Votre film du mois d'Avril 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
LéoL
Electro
Messages : 964
Inscription : 30 août 07, 21:37

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar LéoL » 1 avr. 15, 12:10

Avril 2015

Film du mois :

Image
Le Convoi de la peur (William Friedkin, 1977)

Films (re)découverts :

- 9/10 -
Le Convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
Manon des sources (Marcel Pagnol, 1952)

- 8,5/10 -
La Fille du Puisatier (Marcel Pagnol, 1940)

- 8/10 -
L'Exorciste (William Friedkin, 1973)
Mauvais sang (Leos Carax, 1986)

- 7,5/10 -
Terre sans pain (Luis Bunuel, 1933)
Pandora (Albert Lewin, 1951)

- 7/10 -
Topaze (Marcel Pagnol, 1951)
Regain (Marcel Pagnol, 1937)
A most Violent Year (J.C. Chandor, 2014)
Angèle (Marcel Pagnol, 1934)
Tristana (Luis Bunuel, 1970)
La Voie Lactée (Luis Bunuel, 1969)
Les Lettres de mon moulin (Marcel Pagnol, 1954)

- 6,5/10 -
La Chasse (William Friedkin, 1980)
Bug (William Friedkin, 2006)

- 6/10 -
Les Dix commandements (Cecil B. DeMille, 1956)
Il est difficile d'être un Dieu (Alexeï Guerman, 2013)

- 5,5/10 -
Jupiter : Le Destin de l'univers (Lana & Andy Wachowski, 2015)

- 5/10 -
La Belle Meunière (Marcel Pagnol, 1948)

Séries :

- 7,5/10 -
Black Mirror - White Christmas (Saison 3 - Christmas Special)

- 6,5/10 -
Better Call Saul (Saison 1, Ep. 9 & 10/10)

Films revus :


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2007 : Excalibur de John Boorman
Octobre 2007 : Sueurs froides de Alfred Hitchcock
Novembre 2007 : In the mood for love de Wong Kar Wai
Décembre 2007 : Barry Lyndon de Stanley Kubrick
Janvier 2008 : Le péril jeune de Cédric Klapisch
Février 2008 : Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Mars 2008 : A scene at the sea de Takeschi Kitano
Avril 2008 : Rio Bravo de Howard Hawks
Mai 2008 : Un conte de Noël de Arnaud Despléchin
Juin 2008 : M le maudit de Fritz Lang
Juillet 2008 : The Yards de James Gray
Août 2008 : Todo Sobre Mi Madre de Pedro Almodovar
Septembre 2008 : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
Octobre 2008: Metropolis de Rintaro
Novembre 2008: La porte du paradis de Michael Cimino
Decembre 2008: Chantons sous la pluie de Gene Kelly et Stanley Donen
Janvier 2009: Boulevard du crépuscule de Billy Wilder
Février 2009 : Rosemary's Baby de Roman Polanski
Mars 2009: La garçonnière de Billy Wilder
Avril 2009: The Thing de John Carpenter
Mai 2009: La soif du mal de Orson Welles
Juin 2009: Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone
Juillet 2009: Le mécano de la Général de Clyde Bruckman et Buster Keaton
Août 2009: Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk
Septembre 2009: La Vérité de Henri-Georges Clouzot
Octobre 2009: Pulsions de Brian De Palma
Novembre 2009: Missing de Costa-Gavras
Décembre 2009: Casablanca de Michael Curtiz
Janvier 2010: Eve de Jospeh L. Mankiewicz
Février 2010: Le chagrin et la pitié de Marcel Ophuls
Mars 2010: Sept ans de réflexion de Billy Wilder
Avril 2010: Ces messieurs dames de Pietro Germi
Mai 2010: La vie est belle de Frank Capra
Juin 2010: Qu'elle était verte ma vallée de John Ford
Juillet 2010: Le genou de Claire de Eric Rohmer
Août 2010: L'armée des ombres de Jean-Pierre Melville
Septembre 2010: To Be or not to Be de Ernst Lubitsch
Octobre 2010: L'aventure de Mme Muir de Joseph L. Mankiewicz
Novembre 2010: Quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot
Décembre 2010: French Cancan de Jean Renoir
Janvier 2011: Tous en scène de Vincente Minnelli
Février 2011: Les visiteurs du soir de Marcel Carné
Mars 2011: Madame de... de Max Ophüls
Avril 2011: A.I. de Steven Spielberg
Mai 2011: The Tree of Life de Terrence Malick
Juin 2011: Une séparation de Asghar Farhadi
Juillet 2011: L'année du dragon de Michael Cimino
Août 2011: Dersou Ouzala de Akira Kurosawa
Septembre 2011: La charge fantastique de Raoul Walsh
Octobre 2011: Le trou de Jacques Becker
Novembre 2011: Mr Smith au Sénat de Frank Capra
Décembre 2011: Une journée particulière de Ettore Scola
Janvier 2012 : La rondede Max Ophuls
Février 2012 : Elephant Man de David Lynch
Mars 2012 : Stalker de Andreï Tarkovski
Avril 2012 : La Dame du vendredi de Howard Hawks
Mai 2012 : A nos amours de Maurice Pialat
Juin 2012 : Le deuxième souffle de Jean-Pierre Melville
Juillet 2012 : Gentleman Jim de Raoul Walsh
Août 2012 : Voyage à Tokyo de Yasujirō Ozu
Septembre 2012 : Tempête à Washington de Otto Preminger
Octobre 2012 : La maman et la putain de Jean Eustache
Novembre 2012 : Van Gogh de Maurice Pialat
Décembre 2012 : Monsieur Verdoux de Charles Chaplin
Janvier 2013 : The West Wing - Saison 2 de Aaron Sorkin
Février 2013 : Andreï Roublev de Andreï Tarkovski
Mars 2013 : La maison des bois de Maurice Pialat
Avril 2013 : Les Nuits de Cabiria de Federico Fellini
Mai 2013 : The Breakfast Club de John Hughes
Juin 2013 : Le Limier de Joseph L. Mankiewicz
Juillet 2013 : Le Tombeau des lucioles de Isao Takahata
Août 2013 : César et Rosalie de Claude Sautet
Septembre 2013 : Un monde sans femmes de Guillaume Brac
Octobre 2013 : L'esquive de Abdellatif Kechiche
Novembre 2013 : Still Walking de Hirokazu Kore-Eda
Décembre 2013 : L'homme de la rue de Frank Capra
Janvier 2014 : Au Hasard Balthazar de Robert Bresson
Février 2014 : Her de Spike Jonze
Mars 2014 : La Dernière Séance de Peter Bogdanovich
Avril 2014 : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon de Elio Petri
Mai 2014 : Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Juin 2014 : L'Héritière de William Wyler
Juillet 2014 : Le Salon de musique de Satyajit Ray
Août 2014 : Charulata de Satyajit Ray
Septembre 2014 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii
Octobre 2014 : Les Plages d'Agnès d'Agnès Varda
Novembre 2014 : La Poursuite impitoyable d'Arthur Penn
Décembre 2014 : Le Temps de l'innocence de Martin Scorsese
Janvier 2015 : Le Miroir d'Andreï Tarkovski
Février 2015 : Les Yeux Noirs de Nikita Mikhalkov
Mars 2015 : Shoah de Claude Lanzmann
Dernière édition par LéoL le 1 mai 15, 14:15, édité 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Edouard
Accessoiriste
Messages : 1693
Inscription : 24 oct. 14, 09:28

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar Edouard » 1 avr. 15, 14:02

Echelle de valeurs

20/20: Chef d'œuvre
De 18 à 19,5/20: Excellent
De 16 à 17,5/20: Très bon
De 13 à 15,5/20: Bon
De 9 à 12,5/20: Pas mal
De 5,5 à 8,5/20: Très moyen
De 1,5 à 5/20: Quelques trucs à sauver
De 0 à 1/20: Inutile de perdre son temps


FILM DU MOIS

Image


Films découverts dont les films 2015
Still Alice: 19/20
L'Homme du Train: 18,5/20
Whiplash: 18,5/20
Cake: 17/20
L'Instinct de mort: 16/20
L'Ennemi public n°1: 16/20
Good Kill: 14,5/20
Sex Tape: 13,5/20
Fast & Furious 7: 13,5/20
Focus: 13/20
Avengers - Age of Ultron (2D - Dolby Atmos): 12/20
Dark Places: 10/20
The Humbling: 9/20
The Fast and the Furious: Tokyo Drift: 8/20
Shaun the Sheep Movie: 8/20
Lost River: 6,5/20


Films revus
Blackhat: 17/20
Avengers - Age of Ultron (3D): 12,5/20


Série
Miami Vice - Saison 1
NCIS: New Orleans

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2015: La Bonne Année
Février 2015: La Grande Illusion
Mars 2015: The Big Heat
Dernière édition par Edouard le 1 juin 15, 00:30, édité 22 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5049
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar Thaddeus » 1 avr. 15, 15:43

Avril 2015


Image



Journal d'une femme de chambre (Benoît Jacquot, 2015)
Avec un style enlevé qui ose parfois une certaine enluminure mais n’évite pas complètement les corsets de l’illustration, Jacquot capte la substantifique moelle du roman accusateur d’Octave Mirbeau. Ses images élégantes disent l’ambigüité de la servitude volontaire, la fascination trouble pour la brutalité (notamment sexuelle), la violence feutrée des rapports de classe, les turpitudes des maîtres sûrs de leur bon droit et les frustrations des domestiques qui focalisent leur haine vers d’autres victimes et entretiennent malgré eux le cycle du conflit et du ressentiment. Autant d’enjeux thématiques honorablement cernés et développés, mais dont la facture de l’ensemble, sanglée dans une qualité classique tirée à quatre épingles, n’exprime jamais vraiment la colère politique ni l’émotion résignée. 4/6

Comment l’esprit vient aux femmes (George Cukor, 1950)
On peut transformer la locution du titre français en une autre, qui formulerait pas le moindre des mérites de Cukor : comment faire d’une poule roulée comme Betty Boop mais à l’esprit poids plume, cumulant au départ les tics de langage crispants et les réflexes de poisson mort, une héroïne toujours plus imprévisible et attachante. Le mérite en revient aussi à Judy Holliday, dont l’humour explosif se marie à un charme d’une constante fraîcheur, et dont la prise de conscience naïve rythme de ses touchantes étapes cette satire des institutions américaines. Sans gommer vraiment la dimension théâtrale de ses origines, le film prend sa part très estimable à la comédie d’après-guerre, égratigne la paranoïa maccarthyste et combine habilement cocasserie des situations et attention aux personnages. 4/6

Les carabiniers (Jean-Luc Godard, 1963)
Un royaume aux allures de bidonville, une guerre en cours et deux pauvres bougres qui s’en vont la faire avec la promesse de pouvoir y commettre le pire en toute impunité. Après Le Petit Soldat, cette très grinçante métaphore pacifiste offre un nouvel éclairage sur l’état de conscience de son auteur. Godard nous bombarde une fois encore d’afféteries plus ou moins puériles, ne rechigne jamais à décaler gratuitement image et son (exemple) ou à faire jouer ses acteurs comme des pieds (symptôme), mais la férocité corrosive de son pamphlet brechtien, qui liquide en bonne et due forme l’héroïsme traditionnel du film de guerre et l’aliénation idéologique du désir de possession (représentée ici, ultime dérision, par un défilé de cartes postales), possède les propriétés purgatives d’un bon décapant. 3/6

