Votre film du mois de Février 2017

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14741
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Père Jules » 1 févr. 17, 08:07

Février 2017
(25 films vus, revus et redécouverts)

Image

L.627 (Bertrand Tavernier, 1992) Image
Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) (Arnaud Desplechin, 1996) Image
Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin, 2015) Image
Le désert des Tartares (Valerio Zurlini, 1976) Image
Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, 1996) Image
Sang pour sang (Joel & Ethan Coen, 1984) Image
Quelques minutes après minuit (Juan Antonio Bayona, 2016) Image
La longue nuit de l'exorcisme (Lucio Fulci, 1972) Image
Adieu poulet (Pierre Granier-Deferre, 1975) Image
Batman Returns (Tim Burton, 1992) Image
La La Land (Damien Chazelle, 2016) Image
Une affaire privée (Guillaume Nicloux, 2002) Image
C'est arrivé près de chez vous (Rémy Belvaux, André Bonzel & Benoît Poelvoorde, 1992) Image
Rester vertical (Alain Guiraudie, 2016) Image
Les héros n'ont pas froid aux oreilles (Charles Nemes, 1979) Image
Le cave se rebiffe (Gilles Grangier, 1961) Image
Quatre mouches de velours gris (Dario Argento, 1971) Image
Jurassic Park (Steven Spielberg, 1993) Image
Les bronzés (Patrice Leconte, 1978) Image
Vive la sociale ! (Gérard Mordillat, 1983) Image
Noyade interdite (Pierre Granier-Deferre, 1987) Image
Halloween II (Rick Rosenthal, 1981) Image
Les caïds (Robert Enrico, 1972) Image
Surveillance (Jennifer Lynch, 2008) Image
Halloween III, le sang du sorcier (Tommy Lee Wallace, 1982) Image


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2017: La vie privée d'un sénateur (Jerry Schatzberg, 1979)

Décembre 2016: Passe montagne (Jean-François Stévenin, 1978)
Novembre 2016: L'homme qui voulait savoir (George Sluizer, 1988)
Octobre 2016: L'héritage (Mauro Bolognini, 1976)
Septembre 2016: Un été en Louisiane (Robert Mulligan, 1991)
Août 2016: Harry et Tonto (Paul Mazursky, 1974)
Juillet 2016: Monsieur Klein (Joseph Losey, 1976)
Juin 2016: Bienvenue Mister Chance (Hal Ashby, 1979)
Mai 2016: Détenu en attente de jugement (Nanni Loy, 1971)
Avril 2016: Les poings dans les poches (Marco Bellocchio, 1965)
Mars 2016: Hana-bi (Takeshi Kitano, 1997)
Février 2016: Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin, 2015)
Janvier 2016: La classe ouvrière va au paradis (Elio Petri, 1971)

Décembre 2015: L'enfant miroir (Philip Ridley, 1990)
Novembre 2015: Elle et lui (Leo McCarey, 1939)
Octobre 2015: Dernier amour (Dino Risi, 1978)
Septembre 2015: Les camarades (Mario Monicelli, 1963)
Août 2015: Eating Raoul (Paul Bartel, 1982)
Juillet 2015: Un bourgeois tout petit petit (Mario Monicelli, 1977)
Juin 2015: Comment je me suis disputé (...ma vie sexuelle) (Arnaud Desplechin, 1996)
Mai 2015: Les mois d'avril sont meurtriers (Laurent Heynemann, 1987)
Avril 2015: Brewster McCloud (Robert Altman, 1971)
Mars 2015: Rapt (Charles Crichton, 1952)
Février 2015: Il giovedi (Dino Risi, 1964)
Janvier 2015: Croix de fer (Sam Peckinpah, 1977)

Décembre 2014: The Nickel Ride (Robert Mulligan, 1974)
Novembre 2014: Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979)
Octobre 2014: Une vie difficile (Dino Risi, 1961)
Septembre 2014: La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
Août 2014: Un étrange voyage (Alain Cavalier, 1981)
Juillet 2014: Enfants de salauds (André De Toth, 1969)
Juin 2014: La fille à la valise (Valerio Zurlini, 1961)
Mai 2014: Macadam à deux voies (Monte Hellman, 1971)
Avril 2014: Vincent, François, Paul... et les autres (Claude Sautet, 1974)
Mars 2014: Nashville (Robert Altman, 1975)
Février 2014: Les chiens de paille (Sam Peckinpah, 1971)
Janvier 2014: Blow Out (Brian De Palma, 1981)

Décembre 2013: Le joli mai (Chris Marker & Pierre Lhomme, 1963)
Novembre 2013: Les quatre cents coups (François Truffaut, 1959)
Octobre 2013: Short Cuts (Robert Altman, 1993)
Septembre 2013: Ludwig ou le crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
Août 2013: Hôtel Terminus (Marcel Ophuls, 1988)
Juillet 2013: Mulholland Drive (David Lynch, 2001)
Juin 2013: Douce (Claude Autant-Lara, 1943)
Mai 2013: Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
Avril 2013: Plein soleil (René Clément, 1960)
Mars 2013: La balade sauvage (Terrence Malick, 1973)
Février 2013: Micki & Maude (Blake Edwards, 1984)
Janvier 2013: Chut, chut, chère Charlotte (Robert Aldrich, 1964)

Décembre 2012: Qu'est-ce que maman comprend à l'amour ? (Vincente Minnelli, 1958)
Novembre 2012: Deux filles au tapis (Robert Aldrich, 1981)
Octobre 2012: Fureur apache (Robert Aldrich, 1972)
Septembre 2012: La fugue (Arthur Penn, 1975)
Août 2012: Ascenseur pour l'échafaud (Louis Malle, 1958)
Juillet 2012: S.O.B. (Blake Edwards, 1981)
Juin 2012: Coup de torchon (Bertrand Tavernier, 1981)
Mai 2012: L.627 (Bertrand Tavernier, 1992)
Avril 2012: A vingt-trois pas du mystère (Henry Hathaway, 1956)
Mars 2012: Guêpier pour trois abeilles (Joseph L. Mankiewicz, 1967)
Février 2012: Fat City (John Huston, 1972)
Janvier 2012: Macbeth (Roman Polanski, 1971)

Décembre 2011: Deep End (Jerzy Skolimowski, 1970)
Novembre 2011: Les chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948)
Octobre 2011: Sous le soleil de Satan (Maurice Pialat, 1987)
Septembre 2011: Antoine et Antoinette (Jacques Becker, 1947)
Août 2011: Sherlock Jr. (Buster Keaton, 1924)
Juillet 2011: Le couteau dans l'eau (Roman Polanski, 1962)
Dernière édition par Père Jules le 1 mars 17, 08:52, édité 12 fois.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9445
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Miss Nobody » 1 févr. 17, 09:14

FILMS DU MOIS DE FEVRIER 2017

Film du mois
Image

Films vus

* Birdman (Iñárritu) ●●○○○
...
* Un homme est passé (Sturges) ●●●○○ ♡ FILM DU MOIS ♡
...
* Driver (Hill) ●●○○○
...
* Jerry Maguire (Crowe) ●●○○○
...
* La fiancée du pirate (Kaplan) ●●○○○
...
* Police Python 354 (Corneau) ●●●○○
...

