Votre film du mois de Mars 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47761
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Boubakar » 1 mars 12, 10:32

Topic "A vos Commentaires"

Tous vos films du mois (Mai 2005 - Décembre 2006) lien mort

Liste des liens par mois (Décembre 2006 & Aout 2007 à Février 2012)
Spoiler (cliquez pour afficher)
Votre film du mois de Décembre 2006
Votre film du mois d'Août 2007
Votre film du mois de Septembre 2007
Votre film du mois d'Octobre 2007
Votre film du mois de Novembre 2007
Votre film du mois de Décembre 2007
Votre film du mois de Janvier 2008
Votre film du mois de Février 2008
Votre film du mois de Mars 2008
Votre film du mois d'Avril 2008
Votre film du mois de Mai 2008
Votre film du mois de Juin 2008
Votre film du mois de Juillet 2008
Votre film du mois d'Août 2008
Votre film du mois de Septembre 2008
Votre film du mois d'Octobre 2008
Votre film du mois de Novembre 2008
Votre film du mois de Décembre 2008
Votre film du mois de Janvier 2009
Votre film du mois de Février 2009
Votre film du mois de Mars 2009
Votre film du mois d'Avril 2009
Votre film du mois de Mai2009
Votre film du mois de Juin 2009
Votre film du mois de Juillet 2009
Votre film du mois d'Aout 2009
Votre film du mois de Septembre 2009
Votre film du mois d'Octobre 2009
Votre film du mois de Novembre 2009
Votre film du mois de Décembre 2009
Votre film du mois de Janvier 2010
Votre film du mois de Février 2010
Votre film du mois de Mars 2010
Votre film du mois d'Avril 2010
Votre film du mois de Mai 2010
Votre film du mois de Juin 2010
Votre film du mois de Juillet 2010
Votre film du mois d'Aout 2010
Votre film du mois de Septembre 2010
Votre film du mois d' Octobre 2010
Votre film du mois de Novembre 2010
Votre film du mois de Décembre 2010
Votre film du mois de Janvier 2011
Votre film du mois de Février 2011
Votre film du mois de Mars 2011
Votre film du mois d'Avril 2011
Votre film du mois de Mai 2011
Votre film du mois de Juin 2011
Votre film du mois de Juillet 2011
Votre film du mois d' Aout 2011
Votre film du mois de Septembre 2011
Votre film du mois d'Octobre 2011
Votre film du mois de Novembre 2011
Votre film du mois de Décembre 2011
Votre film du mois de Janvier 2012
Votre film du mois de Février 2012


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour toute erreur ou omission fort probable, n'hésitez pas à m'envoyer des MP.


Films du mois (Janvier 2012 - Décembre 2012)