La chute de l’empire romain (Anthony Mann, 1964)
Les ultimes feux des Hollywood epics, dont l’âge d’or était révolu, brûlent sur cette ample reconstitution de la Rome antique. Mann caresse l’ambition d’analyser les racines politiques et idéologiques d’une décadence civilisationnelle, et articule sa réflexion autour de grands blocs plus ou moins hétérogènes et heureux : tantôt philosophique (Marc Aurèle qui soliloque de façon shakespearienne avec la Mort), tantôt humaniste (Timonidès et ses harangues sur l’intégration ethnique), le scénario accumule des pensées, des faits, des comportements contradictoires finissant par relater précisément la genèse de la chute. Et il faut attendre la dernière heure, qui dépasse la rigidité narrative des deux précédentes, pour que s’affirme une amertume (propre à l’auteur), un lyrisme de l’effondrement assez saisissants. 4/6

Le démon s’éveille la nuit (Friz Lang, 1952)
Vertiges, contradictions et ambigüités des sentiments : parfois l’amour n’est pas une sinécure, l’époux tendre et dévoué est l’homme que l’on trahit, et l’alcoolique torturé, miroir des angoisses désenchantées de l’héroïne, celui dont elle s’éprend malgré elle. À mi-chemin du néoréalisme et du drame passionnel tel qu’il fleurit en France dans les années 30, Lang analyse les déchirements d’êtres gagnés par des tentations irréalisables, des libertés illusoires, de chimériques désirs. Chacun suscite notre compréhension et notre empathie, chacun souffre du mal qu’il se fait à lui-même et qu’il a conscience de faire aux autres, et le frêle espoir final n’éclaire que d’une lueur contrastée ce tableau aussi beau que subtil de l’éternelle insatisfaction humaine. Avec en prime une Marilyn toute fraîche et mimi. 5/6

Jamais de la vie (Pierre Jolivet, 2015)
Vingt ans après Fred, Jolivet en fait une sorte de remake officieux qui prend à nouveau le pouls d’une réalité sociale implacable et sinistrée. Toutes proportions gardées, il a su assimilier les leçons d’un certain cinéma noir américain (celui du Huston de Quand la Ville dort) et conjugue la dimension fatale d’un destin condamné d’avance à une lutte quotidienne pour la survie que n’étouffent jamais complètement l’acharnement de la mouise et la détresse économique. La conduite du récit suit un déroulement classique, la typologie des personnages est assez rude, Gourmet fait du Gourmet (mais il le fait bien) : des ces éléments connus et éprouvés le cinéaste tire pourtant un polar toujours sous tension, dont la sincérité d’engagement et la justesse du regard suscitent une totale adhésion. 5/6

Matador (Pedro Almodóvar, 1986)
L’Empire des Sens à la sauce movida. Promu maître de l’underground ibérique, Almodóvar exploite ici certains grands thèmes mystiques espagnols : le sang, l’amour, la religion. Dans cette corrida de sexe et de mort, un ancien matador et son double féminin tuent à la manière de Catherine Tramell, selon un rituel quasi sacré. Et lorsqu’ils tombent au cinéma sur le final de Duel au Soleil, leur bouquet final est annoncé, suicide conjoint dans l’abandon à un plaisir morbide, apothéose d’une passion indigne d’être poursuivie sur terre. Le réalisateur déploie le filet de ces névroses fatales avec un sens affirmé de la sophistication : capes rouges voletant dans la poussière de sable et devant des feux de cheminée, anges meurtriers et adulés tournant dans l’arène d’une très obsessionnelle tragédie postsurréaliste. 4/6

Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Detroit, la capitale automobile, l’usine made in USA et son paysage : chaîne en continue, équipes de trois huit, contremaîtres poussent à la cadence, délégués peu soucieux des ouvriers – des Polonais, des immigrants, des Noirs. Englués dans leur quotidien, trois d’entre eux décident que leur coupe est pleine, passent à l’action et s’attaquent au coffre du syndicat. Maigre butin, grosses conséquences : le début d’un engrenage terrible qui consacre la victoire du système sur les individus, irrémédiablement broyés par la confrontation de leur utopie à la réalité. Avec une lucidité critique qui n’empêche ni la vitalité ni l’humour (le fric-frac aux accoutrements ridicules : hilarant), Schrader apporte une voix très forte à la dénonciation de la corruption ordinaire et de l’aliénation des petites gens par les puissants. 5/6

Les musiciens de Gion (Kenji Mizoguchi, 1953)
Estampille de garantie contre toute surprise négative, les films de Mizoguchi se suivent et se ressemblent. Il y a une réelle continuité, presque une consanguinité entre ses fictions historiques et ses récits modernes, fragments d’un panorama humaniste désabusé de la société et de ses castes. En racontant avec une résignation sereine la lente et implacable soumission de deux geishas aux lois de la marchandisation et de l’argent, il file une métaphore de l’initiation, des rites de passage à l’âge adulte, présentés comme une aliénation de l’innocence au profit d’une apparence artificielle. Il dénonce ainsi la perte de l’identité individuelle, l’étouffement de la révolte par les diktats d’un métier qui relève de l’esclavagisme institutionnalisé. Le constat est dur, sa formulation constamment mesurée. 4/6

Tess (Roman Polanski, 1979)
On peut considérer que Polanski verse dans un académisme haute couture et fait un film de rosière. Pourtant ces robes blanches dans la pairie, ces gerbes blondes dans un contre-jour doré, ces lèvres attirantes sur lequelles on pose une fraise, cette chasse à cour fantomatique dans la brume laiteuse, toutes ces images à la David Lean sont vivifiées par une pensée sincère à laquelle Nastassja Kinski, follement belle, apporte une remarquable force d’incarnation. Dressant le portrait d’une jeune fille qui tente d’échapper aux diverses formes de subordination auxquelles on tente de la soumettre, à la fois dénonciation de l’hypocrisie sociale et procès de l’intolérance (deux sujets que l’auteur connaît bien), le mélodrame est peut-être un poil corseté mais d’une grande facture, au sens artisanal du terme. 5/6

Le souffle au cœur (Louis Malle, 1971)
Difficile aujourd’hui de comprendre pourquoi ce film choqua autant. Car s’il y dépeint, à la toute fin et avec une neutralité tranquille, la violation d’un tabou, celle de la découverte de l’amour incestueux par un jeune garçon, c’est surtout à une évocation enjouée de l’adolescence et de ses rites d’initiation qu’il nous invite. La peinture de la vie bourgeoise et du collège catholique, bien que gentiment égratignée, est elle-même adoucie par l’élan de sérénité, l’appel au carpe diem que chaque personnage (les grands frères complices et licencieux, la mère joyeusement adultère) semblent promouvoir. Malle ricoche ainsi d’une anecdote à une autre, d’un détail cocasse à une notation savoureuse, adoptant une tonalité insouciante et radieuse qui assure une belle fraîcheur à sa chronique de l’éveil. 4/6

Le crabe-tambour (Pierre Schoendoerffer, 1977)
Dans le vent, la neige et les tempêtes au large de Terre-Neuve croise le Jauréguiberry, escorteur d’escadre et bâtiment d’assistance à la grande pêche. Malade, hanté par un sombre tourment, son commandant poursuit une quête toute personnelle. À bord le médecin et le chef-mécanicien évoquent le souvenir d’un homme qui a traversé les points chauds du globe, là où naissent les légendes. Le récit nous fait revivre l’Algérie, l’Indochine, les brumes de l’opium, les grandes et petites misères d’une gloire déçue, privilégiant les visages marqués par le doute et la solitude. Il y a quelque chose ici de l’amertume des aventuriers voyant leur passé s’effilocher au vent de l’Histoire, un sentiment de vertige et de perte à la Conrad. Un beau film noble, digne, un peu austère, porté par de brillants comédiens. 4/6

La bonne fortune (Mike Nichols, 1975)
L’humour bête et méchant recherché par cette farce rétro tient aux gaffes à répétition de deux escrocs voués aux projets les plus calamiteux, liés par le seul appât du gain, s’avérant moins épris de l’héroïne que de son héritage et finissant par se liguer pour hâter le cours du destin. On connaît le goût de Nichols pour les vociférations et les empoignades conjugales : ici des séquences entières sont dilatées pour le seul profit d’une plaisanterie graveleuse. Et il faut attendre la deuxième partie du récit pour que la comédie labellisée aux images, aux musiques et aux mœurs paradoxales des roaring twenties devienne amusante, pour que les mésaventures ubuesques de Warren Beatty et Jack Nicholson (qui s’en donnent à cœur joie dans un tandem à la Laurel et Hardy) suscitent enfin un franc sourire. 3/6

Larmes de clown (Victor Sjöström, 1924)
Les Scandinaves affectionnaient sans doute particulièrement ces fictions de cirque, outrées et pathétiques, dont la tradition fut reprise par Bergman avec La Nuit des Forains. On y voit soixante clowns provoquer, frapper puis enterrer le héros masochiste, ou bien encore le visage phosphorescent du héros maquillé, resté seul dans l’énorme arène, se transformer en point blanc puis s’éteindre peu à peu. Sjöstrom force sur le mélodrame mais parvient à l’équilibrer par un ton général d’amertume et une gamme d’innovations stylistiques assez généreuse : du gag, de l’effet dramatique, de la composition visuelle, du symbolisme, de la lumière et un Lon Chaney exprimant, dans sa douleur contenue, la condition d’un homme déchu de sa dignité par la cruauté et la veulerie inconscientes de ses pairs. 3/6

Shotgun stories (Jeff Nichols, 2007)
Dans l’engourdissement dépressif d’une bourgade de l’Arkansas, deux fratries se disputent jusqu’à la mort au sujet de leur père commun disparu. Violence et haine ancestrales, peinture d’un pays désolé, désœuvré, déserté par la loi, la justice et la civilisation, où les conflits se règlent encore à coups de fusil. Les hommes sont minés par le déterminisme de la filiation, les femmes tentent de briser la chaîne infernale. À trente ans, Jeff Nichols affiche la patience, la sagesse, le calme d’un vieux sachem du cinéma. Son aptitude à faire corps et intelligence avec ses rednecks taiseux, dont il souligne les qualités de cœur et de raison même quand les sentiments les dépassent, offre toute son amplitude à ce récit d’une vendetta tragique, proche de la lutte cornélienne entre Horaces et Curiaces. Un premier essai remarquable. 5/6

