Votre film du mois d'Avril 2017

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4051
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar G.T.O » 1 avr. 17, 10:39

FILMS DECOUVERTS

Magic (Richard Attenborough) : 4/10
Pierrot le fou ( JLG) : 4,5/10
Kong : skull island ( Vogt Roberts) : 3,5/10
Logan (James Mangold) : 4,5/10

FILMS REDECOUVERTS

Finding Forrester ( Gus Van Sant) : 5/10
Dernière édition par G.T.O le 18 avr. 17, 09:23, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9443
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar Miss Nobody » 1 avr. 17, 10:59

FILMS DU MOIS D'AVRIL 2017

Film du mois

Image

Films vus

* Take Shelter (Nichols) ●●●○○
...
* Sans toit ni loi (Varda) ●●●○○ ♡ FILM DU MOIS ♡
...
* L'autre côté de l'espoir (Kaurismäki) ●●●○○
...
* Une belle fille comme moi (Truffaut) ●●○○○
...
* Hercule (Musker, Clements) ●○○○○
...
* La blonde platine (Capra) ●●●○○
...
* Femmes de luxe / Ladies of leisure (Capra) ●●●○○
...
* L'homme de la rue (Capra) ●●○○○
...


* [série] Girls - saison 6 ●●○○○
...


Films revus

Top du mois

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Octobre 2016 = Le géant de fer (Bird)
Novembre 2016 = La fille du désert (Walsh)
Décembre 2016 = Le champion (Robson)

Janvier 2017 = Les sept samouraïs (Kurosawa)
Février 2017 = Un homme est passé (Sturges)
Mars 2017 = Papermoon (Bogdanovitch)
Dernière édition par Miss Nobody le 21 mai 17, 10:02, édité 4 fois.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7205
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar 7swans » 1 avr. 17, 11:27

FILMS :
Mr. Peabody & Sherman - Rob Minkoff : 4/10
The Waterboy - Frank Coraci : 2/10
La prisonnière du désert - John Ford : 7.5/10
Sandy Wexler - Steven Brill : 3/10

RE :
Hasret - Ben Hopkins : 7/10
Can't Hardly Wait - Harry Elfont, Deborah Kaplan : 6.5/10
Morris from America - Chad Hartigan : 6.5/10
Tempête de boulettes géantes - Phil Lord, Chris Miller : 5.5/10

SERIES :
Grace and Frankie - Saison 3 : 4/10
Chewing Gum - Saison 1 : 6/10
Chewing Gum - Saison 2 : 6/10
Cinq hommes et une guerre : abandonnée.
Trailer Park Boys - Saison 1 : abandonnée.
Jericho - Saison 1 : en cours.
Mr Robot - Saison 1 : en cours.
Riverdale - Saison 1 : en cours.
Dernière édition par 7swans le 26 avr. 17, 10:02, édité 12 fois.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22812
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar AtCloseRange » 1 avr. 17, 11:31

G.T.O a écrit :Juste à côté d'ACR... :D

heureusement y a un changement de page :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22038
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar cinephage » 1 avr. 17, 11:51

AVRIL 2017

FILM DU MOIS:

Saving Sally, de Avid Liongoren (2016) 9/10 - Immense coup de coeur pour ce film qui allie images réelles et animation. Sur la base d'un récit de high school romance, dans une forme ultra-inventive et dotée d'un charme fou, dans une approche simple mais jamais naïve de son sujet, Saving Sally est pour moi la grande surprise du BIFFF 2017. En espérant qu'un distributeur se décide...