Spoiler (cliquez pour afficher)
7 Swans
janvier = Werckmeister harmonies (Tarr)
février = 37 uses for a dead sheep (Hopkins)
mars = Le locataire (Polanski)
avril = Gosford park (Altman)
Addis-abeba
Akrociné
février = Incendies (Villeneuve)
mars = Histoire d'une prostituée (Suzuki)
avril = Heat (Mann)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Essential killing (Skolimowski)
juillet = Collapse (C.SMith)
AlexRow
février = The ghost writer (Polanski)
Alcade
janvier = Le narcisse noir (Powell & Pressburger)
alcatel
janvier = New-York Miami (Capra)
février = Marathon man (Schlesinger)
mars = L'enfant sauvage (Truffaut)
mai = 12 hommes en colère (Lumet)
AlexRow
mars = Raphael ou le débauché (Deville)
Alphonse Tram
Anorya
janvier = Satyricon (Fellini)
février = Sans soleil (Marker)
mars = Never let me go (Romanek)
avril = Pina (Wenders)
mai = Twin peaks : fire walk with me (Lynch)
juin = Vivre sa vie (Godard)
juillet = L'échange (Eastwood)
Art core
janvier = Play time (Tati)
février = La BM du seigneur (Hue)
mars = Le plein de super (Cavalier)
avril = Barry Lyndon (Kubrick)
mai = Hors Satan (Dumont)
juin = Une séparation (Fahradi)
juillet = Un amour de jeunesse (Hansen-Love)
Aska
Atcloserange
janvier = 3 femmes (Altman)
Ben Castellano
janvier = Arrietty, le petit monde des chapardeurs (Yonebayashi)
février = Les copains d'abord (Kasdan)
mars = Oki's movie (Hong)
avril = Road to nowhere (Hellmann)
mai = La femme sur la lune (Lang)
juin = Wendy & Lucy (Reichardt)
juillet = Deep end (Skolomowski)
Best
janvier = Arrietty le petit monde des chapardeurs (Yonebayashi)
février = Josey Wales, hors-la-loi (Eastwood)
mars = Rango (Verbinski)
avril = Mar adentro (Amenabar)
mai = Huit heures de sursis (Reed)
juin = Kung Fu Panda 2 (Yuh)
juillet = Il n'est jamais trop tard (Hanks)
Blue
janvier = Les Nibelungen (Lang)
avril = Bad timing (Roeg)
mai = Performance (Roeg)
juin = Au hasard Balthazar (Bresson)
juillet = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Boubakar
janvier = Dressé pour tuer (Fuller)
février = Un homme est passé (Sturges)
Brody
janvier = Les frissons de l'angoisse (Argento)
février = Bons baisers de Bruges (McDonagh)
mars = Des hommes et des dieux (Beauvois)
avril = Sons of anarchy saison 2
mai = L’homme qui tua Liberty Valance (Ford)
juin = Aniki mon frère (Kitano)
juillet = The ghost writer (Polanski)
Calfeutrin
Cathy
janvier = L'ange des ténèbres (Milestone)
février = L'homme au bras d'or (Preminger)
mars = Pandora (Lewin)
avril = Madame Bovary (Minelli)
mai = Témoin à charge (Wilder)
juin = Jewel robbery (Dieterle)
juillet = L'amant sans visage (Sherman)
cinephage
janvier = Incendies (Villeneuve)
février = Portrait of Jennie (Dieterle)
mars = Orgueil et préjugés (Wright)
avril = Murder by contract (Lerner)
mai = Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
juin = Contes cruels du Bushido (Imai)
juillet = Underworld (Sternberg)
Colqhoun
janvier = Observe & report (Hill)
juin = The bang bang club (Silver)
Cortez the killer
janvier = Morse (Alfredson)
février = Les chemins de la liberté (Weir)
mars = Out of Africa (Pollack)
avril = Man on the moon (Forman)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Minuit à Paris (Allen)
juillet = The offense (Lumet)
CrankyMemory
Daffy Duck
daniel gregg
mai = The frenchman's creek (Leisen)
juillet = The manhandled (Dwan)
DavidDunn
avril = Let me in (Reeves)
Demi-Lune
janvier = Pas de printemps pour Marnie (Hitchcock)
février = La rumeur (Wyler)
mars = Blue Velvet (Lynch)
avril = La règle du jeu (Renoir)
mai = Le guépard (Visconti)
juin = The tree of life (Mallick)
juillet 2011 = Trop belle pour toi (Blier)
Ducdame
ed
Ender
janvier = Platform (Zia)
février = Persona (Bergman)
Eusebio Cafarelli
mai = Persona (Bergman)
everhard
avril = Romance on the high seas
mai = Certains l'aiment chaud (Wilder)
juin = Good news
Fatalitas
janvier = Les perles de la couronne (Guitry & Christian-Jacque)
février = La ballade de Bruno (Herzog)
mars = La soif de la jeunesse (Parrish)
avril = Le cambrioleur (Wendkos)
mai = Vincere (Bellochio)
juin = On achève bien les chevaux (Pollack)
juillet = Deep end (Skolimowski)
feb
janvier = L'homme tranquille (Ford)
février = Souvenirs goutte à goutte (Takahata)
mars = L'enfer est à lui (Walsh)
avril = Boule de feu (Hawks)
mai = A woman's face (Cuckor)
juin = Scaramouche (Sidney)
juillet 2011 = Les sacrifiés (Ford)
Federico
janvier = The swimmer (Perry)
mars = La dernière séance (Bogdanovich)
Flavia
juin = Mean streets (Scorsese)
juillet = Waterloo Bridge (LeRoy)
François Sanders
janvier = Somewhere (S.Coppola)
février = Black swan (Aronofsky)
mars = Fighter (O'Russell)
avril = Road to nowhere (Hellmann)
juillet = Zabriskie point (Antonioni)
Frank Bannister
mars = Black swan (Aaronofsky)
avril = Tron l'héritage
mai = Buried
Gnome
janvier = Les sans-espoir (Jancso)
février = Le premier jour du reste de ta vie (Bezançon)
mars = Le cache cache pastoral (Terayama)
avril = L'île du châtiment (Shinoda)
mai = Ne le dis à personne (Canet)
juin = Z (Costa-Gavras)
juillet = The tree of life (Mallick)
Gounou
janvier = Inferno (Argento)
février = Impitoyable (Eastwood)
mars = La charge héroïque (Ford)
avril = Essential killing (Skolismowski)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = La dernière piste (Reichardt)
juillet = Josey Wales hors-la-loi (Eastwood)
Hal 9000
janvier = Brainstorm (Trumbull)
février = Angel heart (Parker)
mars = La grande évasion (Sturges)
avril = Black death (Smith)
mai = L'étoffe des héros (Kaufman)
juin = X-Men : au commencement (Vaughn)
juillet = Quatre mouche de velours gris (Argento)
hansolo
avril = Rango (Verbinski)
mai = Source code (Jones)
hellboy
janvier = Mother (Bong)
février = The town (Affleck)
mars = Bad lieutenant (Herzog)
juin = X-Men le commencement (Vaughn)
juillet = 127 heures (Boyle)
hellrick
janvier = Agora (Amenabar)
février = La lame infernale (Delaman)
mars = La brigade du Texas (Douglas)
avril = Hobo with a shotgun (Eisener)
mai = Thor (Branagh)
juin = X-Men le commencement (Vaughn)
juillet 2011 = Femme ou démon (Marshall)
Helward
homerwell
janvier = La poison (Guitry)
février = Lucky star (Borzage)
mars = L'heure suprême (Borzage)
mai = Un conte de Noël (Desplechin)
Jack Griffin
février = Stop making sense (Demme)
jacques 2
mai = Two lovers (Gray)
Jeremy Fox
janvier = Breaking the waves (Von trier)
février = Agora (Amenabar)
mars = Lady Chatterley (Ferran)
avril = La porte du diable (A.Mann)
mai = Tomahawk (Sherman)
juin = L'échange (Eastwood)
juillet = Les plages d'Agnès (Varda)
Joe-ernst
janvier = Incendies (Villeneuve)
février = Une étoile est née (Cukor)
mars = Une si jolie petite plage (Allégret)
avril = Rabbit hole (Mitchell)
mai = Shakespeare Wallah (Ivory)
juin = Le guépard (Visconti)
juillet = The beloved rogue
Joe Wilson
janvier = Les affameurs (A.Mann)
février = Fanny & Alexandre (Bergman)
mars = Les contes de la lune vague après la pluie (Mizoguchi)
avril = Le roi Lear (Kozintsev)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Pandora (Lewin)
juillet = Le guépard (Visconti)
Johell
février = Dead people (Huyck)
mars = Marie poupée (Seria)
avril = La ballade de l'impossible (Tran)
mai = La solitude des nombres premiers (Costanzo)
juillet = Hanna (Wright)
John Anderton
janvier = The killer inside me (Winterbottom)
février = Black swan (Aronofsky)
mars = The social network (Fincher)
avril = Le convoi de la peur (Friekdkin)
mai = Les yeux de Julia
juin = The tree of life (Mallick)
juillet = True blood - saison 3
Jordan White
janvier = A serbian film (Spasosjevic)
février = The runaways (Sigismondi)
mars = Les jours et les nuits de China Blue (Russell)
avril = Defiance of good
juin = Une affaire d'état (Valette)
juillet = Towelhead (Ball)
Judyline
janvier = L'homme au masque de fer (Wallace)
février = Lilo & Stitch (Deblois & Sanders)
mars = A.I. (Spielberg)
avril = Social network (Fincher)
mai = Toy Story 3
juin = Esprits rebelles (Smith)
juillet = Le jour où la Terre s'arrêta (Wise)
-Kaonashi Yupa-
janvier = Le vieux fusil (Enrico)
février = Reds (Beatty)
mars = Winter's bone (Garnik)
avril = Bleu (Kieslowski)
mai = Miracle en Alabama (Penn)
juin = Alexandre le bienheureux (Robert)
juillet = Bienvenue Mister Chance (Ashby)
Karras
janvier = Incendies (Villeneuve)
février = Never let me go (Romanek)
mars = Revenge (Bier)
avril = L'étrangère
mai = The tree of life (mallick)
juin = Une séparation (Fahradi)
juillet = Chico & Rita
Kevin95
janvier = Arizona Junior (Coen)
février = La dame de Shangaï (Welles)
mars = True grit (Coen)
avril = Cyclone à la Jamaïque (Mackendrick)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Paprika (Kon)
juillet = A bout portant (Siegel)
Kimm
janvier = Poupoupidou (Hustache-Mathieu)
Leol
janvier = Tous en scène (Minelli)
février = Les visiteurs du soir (Carné)
mars = Madame De (Ophuls)
avril = A.I. (Spielberg)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Une séparation (Fahradi)
juillet = L'année du dragon (Cimino)
Léo Pard
janvier = Les évadés (Darabont)
février = Police Python 357 (Corneau)
mars = Les Blues brothers (Landis)
avril = Et pour quelques dollars de plus (Leone)
mai = Psychose (Hitchcock)
juin = Orange mécanique (Kubrick)
juillet = L'armée des ombres (Melville)
lermontov
mai = Abattoir 5 (Hill)
juin = Homicide (Mamet)
Lorenzo
Magobei
janvier = L'aurore (Murnau)
février = Les yeux sans visage (Franju)
mars = Le guépard (Visconti)
avril = La main du diable (Tourneur)
juin = Kagemusha (Kurosawa)
juillet = La poison (Guitry)
Major Dundee
janvier = Smith le taciturne (Fenton)
février = Funny games (Haneke)
mars = Jungle girl (Whitney & English)
Major Tom
janvier = La griffe du passé (Tourneur)
février = Les chaussons rouges (Powell & Pressburger)
mars = La rivière de diamants (Polanski)
avril = La maman et la putain (Eustache)
mai = Minuit à Paris (Allen)
juin = L'insoutenable légèreté de l'être (Kaufman)
juillet 2011 = Music box (Costa Gavras)
mannhunter
janvier = Poupoupidou (Hustache-Mathieu)
février = Last night (Tadjedin)
mars = 127 heures (Boyle)
avril = L'agence (Nolfi)
mai = Le complexe du castor (Foster)
juin = Blue Valentine
juillet = Hanna (Wright)
Max Schreck
janvier = Avatar (Cameron)
février = Le 7eme jour (Saura)
mars = Black swan (Aaronofsky)
avril = Le viager (Tchernia)
mai = The tree of life (Mallick)
juillet = Summer wars (Hosoda)
Miss Nobody
janvier = Johnny Guitar (Ray)
février = La source (Bergman)
mars = Stalag 17 (Wilder)
avril = Série noire (Corneau)
mai = L'année du dragon (Cimino)
juin = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
MJ
janvier = Experiment in terror (Edwards)
février = Poetry (Changdong)
mars = Safe (Haynes)
avril = Nowhere (Araki)
mai = La maman et la putain (Eustache)
juin = La loi du milieu (Hodges)
juillet = To sleep with anger (Burnett)