La furie du désir (King Vidor, 1952)
Outre la présence de Jennifer Jones, ce southern entretient une parenté évidente avec Duel au Soleil : la sauvageonne en butte aux menaces d’un "prédicant", la narration rétroactive destinée à en faire un être fabuleux, l’affrontement final qui dénoue des amours tourmentés – l’atmosphère épique et solaire de la Sierra où naîtra une fleur rouge étant ici remplacée par la moiteur et la boue des bayous. S’étendant pour étreindre, se rétractant pour griffer, Ruby Gentry transforme sa passion dévorante en domination sadique qui détruit son objet : la femme cherche à s’élever socialement par son propre vouloir, l’homme est incapable de comprendre qu’elle veut aussi lui "appartenir" pleinement. Certes le style est moins baroque qu’à l’accoutumée, mais pas de doute : on est bien chez Vidor. 4/6

Le fils du pendu (Frank Borzage, 1948)
Danny a vécu toute sa vie dans l’ombre d’un géniteur meurtrier, maudit comme un dangereux paria, un assassin en puissance. Un jour, par accident, il reproduit le crime de son père et commet un geste accélérant le destin qu’il avait toujours pressenti. Avec une grande plénitude formelle (l’introduction, la fête foraine, la chasse dans les bois…), Borzage exprime ici un fatalisme conforme au film noir de l’époque. Pourtant sa douceur proverbiale infiltre chaque recoin d’un récit où générosité, compréhension et mansuétude tiennent une place prépondérante. Le sage et lucide ermite Noir, le shérif bonhomme et bienveillant, l’amoureuse surtout, dont la beauté fragile dissimule une détermination pathétique, témoignent de cette foi humaniste, de cette sensibilité délicate qui sont celles de l’auteur. 5/6


Et aussi :

Shaun le mouton (Mark Burton & Richard Starzack, 2015) - 3/6
Faster, pussycat ! Kill ! Kill (Russ Meyer, 1965) - 5/6
Taxi Téhéran (Jafar Panahi, 2015) - 5/6
Le dossier Adams (Errol Morris, 1988) - 4/6
Jauja (Lisandro Alonso, 2014) - 4/6
Caprice (Emmanuel Mouret, 2015) - 4/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mars 2015 - Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015 - La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015 - Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014 - Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014 - Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014 - Zardoz (John Boorman, 1974)
Septembre 2014 - Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014 - Le prix d'un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014 - Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014 - Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014 - Léon Morin, prêtre (Jean-Piere Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014 - Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014 - Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 2014 - 12 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013 - La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013 - Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013 - L'arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013 - Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013 - La randonnée (Nicolas Roeg, 1971) Top 100
Juillet 2013 - Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013 - Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013 - Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013 - Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013 - Chronique d'un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 - Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013 - L'heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 - Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 - Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 - Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 - Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 - Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 - Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 - Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 - Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 - Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 - L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 - L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 - Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 - Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 - L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 - Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 - Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 - Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 - L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 mai 15, 16:02, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9442
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar Miss Nobody » 1 avr. 15, 18:16

FILMS DU MOIS D'AVRIL 2015

Film du mois
Image

Films vus

* Les gamins (Marciano) ●○○○○
Je n'aime pas du tout Max Boublil mais je cherche vraiment à déceler ces temps-ci de vraies bonnes comédies françaises. Du coup, je tente, je cherche, je persévère. Le résultat n'est pas aussi terrible que ce que je craignais, mais ça reste d'assez mauvaise qualité : l'humour fait mouche une ou deux fois, le couple Boulbil-Chabat est plutôt sympathique, mais l'ensemble manque de subtilité, tombe souvent dans la facilité, jusqu'à frôler parfois le mauvais goût. Attention aussi à ne pas gratter la couche de gags pour chercher un fond ou une morale, sous peine de tomber sur quelque chose de vraiment vaseux.
* L'invraisemblable vérité (Lang) ●●○○○
Assez déçue par ce film qui possède pourtant des thèmes forts (justice et vérité, culpabilité et peine de mort) mais dont le scénario est cousu d'invraisemblances. J'ai essayé dans un premier temps de me laisser porter par le postulat de départ (pourtant assez déconcertant) mais le final et sa série de twists ont achevé ma bonne volonté. Dans la balance également, pèsent les gros indices semés ici et là (les photos sans négatifs, le "charmant" enquêteur...) qui plombent le suspense, le charisme de moule de Dana Andrews et le rôle ingrat de Joan Fontaine.
* Voyage en Italie (Rossellini) ●●●○○
Un couple de bourgeois entreprend un voyage en Italie et doit faire face à l'incommunicabilité, l'ennui et l'insatisfaction. Pour un film écrit au jour le jour, on y trouve une étonnante profondeur et une vraie subtilité. Les conflits intérieurs de Bergman, le malaise de Sanders, les doutes, l'incompréhension et l'orgueil rendent peu à peu la séparation inéluctable. Mais Rossellini, moins pessimiste qu'un Antonionni sans doute, offre à ses deux personnages malgré tout la rédemption et le retour à l'amour. Le final est à ce titre un vrai miracle "à l'italienne".
* Païsa (Rossellini) ●●○○○
La structure à sketches du film, bien que pleinement justifiée par la progression du récit et le souci documentaire (ici proche du reportage) de Rossellini, rend l'ensemble malheureusement un peu inégal.
* Showgirls (Verhoeven) ●○○○○
Racoleuse évocation de Vegas, la ville-vice où came et paillettes voilent à peine la pourriture en coulisse, "Showgirls" est de ces mauvais films que l'on regarde jusqu'au bout. Un film de spectateur coupable. Avec ses 45 millions de dollars investis (pour voir grosso-modo le même spectacle qu'un dimanche soir sur m6), la provocation est réussie et la mise en abime plus que vertigineuse... De la boîte à striptease miteuse à la revue tapageuse dans un casino, du petit porno sur une chaîne câblée à la grosse machine hollywoodienne, la frontière est en effet bien mince. On nous vend ce qui rapporte, ce que l'on veut (a)voir, du carton et de la pâte, des piscines avec des néons, de la chair fraîche, des seins fermes, du sexe kitch, pour finir avec de la poudre plein les yeux et une méchante gueule de bois.
* Mémoires de nos pères (Eastwood) ●●○○○
Décevant. Si le film possède quelques scènes de batailles haletantes et des thèmes forts effleurés de la pulpe des doigts (héroïsme et patriotisme, racisme, devenir des vétérans, marketing politique…), il souffre surtout d'un montage laborieux, de voix-off malheureuses, d'interprètes inégaux, pour un résultat beaucoup trop démonstratif et longuet. Sur la forme, c'est donc assez raté. Sur le fond, c'est malheureusement assez léger et je me surprend finalement à préférer l'ambiguité perturbante du récent "American Sniper" à la moralité un peu fadasse de ces "Mémoires" (: les vrais héros n'existent pas, mais en fabriquer est nécessaire et bien commode).
* Lettres d'Iwo Jima (Eastwood) ●●●○○ ♡ FILM DU MOIS ♡
Pour son deuxième volet consacré à la bataille d'Iwo Jima, Clint Eastwood livre un hommage classique mais classieux aux soldats ennemis. Aux japonais invisibles et haïs de "Mémoires de nos pères", terrés dans leur grotte au bout de leur fusil, il donne des visages, des histoires, mais aussi des âmes et des tourments. Assez sobre dans ses intentions mais touchant dans ses émotions, ce requiem à la mémoire des vaincus touche jusqu'au coeur de la Guerre même, questionnant de manière simple et efficace le sens de ses rouages: la patrie, l'individu, la mort, l'honneur. Même avec ses longueurs (et quelques largeurs), "Iwo Jima" surpasse de beaucoup son prédécesseur.
* Une belle fin (Pasolini) ●●●○○
Un film tendre et douloureux sur l'isolement des êtres et tout un tas d'autres choses qui rendent le quotidien triste. Sa vie a beau être terne et désespérante, on s'attache très vite à ce bonhomme altruiste qui n'a personne à aider (aimer) et on s'émeut sans peine de le "belle" fin que la cinéaste lui a choisi.
* Si bémol et fa dièse (Hawks) ●●○○○
D'une comédie adorable réalisée sept ans plus tôt ("Ball of fire"), Hawks tire un remake musical poussif. On y retrouve pourtant jusqu'aux moindres dialogues, seul un soupçon de jazz a été (bien artificiellement) ajouté avec la présence de musiciens de renom et quelques numéros endiablés. Mais jamais la copie ne parvient à faire de l'ombre à son modèle. Et si Virginia Mayo fait de son mieux pour rentrer dans la robe à frange de Stanwyck, Danny Kaye, apparemment dépressif au moment du tournage, ne peut faire oublier un instant le charme irresistible de Gary Cooper.


Films revus

Top du mois
Image Image Image

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Dernière édition par Miss Nobody le 23 mai 15, 13:01, édité 34 fois.

Avatar de l’utilisateur
jonathan271190
Stagiaire
Messages : 58
Inscription : 27 janv. 15, 15:04

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar jonathan271190 » 1 avr. 15, 18:24

Avril 2015

La Femme qui faillit être lynchée(1953) d'Allan Dwan 14,5/20
Le port de l'angoisse(1944) de Howard Hawks 14,5/20
Intolérable Cruauté(2003) de Joel Coen 14,5/20
La belle du Montana(1951) d'Allan Dwan 14/20
Surrender(1950) d'Allan Dwan 14/20
Bons Baisers de Bruges(2008) de Martin McDonagh 14/20
Le témoin(1946) de Pietro Germi 13/20
Le petit baigneur(1968) de Robert Dhéry 10/20
Dernière édition par jonathan271190 le 29 avr. 15, 15:36, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18049
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar gnome » 1 avr. 15, 18:50

Films du mois : Avril 2014

Film du mois


Les films vus (par ordre décroissant de préférence) - Les redécouvertes - Les films revus


Image Chef d'oeuvre !!!
- Le voyage de Chihiro (Hayao Miyazaki) 10/10 TV VF
Totale redécouverte après une première vision à l'époque de sa sortie qui m'avait totalement laissé sur le carreau. Fantastique film. Je comprends mieux les critiques de l'époque !

Image On est vraiment pas loin de la masterpiece!
- Goodnight Mommy (Severin Fiala, Veronica Franz) 9-9.5/10 VO Ciné BIFFF
Tourné dans dans un superbe 35mm avec des enfants glaçant de justesse, ce film a déjà raflé à raison pas mal de prix. On pourrait lui reprocher un twist pas vraiment utile, mais l'ambiance distillée est en tout points remarquable.

- A hard Day (Kim Seong-Hoon) 9-9.5/10 VO Ciné BIFFF
Rien à dire... Excellent et jouissif ! Une perle à l'humour très noir.

- The place beyond the pines (Derek Cianfrance) 9-9.5/10 TV VO

Image Excellent !
- Le château ambulant (Haya Miyazaki) 8/10 TV VF
A revoir. Pas été totalement convaincu, mais je crois que les conditions de visionnages n'étaient pas idéales.

- The returned (Ivan Noel) 8/10 VO Ciné BIFFF

- Infini (Shane Abess) 7.5-8/10 VO Ciné BIFFF
De la science fiction efficace même si pas très originale (c'est un peu un croisement entre The Thing, L'invasion des profanateurs et...). Ce n'est pas mal réalisé, joué avec conviction... Du bon divertissement.

- Therapy for a vampire (David Ruhm) 8-8.5/10 VO Ciné BIFFF
Un vampire chez Freud. Vraiment très amusant.