FILMS DECOUVERTS:
Ghost in the Shell, de Rupert Sanders (2016) 7,5/10 - Une bonne surprise que cette adaptation assez réussie, qui simplifie sans tout sacrifier, mais parvient à assurer un certain niveau visuel.
Sage femme, de Martin Provost (2017) 8/10 - Un film qui vaut surtout pour son casting, mais celui-ci est aux petits oignons et livre un récit tout en nuances, aux dialogues efficaces et bien servi, qui trotte en tête pour un moment...
Je la connaissais bien, de Antonio Pietrangeli (1965) 8,5/10 - Ce très touchant récit d'une jeune femme montée en ville pour devenir un star fait un portrait mordant de son époque, qu'adoucit le charme de Stefania Sandrelli et la BO nostalgique d'une pop italienne de haute tenue.
Fixeur, d'Adrian Sitaru (2017) 8/10 - Tiré d'une histoire vraie, un film qui pose de lourdes questions morales.
La belle noiseuse, de Jacques Rivette (1991) 8,5/10 - Le trouble récit d'une relation artiste-modèle où l'on s'interroge sur l'art et son sens. La longueur du film ne dessert aucunement la force de son propos.
Orpheline, d'Arnaud des Pallieres (2017) 6/10 - Un bon casting, mais un récit peu fin qui construit un personnage de femme déchirée à la truelle, à force de drames lourds et appuyés...
Brimstone, de Martin Koolhoven (2016) 4/10 - Trop long, moraliste et didactique, accumulant les invraisemblances, complaisant. Mais bon, on apprécie Guy Pearce en méchant omniprésent fou de Dieu, bien qu'un peu dans l'ombre du Révérend Powell de la Nuit du Chasseur;..
Police Story 3, de Stanley Tong (1992) 7,5/10 - Moins drole que ses prédécesseur, plus orienté action et gunfights, ce film adjoint à Jackie Chan une Michelle Yeoh qui lui pique la vedette, notamment dans la séquence finale sur un train en marche qui relève du tour de force.
Underworld : Rise of the Lycans, de Patrick Tatopoulos (2009) 6/10 - Bien meilleur que Wiseman, Tatopoulos propose un récit antérieur aux deux films, qui se passe au Moyen-Age. Les codes de la franchise étant ce qu'ils sont (lumière, musique, récit), il ne s'en sort pas si mal.
Goto, l'ile d'amour, de Walerian Borowczyk (1969) 4/10 - Preuve par l'exemple que l'originalité ne fait pas forcément un bon film. Mais c'est indéniablement une curiosité, qui fait penser à un croisement insolite entre le Roi et l'oiseau et delicatessen...
Le chant de la mer, de Tomm Moore (2014) 8/10 - Un très beau conte irlandais au graphisme somptueux.
Underworld : Nouvelle Ere, de Måns Mårlind & Björn Stein (2012) 7/10 - La saga underworld s'améliore dès lors que Wiseman lache les manettes, et gagne en imagination.
Nails, de Dennis Bartok (2017) 7/10 - Une ghost story à l'ambiance travaillée où l'on frissonne pas mal...
Strangled, de Arpad Sopsits (2016) 5/10 - Un récit de serial killer historique, ancré en Europe de l'Est, où la politique joue sur l'enquête. Dommage qu'une certaine lenteur et une indécision dans ce qui est raconté (gros ventre mou) empèse le film, dont certains plans sont réussis.
This Giant Papier-Maché Boulder is Actually Really Heavy, de Christian Nicholson (2017) 7/10 - Un film pour geeks, bourré de références, mais assez drole et au final charmant.
Hidden Reserves, de Valentin Hitz (2017) 6/10 - Partant d'une bonne idée de SF (les gens endettés prennent une assurance-mort pour éviter un maintien en vie artificiel après leur déces, dont l'exploitation paierait leur dette), le film se révèle trop froid et lent, et peine à intéresser. Ca reste intrigant.
Safe Neighborhood, de Chris Peckover (2016) 8/10 - Une farce de Noël horrifique qui multiplie les surprises et déjoue les attentes avec humour. Très sympa.
Le serpent aux mille coupures, d'Eric Valette (2017) 5/10 - Un polar-BD ludique, mais qui peine à trancher entre un certain réalisme et une approche westernienne très invraisemblable. On reste sur sa faim malgré quelques bons moments.
Johnny Frank Garrett's Last Word, de Simon Rumley (2015) 4/10 - Partant d'un excellent documentaire, Rumley foire son sujet à coup de plans en biais et de surimpressions foireuses... Le point de départ reste dérangeant, mais il n'y a pas grand chose d'autre.
Happy Hunting, de Joe Dietsch & Louie Gibson (2017) 6,5/10 - On est loin de Zaroff, mais ce film de rednecks chasseurs est réussi par moments. Dommage qu'il soit trop long.
Gantz : 0, de Yasushi Kawamura & Keiichi Saitô (2016) 7/10 - Ma première rencontre avec l'univers de Gantz. L'animation est sympa, il y a beaucoup de monstres de toute sorte, même si l'ensemble fait plus jeu vidéo que film...
We go on, de Jesse Holland & Andy Mitton (2016) 7,5/10 - Un petit indie américain bien fichu, où le héros cherche des preuves de la vie après la mort, aidé en cela par sa mère. On se prend bien au jeu...
Orbiter 9, de Hatem Khraiche (2017) 7,5/10 - Un joli film d'anticipation espagnole qui évolue en polar ou en romance... C'est assez bien fait et on s'attache vite aux personnages.
The Top Secret: Murder in Mind, de Keishi Ohtomo (2016) 2/10 - Il semble que le matériau d'origine, manga ou série animée, soit riche. Malheureusement, du coup le pauvre réalisateur se perd en cours de route et son film ne tient plus debout, on s'y ennuie ferme et ses invraisemblances ne font même plus sourire...
White Coffin, de Daniel de la Vega (2016) 6,5/10 - Une jeune maman se retrouve prise au piège d'un jeu diabolique organisé par des satanistes. Loin d'être parfait, mais on peut se prendre au jeu et passer un bon moment.
Another Evil, de Carson D. Mell (2016) 7,5/10 - Un autre indie US à faible budget qui fonctionne vraiment bien. L'exorcisme d'une maison devient prétexte à un récit assez remarquable de bromance contrariée. Je le reverrais volontiers, celui-ci.
Kill Command, de Steven Gomez (2016) 7/10 - Un film de guerre/SF dans lequel des robots fous s'en prennent à une escouade de soldats en manoeuvre. Divertissant et pas mal fait.
The Village of no return, de Yu-Hsun Chen (2017) 8/10 - Une comédie grand public drole, qui est aussi une fable politique assez pertinente, où l'on propose la perte de mémoire pour éviter les remords et la honte (mais un peuple sans mémoire est un peuple manipulable...).
Hentai Kamen 2, de Yûichi Fukuda (2016) 6/10 - Si le concept de base de cette comédie reste hilarant et offre quelques bons moments, cette suite paresseuse et trop longue use le concept jusqu'à la ficelle...
Therapy, de Nathan Ambrosioni (2016) 6/10 - Un found footage assez classique, pas toujours bien joué mais tout à fait honorable pour un film réalisé par un garçon de 17 ans.
Boy missing, de Mar Targarona (2016) 7/10 - Un bon petit polar assez machiavélique. Pas révolutionnaire, mais la mécanique est assez bien huilée.
Eat local, de Jason Flemyng (2016) 8/10 - Beaucoup d'humour et de satire sociale dans cette comédie vampirique portée par un casting de premier plan.
Little nightmares, de Takashi Shimizu (2017) 7,5/10 - Le spectre d'enfants disparus fait payer les adultes pour leur maltraitance... Une mise en scène enlevée, et un récit à mi-chemin entre horreur et urban fantasy.
Re:born, de Yûji Shimomura (2016) 2/10 - Film de guerre décontextualisé, aux allures de jeu vidéo ultra-répétitif, Re:born ennuie, et même la musique de Kenji Kawai ne sauve pas le film.
Vampire Cleanup Department, de Sin-Hang Chiu & Pak-Wing Yan (2017) 8/10 - Un croisement entre Mr Vampire et Men In Black, à la fois très drole et assez romantique...
Interchange, de Dain Said (2016) 4/10 - Un film de Malaisie qui explore le folklore du pays en le croisant avec une enquête policière. Dommage que le tout soit si mal fichu...
The White King, de Alex Helfrecht & Jörg Tittel (2016) 6.5/10 - Une fable sur le totalitarisme qui n'est pas sans charme, pour peu qu'on accepte quelques simplifications un peu maladroites...
The Limehouse Golem, de Juan Carlos Medina (2016) 7.5/10 - Une enquête dans l'Angleterre victorienne qui explore le monde du music hall, et bénéficie d'un production design de premier ordre et d'un bon casting. Un film très réussi.
Hypersomnia, de Gabriel Grieco (2016) 1/10 - Un pauvre film qui essaie d'aborder la traite des femmes, mais aborde son sujet avec une complaisance gênante que la faiblesse de la mise en scène et des acteurs ne viendra jamais atténuer.
Call of heroes, de Benny Chan (2016) 8/10 - Une sorte de western kung-fu aux chorégraphies géniales (Sammo Hung inside)...
Will you be there ? de Ji-Yeong Hong (2016) 6/10 - Une espèce de guimauve autour d'un joli récit de voyage dans le temps. On ne s'ennuie pas, mais c'est un peu too much du coté gnangnan...
Kung fu Yoga, de Stanley Tong (2016) 7/10 - Un film assez divertissant, où l'on voyage et joue du coté bling bling du cinéma indien. Jackie Chan s'en donne à coeur joie.
Dead man tells his own tale, de Fabian Forte (2016) 2/10 - Décidément, le film de genre argentin ne me réussit guère... Ici, le prétexte féministe s'estompe sous une mise en scène empesée qui multiplie les effets et perd définitivement le spectateur.
Meatball Machine Kodoku, de Yoshihiro Nishimura (2017) 7.5/10 - Star du BIFFF, le maquilleur effets spéciaux fou nous fait un récit de transmutations horrifiques qui évoque Tsukamoto, en plus ludique... Inventif, très potache et drole.
Sori: voice from the heart / Robot Sound, de Ho-jae Lee (2016) 7/10 - Imparfait mais assez charmant, dans une veine à voir avec des enfants...
Small Town Killers, de Ole Bornedal (2017) 6.5/10 - Une comédie de couple satirique assez cruelle, qui compte quelques moments comiques excellents, mais aussi quelques moments creux...
Prey, de Dick Maas (2016) 7/10 - De la pure série B, avec budget faible et raccourcis narratifs, mais on s'amuse beaucoup et le film est bourré d'idées très sympathiques.
Don't kill it, de Mike Mendez (2016) 7/10 - Là encore, le film est assez cheap, mais il contient son lot d'éléments de genre ludiques et bien ficelés, de quoi largement amuser l'amateur...
The night watchmen, de Mitchell Altieri (2016) 6,5/10 - Gore et ludique, assez limité tout de même, mais on rit beaucoup.
Night of something strange, de Jonathan Straiton (2016) 5/10 - A réserver à un public averti, ce film ultra-gore et répugnant pratique beaucoup l'humour noir et le craspec à bas budget... Il garde néanmoins le rythme et le récit.
Child eater, de Erlingur Thoroddsen (2016) 5/10
The young girl, de William Oldroyd (2016) 6/10 - Un drame policier d'époque, globalement efficace malgré un certain désintérêt pour l'héroïne.
Toni, de Jean Renoir (1935) 8/10 - Un drame naturaliste sur les malheurs amoureux d'un immigré espagnol, d'une grande modernité dans son traitement.
Une femme infidèle, de Claude Chabrol (1969) 7/10 - Stephane Audran et Michel Bouquet dans un drame policier de la jalousie, assez froid mais assez glacial aussi...
Ninja Scroll, de Yoshiaki Kawajiri (1993) 7,5/10 - Un anime à base de ninja, de guerriers aux pouvoirs démoniaques et de shogun de l'ombre. L'action est très inventive et ludique, on en prend plein les yeux.
Les glaneurs et la glaneuse, d'Agnes Varda (2000) 9/10 - Un excellent documentaire, entre enquête instruite et flanerie fantaisiste. Le travail de Varda est vraiment admirable.
Donne-moi des yeux, de Sacha Guitry (1943) 7,5/10 - Quelques très chouettes moments dans le Palais de Chaillot, mais le coté mélo est un peu appuyé...
Les glaneurs et la glaneuse... Deux ans après, d'Agnes Varda (2002) 7,5/10 - Un bel épilogue au film, qui se suffisant néanmoins par lui-même.
La chute de la maison Usher, de Jean Epstein (1928) 7,5/10 - Un peu trop d'effets de style au détriment de la narration, mais l'ensemble reste assez magique.
Tout va bien, de Jean-Luc Godard (1972) 7,5/10 - Un film post-soixante-huitard, chargé politiquement mais formellement assez fabuleux. Un film dont la pertinence reste intacte en nos temps socialement troublés...
Les enquêtes du Département V: Miséricorde, de Mikkel Nørgaard (2013) 7,5/10 - Un polar assez classique, mais bien tenu et visuellement très réussi.
Swiss Army Man, de Dan Kwan & Daniel Scheinert (2016) 7/10 - Une sorte de film concept qui fonctionne assez bien, malgré un coté délirant, surtout grace à Paul Dano.
Les tricheurs, de Marcel Carné (1958) 8/10 - Le portrait d'une jeunesse désenchantée qui se perd dans son besoin d'affirmer sa liberté. Un film assez émouvant, accompagné d'une BO jazzy particulièrement réussie.
Model Shop, de Jacques Demy (1969) 7/10 - Une errance qui retranscrit l'atmosphère assez spéciale du LA de cette époque, et des retrouvailles avec Lola, dans un film qui peine à donner chair à son récit de crise introspective...
The President's Last Bang, de Im Sang-Soo (2005) 8/10 - Le récit circonstancié de l'assassinat d'un tyran, traité avec panache et une ironie mordante. Le film reste une passionnante reflexion sur le pouvoir.