NICOLAS mag
Nobody smith
janvier = 5cm par seconde (Shinkai)
février = True grit (Coen)
mars = La mélodie du bonheur (Wise)
avril = Les grands espaces (Wyler)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Panic sur Florida Beach (Dante)
juillet = Europa (Von Trier)
NotBillyTheKid
janvier = Le bal (Scola)
mars = Une question de vie ou de mort (Powell & Pressburger)
avril = La ville abandonnée (Wellmann)
mai = Le fleuve sauvage (Kazan)
juillet = Baisers volés (Truffaut)
Père Jules
juillet = Le couteau dans l'eau (Polanski)
Phylute
juin = Balada Triste (De la Iglesia)
juillet = Chroniques d'un été (Rouch)
Pnom&Peh
janvier = Blood & sand (Mamoulian)
février = Incendies (Villeneuve)
prinze
Profondo Rosso
janvier = Bunny Lake a disparu (Preminger)
février = Walkabout (Roeg)
mars = Never let me go (Romanek)
avril = Saturday night & Sunday morning (Reisz)
mai = Isadora (Reisz)
juin = Henry V (Branagh)
juillet = La maitresse du lieutenant français (Reisz)
Ratatouille
janvier = Miracle Mile (De Jarnatt)
février = Au service secret de sa majesté (Hunt)
mars = Brève rencontre (Lean)
avril = Punishment park (Watkins)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = A bout de course (Lumet)
juillet = Music box (Costa-Gavras)
reuno
janvier = Ondine (Jordan)
février = Il était une fois dans l'Ouest (Leone)
mars = Tetsuo the bulletman (Tsukamoto)
avril = Animal kingdom (Michod)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Biutiful (Inarritu)
juillet = Memory lane (Hers)
RH2K
Rick Blaine
janvier = Mon homme Godfrey (LaCava)
février = Le mépris (Godard)
mars = Nous voulons les colonels (Monicelli)
avril = Huit heures de sursis (Reed)
mai = Five star final (LeRoy)
juin = Les nuits de Chicago (Von Sternberg)
juillet = Ça commence aujourd'hui (Tavernier)
Rockatansky
janvier = Triangle (C.Smith)
février = Pour elle (Cavayé)
mars = A bout portant (Cavayé)
avril = Hobo with a shotgun (Eisener)
mai = Confessions (Nakashima)
juin = J'ai rencontré le diable (Kim)
juillet = Hanna (Wright)
Ryo Saeba
janvier = Mr Nobody (Van Dormael)
février = Gamera 2, surgissement d'une légion
mars = Memories of Matsuko (Nakashima)
avril = The taste of tea (Ishii)
mai = Morse (Alfredson)
juin = Departures (Takita)
juillet = Skate land (Mickle)
See the man
janvier = Sons of Arnachy - saison 2
semmelweiss
janvier = Irréversible (Noé)
février = Phantom of the paradise (De Palma)
mars = Les duellistes (R.Scott)
avril = La dame de Shangaï (Welles)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = La balade sauvage (Mallick)
juillet = Deep end (Skolimowski)
Someone 1600
janvier = Le guépard (Visconti)
février = Danse avec les loups (Costner)
mars = Last action hero (McTiernan)
avril = Rango (Verbinski)
mai = La harpe de Birmanie (Ichikawa)
juin = Barry Lyndon (Kubrick)
juillet = 1941 (Spielberg)
Styx
mars = Mes doubles, ma femme et moi (Ramis)
Sybille
janvier = Opening night (Cassavetes)
février = Darling (Schlesinger)
mars = The young Victoria (Vallée)
avril = Une question de vie ou de mort (Powell & Pressburger)
mai = Aventures en Birmanie (Walsh)
juin = L'armée des ombres (Melville)
juillet = L'idiot (Kurosawa)
tite bouh
janvier = La rivière rouge (Ford)
février = Une vie difficile (Risi)
mars = Never let me go (Romanek)
avril = Peau d'âne (Demy)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = 12 hommes en colère (Lumet)
juillet = Minuit à Paris (Allen)
Tobold
{b]Tommy Udo[/b]
janvier = L'invasion des profanateurs de sépultures (Siegel)
Tom Peeping
mars = Black swan (Aaronosky)
juin = Le temps de l'innocence (Scorsese)
vic
janvier = Le passage du canyon (Tourneur)
février = Suzhou river (Ye)
mars = Winter's bone (Granik)
avril = Essential killing (Skolimowski)
mai = Source code (Jones)
juin = La dernière piste (Reichardt)
juillet = Deep end (Skolimowski)
vic vega
janvier = L'ombre d'un doute (Hitchcock)
février = Jules César (Mankiewicz)
mars = L'oeuf de l'ange (Oshii)
avril = La 7eme victime (Robson)
mai = Le trésor d'Arne (Stiller)
juin = Frontière chinoise (Ford)
juillet = Mirage (Tsui)
Watkissien
janvier = The gren hornt (Gondry)
février = Le discours d'un roi (Hooper)
mars = Rango (Verbinski)
avril = Pina (Wenders)
mai = The tree of life (Mallick)
wontolla
janvier = Shortbus (Mitchell)
février = Le discours d'un roi (Hooper)
mars = Rango (Verbinski)
avril = Le mystificateur (Ray)
mai = The tree of life (Mallick)
juin = Le nouveau monde (Mallick)
juillet = Atmen (Markovics)

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9443
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Miss Nobody » 1 mars 12, 10:33

FILMS DU MOIS DE MARS 2012

Film du mois:

Pas totalement convaincue mais ça sera Liaisons Secrètes:
Image

Films vus:

* Liaisons secrètes (Quine) ●●●●○
Pas totalement convaincant, mais immanquablement charmant, "Strangers when we meet" est un drame romantique sensible, simple, qui, jusque dans sa fin douce et émouvante, renonce aux artifices du mélo larmoyant. Chronique délicate d'un amour infidèle, il est aussi un film qui ose, avec pudeur mais sans concession, montrer un quotidien qui, à l'aube des années 60, était encore dissimulé sous un voile d'hypocrisie pudibonde.
> critique entière par ici

* Une heure près de toi (Lubistch) ●●●○○
Opérette délicieuse mettant en vedette le gouailleur Maurice Chevalier (à l'accent improbable) et la jolie Jeannette MacDonald, « One hour with you » est aussi l'auto-remake d'un marivaudage muet qu'affectionnait particulièrement Lubistch. Cette minauderie adorable et totalement désuète, faite de dialogues rimés, d'apartés malicieuses, de quiproquos incroyables et d'une misogynie de rigueur, se clôt par une apologie du libertinage (à la française) plutôt culottée. Léger.
* Aimez-moi ce soir (Mamoulian) ●●●○○
De nouveau, Maurice retrouve Jeannette, pour une opérette mignonne et romantique (isn't it?). D'un point de vue scénaristique, si l'impertinence et le charme de "One hour with you" font un peu défaut ici, que dire de la mise en scène exceptionnelle de Mamoulian qui nous gâte de toutes sortes de trouvailles visuelles et sonores, à notre plus grand bonheur. Une douceur de cinéphile... d'un autre temps.
* Petits arrangements avec les morts (Ferran) ●●●○○
Trois personnages, tous habités par la mort d'un proche, se retrouvent sur une même plage. Malgré ses défauts (j'ai eu un peu de mal avec la première partie), "Petits arrangements" reste un film admirable qui parvient à capter des moments de vie très vrais, des sentiments confus... et dont les parti-pris de mise en scène, quelquefois déconcertants, distillent une atmosphère étonnante.
* Une femme infidèle (Chabrol) ●●●○○
Un film froid et glauque, dont le malaise est renforcé par une bande-son suffocante et des interprétations atones. Ce récit d'un adultère banal, d'une bourgeoisie terne, absorbe autant qu'il déplait. Brrr...
* Martha Marcy May Marlene (Durkin) ●●●●○
Un premier film très réussi, à la fois mature (une très belle touche visuelle, une bonne maîtrise du rythme et de l'atmosphère) et minimaliste (très peu de clichés, une construction simple et efficace), porté par d'excellents interprètes (et notamment Elizabeth Olsen, très belle et touchante). Le film nous laisse la boule au ventre, sur une touche d'angoisse percutante qui achève de nous convaincre.

Films revus:


FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Wash)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)


Miam miam?
●●●●● Excellent
●●●●○ Très bon
●●●○○ Bon
●●○○○ Moyen
●○○○○ Pas bon
○○○○○ Très mauvais
Dernière édition par Miss Nobody le 1 mai 12, 20:06, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 18921
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Major Tom » 1 mars 12, 10:34

Films de l'année 2012 :

Image Image Image

Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Films découverts / Films revus :
(Par ordre de découverte)