- Lost Soul – The Doomed Journey of Richard Stanley’s Island of Dr. Moreau (David Gregory) 8/10 VO Ciné BIFFF
Ou comment un réalisateur viré de son film se retrouve à faire de la figuration sur son propre projet.

- Stung (Benny Diez) VO Ciné BIFFF 8/10
Moi, j'ai pris mon pied. Malgré un démarrage assez laborieux, quand les guêpes géantes arrivent, ça vire au carnage assez jouissif (du moins, moi, je suis client). Ajoutez à ça des Fx en majorité classiques à la Rob Bottin et vous obtenez un chouette monster movie.

- Michel Strogoff (Carmine Gallone) VF TV
Un classique.

- Highlander (Russell Mulcahy) VO DVD

Image Tout à fait honorable
- Le distrait (Pierre Richard) 7/10

Image Pourquoi pas, mais peut mieux
- The incident (Isaac Ezban) 4/10 VO Ciné BIFFF
Je suis peut-être un peu dur, mais... Avec un bon pitch comme il en avait, il y avait moyen de faire mieux. Le film n'est pas très "beau". La photographie numérique n'aidant pas. J'ai trouvé ça étiré à l'extrème. En fait ça aurait fait un excellent épisode de la quatrième dimension (dont est fan le réalisateur), mais pas vraiment un long métrage. Enfin, "l'explication" est trop tirée par les cheveux. Bref un ratage pour moi. Dommage.

Image A oublier
Image Le dessin est clair, non?


Films du mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
2006

Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2007

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image
Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2008

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai ? Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2009

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre (Rien vu) Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2010

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2011

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2012
Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2013

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2014
Janvier Image Février Image mars Das Boot Avril Ida Mai Leaving Las Vegas Juin Lebanon Juillet Rubber Août Nebraska Septembre Demain ne meurs jamais (par défaut) Octobre Torpedo Novembre Le Cheval de Turin
Dernière édition par gnome le 30 avr. 15, 19:30, édité 6 fois.
Image Image Image

feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8528
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Localisation : San Galgano

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar feb » 1 avr. 15, 19:55

Image


Avril 15

Films vus (*revus)

Le silence des agneaux - Jonathan Demme (1991) - 8,5
Crimes et délits - Woody Allen (1989) - 7,5
Still Alice - Richard Glatzer, Wash Westmoreland (2014) - 7,5
Legend - Ridley Scott (1985) - 5,5
*Assassins - Richard Donner (1995) - 5,5
Fast & Furious 6 - Justin Lin (2013) - 4,5
Split Second -Tony Maylam (1992) - 4,5
Black Moon Rising - Harley Cokeliss (1986) - 4,5

Spoiler (cliquez pour afficher)
Aout 10 : French Cancan - Jean Renoir
Septembre 10 : Peter Ibbetson - Henry Hathaway
Octobre 10 : Psycho - Alfred Hitchcock
Novembre 10 : Lonely are the brave - David Miller
Décembre 10 : Yellow Sky - William A. Wellman

Janvier 11 : The Quiet man - John Ford
Février 11 : Souvenirs goutte à goutte (Omohide Poro Poro) - Isao Takahata
Mars 11 : White Heat - Raoul Walsh
Avril 11 : Ball of fire - Howard Hawks
Mai 11 : A Woman's Face - George Cukor
Juin 11 : Scaramouche - George Sidney
Juillet 11 : They were expendable - John Ford
Aout 11 : Love - Edmund Goulding
Septembre 11 : The Ox-Bow Incident - William A. Wellman
Octobre 11 : The Artist - Michel Hazanavicius
Novembre 11 : The Unknown - Tod Browning
Décembre 11 : Je suis un évadé - Mervyn LeRoy

Janvier 12 : Garbo talks - Sidney Lumet
Février 12 : À l'Ouest, rien de nouveau - Lewis Milestone
Mars 12 : Convoi de femmes - William A. Wellman
Avril 12 : To Be or Not to Be - Ernst Lubitsch
Mai 12 : The Single Standard - John S. Robertson
Juin 12 : The Docks of New York - Josef von Sternberg
Juillet 12 : Gentleman Jim - Raoul Walsh
Aout 12 : La Chevauchée des bannis - André De Toth
Septembre 12 : Fast Workers - Tod Browning
Octobre 12 : The Patsy - King Vidor
Novembre 12 : Skyfall - Sam Mendes
Décembre 12 : X

Janvier 13 : A Woman of Affairs - Clarence Brown
Février 13 : X
Mars 13 : Mirage - Edward Dmytryk
Avril 13 : Le Miroir - Andreï Tarkovski
Mai 13 : Nostalghia - Andreï Tarkovski
Juin 13 : La Grande Guerre - Mario Monicelli
Juillet 13 : Underworld - Josef von Sternberg
Aout 13 : The Last Picture Show - Peter Bogdanovich
Septembre 13 : The Apartment - Billy Wilder
Octobre 13 : Fail-Safe - Sidney Lumet
Novembre 13 : Cris et Chuchotements - Ingmar Bergman
Décembre 13 : La Source + Les Fraises Sauvages - Ingmar Bergman

Janvier 14 : Happiness Therapy - David O. Russell + Manhattan - Woody Allen
Février 14 : Hunger - Steve McQueen
Mars 14 : Persona - Ingmar Bergman
Avril 14 : The Last Command - Josef von Sternberg
Mai 14 : A bout de course - Sidney Lumet
Juin 14 : The Perks of Being a Wallflower - Stephen Chbosky
Juillet 14 : Ma nuit chez Maud - Eric Rohmer + Sorcerer - William Friedkin
Août 14 : Le Deuxième Souffle - Jean-Pierre Melville
Septembre 14 : The Tree of Life - Terrence Malick
Octobre 14 : X
Novembre 14 : X
Décembre 14 : Fargo - Joel Coen

Janvier 15 : X
Février 15 :Fanny et Alexandre - Ingmar Bergman
Mars 15 : Blade Runner - Ridley Scott
Dernière édition par feb le 26 avr. 15, 18:36, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7236
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar Cathy » 1 avr. 15, 20:26

Film du mois



Films découverts, redécouverts ou revus

Paddington (Paul Lewis) - 8.5/10
C'est charmant, frais, l'animation de Paddington est plus que réussie, même si c'est prévisible, même si c'est pour enfants, etc. Ca fait du bien, Paddington l'ourson est adorable. Nicole Kidman s'éclate en mécbante ! Bref conquise par cette comédie familiale.

Le glaive et la balance (André Cayatte) - 8.5/10
Superbe film sur les enquêtes mal faites, l'intime conviction. Bon on reste sur sa faim, on aimerait quand même savoir quel est l'innocent ou s'ils sont tous les trois dans le coup. En tout cas c'est brillant et toujours efficace. Redécouvert.

Place aux jeunes, Make way for tomorrow (Leo McCarey) - 8.5/10
Superbe film mettant en vedette un couple de personnes âgées. Sensible sans sensiblerie, émouvant, comment ne pas verser une larme à la dernière scène, même si la fin est ouverte. Bref drôle ou émouvant. Joli film et Beulah Bondi et Victor Moore forment un bien joli couple.

Les Louves (Luis Saslavsky) - 8/10
Film adapté d'un roman de Boileau et Narcejac. Efficace, et une fin glaçante. Les interprètes sont magistraux à commencer par François Périer en ancien fugitif écartelé entre deux femmes, sa véritable et sa nouvelle identités.

Chiens perdus sans collier (Jean Delannoy) - 8/10
Adaptation du roman de Cesbron. Gabin peut gabiniser, mais son personnage de juge est attachant tout comme ces enfants dont on suit le parcours de "voyous", délinquants mineurs. Agréable malgré sa fin tragique. Belle découverte.

Le café du cadran (Jean Gehret) - 8/10
Jolie chronique d'un café et du couple qui l'a acheté. Chronique à la fois de la vie quotidienne avec ces habitués plus ou moins sympathiques, et chronique sentimentale avec ce mari qui voit sa femme succomber à l'air de Paris. Bernard Blier épatant comme toujours. En plus film qui respecte l'unité de lieu, jamais on ne quitte le café et pourtant c'est loin d'être monotone.

Fantômes en croisière, Topper Takes a Trip (Norman Z McLeod) - 8/10
Suite de Topper, on prend les mêmes excepté Cary Grant qui n'apparaît que dans les cinq premières du film reprise de Topper. Le film est beaucoup plus déjanté, et Constance Bennett s'éclate en fantôme qui s'amuse. Roland Young est épatant. Le couple se voit adjoindre un chien fantôme et Billie Burke est de nouveau de la partie en épouse déjantée. La suite s'avère beaucoup plus comique que le premier opus

Le couple invisible, Topper (Norman Z. McLeod) - 8/10
Comédie américaine proche de la Screwball dans le couple et ses disputes, mais plus comédie "burlesque". Roland Young est épatant en banquier mené par le couple de fantômes, Constance Bennett est vive et piquante, tandis que Cary Grant s'amuse en fantôme. Eugene Palette et Billie Burke sont excellents aussi en détective d'hôtel et en épouse coincée. Dommage que ma copie soit pourrie et que le film tombé dans le domaine public ne bénéficie pas d'une restauration

Monsieur Personne (Christian-Jaque) - 8/10
Policier mettant en vedette une sorte d'Arsène Lupin moderne à savoir Monsieur Personne, la fin est expédiée. Jules Berry est toutefois délectable dans son rôle. Enlevé et prenant.

Toi le venin (Robert Hossein) - 8/10
Très bon film noir à la française, intrigue efficace portée par Robert Hossein, Marina Vlady et Odile Versois. Superbe musique !

Le génie du mal, Compulsion (Richard Fleischer) - 8/10
Efficace et bien mené. Orson Welles parfait en avocat de la défense. Des jeunes parfaitement détestables. Bref prenant.

Le petit baigneur (Robert Dhery) - 7/10
Revu avec le même plaisir, les gags sont connus, archi-connus, mais les aventures de Fourchaume et Castagnier font toujours rire.

Le domaine des Dieux (Louis Clichy, Alexandre Astier) - 7/10
Nouvelle adaptation animée des aventures d'Asterix. Si ce n'est pas du dessin animé plat, plus ou moins fidèle adaptation comme les premiers films, ce n'est pas non plus une réussite totale. Les auteurs ont tenté de se rapprocher de l'esprit de Goscinny, mais ça ne fonctionne pas forcément plus que cela. Ceci étant ça reste regardable

Le retour de Topper, Topper's Return (Roy del Ruth) - 7/10
Troisième et dernier opus des aventures de Topper. Le banquier se trouve confronté à un nouveau fantôme qui cherche à savoir pourquoi on l'a assassiné. Constance Bennett cède sa place à Joan Blondell. On est dans une aventure policière burlesque. Seul Roland Young et Billie Burke reprennent du service. Mais le scénario du film est beaucoup plus convenu que les deux premiers épisodes.

Asterix, Mission Cléopâtre (Alain Chabat) - 7/10
Quand l'univers de Goscinny rencontre celui des nuls, ça donne un divertissement que n'aurait sans doute pas renié Goscinny. Sans doute la meilleure adaptation des aventures du Gaulois, même si le temps finit par faire son oeuvre.