FILMS REVUS:
Grave, de Julia Ducournau (2017) 9/10 - Révision à la hausse. J'aime décidément beaucoup la façon dont le film est découpé, le jeu sur les personnages secondaires, le travail sur l'ambiance, notamment les séquences animalières, la musique qui accentue le trouble...
Ali Baba et les quarante voleurs, de Jacques Becker (1954) 5/10 - Revoyant adulte ce film qui m'avait charmé enfant, j'y découvre un film peu inventif et un peu sot, totalement dédié à la gloire de son acteur-star... Les couleurs sont néanmoins charmantes.
The autopsy of Jane Doe, de André Øvredal (2016) 8/10 - Révision heureuse de ce film de fantôme qui part d'une assez bonne idée et parvient à travailler sur l'ambiance.
Hellzapoppin, de H.C. Potter (1941) 7/10 - Un film un peu fou, souvent très drole dans ses délires.

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
octobre 2016=The Deep Blue Sea (Davies)
novembre 2016=La fille de Brest (Bercot)
decembre 2016=The Mermaid (Chow)
janvier 2017=Le cheval de Turin (Tarr)
fevrier 2017=Loving (Nichols)
mars 2017=The Lost City of Z (Gray)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5576
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar Best » 1 avr. 17, 12:00

Avril 2017

Film du mois

A voix haute - La force de la parole (Stéphane De Freitas) 8,5/10

Image


Films découverts (Re)

Tchao Pantin (Claude Berri) 8/10
Fast & Furious 8 (F. Gary Gray) 7,5/10
Life - Origine Inconnue (Daniel Espinosa) 7,5/10
L'Opéra (Jean-Stéphane Bron) 7/10
L'Homme aux mille visages (Alberto Rodriguez) 7/10
Corporate (Nicolas Silhol) 6,5/10
Call of heroes (Benny Chan) 6,5/10
Cessez le feu (Emmanuel Courcol) 6,5/10
Je suis une légende (Francis Lawrence) 6/10
Tout ce qui brille ( Géraldine Nakache, Hervé Mimran) 6/10
Sage femme (Martin Provost) 6/10
Split (M. Night Shyamalan) 6/10
Un profil pour deux (Stéphane Robelin) 5,5/10
C'est beau la vie quand on y pense (Gérard Jugnot) 5/10



Films revus (Hors compétition)

Papa ou maman 2 (Martin Bourboulon) 7/10 ►
Demain tout commence (Hugo Gélin) 7/10 ►
Ghost in the shell (Rupert Sanders) 6,5/10 ►



Séries (Hors compétition) (Revues)

Breaking bad - Saison 1 (Vince Gilligan) 9/10
Durarara!! (Omori Takahiro) 8/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Mars 2017

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 25 avr. 17, 13:42, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8611
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar Joshua Baskin » 1 avr. 17, 13:01

Avril 2017



Films découverts

Le désert des Tartares (Valerio Zurlini) : 6/10
Moi, Daniel Blake (Ken Loach) : 6/10
Ils sont partout (Yvan Attal) : 6,5/10
Tout de suite maintenant (Pascal Bonitzer) : 6,5/10
Un homme à la hauteur (Laurent Tirard) : 4,5/10
The lost city of Z (James Gray) : 8,5/10
Cabal (Clive Barker) : 6,5/10
Two lane blacktop (Monte Hellman) : 5/10
Les monstres (Dino Risi) : 7/10
Les nouveaux monstres (Dino Risi, Mario Monicelli, Ettore Scola) : 7/10
Le père de mes enfants (Mia Hansen-Løve) : 7,5/10
The 33 (Patricia Riggen) : 7/10
Mon père avait raison (Sacha Guitry) : 6,5/10
Barbe-bleue (Edward Dmytryk) : 7/10
Barbe-bleue (Edgar G. Ulmer) : 4/10
Sinister (Scott Derrickson) : 6/10
Sinister 2 (Ciarán Foy) : 4/10
Vendeur (Sylvain Desclous) : 5,5/10
Mes chers amis (Mario Monicelli) : 7,5/10
Calomnies (Jean-Pierre Mocky) : 4,5/10
Retour chez ma mère (Eric Lavaine) : 2/10
Love and Mercy (Bill Polhad) : 8/10
Aux yeux de tous (Billy Ray) : 4/10
La brigade héroïque (Raoul Walsh) : 6,5/10
The color wheel (Alex Ross Perry) : 6/10
Eperdument (Pierre Godeau) : 2/10
A bigger splash (Luca Guadagnino) : 3/10
Chiens perdus sans collier (Jean Delannoy) : 5/10
Mr Hobbs take a vacation (Henry Koster) : 4/10
Hitchcock/Truffaut (Kent Jones) : 7/10
The discovery (Charlie Mc Dowell) : 3/10
Instinct de survie (Jaume Collet-Serra) : 5,5/10
Nocturama (Bertrand Bonello) : 7,5/10
Sandy Wexler (Steven Brill) : 3,5/10

Films redécouverts

Le bon plaisir (Francis Girod) : 6/10
Les chinois à Paris (Jean Yanne) : 6,5/10
Banzaï (Claude Zidi) : 6/10
La vengeance du serpent à plumes (Gérard Oury) : 5,5/10
Hamburger film sandwich (John Landis) : 4,5/10

Séries découvertes

Friday night lights, Saison 2 : 7/10
Love, Saison 2: 7,5/10
Dix pour cent, Saison 2 : abandonnée
Santa Clarita Diet, Saison 1 : en cours
Friday night lights, Saison 3 : en cours