● Prince des ténèbres (Prince of Darkness, 1987) de John Carpenter: 5/10
    Mineur, mais néanmoins traversé d'images entêtantes. Carpenter demeure pour moi le meilleur réalisateur fantastique des 80's.
● Le Secret du rapport Quiller (The Quiller Memorandum, 1966) de Michael Anderson: 7/10
    Un thriller d'espionnage prévisible mais qui contient toutefois une excellente scène de poursuite à pied. Dans l'ensemble, agréable à suivre.
Le Grand bazar (1973) de Claude Zidi: 7/10
    Les Charlots n'ont jamais fait mieux que cette comédie, leur plus drôle et la moins débilitante.
King of New York (1990) de Abel Ferrara: 9/10
    Juste le meilleur film d'un réalisateur qu'autrement j'apprécie peu, voire pas du tout.
● Métal Hurlant (Heavy Metal, 1981) de Gerald Potterton: 7/10
    Dessin animé de mon adolescence (copié-collé par Luc Besson), comi(x) génial pour un film à sketches inégal mais très sexy. De l'Heroic Fantasy sulfureuse avec bien sûr au programme: sexe, drogue & Rock'n'Roll.
Travelling avant (1987) de Jean-Charles Tacchella: 5/10
    Un film très certainement autobiographique et bourré d'amour pour le cinéma. Trop démonstratif, parfois énervant, mais parfois plaisant à défaut d'être touchant.
● Un Lundi trouble (Stormy Monday, 1988) de Mike Figgis: 8/10
    Le cinéaste réussit, avec un scénario ni riche en rebondissements ni bourré de surprises, à faire un film envoûtant, absorbant, sombre mais attachant, avec une ambiance glaciale et une superbe photographie. En prime, une distribution réjouissante: Sting, Melanie Griffith (si si, elle joue bien là), Tommy Lee Jones, et Sean Bean alors débutant et dans autre chose qu'un rôle de méchant.
Viens chez moi, j'habite chez une copine (1981) de Patrice Leconte: 8/10
    Michel Blanc est aussi bon dialoguiste qu'acteur génial. Il était admirable à l'époque en casse-couilles de service. Cette comédie (réussie) est un peu son apogée dans ce rôle.
L'Écume des jours (1967) de Charles Belmont: 4/10
    Adaptation sixties assez kitsch et ratée d'après Boris Vian. Toutefois, en voyant le petit Jacques Perrin, avec sa gueule à claques de prince charmant, draguouiller une élève d'une classe d'une bonne sœur avant de l'épouser (l'élève, pas la bonne sœur), j'ai tout de suite pensé que c'était un film pour Miss Nobody (bien qu'il n'y ait ni Michel Legrand, ni Demoiselles, ni Rochefort).
Darkman (1990) de Sam Raimi: 2/10
    Je n'aime pas du tout de ce style de cinéma de fou furieux où le cinéaste part dans un gros délire entre invraisemblances et transparences foireuses volontaires. Je n'aime pas non plus quand il se calme pour faire Spiderman non plus. Jamais content, que voulez-vous? Cela dit, il faut vraiment que j'essaie ses Evil Dead...
● Hidden (The Hidden, 1987) de Jack Sholder: 5/10
    Un film de SF des années 80 avec beaucoup d'action, proche de La Mutante qui viendra quelques années plus tard. Pas mal fichu au niveau des effets spéciaux et la fin est intéressante. Et puis j'aime bien Kyle MacLachlan, ici très bon.
L'Ordre et la sécurité du monde (1978) de Claude d'Anna: 3/10
    Que foutaient Cotten, Hopper, Bouquet ou Pleasence (même pour trois minutes) là-dedans? Une bonne idée de départ: échange maladroit de passeports entre un espion et une innocente qui se retrouvera bien vite dans une histoire qu'elle ne comprend pas (et nous non plus). Cremer fait du Cremer. Film chiant et mou.
When The Wind Blows (1986) de Jimmy T. Murakami: 9/10
    Un film d'animation beau et triste, qui m'évoque le début de "Là-haut" mais sur 1h20. L'histoire (très déprimante) d'un couple de petits retraités, survivants de l'explosion de "la" Bombe mais subissant l'hiver nucléaire, est forcément touchante. Une rareté juste honteuse chez nous (le film a pourtant bonne réputation, avec d'ailleurs 7.8 sur IMDB). Très belle animation, très variée.
Tir groupé (1982) de Jean-Claude Missiaen: 4/10
    Le fait qu'il s'agisse d'un fait divers réel procure au réalisateur le prétexte de faire son Justicier dans la ville avec Gérard Lanvin en Charles Bronson. Certaines scènes comme l'attaque d'un badaud dans le couloir du métro (où il se fait couper le doigt -en ombre chinoise- pour que les voyous récupèrent son alliance) sont plus ridicules qu'effrayantes. Roland Blanche en délinquant, avec son chapeau et son écharpe blanche, se ferait jeter des cailloux par des gamins des cités aujourd'hui. Jean-Roger Milo et Dominique Pinon complètent le trio de malfaiteurs avec leurs gueules de l'emploi. Un revenge movie à la française, avec ses franchouillardises, pas déplaisant mais pas non plus extraordinaire, c'est le moins qu'on puisse dire.
● Les Chaînes du sang (Bloodbrothers, 1978) de Robert Mulligan: 6/10
    À l'époque de son petit chef-d'œuvre Love With The Proper Stranger (1963), Mulligan avait su mieux représenter le machisme et la virilité dans la famille de Natalie Wood (avec les frères qui cherchent Steve McQueen pour le tabasser). Ici, malgré quelques scènes très intéressantes (quand c'est calme), c'est en général hystérique et surjoué, avec un personnage de mère insupportable. J'ai aussi connu Elmer Bernstein plus inspiré.
Quai des orfèvres (1947) de Henri-Georges Clouzot: 9/10
    Excellent polar qui, sous l'intrigue, cache une autre histoire encore plus intéressante, très en avance sur son temps à au moins 2 niveaux: Louis Jouvet a adopté un enfant noir qu'il aime, et Simone Renant est clairement une lesbienne. Ajoutons à cela le plan de Suzy Delair ouvrant en grand la bouche pour embrasser Blier (qui est hors champs), coupé par un plan d'une casserole de lait qui déborde.
● L'Inspecteur Harry (Dirty Harry, 1971) de Don Siegel: 6/10
    Je n'ai jamais été fan de cette série. Tous ont un scénario inégal. J'aime bien quand Eastwood fait son "Harry Show" raciste et cogneur (aurais-je un côté conservateur?) mais ici, en dehors d'un casse de banque déjoué et d'un suicide évité, on reste sur Harry traquant Scorpio qui s'enfuit, qui s'enfuit... Mon préféré reste Magnum Force par Ted Post (coécrit par Cimino, tout de même!).
Adieu poulet (1975) de Pierre Granier-Deferre: 8/10
    Très bon polar basé sur un fait divers, écrit par Veber (juste avant Peur sur la ville dans le même genre), avec de l'humour et surtout une belle distribution: Dewaere (survolté) et Lanoux qui n'ont pas volé leur César, Lino Ventura forcément bon en flic, et puis Claude Rich, Guiomar, Mairesse, Claude Brosset, Françoise Brion (elle n'a donc pas fait qu'Alexandre le bienheureux et des machins érotiques!), ou feu Pierre Tornade. La fin est géniale.
La Rose de fer (1973) de Jean Rollin: 4/10
    Longue déambulation nocturne, très bavarde, dans un cimetière dont le couple de protagonistes n'arrive pas à sortir (comme dans la forêt de Blair Witch 30 ans après). Cela aurait pu être poétique, effrayant et macabre, mais c'est juste verbeux et... chiant. Françoise Pascal marchant, lentement, parfois à poil, en plan séquence de 10 minutes, m'évoquait la réplique de Jean-Pierre Marielle en producteur de porno dans On aura tout vu: "C'est des plans qui coûtent pas cher. Dans ce métier, 'faut y aller à l'économie mon p'tit vieux..."
● Lune de miel mouvementée (Once Upon A Honeymoon, 1942) de Leo McCarey: 6/10
    Le cinéaste (qui a lancé Laurel & Hardy) ne pouvait rivaliser avec les immenses To Be Or Not To Be de Lubitsch (sorti la même année) ou Le Dictateur de Chaplin. Son film souffre de la comparaison, de sa durée, de son scénario inégal et surtout de son traitement de l'actualité de l'époque: les scènes dramatiques tombent à plat, mention à celle dans le camp nazi. Heureusement il y a quelques scènes drôles, et le couple Cary Grant/Ginger Rogers ne manque pas de charme.
● John McCabe (McCabe & Mrs. Miller, 1971) de Robert Altman: 8/10
    J'aime beaucoup ce petit film qui, Altman oblige, ne ressemble pas à un western comme un autre. J'aime son histoire, sa réalisation, sa BO, ses interprétations... Que dire d'autre, sinon que la photographie de Vilmos Zsigmond est à tomber.
Le Frisson des vampires (1970) de Jean Rollin 3/10
    Aaah Jean Rollin. Entre la récente découverte de son délire pseudo-poétique La Rose de fer, où il faisait du cinéma fantastique un peu (juste un peu) expérimental, et ce Frisson des vampires pas très frissonnant (j'imagine qu'il évoquait le froid que les actrices ont dû endurer pendant le tournage), dans lequel il fait un cinéma pour lequel on le connaît plus, je n'arrive pas à savoir ce que j'aime le moins chez lui finalement. Certains diront que je suis insensible à sa formidable beauté macabre. Ouais. On va dire ça.
● L'Exorciste (The Exorcist, version longue de 2001) de William Friedkin: 6/10
    Qu'est-ce que j'aimerais revoir la version d'origine de 1973... J'ai cherché, je n'ai toujours pas trouvé d'informations concernant son existence en DVD, peut-être en zone 1? Ça me fait chier de descendre ma note à cause d'un montage auquel je n'adhère pas du tout! Restent quelques grandes scènes, celles du film d'origine, pas les nouvelles comme la descente de l'escalier façon araignée, dont on a beaucoup parlé et qui est plus ridicule qu'effrayante.
● Anna Karénine (Anna Karenina, 1948) de Julien Duvivier: 9/10
    Une adaptation plutôt réussie avec une splendide reconstitution d'une époque. La photographie est très belle, la réalisation efficace et Vivien Leigh est forcément imprégnée par le rôle. Mon seul reproche est le survol de l'histoire de Kitty et Levine, très importante dans le roman de Tolstoï car servant à confronter deux relations différentes, une optimiste, l'autre pessimiste. Mais pour les besoins d'un film, je comprends que l'on soit obligé de sacrifier de gros passages et de se concentrer sur le principal, ici l'héroïne du titre.
La Machine (1994) de François Dupeyron: 4/10
    Depardieu et Bourdon ne sont pas mauvais du tout, c'est certain, mais la réalisation et le scénario (un film fantastique à la française qui ressemble au futur Volte Face dans l'idée d'un échange de personnalités) ne donnent vraiment rien de très bon. En cherchant à faire une esthétique particulière (éclairage expressionniste, cadrages à l'américaine), il n'en résulte qu'une imagerie clipesque et aucune personnalité.
● Calme blanc (Dead Calm, 1989) de Philip Noyce: 8/10
    Noyce n'a pas réalisé que des conneries genre Sliver ou Le Saint. À part Jeux de guerre qui n'était pas mal pour un blockbuster où Harrison Ford -devinez quoi?- sauve sa famille, il a réalisé ce fameux thriller qui allait révéler Nicole Kidman (et ses formes généreuses) aux ressemblances très troublantes avec le magnifique Couteau dans l'eau, le premier film de Polanski. Certes, Dead Calm est plus haletant et moins "intello" (thriller américain oblige), sinon on a quand même un voilier, deux hommes dont un de trop, une femme mariée à l'un des deux, un combat, un adultère, un noyé qui en fait ne l'est pas, entre autres. Même quand on sait ce qui va arriver (ce film m'a marqué durablement), le film continue de se laisser suivre sans ennui.
● De l'or pour les braves (Kelly's Heroes, 1970) de Brian G. Hutton: 8/10
    Après Quand les aigles attaquent, Hutton et Eastwood collaborent à nouveau dans un 2ème film de guerre, plus réussi et qui se prend moins au sérieux. Encore un film de mon enfance, où le héros (comme pour tout le monde, j'imagine) est finalement moins le Kelly du titre, interprété par Clint Eastwood, que "Oddball", un hippie dans la Seconde Guerre Mondiale (il fallait oser) génialement interprété par Donald Sutherland. En partant d'un scénario d'aventures totalement fictives (des soldats américains cherchant à récupérer l'or allemand dans une banque française), le film part dans une reconstitution toutefois très crédible dans les faits post-débarquement (par exemple la vraie anecdote des ponts que les Américains font exploser et que les Allemands reconstruisent la nuit). Je suis fasciné par la mise en scène de Hutton dans ce film, très précise sur les évènements, et prenant au moins vingt minutes pour montrer les préparatifs de l'attaque finale, ce qui rend l'assaut très réaliste. Tout simplement génial.