L'assassin a peur la nuit (Jean Delannoy) - 6/10
Ca démarre en film policier, ça se transforme en chronique amoureuse et ça redevient film policier. Cela manque de rythme et surtout les héros ne suscitent pas d'empathie réelle hormis les personnages de Gilbert et Monique. Bref décevant, malgré un titre engageant, une adaptation d'un Pierre Véry. Reste un dernier tiers assez palpitant avec la "folie" d'Olivier et la scène dans le moulin.

Le septième juré (Georges Lautner) - 5.5/10
C'est superbement filmé, c'est intelligent, c'est bien mené, c'est aussi un film à thèse sur les enquêtes mal menées, les mentalités des petites villes de province, mais c'est aussi ennuyeux par moment avec les longs palabres du vétérinaire ou du coupable devenu juré. Déception.

Le crime de Monsieur Lange (Jean Renoir) - 5/10
Décevant, ennuyeux. Un héros qui suscite peu d'empathie, contrairement au méchant de service joué par Jules Berry. Des héroïnes sans charisme non plus. Trop de personnages secondaires sans intérêt. Bref un ratage.

Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2009 - L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 - The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La Reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Avril 2012 - Hangover Square (Brahm)
Mai 2012 - Les inconnus dans la maison (Decoin)
Juin 2012 - Les plus belles années de notre vie (Wyler)
Juillet 2012 - Garçonnière pour quatre (Gordon)
Août 2012 - Les Aventures de Tintin (Spielberg)
Septembre 2012 - M le maudit (F. Lang)
Octobre 2012- Queen Kelly (Von Stroheim)
Novembre 2012- Captives de Bornéo (Negulesco)
Décembre 2012 - Music Lovers (Russell)

Janvier 2013 - Chicago (Rob Marshall)
Février 2013 - Agent Secret (Hitchcock)
Mars 2013 - Populaire (Poinsard)
Avril 2013 - The Secret Bride (Dieterle)
Mai 2013 - Le Vandale (Hawks)
Juin 2013 - Arènes Sanglantes (Mamoulian) - le Calice d'Argent (Saville)
Juillet 2013 - Chaines du destin (Leisen)
Août 2013 - Shadow on the wall (Pat Jackson)
Septembre 2013 - Yolanda and the Thief (Minnelli)
Octobre 2013 - La clé sous la porte (Sidney)
Novembre 2013 - La part du jeu (Leisen)
Décembre 2013 - The Company (Altman)

Janvier 2014 - La falaise mystérieuse (L. Allen)
Février 2014 - La Reine des neiges (Disney)
Mars 2014 - Le masque arraché (Miller D)
Avril 2014 - Le monde de Suzie Wong (Quine)
Mai 2014 - Last Action Hero (McTiernan)
Juin 2014 - Tendre est la nuit (King)
Juillet 2014 - Citizen Kane (Welles)
Août 2014 - 14 Heures (Hathaway)
Septembre 2014 - En cas de malheur (Autant-Lara)
Octobre 2014 - La bonne fée (Wyler)
Novembre 2014 - Le deuil sied à Electre (D. Nichols)
Décembre 2014 - La source de feu (Holden, Pichel)

Janvier 2015 - Le Trésor de la Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 - Les Bourreaux meurent aussi (Fritz Lang), The Smiling Lieutenant et The Love Parade (Ernst Lubitsch)
Mars 2015 - La dame d'Onze heures (Jean Devaivre)
Avril 2015 - Le Glaive et la balanche (André Cayatte)
Dernière édition par Cathy le 30 avr. 15, 21:20, édité 16 fois.

aelita
Accessoiriste
Messages : 1769
Inscription : 28 déc. 13, 18:34

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar aelita » 1 avr. 15, 22:15

Sorties salles 2015

Still Alice (Richard Glatzer et Wash Westmoreland, 18/3)****
Hacker (Michael Mann, 18/3)***
Un homme idéal (Yann Gozlan, 18/3)***
Big eyes (Tim Burton, 18/3)***
Ningen (Cagla Zencirci et Guillaume Giovannetti, 1/4)***
Le faussaire (Sam Cullman et Jennifer Grausman, 18/3)***
Le Challat de Tunis (Khaouter Ben Hania, 1/4)***
Voyage en Chine (Zoltan Mayer, 25/3)***
A trois on y va (Jérôme Bonnell, 25/3)****
Dark places (Gilles Paquet-Brenner, 8/4)***
Leopardi -Il giovane favoloso (Mario martone, 8/4)****
La promesse d'une vie (Russell Crowe, 15/4)****
Shaun le mouton (Mark Burton et Richard Starzak, 1/4)****
Taxi Téhéran (Jafar Panahi, 15/4)****
En équilibre (Denis Dercourt, 15/4)****
Caprice (Emmanuel Mouret, 22/4)****
Une belle fin (Uberto Pasolini, 15/4)****


Autres films

La Rolls Royce jaune (Anthony Asquith, 1965)***
Au-delà du Missouri (William Wellman, 1951)****
Les pionniers de la Western Union (Fritz Lang, 1941)****
Les sept vampires (Ivan Cardoso, 1986)***
Le secret de la momie (Ivan Cardoso, 1983)***
La pendaison (Nagisa Oshima, 1968)***
Le chemin des étoiles (Anthony Asquith, 1945)****
L'orchidée blanche (André de Toth, 1947)***
L'Ame noire (Roberto Rossellini, 1962)***
Rogopag (Rossellini, Godard, Pasolini, Gregoretti, 1963)***
Les Atouts de Monsieur Wens (E.G. De Meyst, 1946)**
Gamera le monstre géant (Noriaki Yuasa, 1965)**
La chasse à l'homme (Michel Deville, 1962)***
Gallipoli (Peter Weir, 1981)****
Les drôles de poissons-chats (Claudia Sainte-Luce, 2013)***
Baby boy Frankie (Allen Baron, 1961)***
Gamera contre Gyaos (Noriaki Yuasa, 1967)**
Gamera contre Viras (Noriaki Yuasa, 1968)**
Le passé (Asghar Farhadi, 2013)***
Salomon et la reine de Saba (King Vidor, 1959)***
La femme qui faillit être lynchée (Allan Dwan, 1953)***
Une bonne planque (Alberto Lattuada, 1972)****
Gamera contre Guiron (Noriaki Yuasa, 1969)**
Gamera contre Jiger (Noriaki Yuasa, 1970)**
Hope and glory (John Boorman, 1987)****
La gloire et la peur (Lewis Milestone, 1959)***
Pancho Villa (Buzz Kulik, 1968)***
The Lucky number (Anthony Asquith, 1932)***
Atlantique latitude 41 (Roy Ward Baker, 1958)***
Gamera contre Zigra (Noriaki Yuasa, 1971)**
Gamera le monstre de l'espace (Noriaki Yuasa, 1980)**
Un inspecteur vous demande (Guy Hamilton, 1954)****
Sayat Nova (Sergeï Paradjanov, 1968à)****FILM DU MOIS
Judith de Béthulie (D.W. Griffith, 1913)***
A minuit je posséderai ton âme (Jose Mojica Marins, 1963)***
L'homme fatal (Anthony Asquith, 1944)***
Cette nuit ton corps m'appartiendra (Jose Mojica Marins, 1966)***
L'éveil de la bête (Jose Mojica Marins, 1970)*
La parole est au témoin (Jean Faurez, 1962)***
Ordres de tuer (Anthony Asquith, 1958)***
La poursuite implacable (Sergio Sollima, 1973)***
L'incarnation du démon (Jose Mojica Marins, 2008)**
Dernière édition par aelita le 30 avr. 15, 22:55, édité 9 fois.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (pensée shadok)

Avatar de l’utilisateur
origan42
Régisseur
Messages : 3263
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar origan42 » 2 avr. 15, 10:51

Par ordre de préférence :

Pandora (Albert Lewin, 1951) ***** FILM DU MOIS

Le suspect (Robert Siodmark, 1944) ****
Le roman de Renard (Ladislas Starewitch, 1941) ****
Brewster McCloud (Robert Altman, 1970) ****
Ceddo (Ousmane Sembène, 1977) ****
'71 (Yann Demange, 2014) ****
Les belles années de Miss Brodie (Ronald Neame, 1969) ****
Élection 2 (Johnnie To, 2006) ****
Robin des Bois (Allan Dwan, 1922) ****
Drug war (Johnnie To, 2012) ****
Élection (Johnnie To, 2005) ****

Le jardin des Finzi-Contini (Vittorio De Sica, 1970) ***
Still Alice (Richard Glatzer / Wash Westmoreland, 2014) ***
Le trésor du pendu (John Sturges, 1958) ***
The Sleeping City / Brigade secrète (George Sherman, 1950) ***
La dernière caravane (Delmer Daves, 1956) ***
Il boom (Vittorio De Sica, 1963) ***
Radio libre (Anthony Asquith, 1941) ***
Crimes sans châtiment (Sam Wood, 1942) ***
Nettoyage à sec (Anne Fontaine, 1997) ***
La belle du Montana (Allan Dwan, 1951) ***
Big eyes (Tim Burton, 2014) ***
PTU (Johnnie To, 2003) ***
Journal d'une femme de chambre (Benoît Jacquot, 2015) ***
A most violent year (J.C. Chandor, 2014) ***
Judge Priest (John Ford, 1934) ***
Nathalie Granger (Marguerite Duras, 1973) ***
Les affaires sont les affaires (Jean Dréville, 1942) ***
Le bar du téléphone (Claude Barrois, 1980) ***
Les saveurs du palais (Christian Vincent, 2012) ***

La Rolls-Royce jaune (Anthony Asquith, 1964) **
Astérix - le domaine des dieux (Louis Clichy, 2014) **
Comme un cheveu sur la soupe (Maurice Régamey, 1957) **
Lost river (Ryan Gosling, 2014) **
Gamera contre Viras (Noriaki Yuasa, 1968) **
Gamera contre Gyaos (Noriaki Yuasa, 1967) **
Gamera, le monstre géant (Noriaki Yuasa, 1965) **
À chacun son enfer (André Cayatte, 1977) **
Inherent vice (Paul Thomas Anderson, 2014) **
Jéricho (Henri Calef, 1946) **
La machine à tuer les méchants (Roberto Rossellini, 1952) **
Le Petit Poucet (Michel Boisrond, 1972) **
Les œufs de l'autruche (Denys de La Patellière, 1957) **
L'étranger (Anthony Asquith, 1943) **
Secret d'État (Michael Cuesta, 2014) **

Pas folle la guêpe (Jean Delannoy, 1972) *
Docteur Chance (F.J. Ossang, 1997) *

RE-VISION

Annie Hall (Woody Allen, 1977) ***** ↑
À fleur de peau (Steven Sodergergh, 1995) ** ↓
Dernière édition par origan42 le 30 avr. 15, 17:59, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10256
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 2 avr. 15, 12:06

Image

Avril 2015

Film du mois
A Touch of Sin

Films découverts
Big Eyes (Tim Burton) **
A Touch of Sin (Jia Zhangke) ****
La Vie secrète de Walter Mitty (Ben Stiller) **
Ernest et Célestine (...) ***
Visitors (Godfrey Reggio) ****