Films revus

Top du mois

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Octobre 2016 = Le géant de fer (Bird)
Novembre 2016 = La fille du désert (Walsh)
Décembre 2016 = Le champion (Robson)

Janvier 2017 = Les sept samouraïs (Kurosawa)
Dernière édition par Miss Nobody le 5 mars 17, 17:56, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13033
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Demi-Lune » 1 févr. 17, 09:24

FILM DU MOIS DE FÉVRIER 2017


FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    La pianiste (Michael Haneke, 2001) Image
    Silence (Martin Scorsese, 2016) Image
    L'enfer (Claude Chabrol, 1994) Image
    Ma Loute (Bruno Dumont, 2016) Image
    La femme qui est partie (Lav Diaz, 2016) Image
    Des jours éblouissants (Jiang Wen, 1994) Image
    Después de Lucía (Michel Franco, 2012) Image
    La jeunesse de la bête (Seijun Suzuki, 1963) Image
    Les démons à ma porte (Jiang Wen, 2000) Image
    Rocky Balboa (Sylvester Stallone, 2006) Image
    Jackie (Pablo Larraín, 2016) Image
    Comrades (Bill Douglas, 1986) Image
    Le deuxième souffle (Jean-Pierre Melville, 1966) Image
    Café Society (Woody Allen, 2016) Image
    Hannah Arendt (Margarethe von Trotta, 2012) Image
    La chamade (Alain Cavalier, 1968) Image
    La foire des ténèbres (Jack Clayton, 1983) Image

FILMS REVUS

    Le Parrain, 3e partie (Francis Ford Coppola, 1990) Image
    In the mood for love (Wong Kar-waï, 2000) Image
    Missing, porté disparu (Costa-Gavras, 1982) Image
    Gigi (Vincente Minnelli, 1958) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
Dernière édition par Demi-Lune le 28 févr. 17, 11:03, édité 17 fois.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42763
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Flol » 1 févr. 17, 10:07

Février 2017

Films découverts
Merci Patron ! (François Ruffin) : 5/10
Dalton Trumbo (Jay Roach) : 5.5/10
Neruda (Pablo Larraín) : 7.5/10
Moonlight (Barry Jenkins) : 9/10
Starting Over (Alan J. Pakula) : 7/10
Breathe In (Drake Doremus) : 6/10
The Greasy Strangler (Jim Hosking) : 4/10
Compulsion (Richard Fleischer) : 7/10
Jackie (Pablo Larraín) : 6.5/10
Life on the Road (Ricky Gervais) : 3/10
Le Corps de mon ennemi (Henri Verneuil) : 6.5/10
Sinister 2 (Ciarán Foy) : 2/10
Loving (Jeff Nichols) : 4/10
Man Up (Ben Palmer) : 5.5/10
See No Evil (Richard Fleischer) : 8/10
Five (Igor Gotesman) : 3.5/10
Amanda Knox (Rod Blackhurst & Brian McGinn) : 7/10
We Are What We Are (Jim Mickle) : 4/10
Le Concours (Claire Simon) : 7.5/10
The Brothers Grimsby (Louis Leterrier) : 6/10
Fou d'amour (Philippe Ramos) : 6.5/10
Split (M. Night Shyamalan) : 7/10
Certain Women (Kelly Reichardt) : 7/10
Médecin de campagne (Thomas Lilti) : 5/10

Films revus
The Cabin in the Woods (Drew Goddard) : 6.5/10 (-)
A.I. Artificial Intelligence (Steven Spielberg) : 9.5/10 (=)
Soylent Green (Richard Fleischer) : 8/10 (=)
Grizzly Man (Werner Herzog) : 8.5/10 (=)

Séries découvertes
The OA (Brit Marling & Zal Batmanglij) : 5.5/10

Mes films du mois de Janvier 2005 à Janvier 2017
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Dernière édition par Flol le 28 févr. 17, 10:12, édité 23 fois.

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4208
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar El Dadal » 1 févr. 17, 10:18

FEVRIER 2017

FILM DU MOIS


Films découverts:
    _ Silence (Martin Scorsese - 2017) Image
    _ La La Land (Damien Chazelle - 2017) Image
    _ Moonlight (Barry Jenkins - 2017) Image
    _ Les grands fonds (Peter Yates - 1977) Image
    _ Chasse à mort (Peter Hunt - 1981) Image
    _ David Lynch: The Art Life (Jon Nguyen, Olivia Neergaard-Holm, Rick Barnes - 2017) Image
    _ Les canons de Navarone (J. Lee Thompson - 1961) Image
    _ La tendresse des loups (Ulli Lommel - 1973) Image
    _ Un vrai schnock (Carl Reiner - 1979) Image

Films revus:
    _ Comme un chien enragé (James Foley - 1985) Image
Dernière édition par El Dadal le 24 févr. 17, 11:01, édité 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3264
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Vic Vega » 1 févr. 17, 10:24

Février 2017


Film du mois
L'Emigrant de Charlie Chaplin


Films découverts
L'Emigrant de Charlie Chaplin 8/10
Il Boom de Vittorio De Sica 7/10
Limite de Mário Peixoto 7/10
Drame de la jalousie d'Ettore Scola 7/10
Le Convoi Sauvage de Richard C. Sarafian 6.5/10
Comeuppance de Derek Chiu 6/10
The Truth Beneath de Lee Kyoung-mi 6/10
Neruda de Pablo Larrain 6/10
Night moves de Kelly Reichardt 4/10
Moonlight de Barry Jenkins 3/10
Under the skin de Jonathan Glazer 3/10
Tony Manero de Pablo Larrain 2/10


Séries TV


Films revus (Hors compétition)
Mad Max: Fury Road Black and Chrome de George Miller 7/10


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
octobre 2015= Requiem pour un massacre (Kato Tai)
novembre 2015=La Vérification (Alexeï Guerman)
décembre 2015=Du poison pour les fées (Carlos Enrique Taboada)
janvier 2016=Une Journée particulière (Ettore Scola)
février 2016=Double Destinée (Roberto Gavaldón)
mars 2016=Hoop Dreams (Steve James)
avril 2016=Marqué par la haine (Robert Wise)
mai 2016=Le Dernier Testament (Lyne Littman)
juin 2016=Belladonna (Yamamoto Eiichi)
juillet 2016=Les Forbans de la nuit (Jules Dassin)
août 2016=Coolie Killer (Terry Tong)
septembre 2016=Echos d'un sombre empire (Werner Herzog)
octobre 2016=Glengarry (James Foley)
novembre 2016=Le Chêne (Lucian Pintilie)
décembre 2016=La Femme à abattre (Bretaigne Windust et Raoul Walsh)
janvier 2017=Elephant (Alan Clarke)
Dernière édition par Vic Vega le 27 févr. 17, 01:38, édité 15 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22107
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar cinephage » 1 févr. 17, 10:39

FEVRIER 2017

FILM DU MOIS:

Loving, de Jeff Nichols (2016) 9/10 - Une narration menée exclusivement par l'image, un minimalisme pour un récit auquel sa simplicité confère une force dévastatrice. L'aboutissement d'une économie narrative que soutient une beauté formelle

FILMS DECOUVERTS:
Sounder, de Martin Ritt (1972) 5/10 - Un film en images d'Epinal sur la Louisiane des années 30. Pas mal joué, mais si le film a sans doute joué un rôle dans l'évolution des consciences, il ne vieillit pas particulièrement bien.
The New Land, de Jan Troell (1972) 8/10 - Ce second opus de la saga fleuve des émigrants suédois en Amérique, s'il m'émeut un peu moins, reste un grand film porté par un magnifique casting. A voir !
The Naked Prey, de Cornel Wilde (1969) 7/10 - Si le film est passionnant pour sa hargne et son récit sans paroles, certaines approximations de mise en scène (usage des stock shots, séquences de bagarre...) gênent un peu.
La femme qui est partie, de Lav Diaz (2017) 8/10 - Un film un peu long, mais qui trouve dans ce rapport au temps une ressource narrative. L'ensemble reste assez divertissant, malgré un montage à base de plans fixes...
Infidèlement vôtre, de Preston Sturges (1948) 7,5/10 - Rex Harrison se donne beaucoup dans ce film qui conjugue les genres avec humour, mais reste un peu trop dialogué (sauf la dernière partie, très drole).
White Dog, de Samuel Fuller (1982) 8,5/10 - Un film thématiquement très riche, porté au sublime par la combinaison image (Bruce Surtees) / musique (Ennio Morricone). Très émouvant.
Way down East, de D.W.Griffith (1920) 8/10 - Si le film met un peu de temps à démarrer, passé les 45 premières minutes on entre dans un de ces mélodrames dans lesquels Griffith excelle, porté par un casting aux petits oignons. Barthelmess en particulier, est très frappant (et L.Gish aussi, bien sur).
L'ascension, de Ludovic Bernard (2017) 7,5/10 - Très beau sujet de départ, propice aux séquences voyageuses que les amateurs d'exotisme apprécieront. Pour moi, Ahmed Sylla emporte son pari et est ici fort juste, son récit de "réussite sociale" cédant le pas à celui d'une rencontre interculturelle.
Raid dingue, de Dany Boon (2016) 5/10 - Si Alice Pol est parfois drole, Yvan Attal en fait des caisses et l'ensemble, hélas, n'est pas souvent drôle.
Jackie, de Pablo Larrain (2017) 7,5/10 - Si le film manque d'émotion, il n'en reste pas moins une superbe reflexion sur le pouvoir politique, sur l'impossible séparation vie privée/vie publique, et une belle réussite visuelle. Stéphane Fontaine cocorico !
Officier et Gentleman, de Taylor Hackford (1982) 7,5/10 - Richard Gere en bad boy, quelques très belles séquences amoureuses, Lou Gossett en sergent la terreur, et une chanson phare qu'on continue à entendre sur les airs aujourd'hui...
Silence, de Martin Scorsese (2016) 8/10 - Un film atypique, magnifique en tous points, et en même temps d'une profondeur étonnante. On digère ce film qui fait beaucoup réfléchir sur la spiritualité.
La la Land, de Damien Chazelle (2016) 9/10 - Quelle superbe déclaration d'amour à une ville, elle-même inséparable de sa légende, jazz, cinéma... Et surtout quel magnifique spectacle où le jeu sur les couleurs éblouit en permanence. Grand bonheur à la sortie du film, et déja envie d'aller le revoir.
Moonlight, de Barry Jenkins (2016) 7/10 - Un excellent sujet servi par de forts bons comédiens, mais Jenkins n'a pas confiance en eux, il préfère multiplier les inserts, les effets de style (un coup c'est flou, un coup la caméra virevolte, un coup je monte la BO, un coup je fais du montage cut pour interpeller), ce qui est assez dommage.
Gimme danger, de Jim Jarmush (2016) 8/10 - Un documentaire de l'intérieur sur l'un des groupes et l'une des périodes les plus sauvages de l'histoire du rock.
Saturday night fever, de John Badham (1977) 7,5/10 - Un film social sur fond de disco assez grinçant et réussi, où le pont de Brooklyn règne en frontière entre le monde de ceux qui ont et celui de ceux qui n'ont pas...
Le fleuve, de Jean Renoir (1951) 7/10 - Une jolie photo, un exotisme intrigant, mais dans lequel se déroule une intrigue assez banale, qui ne tire aucun atout du cadre du film.
Comme un oiseau sur la branche, de John Badham (1990) 4/10 - Complètement en roue libre, ce film multiplie les facilités, de jeu, de script, la BO de Zimmer est minable, c'est un vrai exemple en négatif de la triste évolution des actioners à la fin des années 80... Restent une jolie photo, quelques séquences de jeu plaisantes, mais c'est vite vu, vite oublié.
Le roi et moi, de Walter Lang (1956) 3/10 - Intrigue neuneu, mise en scène empesée (notamment pendant les séquences musicales, tournées en plans fixe la plupart du temps), musique fadasse, décidément, ce n'est pas pour moi. Seuls points positifs, la superbe photo couleur de Shamroy, et des comédiens plutôt sympathiques (enfin, Deborah Kerr et Yul Brynner, parce que les épouses simili-asiatiques et le fils jouent assez faux).
Rings, de F. Javier Gutiérrez (2017) 6/10 - Une excellente idée de départ, hélas très mal traitée. Au final, on aboutit à un scénario foutraque et idiot, mais avec quelques moments d'ambiance réussies.
Seuls, de Xavier Moreau (2017) 7,5/10 - Un film d'aventures adolescente qui fonctionne bien. Mention spéciale aux repérages, le cadre du film est très réussi et contribue beaucoup à l'ambiance.
Alibi.com, by Philippe Lacheau (2017) 7,5/10 - Décidément très fan de Lacheau, qui ne nie pas ses influences et le recycle dans un récit bourré de seconds rôles savoureux et de brèves scénettes hilarantes.
Les hauts de Hurlevent, de William Wyler (1939) 8,5/10 - Très belle adaptation par William Wyler, qui préserve la sauvagerie de l'intrigue grace à une photo très contrastée et un Laurence Olivier véritablement possédé.
The Nice Guys, de Shane Black (2016) 6,5/10 - Beaucoup de facilités dans ce polar sans grand enjeu... Seule la très jeune Angourie March semble vraiment s'investir ici.
Rock'n'roll, de Guillaume Canet (2017) 7,5/10 - Une mise en abyme très maligne et souvent fort drole, qui permet à Canet d'apporter une véritable réflexion sur les acteurs et leur rapport à l'age.
A cure for life, de Gore Verbinski (2017) 7/10 - Un scénario qui traine un peu, mais l'élégance des plans permet un travail sur l'atmosphère qui rend le film très intéressant malgré cela.
Chez nous, de Lucas Belvaux (2017) 6,5/10 - Si certains thèmes sont bien traités (la "dédiabolisation", les racines violentes...), le film se perd en revanche dans sa partie fictionnelle, qui oscille entre naïveté et coincidences curieuses (le copain d'enfance qui ressurgit par hasard).
Jeanne d'arc, de Victor Fleming (1948) 7/10 - Un film flamboyant aux scènes de bataille spectaculaires, mais qui s'enlise un peu dans une seconde partie où les enjeux s'affaissent...
Picnic, de Joshua Logan (1955) 8/10 - Une fable sociale où William Holden joue les bad boys et où un picnic offre une peinture idyllique d'une américana où l'arrivisme règne pourtant en maître...
Split, de Night M. Shyalaman (2017) 7.5/10 - Un thriller ludique et efficace, dans lequel le réalisateur joue avec des effets de suspense et un acteur qui s'en donne à coeur joie dans cette étrange incarnation d'un homme à 24 personalités...
Chez nous, de Lucas Belvaux (2017) 6,5/10 - Un film qui ne manque pas de lucidité, mais qui rajoute quelques éléments de fiction qui s'intègrent mal à l'ensemble.
Cruel gun story, de Takumi Furukawa (1964) 7,5/10 - Un film film noir à l'ossature classique du casse qui tourne mal, avec quelques très jolies séquences.
The Invitation, de Karyn Kusama (2015) 8/10 - Un huis-clos singulier où le malaise créé par l'ambiance parvient à donner au film un ton assez unique et tout à fait inquiétant. Une excellente surprise.
L'insoutenable légèreté de l'être, de Philip Kaufmann (1988) 8/10 - fort d'une immense convergence de talents (Jean-Claude Carrière, Sven Nykvist, ce film parvient à tracer un récit biographique dont la première partie, qui décrit le printemps de Prague, reste le meilleur élément. Le tout se suit avec intérêt, et l'ensemble reste séduisant, malgré un arrière-gout d'inachevé. Serait-on passé à coté d'un chef d'oeuvre ?
Printemps précoce, de Yasujiro Ozu (1956) 7,5/10 - Ozu s'attaque à l'adultère. Touchant et fort...
Under the Shadow, de Babak Anvari (2016) 6/10 - Un film d'horreur assez banal, si ce n'est pas son cadre iranien et l'utilisation des bombardements.