● La Malédiction (The Omen, 1976) de Richard Donner: 6/10
    Une nouvelle tentative des années après sa découverte, et au final je n'en suis toujours pas très fan. Un mélange de deux succès fantastiques à Hollywood, Rosemary's Baby et bien sûr L'Exorciste, trouvant place dans plusieurs décors intéressants, de Rome à Londres. Le tout début est ce qui me plaît le plus, avec le fameux suicide de la nounou devant les enfants. Donner est un bon raconteur d'histoires (il réalisera plus tard des blockbusters de grande qualité, L'Arme Fatale et Superman), à défaut d'avoir une mise en scène qui me parle (certains plans ressemblent à du téléfilm quand ils ne paraissent pas tournés à l'arrache). Certaines parties sont assez molles. Mais c'est peut-être avec le genre dont j'ai du mal.
Zardoz (1973) de John Boorman: 6/10
    Je ne me souvenais plus beaucoup de ce film, un film d'anticipation psychédélique, complètement barré, philosophique, mais barré, avec un inoubliable Sean Connery essayant de faire oublier un certain James Bond auquel le public l'identifie. Une grosse réflexion sur la vie, la mort, Dieu, etc. façon série B à petit budget avec des idées folles. Mais il faut le voir, ne serait-ce que pour le slip rouge et la queue de cheval de Connery.
Marie-Octobre (1959) de Julien Duvivier: 8/10
    Les retrouvailles, quinze ans après, d'un groupe d'ex-résistants dans la demeure de l'ancien chef, lors d'une soirée où ils vont essayer de découvrir le traître qui a balancé le réseau en 44. Avouez que le pitch donne envie. Duvivier signe un huis-clos passionnant avec une très belle distribution d'acteurs prestigieux de l'époque: Reggiani, Blier, Roquevert, Meurisse, Frankeur, Dalban, Darrieux dans le rôle de Marie-Octobre ou Lino Ventura.
Arlington Road (1999) de Mark Pellington: 7/10
    Un thriller conspirationniste comme les Américains n'oseraient plus en faire aujourd'hui. C'est justement intéressant de voir comment Hollywood, et même les Américains en général, imaginaient alors le terrorisme. La menace vient de l'intérieur, d'une organisation secrète non étrangère, et l'attentat fait 180 morts, "le pire qu'ait connu le pays". On ne peut que grincer des dents en pensant à ce qui arrivera 2 ans après la sortie du film... Scénario paranoïaque plutôt bien fichu, réservant un final très étonnant, mais le cinéaste filme le tout comme un banal téléfilm (plans tremblants, hésitants, esthétique moche, ralentis hideux, caméra en mouvement, sans point de vue). La musique souligne l'aspect télévisuel. Il faut surtout retenir l'interprétation de Jeff Bridges et Tim Robbins, et le rebondissement final.
Terminator (1984) de James Cameron: 7/10
    La première partie est toujours aussi formidable, extrêmement bien fichue au niveau effets spéciaux, là-dessus rien à redire, car pour l'époque le bonhomme Cameron savait déjà faire preuve d'un beau savoir-faire. Et puis au niveau du montage, de la réalisation énergique, de sa façon de filmer des scènes d'action, de présenter les personnages, bref ça reste toujours aussi bluffant d'un point de vue cinématographique... Mais à partir de la deuxième partie, je commence à m'ennuyer. C'est un film que j'ai certainement trop vu durant mon adolescence mais qui demeure cependant mon préféré de la saga, et ce, malgré l'incroyable niveau fixé par le second épisode.
● Les petites saintes y touchent (ou Jeunes filles en extase, 1974) de Michel Lemoine: 0/10
    Il y a des soirs où je zappe sans savoir quoi regarder et je tombe là-dessus... Il faut bien un nanar chaque mois.
A Serious Man (2009) de Joel & Ethan Coen: 7/10
    C'est assez intéressant de voir un film centré sur des juifs du Middle West. C'est assurément un film assez personnel, parfois très drôle, avec des personnages antipathiques à souhait, et puis ça reste les frères Coen derrière la caméra donc c'est superbement écrit et filmé. Mais au final c'est assez mitigé pour moi. Je suis sorti de là avec une certaine frustration, et c'est bien dommage vu tout ce qu'il y a comme bonnes choses dans ce film.
The Song Remains The Same (1976) de Peter Clifton & Joe Massot: 7/10
    Gros délire psychédélique certes très, très daté mais séduisant. Entre quelques images du concert au Madison Square Garden, qui est pourtant loin d'être le meilleur concert des Led Zep, d'autres où on les voit en coulisses, on se retrouve tour à tour dans la vie ré-inventée des quatre membres du groupe, dans un Chicago un peu fantastique des années 30 avec John "Bozo" Bohnam, dans un mélange de médiéval et de surréalisme hippie avec Robert Plant, l'occultisme avec le fan d'Aleister Crowley, Jimmy Page, tandis que John Paul Jones a une vie de père de famille tout à fait banal. Un film qu'il vaut mieux voir ivre ou sous substances, en se tenant prêt à agiter le briquet pour "Stairway To Heaven".
The Big Bang Theory (saison 1, 2007) de Chuck Lorre & Bill Prady: 8/10
    Je me suis bien amusé à redécouvrir les 17 épisodes de la 1ère saison d'une série en train de s'essouffler (c'est la règle en général). Excellente idée de départ; faire une série sur le thème de la Beauty and the geek. La Belle c'est Penny (Kaley Cuoco), la voisine un peu cruche, les Geeks sont Leonard, Sheldon et leurs amis Howard et Raj. Ces 4 derniers ont bien changé depuis. Au cours des saisons, certains vont se fiancer, d'autres trouveront des copines (parmi lesquelles Penny évidemment), plusieurs copines même, qui vont changer leurs habitudes et leurs draps Spiderman. Il y aura de moins en moins d'expériences amusantes, et ils finiront par devenir "normaux", montrant des geeks très, très loin de l'image du célibataire endurci. La série perdra ainsi tout intérêt en s'intéressant à des petites histoires sentimentales, se rapprochant d'un autre foirage complet, How I Met Your Mother. Du coup dans les dernières saisons, on s'éloigne du thème du geek mal dans sa peau et ne connaissant que des échecs avec les filles, et ça ne prend plus. La 1ère, 2ème et 3ème saisons resteront les meilleures, j'ai une préférence pour les 2 premières. V.O. OBLIGATOIRE.
Magnum Force (1973) de Ted Post: 7/10
    À là fin du premier Dirty Harry, Callahan (Eastwood) jetait son badge de policier, comme s'il démissionnait. Mais il fallait une réponse aux virulentes critiques qui affirmaient que le film glorifiait la violence policière envers les criminels présumés. Ici Callahan ne se joint pas à l'escadron des motards vengeurs, donnant cette célèbre réplique adressée à la fois à eux et aux critiques: "I’m afraid you've misjudged me." Le scénario est en partie écrit par Michael Cimino alors à ses débuts et pas emballé par l'idée de travailler là-dessus, mais c'est certainement à lui qu'on doit les meilleures idées. Même si je ne suis pas excessivement fan, il demeure mon préféré de cette saga que je n'aime pas des masses. "A man's got to know his limitations."
● L'Inspecteur ne renonce jamais (The Enforcer, 1976) de James Fargo: 6/10
    Le principal avantage de cet épisode c'est la ravissante inspectrice Kate Moore (Tyne Daly), en coéquipière de Callahan le misogyne. Je ne retiendrai que ce duo, et quelques scènes par ci par là, mais ça reste un épisode peu intéressant. D'ailleurs ma collection Dirty Harry en DVD s'arrête à celui-là. J'ai vu les autres à la télévision, en VF, ça m'a suffit. Tiens, y en a-t-il d'autres que moi qui ont pensé à Daniel Cohn-Bendit jeune en voyant le méchant? Parce que franchement...
Ho! (1968) de Robert Enrico: 8/10
    Un des polars les moins connus avec Belmondo (un de ceux que j'ai découvert tard d'ailleurs, alors que je connais plutôt bien sa filmo), mais un des films que j'apprécie le plus de sa carrière. La preuve, il repasse et je ne peux m'empêcher de le regarder en entier. Belmondo incarne un gangster débutant, vantard et roulant des mécaniques... mais aussi très maladroit, immature, et commettant beaucoup d'erreurs. Il craquera au cours d'une scène d’interrogatoire, éclatant en sanglots comme un gosse, où il montre l'étendu de son talent. Son interprétation magistrale, le scénario et les dialogues de Giovanni et la musique de François de Roubaix en font pour moi un "petit grand" film (pour piquer une expression d'Annaud).
Poulet au vinaigre (1985) de Claude Chabrol: 7/10
    Le dîner en tête à tête avec la mère (Stéphane Audran) est pour moi une des plus belles scènes du cinéma chabrolien: ça m'a marqué parce que c'est filmé uniquement en plan fixe, on y bouffe bien, une phrase provoque un moment de gêne... puis ça craque. Cela résume parfaitement le cinéma de Chabrol. Le film en lui-même est un bon polar où il remet évidemment le couvert sur la petite bourgeoisie provinciale pas très irréprochable, et surtout rudement bien interprété par Jean Poiret.
Les Passagers (1977) de Serge Leroy: 7/10
    Un road movie à la française, un peu simple mais qui part sur une idée intéressante, hélas pas très bien exploitée: un homme part rechercher le fils de sa femme en Italie, mais se retrouve poursuivi par un mystérieux chauffard sur l'autoroute. L'influence de Duel de Spielberg se fait sentir, heureusement les auteurs font évoluer l'action dans les chambres ou les sous-sols des hôtels. Pas de gros rebondissements, mais ça reste un film qui se laisse agréablement suivre, surtout grâce à un Jean-Louis Trintignant excellent.
Giallo (2009) de Dario Argento: 4/10
    Pas aussi tragique qu'on aurait pu le croire, mais évidemment très loin d'être un choc cinématographique. Le cinéaste, en pilotage automatique, semble juste avoir décidé de faire un film non pas pour son public (qu'est-ce que c'est que ce final sinon un doigt d'honneur au spectateur?), mais parce qu'il se sent juste obligé de faire son métier. Un autre attendrait sûrement d'avoir retrouvé l'inspiration, pas lui. L'interprétation d'Adrien Brody est une des rares choses à retenir du film.
Rue Barbare (1983) de Gilles Béhat: 4/10
    Diesel avec Gérard Klein, Cherry 2000 avec Melanie Griffith, Terminus avec Johnny Hallyday, et ici Rue Barbare... on peut dire que Mad Max, et sa représentation des voyous punks sans aucune ambition sinon d'être concrètement méchant, est un film qui a fait quand même beaucoup de mal au cinéma d'anticipation... Je ne me souviens pas d'avoir vu le film de Béhat en entier, seulement par morceaux. C'est rattrapé. Joie. Deux grands films en une journée grâce à YouTube (Giallo et celui-là, qui, il faut le dire, vont très bien ensemble), quelle merveilleuse invention. Au final, si j'adore Giraudeau car c'est un immense acteur, et il sauve pas mal de choses ici, je me demande ce que le pauvre est allé foutre là-dedans. Des impôts à payer? Quitte à le voir dans des films populaires, je préfère un million de fois Les Spécialistes.
Body Heat (1981) de Lawrence Kasdan: 9/10
    Plus je le vois et plus je l'apprécie davantage. Un thriller très, très chaud, qui doit beaucoup à son sulfureux couple-star formé par Kathleen Turner, diablement sexy, et AtClo... William Hurt, dans un de ses plus beaux rôles. Ce film de Kasdan, Body Double et Hot Spot forment le trio de polars les plus représentatifs des années 80. Et l'père Verhoeven (qui fera son ciné 80's dans les 90's) peut aller se faire... La musique de John Barry est une des plus belles bandes originales du cinéma.
Out Of Africa (1984) de Sydney Pollack: 10/10
    C'est plus facile d'écrire quelques lignes sur des mauvais, moyens ou bons films, mais la tâche de résumer en quelques mots les ressentis devant un Grand film est bien plus difficile. Out Of Africa est un Grand film. Entre la beauté des décors, de la musique, de l'interprétation, de la réalisation... je ne sais même pas par où commencer. Résumons-le ainsi: 2h30 de bonheur cinématographique.