Films revus (Hors compétition)
Django Unchained (Quentin Tarantino) ****

Mes films du mois (depuis mai 2005)
Spoiler (cliquez pour afficher)

2005
mai : Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith (Georges Lucas)
juin : Les Poupées russes (Cédric Klapish)
juillet : La Fille de Ryan (David Lean)
août : La Femme de Seisaku (Masumura Yasuzo)
septembre : La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre : Cette sacrée vérité (Leo McCarey)
novembre : Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse (Vincente Minnelli)
decembre : L'Enfant (Luc et Jean-Pierre Dardenne)


2006
janvier : Good Night, and Good Luck (Georges Clooney)
février : Le Nouveau monde (Terrence Malick)
mars : L'Incompris (Luigi Comencini)
avril : Scaramouche (Georges Sidney)
mai : La Terre tremble (Luchino Visconti)
juin : The Host (Bong Joon-ho)
juillet : Volver (Pedro Almodovar)
août : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
septembre : Sandra (Luchino Visconti)
octobre : Le Vent se lève (Ken Loach)
novembre : Les Fils de l'homme (Alfonso Cuaron)
décembre : Kwaïdan (Kobayashi Masaki)


2007
janvier : The Foutain (Darren Aronofsky)
février : Allemagne année zéro (Roberto Rossellini)
mars : Cria Cuervos (Carlos Saura)
avril : La Femme des sables (Teshigahara Hiroshi)
mai : Que le spectacle commence ! (Bob Fosse)
juin : Le Temps des gitans (Emir Kusturica)
juillet : Les Simpson, le film (David Silvermann)
août : Mondovino (Jonathan Nossiter)
septembre : Secret Sunshine (Lee Chang-dong)
octobre : L'Heure suprême (Frank Borzage)
novembre : La dolce vita (Federico Fellini)
décembre : No Country for Old Men (Joel & Ethan Coen)


2008
janvier : Sweeney Todd, le barbier démoniaque de Fleet Street (Tim Burton)
février : La Graine et le mulet (Abdelatif Kechiche)
mars : There Will be Blood (Paul Thomas Anderson)
avril : Le Bel Antonio (Mauro Bolognini)
mai : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (Steven Spielberg)
juin : Une histoire d'amour suèdoise (Roy Andersson)
juillet : The Dark Knight (Christopher Nolan)
août : Wall.E (Andrew Stanton)
septembre : Lenny (Bob Fosse)
octobre : Qu'est-il arrivé à Baby Jane (Robert Aldrich)
novembre : L'Echange (Clint Eastwood)
décembre : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)


2009
Janvier : Les Innocents (Jack Clayton)
Février : L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
Mars : Gran Torino (Clint Eastwood)
Avril : Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki)
Mai : Coraline (Henry Selick)
Juin : Still Walking (Hirokazu Kore-eda)
Juillet : The Fall (Tarsem Singh)
Août : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Septembre : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Octobre : Le Ruban blanc (Michael Haneke)
Novembre : Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Jim Abraham, David Zucker & Jerry Zucker)
Décembre : Avatar (James Cameron)


2010
janvier : Bright Star (Jane Campion)
février : Le Bonheur (Alexandre Medvedkine)
mars : Le Guerrier silencieux (Nicolas Winding Refn)
avril : Zéro de conduite (Jean Vigo)
mai : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
juin : Moon (Duncan Jones)
juillet : Into the Wild (Sean Penn)
août : Regarde les hommes tomber (Jacques Audiard)
septembre : Poetry (Lee Chang-dong)
octobre : Macadam Cowboy (John Schlesinger)
novembre : Quand passent les cigognes (Mikhail Kalatozov)
décembre : Une belle journée d'été (Edward Yang)


2011
janvier : Le Vieux fusil (Robert Enrico)
février : Reds (Warren Beatty)
mars : Winter's Bone (Debra Granik)
avril : Bleu (Krzysztof Kieslowski)
Mai : Miracle en Alabama (Arthur Penn)
Juin : Alexandre le bienheureux (Yves Robert)
Juillet : Bienvenue Mister Chance (Hal Ashby)
Août : The Thing (John Carpenter)
septembre : Moby Dick (John Huston)
octobre : Un après-midi de chien (Sidney Lumet)
novembre : Mes chers amis (Mario Monicelli)
décembre : Hunger (Steve McQueen)


2012
janvier : Z (Costa-Gavras)
février : Ivan le terrible (Sergueï M. Eisenstein)
mars : Le Retour (Andreï Zviaguintsiev)
avril : Mad Men saisons 1 à 4 (Matthew Weiner)
mai : Paris (Cédric Klapisch)
juin : De rouille et d'os (Jacques Audiard)
juillet : Shotgun Stories (Jeff Nichols)
août : The Dark Knight rises (Christopher Nolan)
septembre : Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio)
octobre : Baraka (Ron Fricke)
novembre : Le Complexe du castor (Jodie Foster)
décembre : Mary & Max (Adam Elliot)


2013
janvier : Sur écoute/The Wire, saison 1 (David Simon)
Février : À la Merveille (Terrence Malick)
Mars : Fish Tank (Andrea Arnold)
Avril : Amour (Michael Haneke)
Mai : Django unchained (Quentin Tarantino)
Juin : Guerre et paix (Sergueï Bondartchouk)
Juillet : Pacific Rim (Guillermo del Toro)
Août : The Master (Paul Thomas Anderson)
Septembre : Notre pain quotidien (Nikolaus Geyrhalter)
Octobre : Les Enfants loups Ame et Yuki (Mamoru Hosoda)
Novembre : Gravity (Alfonso Cuaron)
Décembre : 9 mois ferme (Albert Dupontel)


2014
Janvier : Pelle le conquérant (Bille August)
Février : Sur écoute/The Wire, saison 5
Mars : 12 Years a Slave (Steve McQueen)
Avril : Les Invisibles (Sébastien Lifshitz)
Mai : Elle et lui (Leo McCarey, 1939)
Juin : Né un 4 juillet (Oliver Stone)
Juillet 2014 : Le Conte de la Princesse Kaguya (Isao Takahata)
Août 2014 : C'est quoi la vie ? (François Dupeyron)
Septembre 2014 : La Route (John Hillcoat)
Octobre 2014 : Profils paysans - La Vie moderne (Raymon Depardon)
Novembre 2014 : La Chambre bleue (Mathieu Amalric)
Décembre 2014 : Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper)


2015
janvier : Birdman (Alejandro Gonzalez Inarritu)
février : Nebraska (Alexander Payne)
mars : La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson)
Dernière édition par -Kaonashi Yupa- le 17 mai 15, 10:27, édité 6 fois.
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
HAL 9000
Doublure lumière
Messages : 439
Inscription : 4 oct. 06, 18:10

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar HAL 9000 » 2 avr. 15, 21:36

AVRIL 2015

Film du mois
Les belles de nuit (René Clair)

Films (re)découverts
Les belles de nuit (René Clair) 8/10
Imitation Game (Morten Tyldum) 7.5/10
Superman, le survivant de Krypton (Curt Geda) 7.5/10
Hunger Games : l'embrasement (Francis Lawrence) 7/10
Arietty, le petit monde des chapardeurs (Hiromasa Yonebayashi) 7/10
Astérix : le domaine des dieux (Louis Clichy) 6/10
Hunger Games : la révolte, partie 1 (Francis Lawrence) 6/10