Spoiler (cliquez pour afficher)
Par note, du meilleur au moins bon
The lost city of Z (James Gray) : 8,5/10
Love and Mercy (Bill Polhad) : 8/10
Nocturama (Bertrand Bonello) : 7,5/10
Le père de mes enfants (Mia Hansen-Løve) : 7,5/10
Mes chers amis (Mario Monicelli) : 7,5/10
The 33 (Patricia Riggen) : 7/10
Les monstres (Dino Risi) : 7/10
Hitchcock/Truffaut (Kent Jones) : 7/10
Barbe-bleue (Edward Dmytryk) : 7/10
Les nouveaux monstres (Dino Risi, Mario Monicelli, Ettore Scola) : 7/10
La brigade héroïque (Raoul Walsh) : 6,5/10
Mon père avait raison (Sacha Guitry) : 6,5/10
Ils sont partout (Yvan Attal) : 6,5/10
Cabal (Clive Barker) : 6,5/10
Tout de suite maintenant (Pascal Bonitzer) : 6,5/10
Le désert des Tartares (Valerio Zurlini) : 6/10
The color wheel (Alex Ross Perry) : 6/10
Sinister (Scott Derrickson) : 6/10
Moi, Daniel Blake (Ken Loach) : 6/10
Instinct de survie (Jaume Collet-Serra) : 5,5/10
Chiens perdus sans collier (Jean Delannoy) : 5/10
Two lane blacktop (Monte Hellman) : 5/10
Calomnies (Jean-Pierre Mocky) : 4,5/10
Un homme à la hauteur (Laurent Tirard) : 4,5/10
Sinister 2 (Ciarán Foy) : 4/10
Aux yeux de tous (Billy Ray) : 4/10
Mr Hobbs take a vacation (Henry Koster) : 4/10
[Barbe-bleue (Edgar G. Ulmer) : 4/10
Sandy Wexler (Steven Brill) : 3,5/10
The discovery (Charlie Mc Dowell) : 3/10
A bigger splash (Luca Guadagnino) : 3/10
Eperdument (Pierre Godeau) : 2/10
Dernière édition par Joshua Baskin le 30 avr. 17, 16:19, édité 41 fois.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42475
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar Flol » 1 avr. 17, 13:42

Avril 2017

Films découverts
Masterminds (Jared Hess) : 5.5/10
Element of Crime (Lars Von Trier) : 6.5/10
Basket Case 2 (Frank Henenlotter) : 6/10
Basket Case 3 (Frank Henenlotter) : 4/10
Morris From America (Chad Hartigan) : 8/10
Giù la Testa (Sergio Leone) : 7.5/10
Le Fanfaron (Dino Risi) : 7.5/10
Corporate (Nicolas Silhol) : 6/10
Ghost in the Shell (Rupert Sanders) : 6/10
Le Serpent aux mille coupures (Eric Valette) : 6/10
Hysteria (Brad Anderson) : 6/10
Unauthorized : The Harvey Weinstein Project (Barry Avrich) : 4/10
Paprika (Satoshi Kon) : 7/10
Les Anarchistes (Elie Wajeman) : 3/10
Richard Linklater : Dream is Destiny (Louis Black & Karen Bernstein) : 7.5/10
The Young Lady (William Oldroyd) : 7/10
The Discovery (Charlie McDowell) : 4.5/10
Hunt for the Wilderpeople (Taika Waititi) : 7/10
Shamed (James Ponsoldt) : 6/10
You Can Count on Me (Kenneth Lonergan) : 7/10
Le Clan des Siciliens (Henri Verneuil) : 6.5/10
Cure (Kiyoshi Kurosawa) : 8/10
Une journée particulière (Ettore Scola) : 8.5/10
I Am Not Your Negro (Raoul Peck) : 8/10
Après la tempête (Hirokazu Kore-eda) : 6.5/10
14 ans, premier amour (Andreï Zaytsev) : 6/10
Private Property (Leslie Stevens) : 7/10
Win It All (Joe Swanberg) : 6.5/10
Guardians of the Galaxy Vol. 2 (James Gunn) : 3/10

Films revus
Cape Fear (Martin Scorsese) : 7/10 (+)
24 Hour Party People (Michael Winterbottom) : 8/10 (=)
The Ninth Gate (Roman Polanski) : 6/10 (-)

Séries découvertes
Love - saison 2 (Judd Apatow & Paul Rust) : 6.5/10
Fargo - saison 2 (Noah Hawley) : 7.5/10

Mes films du mois de Janvier 2005 à Mars 2017
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Février 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Mars 2017 : Tunnel (Kim Seong-hun)
Dernière édition par Flol le 30 avr. 17, 15:33, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5148
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar Thaddeus » 1 avr. 17, 13:47

Avril 2017


Image



Santa sangre (Alejandro Jodorowsky, 1989)
C’est l’histoire d’un jeune homme bien cintré du ciboulot, traumatisé par le drame qui colora son enfance en rouge sang et incapable de se détacher de la relation fusionnelle qui le lie à sa mère manchote et tyrannique. Un Psychose jodorowskyen où se coagule tout un amalgame de mythes chrétiens latino-américains, de références diverses (Freaks, Les Mains d’Orlac), d’images cauchemardesques déversées par un robinet d’hémoglobine dans un univers maladif qui secoue les neurones autant qu’il impose une fascination lourde, morbide, entêtante. Certes le réalisateur a la main freudienne un peu lourde mais son bazar expressionniste atteint à une vraie folie (les funérailles de l’éléphant), à une horreur psychologique remarquablement figurée, à une touchante et douloureuse poésie de l’innocence sacrifiée. 5/6

Jugatsu (Takeshi Kitano, 1990)
Le deuxième long-métrage de l’auteur peut être considéré comme un brouillon-palimpseste dégradé du cinéma de fantasme qu’il développera par la suite. Fantasme de la rupture avec le narratif de bon aloi, délaissé au profit d’un récit tout en ellipses où la singularité du montage et la juxtaposition de plans et d’angles inusités instaurent une lecture impertinente du film de gangsters. Fantasme d’une poésie débarrassée de la notion de bon goût et flirtant avec le surréalisme. Fantasme d’un humour noir fondé sur la cruauté, d’un univers traversé par des forces parasites aux fonctions de pures interjections, par des éclats de violence ou de loufoquerie sans explication, par des dérivations et des dissonances plus ou moins gratuites qui contribuent à rendre le film certes iconoclaste mais peu engageant. 3/6

Passion (Jean-Luc Godard, 1982)
Une fois de plus la réflexion du réalisateur sur ses méthodes, ses doutes, ses essais forment la charpente osseuse d’un cinéma dévoilant presque sous forme de travaux pratiques sa philosophie de l’emprunt culturel. L’auteur approfondit un art des contrastes qui associe la reconstitution liturgique des grands tableaux de l’histoire de l’art (Delacroix, Goya, Rembrandt) à la ronde du jour des grévistes, les enluminures du Greco ou de Watteau à la grisaille des jours de cafard, les problèmes d’un tournage fait d’attentes et d’hésitations au conflit opposant une ouvrières syndicaliste et son patron giscardien, expectorant avec la rose socialiste aux dents. Film de poète donc, où l’amour rencontre le travail un peu comme une machine à coudre le parapluie, et dont l’urgence semble vouloir conjurer le gouffre du silence. 4/6

Promenade avec l’amour et la mort (John Huston, 1969)
1358, la Guerre de cent ans. Dans une Normandie livrée aux exactions de mercenaires anarchiques, l’effondrement de la féodalité marque la découverte des impostures de la civilisation occidentale. La noblesse protectrice est devenue affameuse, l’Église s’est enlisée dans l’horreur moyenâgeuse de la chair, donnant naissance à toutes les hérésies. Si elles échouent dans la plus sanglante des répressions, les premières jacqueries n’en annoncent pas moins de grands bouleversements. Soldats, chevaliers, manants, pèlerins, bateleurs, troubadours peuplent cette célébration poétique des idées généreuses, du libre arbitre et de l’amour terrestre, cette ballade courtoise dont le raffinement et le style empanaché exaltent des héros progressistes dotés de traits qui ne trompent pas, et observés de toute première main. 5/6