Films de l'année 2011

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image Image Image Image
Image Image Image Image
Image Image Image Image


----

Films de l'année 2010

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image Image Image Image

Image Image Image Image

Image Image Image Image


----

Films de l'année 2009

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage

ImageImageImageImageImageImage


----

Films de l'année 2008

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImage

ImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Major Tom le 31 mars 12, 18:00, édité 102 fois.
Image
Clique ici... Image A chaque fois que tu oublies de cliquer sur ce lien, Durendal fait une nouvelle vidéo

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13023
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Demi-Lune » 1 mars 12, 10:35

FILM DU MOIS DE MARS 2012

Image Image Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) Image
    Tootsie (Sydney Pollack, 1982) Image
    Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982) Image
    Nobody knows (Hirokazu Kore-Eda, 2004) Image
    La Peau douce (François Truffaut, 1964) Image
    Showgirls (Paul Verhoeven, 1995) Image
    Rebecca (Alfred Hitchcock, 1940) Image
    Battle Royale (Kinji Fukasaku, 2000) Image
    Hellraiser : le Pacte (Clive Barker, 1987) Image
    Hellraiser 2 : les écorchés (Tony Randel, 1988) Image
    Vacances à Venise (David Lean, 1955) Image
    Le charme discret de la bourgeoisie (Luis Buñuel, 1972) Image
    Chercheurs de soleil (Konrad Wolf, 1958) Image
    Six femmes pour l'assassin (Mario Bava, 1964) Image
    Hana-Bi (Takeshi Kitano, 1997) Image
    The Boxer (Jim Sheridan, 1997) Image
    Halloween II (Rick Rosenthal, 1981) Image
    Les Diables (version censurée) (Ken Russell, 1971) Image
    Préparez vos mouchoirs (Bertrand Blier, 1978) Image
    Le Seigneur de la guerre (Franklin J. Schaffner, 1965) Image
    Simetierre (Mary Lambert, 1989) Image
    Razorback (Russell Mulcahy, 1984) Image
    L'été de Kikujiro (Takeshi Kitano, 1999) Image
    Les Poupées - Dolls (Stuart Gordon, 1987) Image
    Un crime au Paradis (Jean Becker, 2001) Image
    Réincarnations - Dead and buried (Gary Sherman, 1981) Image
    Terreur sur la ligne (Fred Walton, 1979) Image
    Sparrow (Johnnie To, 2008) Image
    Amblin' (Steven Spielberg, 1968) Image
    Gran Torino (Clint Eastwood, 2009) Image
    Les cendres d'Angela (Alan Parker, 1999) Image
    Martha Marcy May Marlene (Sean Durkin, 2011) Image
    Montclare, rendez-vous de l'horreur - Next of kin (Tony Williams, 1982) Image
    La Lune dans le caniveau (Jean-Jacques Beineix, 1983) Image
    Jane (Julian Jarrold, 2007) Image
    Splash (Ron Howard, 1984) Image
    Carnage - The Burning (Tony Maylam, 1981) Image
    Cabal (Clive Barker, 1990) Image
    Phantasm (Don Coscarelli, 1979) Image
    Prédictions (Alex Proyas, 2009) Image
    L'ascenseur (Dick Maas, 1983) Image
    Superstition (James W. Roberson, 1982) Image
    Prêt-à-porter (Robert Altman, 1994) Image
    Sanctuaire - La Chiesa (Michele Soavi, 1989) Image The nanar of the year !!!

L'OVNI du mois
    L’Âge d'Or (Luis Buñuel, 1930) ???