FILMS REVUS:
La piscine, de Jacques Deray (1969) 7,5/10 - Le film acquiert une patine qui lui va bien, et fonctionne toujours fort bien.
7 ans de reflexion, de Billy Wilder (1955) 8/10 - Enième révision, toujours heureuse, de ce film très drôle sur la psychologie de l'adultère...
Y aura-t-il de la neige à Noël ? de Sandrine Veysset (1996) 8,5/10 - Un film poignant et en prise avec le réel, porté par quelques moments charmants et une vraie tension dramatique...

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
octobre 2016=The Deep Blue Sea (Davies)
novembre 2016=La fille de Brest (Bercot)
decembre 2016=The Mermaid (Chow)
janvier 2017=Le cheval de Turin (Tarr)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7240
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar 7swans » 1 févr. 17, 11:24

Films :
Nixon - Oliver Stone : 7.5/10
La La Land - Damien Chazelle : 5/10
Jackie - Pablo Larraín : 4/10
Moonlight - Barry Jenkins : 7.5/10
Zatoïchi - Takeshi Kitano : 6/10
David Brent : Life on The Road - Ricky Gervais : 3/10
Dude Bro Party Massacre III - Michael Rousselet, Tomm Jacobsen, Jon Salmon : 5.5/10
Split - M. Night Shyamalan : 7/10

Séries TV :
The Newsroom - Saison 3 : 6/10
Video Game High School - Saison 1 : 5/10
Video Game High School - Saison 2 : 5/10
The Affair - Saison 2 : 6.5/10
Parker Lewis - Saison 2 : en cours.
Riverdale - Saison 1 : en cours.
Video Game High School - Saison 3 : en cours.
The Affair - Saison 3 : en cours.
Dernière édition par 7swans le 27 févr. 17, 17:18, édité 13 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
LéoL
Electro
Messages : 967
Inscription : 30 août 07, 21:37

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar LéoL » 1 févr. 17, 11:27

Février 2017

Film du mois :

Image
Close-Up (Abbas Kiarostami, 1990)

Films (re)découverts ou revus :

- 9/10 -
Close-Up (Abbas Kiarostami, 1990)

- 7,5/10 -
Attache-moi ! (Pedro Almodovar, 1990)
Manchester by the sea (Kenneth Lonergan, 2016)

- 7/10 -
Un jour dans la vie de Billy Lynn (Ang Lee, 2016)
Une vie entre deux océans (Derek Cianfrance, 2016)
Bambi (David D. Hand, 1942)
Moonlight (Barry Jenkins, 2016)
Délits flagrants (Raymond Depardon, 1994)

- 6,5/10 -
Jackie (Pablo Larraín, 2016)
Reporters (Raymond Depardon, 1981)

- 6/10 -
L'Emprise du crime (Lewis Milestone, 1946)
The Birth of a Nation (Nate Parker, 2016)
Olli Mäki (Juho Kuosmanen, 2016)

- 5,5/10 -
Live by night (Ben Affleck, 2016)
Split (M. Night Shyamalan, 2016)
Cendrillon (Clyde Geronimi, Wilfred Jackson & Hamilton Luske, 1950)


Séries :

- 9/10 -
The West Wing (Saison 4 - Ep. 1-23/23)

- 8/10 -
The West Wing (Saison 5 - Ep. 1-11/22)