Un homme, un vrai (Arnaud & Jean-Marie Larrieu, 2003)
Un homme et une fable, celle de l’amour à trois temps, sur dix ans de vie : d’abord la rencontre-coup de foudre dans la désincarnation d’une entreprise de télétravail, puis la parentalité, les reproches, la séparation sous le soleil d’Ibiza, enfin les retrouvailles et la comédie de remariage accordés à la symphonie pastorale pyrénéenne, tandis que résonne la parade nuptiale des coqs de bruyère. Programme chargé pour les auteurs qui empilent, outre les genres favoris du cinéma français (romance en mode intello et crise existentielle), le film musical chanté et le documentaire animalier. Légère, douce, agaçante parfois, l’existence telle que la dépeignent les Larrieu promeut un ton amène et papillonnant, s’autorise une fantaisie un peu trop contrôlée qui oscille entre cocasserie et gravité, inspiration et patinage. 4/6

L’enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G.W. Pabst, 1929)
Entrepris comme un film d’aventures au succès quasi assuré, cette haletante et prodigieuse équipée chauffe jusqu’à incandescence le lyrisme tellurique du romantisme allemand. Le traumatisme originel y est comme greffé sur la majesté terrible des sites naturels, et la force visuelle de la mise en scène atteint un degré hystérique de figuration spatiale qui pousse tous les curseurs de pureté à leur point limite. Blancheur immaculée d’une glace figeant les visages en masques mortuaires, violence tellurique des éléments déchaînés, forêts de stalactites en fusion, masses écrasantes de brumes nuageuses, lueurs surréalisantes des torches éclairant les abysses de la montagne en pleine nuit composent une symphonie plastique où se joue toute la grandeur de la survie, de l’abnégation et de l’exploit humain. 5/6

Le retour de Frank James (Fritz Lang, 1940)
Comme son titre l’indique, le premier western de l’auteur traite du mouvement, du transport, du réseau diffus des rumeurs et des informations : journaux, affiches, rivalités des organes de presse, guerre des scoops (menée par une jeune Gene Tierney en simili-suffragette), batterie de supports croisant leur efficacité respective comme on croise le fer, s’affrontant sur le terrain de l’influence et du droit, faisant mine de mesurer leur poids à l’aune de la vérité. En témoigne la scène caractéristique qui voit les frères Ford rejouer la mort de James sur les planches en se faisant passer pour des héros. Approche intéressante, mais qui ne comble pas le déficit d’engagement et de rigueur dont souffre hélas le film, ni le flou moral laissé par la quête vengeresse du héros, jamais interrogée ni remise en question. 3/6

Les doigts dans la tête (Jacques Doillon, 1974)
Que faire quand on arrête tout, qu’on est apprenti mitron, maltraité, exploité, et qu’on prend soudain conscience d’en avoir ras le bol, parce qu’on est jeune et qu’on aimerait bien vivre ? C’est l’histoire de ce garçon, de son copain, de sa petite amie, d’une pétillante Suédoise de passage, aussi dégourdie que mature, qui perturbe l’alchimie du groupe mais provoque surtout la salutaire remise en question de ses camarades. Le film invite à suivre l’évolution d’une bulle quasi polyamoureuse jour par jour, nuit par nuit, à participer d’un œil critique à une existence devenue plus intense et plus vraie. La fraîcheur des interprètes, la spontanéité des situations, la cocasserie du verbe contribuent au charme singulier délivré par cette chronique tendre et grave, où la révolte politique le dispute au désordre sentimental. 4/6

China girl (Abel Ferrara, 1987)
Le réalisateur s’offre sa propre version de Roméo et Juliette, un East Side Story où s’affrontent les communautés rivales de Chinatown et de Little Italy. Stylisme branché très eighties, héros tout droit sorti de Karaté Kid, ambiances nocturnes, coiffures gominées, débardeurs collants, néons rouges et ombres bleutées sur les murs. Au-dessus des amoureux sacrifiés et de la guerre des clans trône un pacte économique stable entre l’oncle chinois et le parrain rital qui trinquent ensemble. En bas les marionnettes s’agitent, de désir (les amants pris dans la danse jusqu’à la figure figée de leurs corps tués d’une seule balle) ou de colère (les gangs entraînés dans l’explosion vaine de la violence). Une fois encore le style transcende les clichés d’un récit programmé pour faire éclore une vraie force dramatique. 4/6

L’éventail de lady Windermere (Ernst Lubitsch, 1925)
Luxe, calme et volupté : ainsi pourrait-on définir l’art lubitschien, décliné par cette adaptation d’Oscar Wilde avec une élégance sans éclats et sans ombres. Sous une forme que l’intrigue fragile permet d’épurer à l’extrême, le film déploie le nuancier des stratégies d’écriture propre à l’auteur : incessante circulation des acteurs et des objets, perméabilité du cadre qui joue avec la coulisse du hors-champ, vue partielle et fausse de l’action qu’ont les protagonistes les plus conformistes, prisme de regards induit par un montage sophistiqué, subtile traduction spatiale des rapports humains. La gravité du mélodrame s’équilibre au mordant d’une satire où s’exposent les raideurs de la société victorienne, double aspect justifiant le principe qui répartit le talent et l’humour entre les groupes de personnages. 4/6

Boule de feu (Howard Hawks, 1941)
D’un côté les livres, les tapis, les vêtements informes, la régularité monotone des promenades, la définition étroite des compétences au sein d’un cercle fermé sur sa fonction théorique. De l’autre l’éclat de la danse, les paillettes d’un costume de scène, l’humeur badine d’un comportement intuitif et spontané. La rencontre de ces deux mondes est celle du mat et du brillant, de l’intellect et de l’instinct, de la raideur et de la grâce, de l’homme et de la femme surtout, cette dernière brisant le rapport que le premier entretenait avec une image fausse de lui-même. Pleine de mots d’esprit pétillants et de situations loufoques ou tendres à la Capra, excellemment servie par Cooper et Stanwick, le film montre qu’il faut se livrer à un certain désordre et le dépasser pour rajeunir l’ordre, comme en une fête. 4/6

Le garçon aux cheveux verts (Joseph Losey, 1948)
Orphelin de guerre recueilli par un ancien artiste de cirque, Peter voit un jour ses cheveux devenir verts. Étonnement. Réaction dans la petite ville américaine. Tempêtes sous un crâne. Morale de l’Histoire. Symboles. Déjà lourde de sens, l’idée devient pléonasme lorsque le garçon décide de cultiver sa différence comme une exhortation à la guerre contre la guerre. L’allégorie, qu’on accepte quand elle reste au stade de la féérie, gêne dès que la vie disparaît pour laisser place à la démonstration lénifiante. N’en reste pas moins une œuvre honnête, parfois touchante, pleine de jolis détails épars : la dignité de l’enfant au crâne tondu, la peinture du bonheur et de la vie simple d’un bourg encore tout marqué par le conflit, des adultes frottant affectueusement des cheveux châtains qu’ils ne craignent pas encore. 3/6

The Falls (Peter Greenaway, 1980)
Le premier film de Greenaway, très influencé par le cinéma expérimental et fréquemment projeté dans des circuits non commerciaux, a longtemps tenu du légendaire. En quatre-vingt douze mini-biographies absurdes, il égrène les entrées d’un annuaire imaginaire, adopte le ton impersonnel du reportage (voix off neutres, témoins parlant face caméra, images d’archives, prises de vues pseudo-documentaires), déroule une logorrhée verbale en forme de marathon et pousse radicalement les effets d’accumulation et de répétition. L’humour délirant mais pince-sans-rire le dispute à l’inquiétude morbide de l’holocauste, et l’écriture automatique y est toujours menacée par les lois ludiques d’une construction sérielle. Entre canular et œuvre d’art obsessionnelle, l’exercice intrigue autant qu’il exaspère. 3/6