SÉRIES

Les Piliers de la Terre (2010) Image


FILMS REVUS

    La bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) Image
    L'Emprise (Sidney J. Furie, 1981) Image
    Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011) Image
    La Maison du Docteur Edwardes (Alfred Hitchcock, 1945) Image
    The Box (Richard Kelly, 2009) Image
    Braveheart (Mel Gibson, 1995) Image
    Le Diamant du Nil (Lewis Teague, 1985) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Shutter Island (Martin Scorsese, 2010) - plus objectivement : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan, 2010)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972) ex aequo avec Trop belle pour toi (Bertrand Blier, 1989)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989). Prix spécial pour Orgueil et préjugés (Joe Wright, 2005)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
Dernière édition par Demi-Lune le 1 avr. 12, 09:20, édité 75 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7236
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Cathy » 1 mars 12, 10:35

Film du mois
Image

Films découverts, redécouverts, ou revus (hors compétition)

Pavillon noir, the Spanish Main (Frank Borzage) - 8.5/10
Le cottage enchanté, The enchanted cottage (John Cromwell) - 8.5/10
Quand la marabunta gronde, The naked jungle (Byron Haslins) - 8.5/10
La piste des Eléphants, Elephant Walk (William Dieterle) - 8.5/10

Belle et le Clochard, Lady and the Tramp (Disney)- 8/10
blu-ray sublime, le film prend des nouvelles couleurs, mais franchement la VF est horrible, trop actualisée, vraiment dommage, mais bon Lady est toujours aussi adorable !
Capitaine Blood, Captain Blood (Michael Curtiz) - 8/10
Le seigneur de l'aventure, The Virgin Queen (Henry Koster) - 8/10
Capitaine sans peur, Captain Horatio Hornblower (Raoul Walsh) - 8/10
Le Cygne noir, Black Swan (Henry King) - 8/10
Le Pirate, The Pirat (Vincente Minnelli) - 8/10

Du burlesque à l'Opéra, Two sisters from Boston (Henry Koster) - 7.5/10
My life with Caroline (Lewis Milestone) - 7.5/10
OSS 117 : Le Caire, nid d'espions (Michel Hazanavicius) - 7.5/10
Parodie qui n'évite pas quelques vulgarités, mais quelques moments vraiment drôles, maintenant le véritable OSS117 n'est pas aussi ridicule que le personnage du film, mais le film est sympathique. Et le running gag des poulets et de la lumière m'a fait rire systématiquement !
Les Mines du roi Salomon, King Solomon's Mines (Compton Bennett, Andrew Marton) - 7.5/10
L'Aigle des mers, The Sea Hawk (Michael Curtiz) - 7.5/10
Miss F.B.I, Miss Congeniality (Donald Petrie) -7.5/10
Une comédie policière américaine portée par Sandra Bullock, pleine de glamour et d'humour, et Michael Caine toujours aussi empreint d'élégance, et de classe, le gentleman acteur par excellence. Pas un grand film, mais j'adore cette histoire sur fond d'élections de Miss U.S.A. Un film agréable, sympathique que je revois toujours avec autant de plaisir.
Stingaree (William A. Wellman) - 7.5/10

OSS 117: Rio ne répond plus (Michel Hazanavicius) - 7/10
Second opus, où Hubert Bonnisseur de la Bath est encore plus ridicule, plus macho, plus raciste que dans le premier. Exercice de style, avec quelques vulgarités comme dans le premier épisode. Le film est sympathique même si nous sommes quand même ici encore plus dans la parodie que dans le premier. Ce film démontre de toute façon qu'Hazanavicius connaît son Hollywood par coeur. La dernière scène est un hommage à Hitchcock entre cinquième colonne, Vertigo et la Mort aux trousses, que de clins d'oeil.
Coulisses de Broadway, Two tickets to Broadway (James V. Kern) - 7/10
Tais-toi (Francis Veber) - 7/10
Le duo formé par Gérard Depardieu et Jean Reno fonctionne parfaitement et le premier est particulièrement exceptionnel en Quentin de Montargis, bête à manger du foin !
Sing your way home (Anthony Mann)

Le mariage du siècle (Philippe Galand) - 6.5/10
Vu et revu, le film était une parodie du mariage de Lady Di et du Prince Charles, avec les commentaires de Léon Zitrone sur la robe de la princesse, Anémone est filmée avec amour par son mari qui arrive à la rendre jolie, Martin Lamotte est excellent dans son rôle de prince d'opérette attaché aux traditions et Thierry Lhermitte est toujours aussi séduisant

La fille des Iles, Song of the Island (Walter Lang) - 6/10
Le fils d'Ali Baba, Son of Ali Baba (Kurt Neumann) - 6/10

Miss FBI divinement armée, Miss Congeniality 2: Armed and Fabulous (John Pasquin) - 5/10
Si le premier opus était vraiment réussi et sympathique, le second est sympathique mais raté, l'absence de Michael Caine se fait terriblement sentir et le film tourne autour de la seule prestation de Sandra Bullock et de son acolyte, une jeune femme noire rebelle, garçon manqué. Le film est vraiment raté même si Sandra Bullock est toujours aussi sexy !
Idylle en Argentine, They met in Argentina (Leslie Goodwins, Jack Hively)

Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
]Octobre 2009 : L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 : The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La Beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le Livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Dernière édition par Cathy le 1 avr. 12, 11:43, édité 29 fois.

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14734
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Père Jules » 1 mars 12, 10:36

Film du mois de mars 2012:

Image
Joseph L. Mankiewicz - The Honey Pot (Guêpier pour trois abeilles) (1967)


Spoiler (cliquez pour afficher)
• Roman Polanski - The Fearless Vampire Killers (Le bal des vampires) (1967)
• Mario Bava - Sei donne per l'assassino (Six femmes pour l'assassin) (1964)
• Joseph Losey - The Boy with Green Hair (Le garçon aux cheveux verts) (1948)
• Woody Allen - Hannah and Her Sisters (Hannah et ses sœurs) (1986)
• Robert Altman - The Player (1992)
• Michael Haneke - Funny Games (1997)
• David Lean - Ryan's Daughter (La fille de Ryan) (1970)
• Jacques Monnet - Clara et les chics types (1981)
• Nicolas Winding Refn - Valhalla Rising (2009)
• Martin Scorsese - Casino (1995)
• Jacques Becker - Edouard et Caroline (1951)
• Julien Duvivier - Untel père et fils (1945)
• Kinji Fukasaku - Batoru rowaiaru (Battle Royale) (2000)
• John McTiernan - The Hunt for Red October (A la poursuite d'Octobre Rouge) (1990)
• Jacques Rozier - Maine Océan (1986)
• Julien Duvivier - La tête d'un homme (1933)
• Jean Renoir - Une partie de campagne (1936)
• Georges Lautner - Le septième juré (1964)
• Pierre Chenal - Rafles sur la ville (1958)
• Eric Rohmer - Les nuits de la pleine lune (1984)
• Jean Cocteau - L'aigle à deux têtes (1948)
• Jean-Pierre Mocky - La bourse et la vie (1966)
• Joseph L. Mankiewicz - The Quiet American (Un Américain bien tranquille) (1958)
• Joseph L. Mankiewicz - The Honey Pot (Guêpier pour trois abeilles) (1967)
• Terence Young - From Russia with Love (Bons baisers de Russie) (1963)
• Julien Duvivier - La fête à Henriette (1952)
• Guy Hamilton - Goldfinger (1964)
• Jacques Becker - Les aventures d'Arsène Lupin (1957)
• Ridley Scott - Alien (1979)
• Julien Duvivier - La chambre ardente (1962)
• Frank Capra - It's a Wonderful Life (La vie est belle) (1946)
• Philippe de Broca - Le cavaleur (1979)
• Jeff Nichols - Shotgun Stories (2007)
• Steven Spielberg - The Adventures of Tintin (Les aventures de Tintin: Le secret de la licorne) (2011)
• Steven Spielberg - Raiders of the Lost Ark (Les aventuriers de l'arche perdue) (1981)
• Sydney Pollack - The Yakuza (Yakuza) (1974)
• Werner Herzog - Cobra Verde (1987)
• Gilles Grangier - Les vieux de la vieille (1960)


Mes films du mois:

Spoiler (cliquez pour afficher)
Février 2012: John Huston - Fat City (1972)
Janvier 2012: Roman Polanski - The Tragedy of Macbeth (1971)
Décembre 2011: Jerzy Skolimowski - Deep End (1970)
Novembre 2011: Michael Powell & Emeric Pressburger - The Red Shoes (Les chaussons rouges) (1948)
Octobre 2011: Maurice Pialat - Sous le soleil de Satan (1987)
Septembre 2011: Jacques Becker - Antoine et Antoinette (1947)
Août 2011: Buster Keaton - Sherlock Jr. (1924)
Juillet 2011: Roman Polanski - Nóz w wodzie (Le couteau dans l'eau) (1962)
Dernière édition par Père Jules le 31 mars 12, 21:27, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar daniel gregg » 1 mars 12, 10:36

Mars 2012


Film du mois

Image

-Waterloo bridge : M.LeRoy (1940) -9/10
-Party girl : N.Ray (1958) -9/10 (Ciné)

-Odds against tomorrow : R.Wise (1959) -8.5/10 (Ciné)
-Joe Dakota : R.Bartlett (1957) -8.5/10
-Yellow sky : W.A.Wellman (1948) -8.5/10 (Ciné)
-The last of the mohicans : M.Tourneur/ C.Brown (1920) -8.5/10
-From this day forward : J.Berry (1946) -8.5/10

-Park row : S.Fuller (1952) -8/10 (Ciné)
-The woman in the window : F.Lang (1944) -8/10 (Ciné)
-Rio conchos : G.Douglas (1964) -8/10
-Le skylab : J.Delpy (2011) -8/10

-Lost Horizon : F.Capra (1937) -7.5/10
-Escape to Burma : A.Dwan (1955) -7.5/10
-When a stranger calls : F.Walton (1979) -7.5/10
-This happy breed : D.Lean (1944) -7.5/10
-Clerks 2 : K.Smith (2006) -7.5/10