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2007 : Excalibur de John Boorman
Octobre 2007 : Sueurs froides de Alfred Hitchcock
Novembre 2007 : In the mood for love de Wong Kar Wai
Décembre 2007 : Barry Lyndon de Stanley Kubrick
Janvier 2008 : Le péril jeune de Cédric Klapisch
Février 2008 : Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Mars 2008 : A scene at the sea de Takeschi Kitano
Avril 2008 : Rio Bravo de Howard Hawks
Mai 2008 : Un conte de Noël de Arnaud Despléchin
Juin 2008 : M le maudit de Fritz Lang
Juillet 2008 : The Yards de James Gray
Août 2008 : Todo Sobre Mi Madre de Pedro Almodovar
Septembre 2008 : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
Octobre 2008: Metropolis de Rintaro
Novembre 2008: La porte du paradis de Michael Cimino
Decembre 2008: Chantons sous la pluie de Gene Kelly et Stanley Donen
Janvier 2009: Boulevard du crépuscule de Billy Wilder
Février 2009 : Rosemary's Baby de Roman Polanski
Mars 2009: La garçonnière de Billy Wilder
Avril 2009: The Thing de John Carpenter
Mai 2009: La soif du mal de Orson Welles
Juin 2009: Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone
Juillet 2009: Le mécano de la Général de Clyde Bruckman et Buster Keaton
Août 2009: Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk
Septembre 2009: La Vérité de Henri-Georges Clouzot
Octobre 2009: Pulsions de Brian De Palma
Novembre 2009: Missing de Costa-Gavras
Décembre 2009: Casablanca de Michael Curtiz
Janvier 2010: Eve de Jospeh L. Mankiewicz
Février 2010: Le chagrin et la pitié de Marcel Ophuls
Mars 2010: Sept ans de réflexion de Billy Wilder
Avril 2010: Ces messieurs dames de Pietro Germi
Mai 2010: La vie est belle de Frank Capra
Juin 2010: Qu'elle était verte ma vallée de John Ford
Juillet 2010: Le genou de Claire de Eric Rohmer
Août 2010: L'armée des ombres de Jean-Pierre Melville
Septembre 2010: To Be or not to Be de Ernst Lubitsch
Octobre 2010: L'aventure de Mme Muir de Joseph L. Mankiewicz
Novembre 2010: Quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot
Décembre 2010: French Cancan de Jean Renoir
Janvier 2011: Tous en scène de Vincente Minnelli
Février 2011: Les visiteurs du soir de Marcel Carné
Mars 2011: Madame de... de Max Ophüls
Avril 2011: A.I. de Steven Spielberg
Mai 2011: The Tree of Life de Terrence Malick
Juin 2011: Une séparation de Asghar Farhadi
Juillet 2011: L'année du dragon de Michael Cimino
Août 2011: Dersou Ouzala de Akira Kurosawa
Septembre 2011: La charge fantastique de Raoul Walsh
Octobre 2011: Le trou de Jacques Becker
Novembre 2011: Mr Smith au Sénat de Frank Capra
Décembre 2011: Une journée particulière de Ettore Scola
Janvier 2012 : La rondede Max Ophuls
Février 2012 : Elephant Man de David Lynch
Mars 2012 : Stalker de Andreï Tarkovski
Avril 2012 : La Dame du vendredi de Howard Hawks
Mai 2012 : A nos amours de Maurice Pialat
Juin 2012 : Le deuxième souffle de Jean-Pierre Melville
Juillet 2012 : Gentleman Jim de Raoul Walsh
Août 2012 : Voyage à Tokyo de Yasujirō Ozu
Septembre 2012 : Tempête à Washington de Otto Preminger
Octobre 2012 : La maman et la putain de Jean Eustache
Novembre 2012 : Van Gogh de Maurice Pialat
Décembre 2012 : Monsieur Verdoux de Charles Chaplin
Janvier 2013 : The West Wing - Saison 2 de Aaron Sorkin
Février 2013 : Andreï Roublev de Andreï Tarkovski
Mars 2013 : La maison des bois de Maurice Pialat
Avril 2013 : Les Nuits de Cabiria de Federico Fellini
Mai 2013 : The Breakfast Club de John Hughes
Juin 2013 : Le Limier de Joseph L. Mankiewicz
Juillet 2013 : Le Tombeau des lucioles de Isao Takahata
Août 2013 : César et Rosalie de Claude Sautet
Septembre 2013 : Un monde sans femmes de Guillaume Brac
Octobre 2013 : L'esquive de Abdellatif Kechiche
Novembre 2013 : Still Walking de Hirokazu Kore-Eda
Décembre 2013 : L'homme de la rue de Frank Capra
Janvier 2014 : Au Hasard Balthazar de Robert Bresson
Février 2014 : Her de Spike Jonze
Mars 2014 : La Dernière Séance de Peter Bogdanovich
Avril 2014 : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon de Elio Petri
Mai 2014 : Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Juin 2014 : L'Héritière de William Wyler
Juillet 2014 : Le Salon de musique de Satyajit Ray
Août 2014 : Charulata de Satyajit Ray
Septembre 2014 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii
Octobre 2014 : Les Plages d'Agnès d'Agnès Varda
Novembre 2014 : La Poursuite impitoyable d'Arthur Penn
Décembre 2014 : Le Temps de l'innocence de Martin Scorsese
Janvier 2015 : Le Miroir d'Andreï Tarkovski
Février 2015 : Les Yeux Noirs de Nikita Mikhalkov
Mars 2015 : Shoah de Claude Lanzmann
Avril 2015 : Manon des sources de Marcel Pagnol
Mai 2015 : L'Arche Russe d'Alexandre Sokourov
Juin 2015 : Othello de Orson Welles
Juillet 2015 : Hoop Dreams de Steve James
Août 2015 : Les Fraises Sauvages de Ingmar Bergman
Septembre 2015 : Scènes de la vie conjugale de Ingmar Bergman
Octobre 2015 : Le Docteur Jivago de David Lean
Novembre 2015 : Trois Souvenirs de ma jeunesse de Arnaud Desplechin
Décembre 2015 : Le Soleil brille pour tout le monde de John Ford
Janvier 2016 : L.627 de Bertrand Tavernier
Février 2016 : Carol de Todd Haynes
Mars 2016 : Homeland : Irak année zéro de Abbas Fahdel
Avril 2016 : Quand une femme monte l'escalier de Mikio Naruse
Mai 2016 : Le Choix de Sophie de Alan J. Pakula
Juin 2016 : L'Assoiffé de Guru Dutt
Juillet 2016 : The Strangers de Na Hong-Jin
Août 2016 : Persona de Ingmar Bergman
Septembre 2016 : Misery de Rob Reiner
Octobre 2016 : Le Danseur du dessus de Mark Sandrich
Novembre 2016 : Premier Contact de Denis Villeneuve
Décembre 2016 : Etre et avoir de Nicolas Philibert
Janvier 2017 : La La Land de Damien Chazelle
Dernière édition par LéoL le 1 mars 17, 16:09, édité 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9766
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Gounou » 1 févr. 17, 11:29

YOURSELF AND YOURS (Hong Sang-Soo) 7/10
BILLY LYNN LONG HALFTIME WALK (Ang Lee) 4,5/10
MOONLIGHT (Barry Jenkins) 7,5/10
SILENCE (Martin Scorsese) 7,5/10
GREEN ROOM (Jeremy Saulnier) 7/10
THE WITCH (Robert Eggers) 6/10
DAVID LYNCH, THE ART LIFE 6,5/10
CERTAIN WOMEN (Kelly Reichardt) 7,5/10
VIVRE ! (Zhang Yimou) 7/10

RE :
HAPPY TOGETHER (Wong Kar Wai) 8/10
LES PARAPLUIES DE CHERBOURG (Jacques Demy) 8,5/10

SERIES :
MODERN FAMILY (S2) en cours
THE OA en cours
MARCO POLO (S1) en cours
Dernière édition par Gounou le 27 févr. 17, 11:40, édité 12 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jack Griffin
Goinfrard
Messages : 12005
Inscription : 17 févr. 05, 19:45

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Jack Griffin » 1 févr. 17, 14:16

Février 2017

Film du mois

Films vus
Moonlight - Jenkins : 6/10
Yourself and yours - Hong sang soo : 8/10
Frantz - Ozon : 6.5/10
La fille inconnue - Dardenne : 4/10
Victoria - Triet : 7/10
Rester vertical : 8/10
Quand on a 17 ans - Téchiné : 6.5/10
Mal de pierres - Nicole Garcia : 3/10