Cyclone à la Jamaïque (Alexander Mackendrick, 1965)
Dans les pas du Fritz Lang de Moonfleet, la réalisateur bâtit un film de gestes et de regards, un film-chronique à la respiration régulière, un film où l’on sent l’air marin, où l’on voit l’activité fébrile d’un pont de schooner et les voiles se gonfler sous le vent, un film clair, avare d’effets, qui joue le jeu du genre tout en faisant oublier ses atouts biseautés. Si l’enfant reste une énigme qu’elle ne cherche pas à percer, l’œuvre n’en dévoile pas moins l’amoralité foncière de cette période, sa liberté presque mortifère, et la saisit dans toute son ambigüité : ni innocente ni coupable, pas plus empreinte de pureté originelle que de dévoiement social. Lumineux mais cruel, limpide mais atypique, secoué d’éclatantes ruptures de ton, ce conte stevensonien brille d’une émanation mystérieuse et tout à fait singulière. 5/6

La maison des étrangers (Joseph L. Mankiewicz, 1949)
Chez Mankiewicz, le paradigme des portraits peints et des intrigues anciennes vient toujours se frotter au monde vivant, entrer en concurrence avec lui, relativiser à son contact sa propre permanence, pour mieux s’effacer quand leurs répétitions approximatives se multiplient en une série de duplications internes. Ainsi de ce drame feutré mais cruel construit sur le modèle shakespearien du Roi Lear, où le commentaire social corrosif le dispute à la noirceur d’une tragédie familiale fondée sur l’inoculation du venin paternel. Et si l’auteur apporte brillamment sa pierre à la démystification du rêve américain, c’est parce que son art du geste significatif et de la réplique cinglante est à nouveau porté par un casting remarquable au sommet duquel trône Edward G. Robinson en tyran pathétique. 5/6

Ne touchez pas la hache (Jacques Rivette, 2007)
Il y a quelque chose de naïvement chimérique dans le soin mis par le réalisateur à transposer fidèlement l’écriture de Balzac. Mais comme Rohmer, qui se plaît à souligner sa dette envers la littérature anglaise, Rivette se soumet ici aux contraintes de la comedy of manners en tirant parfois l’écrivain français du côté de Jane Austen. Très attentive au langage et aux gestes, aux détails du vêtement, de la décoration et du rituel social, cette tragédie à la fois austère et frémissante raconte l’histoire d’amour désynchronisée entre une coquette tardivement vaincue par la passion et un ténébreux général d’artillerie, allie prestige du verbe et rigueur épurée du récit, et parvient à donner la certitude de la mort en marquant à coups d’ellipses et de cartons allusifs le passage des jours et la causalité des évènements. 4/6

Après la tempête (Hirokazu Kore-eda, 2016)
Sismographe attentif des reconfigurations sentimentales, des renaissances intimes, des déliaisons diversement vécues au sein de la cellule familiale, l’auteur poursuit un cinéma jamais totalement cocasse ni complètement désenchanté. Parce que s’y lit en filigrane le constat assez amer d’une paternité désaccordée à ses désirs, prenant trop tard la mesure de ses faillites et de ses illusions, parce que les affects s’y formulent davantage sur le mode du reproche et du regret que sur celui d’une réconciliation longuement conquise, le film ne fait pas vraiment effleurer cette sensibilité épidermique qui couvre de chaleur humaine les plus beaux opus films du cinéaste. Il n’en délivre pas moins, par son art du portrait, sa bienveillance innée, la connivence qu’il entretient avec ses personnages, un charme certain. 4/6

Woyzeck (Werner Herzog, 1979)
Un trou de garnison de la Hesse, au cœur du XIXème siècle. Franz Woyzeck remplit ses devoirs de soldat et effectue quelques menues tâches complémentaires (barbier du capitaine, cobaye d’un médecin de camp de concentration mi-Dieu féroce, mi-Frankenstein au petit pied). Kinski apporte à ce gringalet fébrile, cette bête traquée, ce simplet hagard tout le fruit d’un travail d’autosculpture tétanique. Parce que la société totalitaire le dédaigne avant d’en faire la proie de les maléfices, il est sujet à des hallucinations qui le conduisent à la folie et au meurtre passionnel, et ploie sous l’éternelle actualité du malheur. En réduisant à la neutralité ou à l’inexistence ce qu’il l’entoure, le cinéaste marque sa volonté de filmer un documentaire humain, centré sur un seul spécimen, mais non sans douleur, colère ou pitié. 4/6


Et aussi :

Félicité (Alain Gomis, 2017) - 4/6
Maria's lovers (Andreï Kontchalovski, 1984) - 5/6
L'important c'est d'aimer (Andrzej Zulawski, 1975) - 4/6
Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966) - 3/6
Le petit César (Mervyn LeRoy, 1931) - 4/6
Margaret (Kenneth Lonergan, 2011) - 5/6



Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mars 2017À la recherche de Mr Goodbar (Richard Brooks, 1977)
Février 2017Raphaël ou le débauché (Michel Deville, 1971)
Janvier 2017La la land (Damien Chazelle, 2016)
Décembre 2016Alice (Jan Švankmajer, 1987)
Novembre 2016 - Dernières nouvelles du cosmos (Julie Bertuccelli, 2016)
Octobre 2016 - Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 30 avr. 17, 16:40, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13023
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar Demi-Lune » 1 avr. 17, 18:27

FILM DU MOIS D'AVRIL 2017


FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979) Image
    Double suicide à Amijima (Masahiro Shinoda, 1969) Image
    La main droite du diable (Costa-Gavras, 1988) Image
    Magic (Richard Attenborough, 1978) Image
    Touché! (Jeff Kanew, 1985) Image
    Piranha 3D (Alexandre Aja, 2010) Image

FILMS REVUS

    Camille Claudel (Bruno Nuytten, 1988) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
février 2017 : La pianiste (Michael Haneke, 2001)
mars 2017 : Happiness (Todd Solondz, 1998)
Dernière édition par Demi-Lune le 5 mai 17, 10:09, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
bronski
Touchez pas au grisbi
Messages : 17419
Inscription : 23 févr. 05, 19:05
Localisation : location

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar bronski » 1 avr. 17, 23:30

Avril 2017

Par ordre de préférence :

Ariel (Aki Kaurismäki - 1988)
Béliers (Grimur Hakonarson - 2015)
Le cinéma de papa (Claude Berri - 1971)
Séraphine (Martin Provost - 2008)
Dernière édition par bronski le 8 avr. 17, 19:09, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
HAL 9000
Doublure lumière
Messages : 441
Inscription : 4 oct. 06, 18:10

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar HAL 9000 » 2 avr. 17, 12:35

AVRIL 2017

Film du mois
La La Land (Damien Chazelle)

Films (re)découverts
Tigre et dragon (Ang Lee) 8.5/10
La La Land (Damien Chazelle) 8.5/10
Youth (Paolo Sorrentino) 8/10
La source de feu (Irvin Pichel, Lansing C. Holden) 7/10
Le samouraï (Jean-Pierre Melville) 7/10
Justice League vs. Teen Titans (Sam Liu) 6.5/10
Hercule et le royaume oublié (Harley Cokeliss) 6/10
Hercule et les amazones (Bill L. Norton) 6/10
La fille du train (Tate Taylor) 6/10
Bad Moms (Josh Lucas, Scott Moore) 6/10
Et ta soeur (Marion Vernoux) 5.5/10
L'art de la fugue (Brice Cauvin) 5/10
Ghost in The Shell : The Movie (Kazuya Nomura) 5/10
Papa ou maman 2 (Martin Bourboulon) 4/10
Planetarium (Rebecca Zlotowski) 2/10