Séries TV
Alphas saison 1 (Michael Karnow & Zak Penn) épisode 2/11 5/10
American Horror Story Asylum (Ryan Murphy) 8/10
Daredevil (Drew Goddard, Steven S. DeKnight) épisode 2/13 7.5/10
Dragon Ball (Akira Toriyama) épisode 10/153 8/10
Dragon Ball Z Kai (Akira Toriyama) épisode 12/?? 7.5/10
Fringe saison 3 (J.J Abrams, Alex Kurtzman, Roberto Orci) 7.5/10
Invasion planète Terre saison 1 (Gene Roddenberry, Majel Barrett) épisode 3/22 7/10
La quatrième dimension saison 3 (Rod Serling) épisode 15/37 8.5/10
Star Trek : The Next Generation saison 3 (Gene Roddenberry) épisode 2/26 6.5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mars 2015 : Le convoi de la peur ( William Friedkin)
Février 2015 : Night Call (Dan Gilroy)
Janvier 2015 : Blade Runner version cinéma US 1982 (Ridley Scott)
Décembre 2014 : L'homme qui tua Liberty Valance (John Ford)
Novembre 2014 : Les sentiers de la gloire (Stanley Kubrick)
Octobre 2014 : Gone Girl (David Fincher)
Septembre 2014 : Le nom des gens (Michel Leclerc)
Août 2014 : La planète des singes : l'affrontement (Matt Reeves)
Juillet 2014 : Mud, sur les rives du Mississippi (Jeff Nichols)
Juin 2014 : Breakfast Club (John Hughes)
Mai 2014 : Les 5000 doigts du dr T (Roy Rowland)
Avril 2014 : Les forçats de la gloire - The Story of G.I. Joe (William A. Wellman)
Mars 2014 : Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer)
Février 2014 : Assaut (John Carpenter)
Janvier 2014 : Le dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright)
Décembre 2013 : Rendez-vous avec la peur (Jacques Tourneur)
Novembre 2013 : Dans la maison (François Ozon)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Pirates (Roman Polanski)
Août 2013 :[ b]Niagara[/b] (Henry Hathaway)
Juillet 2013 : Rivière sans retour ( Otto Preminger)
Juin 2013 : Frankenweenie (Tim Burton)
Mai 2013 : Gone Baby Gone (Ben Affleck)
Avril 2013 : Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the Run (Robert Foster)
Mars 2013 : Argo (Ben Affleck)
Février 2013 : Le rôdeur (Joseph Losey)
Janvier 2013 : The Dark Knight Returns : Part 2 (Jay Oliva)
Décembre 2012 : Le Hobbit : un voyage inattendu (Peter Jackson)
Novembre 2012 : Les nuits rouges du bourreau de jade (Julien Carbon & Laurent Courtiaud)
Octobre 2012 : The Dark Knight Returns - Part 1 (Jay Oliva)
Septembre 2012 : La cabane dans les bois (Drew Goddard)
Août 2012 : The Dark Knight Rises (Christopher Nolan)
Juillet 2012 : Thirst (Park Chan-Wook)
Juin 2012 : Good Morning England (Richard Curtis)
Mai 2012 : Star Wars : The Clone Wars saison 2 (Dave Filoni)
Avril 2012 : Game of Thrones saison 1 (David Benioff & D. B. Weiss)
Mars 2012 : Caprica (Ronald D. Moore, Remi Aubuchon, David Eick)
Février 2012 : Drive (Nicolas Winding Refn)
Janvier 2012 : Valérie au pays des merveilles (Jaromil Jireš)
Décembre 2011 : Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
Novembre 2011 : Mad Men saison 3 (Matthew Weiner)
Octobre 2011 : CIA Guerres Secrètes (William Karel)
Septembre 2011 : Mais qu'avez-vous fait à Solange ? (Massimo Dallamano)
Août 2011 : La planète des singes : les origines (Rupert Wyatt)
Juillet 2011 : Quatre mouches de velours gris (Dario Argento)
Juin 2011 : X-Men : le commencement (Matthew Vaughn)
Mai 2011 : L'étoffe des héros (Philip Kaufman)
Avril 2011 : Black Death (Christopher Smith)
Mars 2011 : La grande évasion (John Sturges)
Février 2011 : Angel Heart (Alan Parker)
Janvier 2011 : Brainstorm (Douglas Trumbull)
Août 2010 : Kick-Ass (Matthew Vaughn)
Juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan)
Juin 2010 : Les 3 jours du Condor (Sydney Pollack)
Mai 2010 : Conversation secrète (Francis Ford Coppola)
Mars 2010 : Shutter Island (Martin Scorsese)
Février 2010 : La rue rouge (Fritz Lang)
Janvier 2010 : Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (Robert Aldrich)
Décembre 2009 : La route (John Hillcoat)
Novembre 2009 : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
Octobre 2009 : La baronne de minuit (Mitchell Leisen)
Septembre 2009 : L'âge de glace 3 (Carlos Saldhana)
Août 2009 : Departures (Yojiro Takita)
Juillet 2009 : Terminator Renaissance (McG)
Juin 2009 : Coraline (Henry Selick)
Mai 2009 : Ghost in the Shell : stand alone complex - 2nd Gig (Kenji Kamiyama)
Avril 2009 : Histoires de fantômes chinois (Ching Siu-Tung)
Mars 2009 : L'année du dragon (Michael Cimino)
Février 2009 : Nuages flottants (Mikio Naruse)
Janvier 2009 : Yakuza (Sydney Pollack)
Décembre 2008: Battlestar Galactica - saison 1
Novembre 2008 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau)
Octobre 2008 : Katie Tippel (Paul Verhoeven)
Septembre 2008 : Casablanca (Michael Curtiz)
Août 2008 : The Dark Knight - Le chevalier noir (Christopher Nolan)
Juillet 2008 : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
Juin 2008 : La légende de Beowulf (Robert Zemeckis)
Mai 2008 : Rome saison 1 (John Milius, William J. MacDonald & Bruno Heller)
Avril 2008 : Bug (William Friedkin)
Mars 2008 : J'ai le droit de vivre (Fritz Lang)
Février 2008 : Peur(s) du noir (Charles Burns, Blutch, Marie Caillou, Lorenzo Mattotti, Richar McGuire, Pierre Discuillo)
Janvier 2008 : Into the Wild (Sean Penn)
Décembre 2007 : Les proies (Don Siegel)
Novembre 2007 : Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Octobre 2007 : Les forbans de la nuit (Jules Dassin)
Septembre 2007 : L'inspecteur Harry (Don Siegel)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Juillet 2007 : Babel (Alejandro Gonzalez Inarritu)
Juin 2007 : Narc (Joe Carnahan)
Mai 2007 : Zodiac (David Fincher)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mars 2007 : Mad Max 2 (George Miller)
Février 2007 : Suspiria (Dario Argento)
Janvier 2007 : The Fountain (Darren Aronofsky)
Décembre 2006 : La bête aveugle (Yasuzo Masamura)
Novembre 2006 : Les hommes du Président (Alan J. Pakula)
Octobre 2006 : Que le spectacle commence (Bob Fosse)
Septembre 2006 : Les enfants du Paradis (Marcel Carné)
Août 2006 : Le tigre du Bengale/Le Tombeau Hindou (Fritz Lang)
Juillet 2006 : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Juin 2006 : L'homme qui rétrécit (Jack Arnold)
Dernière édition par HAL 9000 le 30 avr. 15, 23:22, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11210
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar MJ » 2 avr. 15, 22:17

AVRIL 2015

Film du mois

Image

Jauja (Lisandro Alonso)

Films des Mois Précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2005: Lost Highway (David Lynch)
Juin 2005: Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2005: Shining (Stanley Kubrick)
Aout 2005: Starship Troopers (Paul Verhoeven)
Septembre 2005: Les Proies (Don Siegel)
Octobre 2005: The Hitcher (Robert Harmon)
Novembre 2005: Stalker (Andréi Tarkovski)
Décembre 2005: Saraband (Ingmar Bergman)

Janvier 2006: Sueurs froides (Alfred Hitchcock)
Février 2006: La Nuit du Chasseur (Charles Laughton)
Mars 2006: Chinatown (Roman Polanski)
Avril 2006: Le parrain - 2ème partie (Francis Ford Coppola)
Mai 2006: Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Juin 2006: Andréi Roublev (Andréi Tarkovski)
Juillet 2006: The Blade (Tsui Hark)
Août 2006: Crìa Cuervos (Carlos Saura)
Septembre 2006: Barton Fink (Joel & Ethan Coen)
Octobre 2006: Crimes et Délits (Woody Allen)
Novembre 2006: Hors d'Atteinte (Steven Soderbergh)
Décembre 2006: The Devil's Rejects (Rob Zombie)

Janvier 2007: Edvard Munch (Peter Watkins)
Février 2007: Coeurs (Alain Resnais)
Mars 2007: Cet obscur objet du désir (Luis Bunuel)
Avril 2007: The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Mai 2007: Tristana (Luis Bunuel)
Juin 2007: Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson)
Juillet 2007: Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro)
Aout 2007: Zodiac (David Fincher)
Septembre 2007: Duel au Soleil (King Vidor)
Octobre 2007: Manon des Sources (Marcel Pagnol)
Novembre 2007: Election 2 (Johnnie To)
Décembre 2007: The Naked Kiss (Samuel Fuller)

Janvier 2008: A Nos Amours (Maurice Pialat)
Février 2008: The River (Frank Borzage)
Mars 2008: Shoah (Claude Lanzmann)
Avril 2008: La Cérémonie (Claude Chabrol)
Mai 2008: Le fond de l'air est rouge (Chris Marker)
Juin 2008: Drowning by Numbers (Peter Greenaway)
Juillet 2008: Sabrina (Billy Wilder)
Août 2008: Le Chagrin et la Pitié (Marcel Ophüls)
Septembre 2008: La Stratégie de l'Araignée (Bernardo Bertolucci)
Octobre 2008: Dr. Folamour (Stanley Kubrick)
Novembre 2008: Madame de... (Max Ophuls)
Décembre 2008: Les Nuits Blanches (Luchino Visconti)

Janvier 2009: Husbands (John Cassavetes)
Février 2009: Chien Enragé (Akira Kurosawa)
Mars 2009: Colonel Blimp (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Avril 2009: Le Tombeau des Lucioles (Isao Takahata)
Mai 2009: Millenium Mambo (Hou Hsiao Hsien)
Juin 2009: La Fièvre dans le Sang (Elia Kazan)
Juillet 2009: Le Point de Non-Retour (John Boorman)
Août 2009: Twin Peaks - Saison 2 (David Lynch & Mark Frost)
Septembre 2009: Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
Octobre 2009: Ma Nuit Chez Maud (Eric Rohmer)
Novembre 2009: Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento)
Décembre 2009: Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu)

Janvier 2010: Cérémonie Secrète (Joseph Losey)
Février 2010: Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg)
Mars 2010: New Rose Hotel (Abel Ferrara)
Avril 2010: Sérénade à Trois (Ernst Lubitsch)
Mai 2010: Le Verdict (Sidney Lumet)
Juin 2010: Un ange à ma table (Jane Campion)
Juillet 2010: L'Ami Américain (Wim Wenders)
Août 2010: Soldier of Orange -Director's Cut (Paul Verhoeven)
Septembre 2010: Afriques: Comment ça va avec la douleur? (Raymond Depardon)
Octobre 2010: Les Deux Anglaises et le Continent (François Truffaut)
Novembre 2010: Eve (Joseph L. Mankiewicz)
Décembre 2010: Tiresia (Bertrand Bonello)

Janvier 2011: Experiment in Terror (Blake Edwards)
Février 2011: Poetry (Lee Chang-Dong)
Mars 2011: Safe (Todd Haynes)
Avril 2011: Nowhere (Gregg Araki)
Mai 2011: La Maman et la Putain (Jean Eustache)
Juin 2011: La Loi du Milieu (Mike Hodges)
Juillet 2011: To Sleep With Anger (Charles Burnett)
Août 2011: Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011: L'Apollonide - Souvenirs de la Maison Close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011: Le Cercle Rouge (Jean-Pierre Melville)
Novembre 2011: A Star is Born (George Cukor)
Décembre 2011: Assaut (John Carpenter)

Janvier 2012: Taking Off (Miloš Forman)
Février 2012: Take Shelter (Jeff Nichols)
Mars 2012: Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Avril 2012: Irène (Alain Cavalier)
Mai 2012: Family Life (Ken Loach)
Juin 2012: Le Fleuve (Jean Renoir)
Juillet 2012: White Dog (Samuel Fuller)
Août 2012: Place aux Jeunes (Leo McCarey)
Septembre 2012: Mishima (Paul Schrader)
Octobre 2012: My Own Private Idaho (Gus Van Sant)
Novembre 2012: Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Décembre 2012: Milestones (Robert Kramer & John Douglas)

Janvier 2013: Umberto D. (Vittorio De Sica)
Février 2013: Sorcerer (William Friedkin)
Mars 2013: Spring Breakers (Harmony Korine)
Avril 2013: Into the Abyss (Werner Herzog)
Mai 2013: Sans Toit Ni Loi (Agnès Varda)
Juin 2013: Cutter's Way (Ivan Passer)
Juillet 2013: Eurêka (Shinji Aoyama)
Août 2013: Pension d'Artistes (Gregory LaCava)
Septembre 2013: Nobody's Daughter Haewon (Hong Sang-soo)
Octobre 2013: Hors Satan (Bruno Dumont)
Novembre 2013: Syndromes and a Century (Apichatpong Weerasethakul)
Décembre 2013: Il Posto (Ermanno Olmi)

Janvier 2014: De l'influence des rayons gamma sur la vie des marguerites (Paul Newman)
Février 2014: A Touch of Sin (Jia Zhang-Ke)
Mars 2014: Wrong Cops (Quentin Dupieux)
Avril 2014: Où est la maison de mon ami? (Abbas Kiarostami)
Mai 2014: Louie - Saison 4 (Louis C.K.)
Juin 2014: Les Hommes Le Dimanche (Robert Siodmak & Edgar G. Ulmer)
Juillet 2014: Under the Skin (Jonathan Glazer)
Août 2014: School Daze (Spike Lee)
Septembre 2014: Barcelona (Whit Stillman)
Octobre 2014: Modern Romance (Albert Brooks)
Novembre 2014: L'Oreille (Karel Kachyňa)
Décembre 2014: La vie comme ça (Jean-Claude Brisseau)

Janvier 2015: Two Rode Together (John Ford)
Février 2015: Val Abraham (Manoel de Oliveira)
Mars 2015: Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13011
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar Demi-Lune » 3 avr. 15, 16:07