Films revus
Dernière édition par Jack Griffin le 23 févr. 17, 10:23, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3694
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar joe-ernst » 1 févr. 17, 15:35

FEVRIER 2017


Film du mois :

AUCUN


Films découverts :

Holding the Man, de Neil Armfield : 5/10
Jackie, de Pablo Larrain : 5/10
Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan : 7,5/10
Le masque arraché, de David Miller : 7/10
Le roi de cœur, de Philippe de Broca : 6,5/10



Films revus ou redécouverts :




Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Pride, de Matthew Warchus (septembre 2014)
AUCUN (octobre 2014)
Der Kreis, de Stefan Haupt (novembre 2014)
AUCUN (décembre 2014)
AUCUN (janvier 2015)
Le passé se venge, de Robert Florey (février 2015)
AUCUN (mars 2015)
Le bal de la famille Anjo, de Kozaburo Yoshimura (avril 2015)
L'assassin sans visage, de Richard Fleischer (mai 2015)
AUCUN (juin 2015)
AUCUN (juillet 2015)
Les désarrois de l'élève Törless, de Volker Schlöndorff (août 2015)
The Outcast / The Broken Comandments (Hakai), de Kon Ichikawa (septembre 2015)
AUCUN (octobre 2015)
AUCUN (novembre 2015)
Raphaël ou le débauché, de Michel Deville (décembre 2015)
La lectrice, de Michel Deville (janvier 2016)
AUCUN (février 2016)
AUCUN (mars 2016)
AUCUN (avril 2016)
Julieta, de Pedro Almodovar (mai 2016)
AUCUN (juin 2016)
AUCUN (juillet 2016)
La chambre ardente, de Julien Duvivier (août 2016)
AUCUN (septembre 2016)
AUCUN (octobre 2016)
AUCUN (novembre 2016)
Morning for the Osone Family, de Keisuke Kinoshita (décembre 2016)
La La Land, de Damien Chazelle (janvier 2017)
Dernière édition par joe-ernst le 28 févr. 17, 14:46, édité 6 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5204
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Thaddeus » 1 févr. 17, 17:47

Février 2017


Image



Jackie (Pablo Larraín, 2016)
Trois jours qui ébranlèrent le monde, le basculement d’un destin et d’une nation perçus depuis l’œil du cyclone, par le petit bout de la lorgnette, à travers le visage d’une femme et d’une actrice (superbe Natalie Portman) autour duquel Larraín tente d’agencer un kaléidoscope qui relève davantage de l’investigation mentale que de l’évocation historique. En racontant comment l’iconique veuve de JFK chercha à dompter intuitivement les évènements pour mieux forger son mythe, le cinéaste louvoie avec habileté entre proximité du réel et distanciation analytique. Mais l’académisme ne sort par la porte que pour mieux faire entrer l’hagiographie par la fenêtre, à moins que ce ne soit l’inverse – impression nourrie par certains facteurs à la lisière du hiératisme (telle l’omniprésente musique de Mica Levi). 4/6

The hit (Stephen Frears, 1984)
Un trio de gangsters s’affronte à fleurets mouchetés le long d’une route espagnole. Il y a là Terence Stamp, traître enjoué, égaré fataliste qui spécule tranquillement sur ses chances de survie, John Hurt, torturé, introverti, muré dans un silence inquiet, et Tim Roth, la mouche du coche, le jeune truand hystérique mais corvéable. Sur un récit minimal, l’œuvre s’offre un thème maximum : le voyage et la mort. Elle exécute brillamment le double programme du film noir classique, au scénario conventionné, et de l’exégèse démystificatrice des contenus du genre. Son décor, son ironie désabusée, son montage en zig-zag rendant son développement narratif imprévisible, ses constatations behaviouro-philosophiques sur l’existence rappellent certaines réussites achevées de John Huston. Un excellent polar. 5/6

Raphaël ou le débauché (Michell Deville, 1971)
C’est la rencontre du vice et de la vertu, l’amour impossible entre un don juan libertin, fatigué de vivre, et une belle veuve pure prise par le vertige de la sensualité. Pour apprécier la rigueur avec laquelle l’histoire s’ajuste au moule de la passion romantique, Deville capte le pouls d’une époque où la notion de fatalité s’est emparée de tous les esprits. Derrière la beauté des formes se devine le déchirement de la texture : sous-bois harmonistes, étangs brumeux, prairies égayées de jeunes filles en chemises, déjeuners de retour de bal, chevauchées au clair de lune forment le contre-point d’une tragédie désespérée, à laquelle Françoise Fabian, superbe jusque dans la déchéance, et Maurice Ronet, Perdican foudroyé par la femme qu’il rejette pour ne pas la maculer, apportent une poignante incarnation. 5/6

Roulette chinoise (Rainer Werner Fassbinder, 1976)
Prenant le jeu pour emblème, Fassbinder signe un film à portraits où l’on se peint et se dépeint jusqu’au délavement. Les pions-personnages y sont répartis par couples, par groupes, piégés dans une scénographie sophistiquée. À la case départ, un vaudeville bourgeois où un mari et une femme infidèles se rencontrent par accident dans leur manoir de campagne avec maîtresse et amant respectifs. S’ensuit un huis clos pervers en forme de cage aux lions, une parabole aux indications claires mais ne laissant sans autres armes que les ongles qui crissent sur un acier brillant. Réflexion, jeu de miroirs, culpabilité, références culturelles allant de Wagner à Nietzsche, de Dieu (le père s’appelle Christ) au Diable (dont la petite fille infirme est peut-être une incarnation)… La partie est certes brillante, mais jouée sans imprévu. 4/6

Silence (Martin Scorsese, 2016)
S’il ne s’est jamais affranchi de ses ruminations d’ancien séminariste, jamais peut-être le cinéaste n’avait formulé de manière aussi littérale la fébrilité spirituelle qui parcourt toute son œuvre. Le dépouillement et l’humilité de sa mise en scène lui permet de cerner avec exigence et ténacité les contours d’une crise de foi qui met en lumière la frontière poreuse séparant l’engagement du fanatisme, le sacrifice de l’arrogance, la probité de l’aveuglement. Bannissant tout détour superflu de ce cheminement intérieur, il cherche à creuser jusqu’à l’os les implications d’un débat théologique inquiet mais paradoxalement serein, parfois un peu rigide mais finalement assez retors, au terme duquel il semble célébrer le choix d’une croyance soumise à la fragilité des hommes pour mieux en faire triompher l’essence. 4/6

Le concours (Claire Simon, 2016)
Dans une société du savoir et du mérite qui travaille à reconduire ses élites par la seule loi des résultats, cette passionnante immersion dans la plus prestigieuse école de cinéma française offre un contre-champ certes salutaire mais pas dénué d’ambiguïté ni de cruauté. La réalisatrice braque son projecteur sur le fonctionnement de l’examen et fait dialoguer les épreuves des postulants, sincères et enthousiastes, avec les délibérations de jurés écartelés par des attentes plus ou moins contradictoires. Elle interroge ainsi la nature même de l’investissement, du désir, de la volonté, de la créativité, du talent, de la séduction, tous soumis à interprétation personnelle. En résulte un film d’une organique intensité, salubre, drôle et vibrant, stimulant de réjouissante manière le cinéphile qui est en nous. 5/6