Séries TV
Chapeau melon et bottes de cuir saison 4 (Sydney Newman, Leonard White) épisode 5/26 7.5/10
Daredevil (Drew Goddard, Steven S. DeKnight) épisode 7/13 8/10
Dragon Ball Z Kai (Akira Toriyama) épisode 65/167 7.5/10
The Fall saison 1 (Allan Cubitt) 7/10
The Fall saison 2 (Allan Cubitt) 7/10
The Fall saison 3 (Allan Cubitt) 7/10
La quatrième dimension saison 3 (Rod Serling) épisode 19/37 8.5/10
Penny Dreadful saison 2 (John Logan) épisode 2/10 7/10
Saint Seiya, les chevaliers du zodiaque (Masami Kurumada) épisode 40/114 7.5/10
Star Trek : The Next Generation saison 3 (Gene Roddenberry) épisode 4/26 6.5/10
Star Wars Rebels saison 2 (Simon Kinberg, Dave Filoni et Carrie Beck) épisode 7/20 7/10
The X-Files : aux frontières du réel saison 1 (Chris Carter) épisode 6/24 7.5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mars 2017 : L'impasse (Brian De Palma)
Février 2017 : Les sept samouraïs (Akira Kurosawa)
Janvier 2017 : L'étrangleur de Rillington Place (Richard Fleischer)
Décembre 2016 : Sabrina (Billy Wilder)
Novembre 2016 : Alice de l'autre côté du miroir (Charles Bobin)
Octobre 2016 : Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tim Burton)
Septembre 2016 : L'homme des hautes plaines (Clint Eastwood)
Août 2016 : La forêt d'Emeraude (John Boorman)
Juillet 2016 : Stranger Things (Duffer Brothers)
Juin 2016 : Julieta (Pedro Almodovar)
Mai 2016 : Lovelace (Rob Epstein, Jeffrey Friedman)
Avril 2016 : La fille de Dracula (Lambert Hillyer)
Mars 2016 : Spotlight (Tom McCarthy)
Février 2016 : Crimson Peak(Guillermo del Toro)
Janvier 2016 : Le rideau déchiré (Alfred Hitchcock)
Décembre 2015 : Sorcerer - le convoi de la peur (William Friedkin)
Novembre 2015 : Le Hobbit - la bataille des cinq armées version longue 3D (Peter Jackson)
Octobre 2015 : Le solitaire (Michael Mann)
Septembre 2015 : Raging Bull (Martin Scorsese)
Août 2015 : Albert à l'ouest (Seth McFarlane)
Juillet 2015 : Mad Max : Fury Road (George Miller)
Juin 2015 : Arnold le magnifique (George Butler, Robert Fiore)
Mai 2015 : Batman : Assaut sur Arkham (Jay Oliva, Ethan Spaulding)
Avril 2015 : Les belles de nuit (René Clair)
Mars 2015 : Le convoi de la peur ( William Friedkin)
Février 2015 : Night Call (Dan Gilroy)
Janvier 2015 : Blade Runner version cinéma US 1982 (Ridley Scott)
Décembre 2014 : L'homme qui tua Liberty Valance (John Ford)
Novembre 2014 : Les sentiers de la gloire (Stanley Kubrick)
Octobre 2014 : Gone Girl (David Fincher)
Septembre 2014 : Le nom des gens (Michel Leclerc)
Août 2014 : La planète des singes : l'affrontement (Matt Reeves)
Juillet 2014 : Mud, sur les rives du Mississippi (Jeff Nichols)
Juin 2014 : Breakfast Club (John Hughes)
Mai 2014 : Les 5000 doigts du dr T (Roy Rowland)
Avril 2014 : Les forçats de la gloire - The Story of G.I. Joe (William A. Wellman)
Mars 2014 : Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer)
Février 2014 : Assaut (John Carpenter)
Janvier 2014 : Le dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright)
Décembre 2013 : Rendez-vous avec la peur (Jacques Tourneur)
Novembre 2013 : Dans la maison (François Ozon)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Pirates (Roman Polanski)
Août 2013 :[ b]Niagara[/b] (Henry Hathaway)
Juillet 2013 : Rivière sans retour ( Otto Preminger)
Juin 2013 : Frankenweenie (Tim Burton)
Mai 2013 : Gone Baby Gone (Ben Affleck)
Avril 2013 : Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the Run (Robert Foster)
Mars 2013 : Argo (Ben Affleck)
Février 2013 : Le rôdeur (Joseph Losey)
Janvier 2013 : The Dark Knight Returns : Part 2 (Jay Oliva)
Décembre 2012 : Le Hobbit : un voyage inattendu (Peter Jackson)
Novembre 2012 : Les nuits rouges du bourreau de jade (Julien Carbon & Laurent Courtiaud)
Octobre 2012 : The Dark Knight Returns - Part 1 (Jay Oliva)
Septembre 2012 : La cabane dans les bois (Drew Goddard)
Août 2012 : The Dark Knight Rises (Christopher Nolan)
Juillet 2012 : Thirst (Park Chan-Wook)
Juin 2012 : Good Morning England (Richard Curtis)
Mai 2012 : Star Wars : The Clone Wars saison 2 (Dave Filoni)
Avril 2012 : Game of Thrones saison 1 (David Benioff & D. B. Weiss)
Mars 2012 : Caprica (Ronald D. Moore, Remi Aubuchon, David Eick)
Février 2012 : Drive (Nicolas Winding Refn)
Janvier 2012 : Valérie au pays des merveilles (Jaromil Jireš)
Décembre 2011 : Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
Novembre 2011 : Mad Men saison 3 (Matthew Weiner)
Octobre 2011 : CIA Guerres Secrètes (William Karel)
Septembre 2011 : Mais qu'avez-vous fait à Solange ? (Massimo Dallamano)
Août 2011 : La planète des singes : les origines (Rupert Wyatt)
Juillet 2011 : Quatre mouches de velours gris (Dario Argento)
Juin 2011 : X-Men : le commencement (Matthew Vaughn)
Mai 2011 : L'étoffe des héros (Philip Kaufman)
Avril 2011 : Black Death (Christopher Smith)
Mars 2011 : La grande évasion (John Sturges)
Février 2011 : Angel Heart (Alan Parker)
Janvier 2011 : Brainstorm (Douglas Trumbull)
Août 2010 : Kick-Ass (Matthew Vaughn)
Juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan)
Juin 2010 : Les 3 jours du Condor (Sydney Pollack)
Mai 2010 : Conversation secrète (Francis Ford Coppola)
Mars 2010 : Shutter Island (Martin Scorsese)
Février 2010 : La rue rouge (Fritz Lang)
Janvier 2010 : Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (Robert Aldrich)
Décembre 2009 : La route (John Hillcoat)
Novembre 2009 : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
Octobre 2009 : La baronne de minuit (Mitchell Leisen)
Septembre 2009 : L'âge de glace 3 (Carlos Saldhana)
Août 2009 : Departures (Yojiro Takita)
Juillet 2009 : Terminator Renaissance (McG)
Juin 2009 : Coraline (Henry Selick)
Mai 2009 : Ghost in the Shell : stand alone complex - 2nd Gig (Kenji Kamiyama)
Avril 2009 : Histoires de fantômes chinois (Ching Siu-Tung)
Mars 2009 : L'année du dragon (Michael Cimino)
Février 2009 : Nuages flottants (Mikio Naruse)
Janvier 2009 : Yakuza (Sydney Pollack)
Décembre 2008: Battlestar Galactica - saison 1
Novembre 2008 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau)
Octobre 2008 : Katie Tippel (Paul Verhoeven)
Septembre 2008 : Casablanca (Michael Curtiz)
Août 2008 : The Dark Knight - Le chevalier noir (Christopher Nolan)
Juillet 2008 : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
Juin 2008 : La légende de Beowulf (Robert Zemeckis)
Mai 2008 : Rome saison 1 (John Milius, William J. MacDonald & Bruno Heller)
Avril 2008 : Bug (William Friedkin)
Mars 2008 : J'ai le droit de vivre (Fritz Lang)
Février 2008 : Peur(s) du noir (Charles Burns, Blutch, Marie Caillou, Lorenzo Mattotti, Richar McGuire, Pierre Discuillo)
Janvier 2008 : Into the Wild (Sean Penn)
Décembre 2007 : Les proies (Don Siegel)
Novembre 2007 : Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Octobre 2007 : Les forbans de la nuit (Jules Dassin)
Septembre 2007 : L'inspecteur Harry (Don Siegel)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Juillet 2007 : Babel (Alejandro Gonzalez Inarritu)
Juin 2007 : Narc (Joe Carnahan)
Mai 2007 : Zodiac (David Fincher)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mars 2007 : Mad Max 2 (George Miller)
Février 2007 : Suspiria (Dario Argento)
Janvier 2007 : The Fountain (Darren Aronofsky)
Décembre 2006 : La bête aveugle (Yasuzo Masamura)
Novembre 2006 : Les hommes du Président (Alan J. Pakula)
Octobre 2006 : Que le spectacle commence (Bob Fosse)
Septembre 2006 : Les enfants du Paradis (Marcel Carné)
Août 2006 : Le tigre du Bengale/Le Tombeau Hindou (Fritz Lang)
Juillet 2006 : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Juin 2006 : L'homme qui rétrécit (Jack Arnold)
Dernière édition par HAL 9000 le 7 mai 17, 10:45, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
C2302t
Doublure lumière
Messages : 561
Inscription : 30 nov. 13, 17:40

