria) : 8,5/10
Eaux profondes (Michel Deville) : 8/10
Je t'aime je t'aime (Alain Resnais) : 7/10
Un témoin dans la ville (Edouard Molinaro) : 7/10
Les rats du désert (Robert Wise) : 6,5/10
The Ace of hearts (Wallace Worsley) : 6/10
Unknown (Jaume Collet Serra) : 6/10
L'homme qui n'a pas d'étoile (King Vidor) : 6/10
Under the skin (Jonathan Glazer) : 5/10
Seven days in may (John Frankenheimer) : 5,5/10
L'attentat (Jean-François Davy) : 4,5/10
Chaussette Surprise (Jean-François Davy) : 4/10
Home on the range (John Sanford & Will Finn) : 4/10
The amazing Spiderman (Marc Webb) : 4/10
Jacky au royaume des filles (Riad Sattouf) : 4/10
Le seuil du vide (Jean-François Davy) : 3/10
Le crocodile du Botswanga (Lionel Steketee & Fabrice Eboué) 3/10
Ca va faire mal (Jean-François Davy) : 2/10
Traquenards(Jean-François Davy) : 2/10

Films revus
Dernière édition par Joshua Baskin le 29 juin 14, 22:58, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9444
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar Miss Nobody » 1 juin 14, 14:06

FILMS DU MOIS DE JUIN 2014

Film du mois
Image

Films vus

* Fat city (Huston) ●●●●○
* The purchase price (Wellman) ●●●○○
* (AP) Le conte de la princesse Kaguya (Takahata) ●●●●○ ♡ FILM DU MOIS ♡
* (AP) Les amants électriques / Cheatin' (Plympton) ●●●○○
* (AP) L'Arte Della Felicita (Rak) ●○○○○
* Hors de prix (Salvadori) ●●●○○
* Bird People (Ferran) ●●●○○
* Fais moi plaisir (Mouret) ●●○○○
* Tomboy (Sciamma) ●●●○○
* Bullhead (Roskam) ●●●●○

Films revus



FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = ---
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Dernière édition par Miss Nobody le 15 août 14, 15:46, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinéfile
Machino
Messages : 1172
Inscription : 19 avr. 10, 00:33
Localisation : Bourges

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar cinéfile » 1 juin 14, 14:34

Films découvertes :

Black Christmas (Bob Clark) 6.5/10
Dans la Cour (Pierre Salvadori) 7/10
Dernière Vague (La) (Peter Weir) 5.5/10
Housemaid (The) (Im Sang-Soo) 4/10
Manon (Henri-Georges Clouzot) 6/10
Meurtre par décret (Bob Clark) 8/10
Plombier (Le) (Weir) 8/10
Two Faces of January (The) (Hossein Amini) 3/10


Films re-découvertes :

Vie des Autres (La) (Florian Henckel von Donnersmarck) 9/10
Patriotes (Les) (Eric Rochant) 7/10
Dernière édition par cinéfile le 8 août 14, 18:45, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Votre film du mois de Juin 2014

Messagepar semmelweis » 1 juin 14, 15:35

Film du mois de JUIN


Film découverts:
Sleeping beauty,Julia Leigh(Blu ray) 6/10
X-Men Days of Futur Past,Bryan Singer(Ciné) 7/10
Adieu au langage,Jean Luc Godard(Ciné 3D) 3/10
The Rover,David Michôd(Ciné) 5/10
La nuit des morts vivants,Georges Romero(Blu Ray) 8/10
Birth,Jonathan Glazer(DVD) 8/10
Bird People,Pascale Ferran(Ciné) 6,5/10
Black Coal,Diao Yi Nan(Ciné) 7/10
Edge of Tomorrow,Doug Liman(Ciné 3D) 6/10
Under The Skin,Jonathan Glazer(Ciné) 8,5/10

Films revus:
Watchmen director's cut,Zack Snyder(Blu Ray) 7,5/10
Star Trek,J.J Abrams(Blu Ray) 6,5/10
Star Trek: Into Darkness,J.J Abrams (Blu Ray) 7,5/10

Séries TV:


Documentaires:


Films des mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai/Night Moves,Kelly Reichardt/Prix Spécial:Le syndrome de Stendhal,Dario Argento
Avril/Kairo,Kiyoshi Kurosawa
Mars/Persona,Ingmar Bergman,Prix Spéciaux: Sonate d'Automne,La Source,Les Fraises sauvages,Ingmar Bergman
Février/Nymphomaniac,Lars Von Trier/Only Lovers Left Alive,Jim Jarmusch
Janvier/12 years a slave,Steve McQueen/Prix spécial: Year of the Dragon,Michael Cimino
Année 2013
Décembre/A Touch of Sin,Jia Zhang Ke/The Wolf of Wall Street,Martin Scorsese/Shock Corridor,Samuel Fuller
Novembre/The Immigrant,James Gray
Octobre/Bad Timing,Nicolas Roeg/Prix Spécial: Prisoners,Denis Villeneuve
Septembre/Michael Kohlhaas,Arnaud des Pallières/Le président,Henri Verneuil
Aout/Les Salauds,Claire Denis/Prix spécial:Nowhere,Gregg Araki
Juillet/French Connection,William Friedkin/ Prix spécial: Nosferatu,fantôme de la nuit,Werner Herzog
Juin/Boogie Nights,Paul Thomas Anderson
Mai/Le septième continent,Michael Haneke/Prix spécial:Despues de Lucia,Michel Franco
Avril/The Boston Strangler,Richard Fleischer
Mars/Camille Claudel 1915,Bruno Dumont / To the Wonder,Terrence Malick
Fevrier/ At close range,James Foley
Janvier/The Master,Paul Thomas Anderson /Prix Spécial : Zero Dark Thirty,Kathryn Bigelow
Année 2012:
Décembre/Tabou,Miguel Gomes
Novembre/The Killers, Robert Siodmak
Octobre/La toile blanche d'edward hopper, Jean Pierre Devillers
Septembre/Little Odessa, James Gray/ Prix spécial : Obsession,Brian de Palma
Aout/Le cercle rouge, Jean Pierre Melville/Casablanca, Michael Curtiz
Juillet/[color=#000000]Faust, Alexandre Sokourov[/color] FILM DE L'ANNEE 2012
Juin/De rouille et d'os,Jacques Audiard/ Prix spécial: Paris Céline de Patrick Buisson
Mai/Eternal Sunshine of the spotless mind,Michel Gondry
Avril/Titanic,James Cameron
Mars/Dead Ringers,David Cronenberg-Hunger,Steve McQueen
Fevrier/Rango,Gore verbinski-La Taupe,Thomas Alfredson
Janvier/Millenium,the girl with the dragoon tatoo,David fincher
Année 2011
Décembre/[color=#000000]Le cheval de Turin,Bela Tarr[/color] FILM DE L'ANNEE 2011
Novembre/Hors Satan,Bruno Dumont
Octobre/Cure,Kiyoshi Kurosawa
Septembre/Hana Bi,Takeshi Kitano/L'Appolonide,souvenirs de maison close,Bertrand Bonnelo
Aout/Melancholia,Lars Von Trier
Juillet/Deep End,Jerzy Skolimowski/The Passenger,Michelangelo Antonioni (Prix spécial:The Texas Chainsaw Massacre,Tobe Hooper)
Juin/Badlands,Terrence Malick
Mai/The Tree of life,Terrence malick
Avril/The lady from Shanghai,Orson Welles/Enquete sur un citoyen au dessus de tout soupcon,Elio Petri
Mars/The duellists,Ridley Scott/To live and die in LA,William Friedklin
Février/Phantom of the Paradise,Brian de Palma
Janvier/Suspiria,Dario Argento/Irreversible,Gaspar Noé
Année 2010
Decembre/Profondo Rosso,Dario Argento
Novembre/[color=#000000]Le silence,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2010
Octobre/The Fly,David Cronenberg
Septembre/Des hommes et des dieux,Xavier Beauvois/Oncle Boonmee,Apichatpong Weerasethakul
Aout/Days of Heaven,Terrence Malick
Juillet/Crash,David Cronenberg/A bout de souffle,Jean Luc Godard
Juin/Il Divo,Paolo Sorrentino
Mai/Catch me if you can,Steven Spielberg
Avril/Wall Street,Oliver Stone/Redacted,Brian de Palma
Mars/Blue Velvet,David Lynch
Février/Raging Bull,Martin Scorsese
Janvier/Zodiac,David Fincher/Macbeth,Roman Polanski
Année 2009:
Décembre/Vidéodrome,David Cronenberg
Novembre/[color=#000000]Cris et chuchotements,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2009
Octobre/Le ruban blanc,Michael Haneke
Septembre/Un prophète,Jacques Audiard
Aout/There will be blood,Paul Thomas Anderson
Juillet/Manhunter,Michael Mann
Juin/Antichrist,Lars Von Trier
Mai/Le temps de l'innocence,Martin Scorsese
Avril/Last Days,Gus Van Sant
Mars/Blow out,Brian de Palma
Février/Révélations,Michael Mann
Dernière édition par semmelweis le 29 juin 14, 19:12, édité 7 fois.