Histoire de Marie et Julien (Jacques Rivette, 2003)
L’amour peut-il tout ? Vaste question à laquelle le cinéaste s’attèle en reprenant un projet originellement rattaché au cycle des Filles de Feu. Le visible et l’invisible, la réalité et l’apparence, les comportements inexpliqués et incohérents, le miroitement d’énigmes (secret délétère, suicides cachés, sombre histoire de chantage), dont le déchiffrement importe moins que l’exposition, tous ces principes chers à l’auteur se manifestent à travers une histoire de fantôme qui plonge à la source d’un fantastique sans effets, exprimé uniquement par des faits. Plus encore que d’habitude, le charme aride dispensé par le film exige une vigilance, une curiosité et une patience que le récit, telle une litanie funèbre insularisant ses personnages et obscurcissant à plaisir ses enjeux, peine quelque peu à récompenser. 3/6

La fin du jour (Julien Duvivier, 1939)
La vieillesse est un naufrage, mais Duvivier a le tact d’en exprimer le pathétisme avec une truculence qui n’en altère jamais la gravité. Remarquable portraitiste de groupes et de communautés, il excelle à dépeindre le quotidien d’une maison de retraite où une bande de cabots rivalisent d’aigreurs et de bassesses, où les rivalités attisent les jalousies et où les alliances se font et se défont pour le meilleur et pour le pire. Le monde qu’il décrit est bel et bien rattrapé par le crépuscule, les regrets douloureux des pensionnaires exsudant le souvenir d’un temps révolu qui file entre les doigts, d’amours fanées qui jamais plus ne refleuriront. Les dialogues de Charles Spaak, associés aux flamboyants numéros de Jouvet, Simon et Francen, parachèvent la douce-amertume de cette œuvre aussi cocasse que désespérée. 5/6

Star 80 (Bob Fosse, 1983)
Elle était serveuse dans un fast-food, simple, touchante, réservée, et finit au terme d’une ascension météorique dans les pages centrales de Playboy. Il portait ses costards à rayures avec une fierté bravache, petit mac raté capable de la tendresse des enfants perdus mais bientôt consumé par sa jalousie pathologique de Pygmalion délaissé. L’un comme l’autre s’ajouteront à la longue liste des victimes du marginalisme doré d’Hollywood. Enchevêtrant les thèmes de l’illusion, du show-business et de la mort, le film est un puzzle brillant, incisif, fait de témoignages et de flash-backs, qui restitue les détails d’une tragédie sordide et dénonce le système de la pub, de la télé, du ciné mass-médiatique par son propre mode esthétique. Eric Roberts et Mariel Hemingway lui apportent la fièvre et la sensibilité requises. 4/6

Loving (Jeff Nichols, 2016)
D’un grand sujet comme mode de défrichement intérieur, d’une lutte patiente pour le droit et la justice, du triomphe d’un amour raconté sans emphase, de la consonance entre expérience personnelle et mouvement collectif, tonalité mineure et enjeux majeurs. Parce que Nichols est un auteur intelligent aux décisions toujours éclairées, qu’il se refuse à verser dans la rhétorique lénifiante et procédurière du film-dossier, il choisit de s’accorder à l’obstination tranquille et au pragmatisme serein de son couple interracial pour montrer comment une réalité inepte plia devant l’obstination inflexible de ces deux conjoints sûr de leur bon droit, déterminés à se bâtir un foyer et une vie commune. Cinéma tout de rigueur et de délicatesse, d’engagement et de sincérité, dont l’émotion frémit constamment à fleur d’image. 5/6

Cinquième colonne (Alfred Hitchcock, 1942)
Tourné au moment même où l’Amérique s’engage dans le conflit, le film traite de cette nation aussi innocente que les héroïnes de thrillers précédemment réalisés par Hitchcock, et qui doit apprendre les leçons douloureuses de la guerre. Il intègre ce sous-texte au sein d’un suspense rocambolesque important l’intrigue des 39 Marches sur le nouveau continent et multipliant les scènes d’anthologie, de la fusillade au cinéma où les coups de feu fictifs servent à cacher ceux réels qui se produisent dans la salle jusqu’à l’apothéose finale, totalement dénuée de musique, sur le flambeau de la statue de la Liberté. Une fois de plus, la mise en scène est bien ici celle d’un Dieu-juge que ne saurait abuser aucun subterfuge et qui joue avec le spectateur un certain temps pour le tromper avant de lui révéler la vérité. 4/6

L’as de pique (Miloš Forman, 1964)
L’existence terne et sans horizon de quelques adolescents dans une petite ville provinciale, à l’heure morne du dégel qui est aussi celle du renoncement. Le héros est un garçon triste et renfermé, nanti d’un père sermonneur et d’une mère effacée. Il est de ces enfants nés avec la révolution qui non seulement n’ont pas trouvé l’équilibre mais sentent peser sur eux la moindre obligation, la moindre injustice, la moindre contradiction, subissant les deux voltages contradictoires des principes et de la vie. Forman se contente de ne pas gommer ses heurts, de ne jamais enjoliver, de serrer d’aussi près que possible la réalité, met toujours en balance l’humour et la mélancolie, et esquisse une satire sociale qui s’affinera dans les films suivants, dont ce premier long-métrage ne constitue guère qu’une ébauche. 3/6

Fast company (David Cronenberg, 1979)
Au milieu de sa période craspec et underground, le cinéaste accepte sans investissement particulier ce qu’il présente comme une série B dans le milieu des courses de dragsters. Il raconte les rivalités et les dilemmes d’une poignée de casse-cous risquant leur vie au volant d’engins fumant et pétaradant à la Mad Max, exhalant la tôle, l’huile et l’essence, mais il reste encore loin des audacieuses visions transgressives de Crash, qui formaliseront la fusion hors-norme du corps et de l’automobile. Si on ne saurait reprocher à Cronenberg de s’éloigner de sa thématique habituelle, son film, lesté par un scénario indigent et des personnages stéréotypés remplissant l’un après l’autre toutes les cases d’un bingo-clichés, ne fait que broder de manière impersonnelle autour d’une louchée de motifs convenus. 3/6

Split (M. Night Shyamalan, 2016)
En première lecture, un film-concept comme les affectionne certains auteurs aptes à en épuiser les possibilités pour mieux réactiver leurs marottes. Soit précisément ce qui se produit dans ce huis-clos mental où la carte du suspense est jouée avec assez d’habileté pour respecter le contrat, mais où le cinéaste se penche simultanément sur les abîmes du traumatisme enfantin qui lui sont chers. Conscient des limites au sein desquelles il opère, Shyamalan a le bon goût de ne reculer ni devant la légèreté (désamorçant toute surcharge de pathétisme) ni devant l’audace (la dernière demi-heure fait furieusement sortir le script de ses gonds). Il l’emporte ainsi aux points et amène ainsi une plus-value toute personnelle à un programme qui, en d’autres mains, aurait facilement sombré dans la banalité ou le ridicule. 4/6