FILM DU MOIS D'AVRIL 2015

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960) Image
    La bombe (Peter Watkins, 1965) Image
    La nuit (Michelangelo Antonioni, 1961) Image
    Brewster McCloud (Robert Altman, 1970) Image
    Spring breakers (Harmony Korine, 2012) Image
    Mauvais sang (Leos Carax, 1986) Image
    Le jour se lève (Marcel Carné, 1939) Image
    Stoker (Park Chan-wook, 2013) Image
    Like someone in love (Abbas Kiarostami, 2012) Image
    Hope and glory, la guerre à sept ans (John Boorman, 1987) Image
    La fièvre monte à El Pao (Luis Buñuel, 1959) Image
    The spectacular now (James Ponsoldt, 2013) Image
    Election (Johnnie To, 2005) Image
    Lettre à Momo (Hiroyuki Okiura, 2012) Image
    Triangle (Christopher Smith, 2009) Image
    Duel dans le Pacifique (John Boorman, 1968) Image
    La femme aux bottes rouges (Juan Luis Buñuel, 1974) Image
    Les orgueilleux (Yves Allégret, 1953) Image
    Valhalla rising, le guerrier silencieux (Nicolas Winding Refn, 2009) Image
    Stand by me (Rob Reiner, 1986) Image
    Paradis pour tous (Alain Jessua, 1982) Image
    Lost River (Ryan Gosling, 2014) Image
    Falling in love (Ulu Grosbard, 1984) Image
    Rangoon (John Boorman, 1994) Image
    Portier de nuit (Liliana Cavani, 1974) Image
    Les yeux noirs (Nikita Mikhalkov, 1987) Image
    La femme tatouée (Yoichi Takabayashi, 1982) Image
    Les savates du bon dieu (Jean-Claude Brisseau, 2000) Image
    La brûlure (Mike Nichols, 1986) Image
    The voices (Marjane Satrapi, 2014) Image
    Un château en enfer (Sydney Pollack, 1969) Image
    Cold fish (Sion Sono, 2010) Image
    Le fantôme de Milburn (John Irvin, 1981) Image
    Guilty of romance (Sion Sono, 2011) Image
    Série noire pour une nuit blanche (John Landis, 1985) Image
    Why don't you play in hell ? (Sion Sono, 2013) Image
    Deux ou trois choses que je sais d'elle (Jean-Luc Godard, 1967) Image
    Overlord (Stuart Cooper, 1975) Image
    Bronson (Nicolas Winding Refn, 2008) Image
    Têtes vides cherchent coffres pleins (William Friedkin, 1978) Image
    A minuit, je possèderai ton âme (José Mojica Marins, 1964) Image

FILMS REVUS

    Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967) Image
    Belle de Jour (Luis Buñuel, 1967) Image
    Les parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) Image
    La 317ème section (Pierre Schoendoerffer, 1965) Image
    Les Vikings (Richard Fleischer, 1958) Image
    La leçon de piano (Jane Campion, 1993) Image
    Trance (Danny Boyle, 2013) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan, 2010) ex aequo avec Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972) ex aequo avec Trop belle pour toi (Bertrand Blier, 1989)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
Dernière édition par Demi-Lune le 1 mai 15, 11:12, édité 35 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joe Wilson
Entier manceau
Messages : 5463
Inscription : 7 sept. 05, 13:49
Localisation : Entre Seine et Oise

Re: Votre film du mois d'Avril 2015

Messagepar Joe Wilson » 3 avr. 15, 23:53

Film du mois

La dernière vague, de Peter Weir


Films découverts

La dernière vague, de Peter Weir 8/10

Taxi Téhéran, de Jafar Panahi 7/10
Histoire de Judas, de Rabah Ameur-Zaïmeche 7/10

Broadway Therapy, de Peter Bogdanovich 6,5/10

Tu dors Nicole, de Stéphane Lafleur 6/10
Caprice, d'Emmanuel Mouret 6/10

A trois on y va, de Jérôme Bonnell 5,5/10
Dark Places, de Gilles Paquet-Brenner 5,5/10

Un homme idéal, de Yann Gozlan 4,5/10









Films revus





Films des mois précédents


Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2005 : La flibustière des Antilles (Jacques Tourneur)
Décembre 2005 : Le port de la drogue (Samuel Fuller)

Janvier 2006 : Le narcisse noir (Michael Powell/Emeric Pressburger)
Février 2006 : Le nouveau monde (Terrence Malick)
Mars 2006 : Le fleuve (Jean Renoir)
Avril 2006 : Colonel Blimp (Michael Powell/Emeric Pressburger)
Mai 2006 : De beaux lendemains (Atom Egoyan)
Juin 2006 : Ordet (Carl Theodor Dreyer)
Juillet 2006 : La prisonnière du désert (John Ford)
Août 2006 : Trois camarades (Frank Borzage)
Septembre 2006 : L'idiot (Akira Kurosawa)
Octobre 2006 : Raging bull (Martin Scorsese)
Novembre 2006 : Raining in the mountain (King Hu)
Décembre 2006 : La condition de l'homme (Masaki Kobayashi)

Janvier 2007 : Au service secret de sa Majesté (Peter Hunt)
Février 2007 : Lettres d'Iwo Jima (Clint Eastwood)
Mars 2007 : Les 13 tueurs (Eiichi Kudo)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mai 2007 : Il était une fois en Amérique (Sergio Leone)
Juin 2007 : L'impasse (Brian De Palma)
Juillet 2007 : Le jardin des Finzi Contini (Vittorio De Sica)
Août 2007 : Goyokin (Hideo Gosha)
Septembre 2007 : La dernière séance (Peter Bogdanovich)
Octobre 2007 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : Faux semblants (David Cronenberg)
Décembre 2007 : Mirage de la vie (Douglas Sirk)

Janvier 2008 : Le temps de l'innocence (Martin Scorsese)
Février 2008 : Assurance sur la mort (Billy Wilder)
Mars 2008 : Comme un torrent (Vicente Minnelli)
Avril 2008 : Stalker (Andrei Tarkovski)
Mai 2008 : Husbands (John Cassavetes)
Juin 2008 : La fille du désert (Raoul Walsh)
Juillet 2008 : La harpe de Birmanie (Kon Ichikawa)
Août 2008 : Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Septembre 2008 : Entre le ciel et l'enfer (Akira Kurosawa)
Octobre 2008 : The Swimmer (Frank Perry)
Novembre 2008 : Two lovers (James Gray)
Décembre 2008 : Demain est un autre jour (Douglas Sirk)

Janvier 2009 : Opening night (John Cassavetes)
Février 2009 : Casino (Martin Scorsese)
Mars 2009 : Distant voices, still lives (Terence Davies)
Avril 2009 : A bout de course (Sidney Lumet)
Mai 2009 : Monika (Ingmar Bergman)
Juin 2009 : Les deux anglaises et le continent (François Truffaut)
Juillet 2009 : Le plaisir (Max Ophüls)
Août 2009 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci)
Septembre 2009 : Le monde d'Apu (Satyajit Ray)
Octobre 2009 : Il était une fois la révolution (Sergio Leone)
Novembre 2009 : Vincere (Marco Bellochio)
Décembre 2009 : Tetro (Francis Ford Coppola)

Janvier 2010 : L'adieu aux armes (Frank Borzage)
Février 2010 : Mademoiselle Oyû (Kenji Mizoguchi)
Mars 2010 : The house of mirth (Terence Davies)
Avril 2010 : Henry V (Kenneth Branagh)
Mai 2010 : Le mépris (Jean-Luc Godard)
Juin 2010 : La peau douce (François Truffaut)
Juillet 2010 : Tous les autres s'appellent Ali (Rainer Werner Fassbinder)
Août 2010 : Le visage d'un autre (Hiroshi Teshigahara)
Septembre 2010 : Le rebelle (King Vidor)
Octobre 2010 : Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz)
Novembre 2010 : Nostalgie de la lumière (Patricio Guzman)
Décembre 2010 : L'ange de la rue (Frank Borzage)

Janvier 2011 : Les affameurs (Anthony Mann)
Février 2011 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)
Mars 2011 : Les contes de la lune vague après la pluie (Kenji Mizoguchi)
Avril 2011 : Le roi Lear (Grigori Kozintsev)
Mai 2011 : The tree of life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Pandora (Albert Lewin)
Juillet 2011 : Le guépard (Luchino Visconti)
Août 2011 : Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011 : L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011 : Portrait de femme (Jane Campion)
Novembre 2011 : Shame (Steve McQueen)
Décembre 2011 : The bitter tea of General Yen (Frank Capra)

Janvier 2012 : Wichita (Jacques Tourneur)
Février 2012 : La vengeance d'un acteur (Kon Ichikawa)
Mars 2012 : Martha Marcy May Marlene (Sean Durkin)
Avril 2012 : Stars in my crown (Jacques Tourneur)
Mai 2012 : Coups de feu dans la Sierra (Sam Peckinpah)
Juin 2012 : The Deep Blue Sea (Terence Davies)
Juillet 2012 : L'Emploi (Ermanno Olmi)
Août 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Septembre 2012 : Les Enfants Loups, Ame § Yuki (Mamoru Hosoda)
Octobre 2012 : La maman et la putain (Jean Eustache)
Novembre 2012 : The Adjuster (Atom Egoyan)
Décembre 2012 : Tabou (Miguel Gomes)

Janvier 2013 : Le maître, la maîtresse et l'esclave (Abrar Alvi)
Février 2013 : Printemps tardif (Yasujiro Ozu)
Mars 2013 : Calle mayor (Juan Antonio Bardem)
Avril 2013 : A la merveille (Terrence Malick)
Mai 2013 : Mud (Jeff Nichols)
Juin 2013 : Sayat Nova (Sergei Paradjanov)
Juillet 2013 : Fin d'automne (Yasujiro Ozu)
Août 2013 : La Fugue (Arthur Penn)
Septembre 2013 : Jimmy P. (Arnaud Desplechin)
Octobre 2013 : La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche)
Novembre 2013 : The Immigrant (James Gray)
Décembre 2013 : Trilogie My Childhood/My Ain Folk/My Way Home (Bill Douglas)

Janvier 2014 : Prospero's Books (Peter Greenaway)
Février 2014 : Mark Dixon, détective (Otto Preminger)
Mars 2014 : Lettre d'une inconnue (Max Ophüls)
Avril 2014 : Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
Mai 2014 : Maria's Lovers (Andrei Konchalovsky)
Juin 2014 : Le Conte de la princesse Kaguya (Isao Takahata)
Juillet 2014 : Les nuits de Cabiria (Federico Fellini)
Août 2014 : Un étrange voyage (Alain Cavalier)
Septembre 2014 : Saint Laurent (Bertrand Bonello)
Octobre 2014 : Mommy (Xavier Dolan)
Novembre 2014 : La grande extase du sculpteur sur bois Steiner (Werner Herzog)
Décembre 2014 : Comrades (Bill Douglas)

Janvier 2015 : Foxcatcher (Bennett Miller)
Février 2015 : L'histoire d'Adèle H. (François Truffaut)
Mars 2015 : All That Jazz (Bob Fosse)
Dernière édition par Joe Wilson le 1 mai 15, 20:16, édité 1 fois.
Image