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar C2302t » 2 avr. 17, 18:48

Film du mois : le trou

Découvertes
Le solitaire de Michael mann : 8/10
Mon oncle Benjamin d Édouard molinaro : 8/10
Les gardiens de la galaxie 2 de James gunn : 8/10

Miss hokusai : 7/10
Pan de Joe Wright : 7/10
Les bêtes du sud sauvage : 7/10
Ant-Man : 7/10
It follows de David Robert Mitchell : 7/10

Baby boss : 6,5/10
Le retour de topper de Roy del ruth : 6,5/10
Fast and furious 8 : 6,5/10

Le flic ricanant de Stuart rosenberg : 6/10

Ré découvertes

Le trou de Jacques Becker : 9/10

Wallace et gromit le lapin garou : 8/10
L'étrange pouvoir de norman : 8/10

Séries
Westworld s1 : 9/10

The stranger thing s1 : 8,5/10

The knick s1 : 8/10

The walking dead s7 : 7.5/10

Film de janvier : John wick
Film de février : the two lovers
Film de mars : Logan
Dernière édition par C2302t le 1 mai 17, 12:11, édité 17 fois.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3690
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar joe-ernst » 3 avr. 17, 08:50

AVRIL 2017


Film du mois :

AUCUN


Films découverts :

Absolutely Fabulous: The Movie, de Mandie Fletcher : 4/10
Allacciate le cinture, de Ferzan Ozpetek : 6,5/10
Les anges marqués, de Fred Zinnemann : 6,5/10
Le lauréat, de Mike Nichols : 6,5/10
Life, d'Anton Corbijn : 5/10
La madre, d'Angelo Maresca : 6,5/10
Le mystérieux docteur Korvo, d'Otto Preminger : 5/10
Niagara, de Henry Hathaway : 6,5/10
Ouvert contre X, de Richard Pottier : 6,5/10
Sables mouvants, d'Irving Pichel : 6/10
Sage femme, de Martin Provost : 4/10
Tab Hunter Confidential, de Jeffrey Schwarz : 7/10
Le trou, de Jacques Becker : 6/10
La Vénus au vison, de Daniel Mann : 7/10



Films revus ou redécouverts :

La chatte sur un toit brûlant, de Richard Brooks : 7,5/10
Diamants sur canapé, de Blake Edwards : 6/10
La grande vadrouille, de Gérard Oury : 7/10



Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Pride, de Matthew Warchus (septembre 2014)
AUCUN (octobre 2014)
Der Kreis, de Stefan Haupt (novembre 2014)
AUCUN (décembre 2014)
AUCUN (janvier 2015)
Le passé se venge, de Robert Florey (février 2015)
AUCUN (mars 2015)
Le bal de la famille Anjo, de Kozaburo Yoshimura (avril 2015)
L'assassin sans visage, de Richard Fleischer (mai 2015)
AUCUN (juin 2015)
AUCUN (juillet 2015)
Les désarrois de l'élève Törless, de Volker Schlöndorff (août 2015)
The Outcast / The Broken Comandments (Hakai), de Kon Ichikawa (septembre 2015)
AUCUN (octobre 2015)
AUCUN (novembre 2015)
Raphaël ou le débauché, de Michel Deville (décembre 2015)
La lectrice, de Michel Deville (janvier 2016)
AUCUN (février 2016)
AUCUN (mars 2016)
AUCUN (avril 2016)
Julieta, de Pedro Almodovar (mai 2016)
AUCUN (juin 2016)
AUCUN (juillet 2016)
La chambre ardente, de Julien Duvivier (août 2016)
AUCUN (septembre 2016)
AUCUN (octobre 2016)
AUCUN (novembre 2016)
Morning for the Osone Family, de Keisuke Kinoshita (décembre 2016)
La La Land, de Damien Chazelle (janvier 2017)
AUCUN (février 2017)
Mapplethorpe: Look at the Pictures, de Fenton Bailey et Randy Barbato (mars 2017)
Dernière édition par joe-ernst le 1 mai 17, 08:52, édité 7 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3260
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois d'Avril 2017

Messagepar Vic Vega » 3 avr. 17, 10:46

Avril 2017


Film du mois
The Magnificent Scoundrels de Lee Lik-chi


Films découverts
Napoléon (version 5h30mn) d'Abel Gance 9/10
Dellamorte Dellamore de Michele Soavi 6/10
Arrivederci amore, ciao de Michele Soavi 6/10
The Magnificent Scoundrels de Lee Lik-chi 6/10
Bloody bird de Michele Soavi 5/10
La Cité de Dieu de Fernando Meirelles 4/10
Noroi de Shiraishi Koji 3.5/10


Séries TV
Black dynamite Saison 1 8/10
Man seeking Woman Saison 1 7/10


Films revus (Hors compétition)
Snake Eyes de Brian De Palma 8/10


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
octobre 2015= Requiem pour un massacre (Kato Tai)
novembre 2015=La Vérification (Alexeï Guerman)
décembre 2015=Du poison pour les fées (Carlos Enrique Taboada)
janvier 2016=Une Journée particulière (Ettore Scola)
février 2016=Double Destinée (Roberto Gavaldón)
mars 2016=Hoop Dreams (Steve James)
avril 2016=Marqué par la haine (Robert Wise)
mai 2016=Le Dernier Testament (Lyne Littman)
juin 2016=Belladonna (Yamamoto Eiichi)
juillet 2016=Les Forbans de la nuit (Jules Dassin)
août 2016=Coolie Killer (Terry Tong)
septembre 2016=Echos d'un sombre empire (Werner Herzog)
octobre 2016=Glengarry (James Foley)
novembre 2016=Le Chêne (Lucian Pintilie)
décembre 2016=La Femme à abattre (Bretaigne Windust et Raoul Walsh)
janvier 2017=Elephant (Alan Clarke)
février 2017=L'Emigrant (Charlie Chaplin)
mars 2017=La Maison dans l'ombre (Nicholas Ray)
Dernière édition par Vic Vega le 23 avr. 17, 02:09, édité 6 fois.
ImageImageImageImage