Escalier interdit (Robert Mulligan, 1967)
Une jeune professeur d’anglais débute dans un lycée défavorisé du Bronx. Mal accueillie, chahutée, elle va d’échecs flagrants en petites réussites, d’espérance en découragements, se voit acculée à la démission avant que la preuve de son efficacité pédagogique ne la fasse revenir sur sa décision. Thème conventionnel s’il en est, dont on retrouve le déjà vu et l’attendu aussi bien dans les situations qu’à travers la nature des personnages, surtout secondaires. Malgré le catalogue de poncifs, le cinéaste ne néglige rien pour rendre vraie son héroïne, restituer sa vocation d’enseignante ou encore exprimer cette idée très américaine : réussit dans la vie qui veut réussir, échoue qui accepte sa faiblesse, et aucune structure sociale, si mauvaise soit-elle, ne peut venir à bout de la générosité et de la volonté humaine. 4/6

Hier, aujourd’hui et demain (Vittorio De Sica, 1963)
Sur la trace de Bocacce 70, le réalisateur et son scénariste-fétiche construisent un triptyque qui donne une idée assez exacte de leurs problèmes de nouveaux demi-enrichis, devant leur situation à différents compromis. Hier-Naples est une historiette anecdotique dans la plus rudimentaire tradition du néoréalisme souriant. Aujourd’hui-Rome fournit le prétexte d’une comédie cocasse où le frisson catholique le dispute à la frivolité d’un pas-de-deux sentimental et grivois entre une volcanique prostituée et un notable veule mais sympathique. Demain-Milan, inséré en interlude, conclut sur la sécheresse de cœur provoquée par l’argent, avec une sorte de sous-entendu nostalgique pour l’époque des guenilles. L’ensemble, inégal, doit beaucoup à l’abattage et à la complicité évidente de son duo de vedettes. 4/6

L’énigme du Chicago Express (Richard Fleischer, 1952)
Ce film noir compressé, à côté duquel bien des huis-clos ferroviaires paraissent lents et mollassons, est bâti sur un scénario qui semble s’être lancé le défi de concentrer le maximum de péripéties et de retournements en un minimum de temps. Témoignant d’un souci constant de la tension et de l’invention dans le plan, Fleischer le fait tenir en à peine plus d’une heure, associe l’exiguïté du décor à la vitesse de l’action, opère par contraction et densification à l’intérieur de l’image – couches visuelles superposées, espaces emboîtés. Sans jamais perdre le nerf du récit, il procède d’une incertitude entre bien et mal, favorise la confusion entre bons et méchants, et joue des manifestations trompeuses d’une vérité qui paraît dans la brusquerie avec laquelle les humains exécutent ce à quoi ils sont déterminés. 4/6

Certaines femmes (Kelly Reichardt, 2016)
Rattrapé par l’économie, l’urbanisme, la modernité, le Montana n’est plus la terre sauvage et généreuse d’autrefois. Pourtant l’héritage du western perdure. Ce sont les femmes qui en sont désormais garantes, une poignée d’héroïnes anonymes, indépendantes bien qu’esseulées et insatisfaites, dont la cinéaste dépeint les vies faites de renoncements tristes, de petites joies fanées, de non-dits lancinants. Revendiquant un paysagisme impressionniste accordé à la lenteur des jours et des nuits, à l’harmonie fragile d’un climat où la rudesse le dispute à la douceur, elle cherche à capter un certain état de l’Americana contemporaine. Mais son écriture sans heurts, son regard minimaliste frisant l’abstraction n’évitent pas, dommage collatéral, une indolence lénifiante qui en accuse parfois l’inconsistance. 4/6


Et aussi :

Moonlight (Barry Jenkins, 2016) - 4/6
Birth (Jonathan Glazer, 2004) - 5/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2017La la land (Damien Chazelle, 2016)
Décembre 2016Alice (Jan Švankmajer, 1987)
Novembre 2016 - Dernières nouvelles du cosmos (Julie Bertuccelli, 2016)
Octobre 2016 - Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 2 mars 17, 11:48, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5583
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar Best » 1 févr. 17, 20:32

Février 2017

Film du mois

Mommy (Xavier Dolan)

Image


Films découverts (Re)

Big fish and Begonia (Xuan Liang, Chun Zhang) 8,5/10
Thé et Sympathie (Vincente Minnelli) 8,5/10
Jersey boys (Clint Eastwood) 8/10
Moonlight (Barry Jenkins) 8/10
Silence (Martin Scorsese) 8/10
L'agent (Luigi Zampa) 7,5/10
Loving (Jeff Nichols) 7,5/10
Alibi.com (Philippe Lacheau) 7/10
Fences (Denzel Washington) 6,5/10
Lego Batman, Le Film (Chris McKay) 6,5/10
Certaines Femmes (Kelly Reichardt) 6/10
Jackie (Pablo Larraín) 6/10
Lion (Garth Davis) 5/10
Rock'n Roll (Guillaume Canet) 5/10
Sahara (Pierre Coré) 4,5/10
RAID dingue (Dany Boon) 3,5/10



Films revus (Hors compétition)

Gintama Kanketsu-hen Yorozuya yo Eien Nare (Fujita Yoichi) 8,5/10 ▲
Kubo et l'armure magique (Travis Knight) 8,5/10 ►
Alibi.com (Philippe Lacheau) 7/10 ►
Lego Batman, Le Film (Chris McKay) 6,5/10 ►



Séries (Hors compétition) (Revues)

Gintama - Saison 1 (Fujita Yoichi, Takamatsu Shinji) 9/10
Gintama' - Saison 2 (Fujita Yoichi) 9/10
Gintama' : Enchousen - Saison 3 (Fujita Yoichi) 9,5/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Janvier 2017

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 27 févr. 17, 23:58, édité 16 fois.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22828
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois de Février 2017

Messagepar AtCloseRange » 2 févr. 17, 08:58

(Re-)Découvertes:

Le Piège à Cons (Mocky) 5/10
Graffiti Party (Milius) 6/10
Le Jour du Fléau (Schlesinger) 7/10
Les Mariés de l'An II (Rappeneau) 6/10
Un + Une (Lelouch) 6,5/10
Il faut Tuer Birgit Haas (Heynemann) 6,5/10
Marguerite (Giannoli) 7,5/10
Glissements Progressifs du Plaisir (Robbe-Grillet) 6/10
L'As des As (Oury) 4/10
Week-end à Zuydcoote (Verneuil) 6/10
Room (Abrahamson) 5,5/10
Split (Shyamalan) 4,5/10

Révisions:

Héros à Vendre (Wellman) 6,5/10
A Bout de Course (Lumet) 8/10
Invasion Los Angeles (Carpenter) 6/10
Orphée (Cocteau) 6/10
Le Magnifique (De Broca) 6,5/10
Mumford (Kasdan) 6,5/10
Birdy (Parker) 7,5/10
Hurlements (Dante) 6,5/10
Spotlight (McCarthy) 7/10
Dernière édition par AtCloseRange le 1 mars 17, 09:46, édité 16 fois.
Image