-The time machine : G.Pal (1960) -7/10
-Taking off : M.Forman (1971) -7/10
-Behind locked doors : B.Boetticher (1948) -7/10
-I confess : A.Hitchcock (1953) -7/10 (ciné)
-Westbound : B.Boetticher (1959) -7/10
-Les culottes rouges : A.Joffé (1962) -7/10
-Joy of living : T.Garnett (1938) -7/10
-Criminal court : R.Wise (1946) -7/10
-La maison Bonnadieu : C.Rim (1952) -7/10
-Untel père et fils : J.Duvivier (1940) -7/10
-Slattery's hurricane : A.De Toth (1949) -7/10
-The last of the fast guns : G.Sherman (1957) -7/10

-The spy with the green hat : H.W.George/J.Sargent (1966) -6.5/10
-L'amour l'après midi : E.Rohmer (1972) -6.5/10
-Les révoltés de Lomanach : R.Pottier (1953) -6.5/10

-The black arrow : G.Douglas (1948) -6/10

-Jay et Silent Bob strike back : K.Smith (2001) -5.5/10



Films revus
Films redécouverts


Mois précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2011 : The Frenchman's creek de M.Leisen
Juin 2011 : Run for cover de N.Ray
Juillet 2011 : Manhandled de A.Dwan
Aout 2011 : Une séparation de A.Fahradi
Septembre 2011 : Apache drums d'H.Fregonese
Octobre 2011 : The Prowler de J.Losey
Novembre 2011 : The red shoes de M.Powell
Décembre 2011 : La tour des sept bossus d'E.Neville

Janvier 2012 : La merditude des choses de F.V. Groeningen
Février 2012 : Les Misérables de R.Bernard
Dernière édition par daniel gregg le 30 mars 12, 22:35, édité 35 fois.

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47761
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Boubakar » 1 mars 12, 10:37

Mars 2012

Film du mois

- Punch Drunk Love (P.T. Anderson) 8,5/10

Films vus

- Redbelt (Mamet) 8,5/10
- Cloclo (Siri) 8,5/10

- C'est ma vie après tout ! (Badham) 8/10
- True grit (Coen) 8/10

- L'exercice de l'état (Schoeller) 7,5/10

- Dragon Lord - version intégrale (J.Chan) 7/10
- Dossier secret - Mr Arkadin (Welles) 7/10
- L'art d'aimer (Mouret) 7/10
- Chronicle (Trank) 7/10

- Le facteur sonne toujours deux fois (Rafelson) 6,5/10
- Désirs humains (Lang) 6,5/10

- Quand tu liras cette lettre (Melville) 6/10
- Toutes nos envies (Lioret) 6/10
- L'ange du mal (Placido) 6/10
- La dame de fer (Lloyd) 6/10
- Paul (Mottola) 6/10

- Femme de feu (De Toth) 5,5/10
- La conquête (Durringer) 5,5/10

- Harry Potter et le prince de sang-mêlé (Yates) 5/10
- My week with Marylin (Curtis) 5/10
- Young adult (J.Reitman) 5/10

- Un été brulant (Garrel) 3,5/10

- Bad teacher (J.Kasdan) 3/10

- Saw 3D : chapitre final (Greutert) 2,5/10

- Les infidèles (divers) 2/10

Films revus

- Evangelion 1:01 - You're (not) alone (Anno) 6/10 (+)
- Cobra (Cosmatos) 6/10 (=)

Mes films du mois (Mai 2005 - Février 2012)
Spoiler (cliquez pour afficher)
mai 2005 = Star Wars episode III (Lucas)
juin 2005 = Les poupées russes (Klapisch)
juillet 2005 = La guerre des mondes (Spielberg)
août 2005 = L'auberge espagnole (Klapisch)
septembre 2005 = To live and die in LA (Friedkin)
octobre 2005 = Mon nom est personne (Valerii)
novembre 2005 = Blackjack (Dezaki)
décembre 2005 = Bernie (Dupontel)
janvier 2006 = La chute (Hirschbiegel)
février 2006 = Rambo (Kotcheff)
mars 2006 = Coup de tête (Annaud)
avril 2006 = Les duellistes (R.Scott)
mai 2006 = Spartacus (Kubrick)
juin 2006 = La ruée vers l'or (Chaplin)
juillet 2006 = La horde sauvage (Peckinpah)
aout 2006 = The Kid (Chaplin)
septembre 2006 = Un après midi de chien (Lumet)
octobre 2006 = History of violence (Cronenberg)
novembre 2006 = Seul contre tous (Noé)
décembre 2006 = Le lauréat (Nichols)
janvier 2007 = Rocky Balboa (Stallone)
février 2007 = 2001 (Kubrick)
mars 2007 = Bad Lieutenant (Ferrara)
avril 207 = Vertigo (Hitchcock)
mai 2007 = Lady Chatterley (Ferran)
juin 2007 = Bloody sunday (Greengrass)
juillet 2007 = Les infiltrés (Scorsese)
août 2007 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
septembre 2007 = L'hirondelle d'or (Hu)
octobre 2007 = Black book (Verhoeven)
novembre 2007 = 12 hommes en colère (Lumet)
décembre 2007 = Les chansons d'amour (Honoré)
janvier 2008 = Assurance sur la mort (Wilder)
février 2008 = Requiem pour un massacre (Klimov)
mars 2008 = There will be blood (P.T. Anderson)
avril 2008 = La ligne rouge (Mallick)
mai 2008 = The Killer (Woo)
juin 2008 = La graine et le mulet (Kechiche)
juillet 2008 = Le château de l'araignée (Kurosawa)
aout 2008 = Gentleman Jim (Walsh)
sepembre 2008 = Marius/Fanny/César (Korda/Allegret/Pagnol)
octobre 2008 = Fenêtre sur cour (Hitchcock)
novembre 2008 = Network (Lumet)
décembre 2008 = Bonnie & Clyde (A. Penn)
janvier 2009 = De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (Newman)
février 2009 = Gran Torino (Eastwood)
mars 2009 = 7h58, ce samedi-là (Lumet)
avril 2009 = Harold & Maude (Ashby)
mai 2009 = L'aventure de Mme Muir (Mankiewicz)
juin 2009 = Les visiteurs (Kazan)
juillet 2009 = JFK (Stone)
aout 2009 = Les choses de la vie (Sautet)
septembre 2009 = La comtesse aux pieds nus (Mankiewicz)
octobre 2009 = Le samouraÏ (Melville)
novembre 2009 = The offence (Lumet)
décembre 2009 = Avatar (Cameron)
janvier 2010 = Calmos (Blier)
février 2010 = Un dimanche à la campagne (Tavernier)
mars 2010 = The box (Kelly)
avril 2010 = La dernière caravane (Daves)
mai 2010 = La colline des hommes perdus (Lumet)
juin 2010 = L'adieu aux armes (Borzage)
juillet 2010 = La chevauchée des bannis (DeToth)
aout 2010 = Zazie dans le métro (Malle)
septembre 2010 = Des hommes et des dieux (Beauvois)
octobre 2010 = The social network (Fincher)
novembre 2010 = L'enfer est à lui (Walsh)
décembre 2010 = Bright star (Campion)
janvier 2011 = La vengeance aux deux visages (Brando)
février 2011 = L'homme qui voulut être roi (Huston)
mars 2011 = Pour une poignée de dollars (Leone)
avril 2011 = Amants et fils (Cardiff)
mai 2011 = Conte d'été (Rohmer)
juin 2011 = Punishment park (Watkins)
juillet 2011 = Les gens de la pluie (Coppola)
aout 2011 = The proposition (Hillcoat)
septembre 2011 = A la recherche de Garbo (Lumet)
octobre 2011 = Police (Pialat)
novembre 2011 = Capturing the Friedmans (Jarecki)
décembre 2011 = Shame (McQueen)
janvier 2012 = Dressé pour tuer (Fuller)
février 2012 = Un homme est passé (Sturges)
Dernière édition par Boubakar le 31 mars 12, 18:43, édité 24 fois.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17716
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Rick Blaine » 1 mars 12, 10:37

Mars 2012

Film du mois :

Image

Duel dans la Sierra (George Sherman - 1958)


Films découverts ou redécouverts :

Duel dans la Sierra (The Last of the Fast Guns), de George Sherman (1957) : 8,5/10
Le Septième Juré, de Georges Lautner (1962) : 8,5/10
Les Aventures De Robin Des Bois (The Adventures Of Robin Hood), de Michael Curtiz (1938) : 8,5/10

Le Temps de la Colère (Between Heaven and Hell), de Richard Fleischer (1956) : 8/10
Habemus Papam, de Nanni Moretti (2011) : 8/10
Emeutes (Frisco Kid), de Lloyd Bacon (1935) : 8/10
Le Livre Noir (The Black Book), d'Anthony Mann (1949) : 8/10

Joe Dakota, de Richard Bartlett (1957) : 7,5/10
Jimmy The Gent, de Michael Curtiz (1934) : 7,5/10
La Plage Déserte (Jeopardy), de John Sturges (1953) : 7,5/10

Kaboul Kitchen (2011) : 7/10
La Cérémonie, de Claude Chabrol (1995) : 7/10
La Table aux Crevés, de Henri Verneuil (1952) : 7/10

Crépuscule sanglant (Red Sundown), de Jack Arnold (1956) : 6,5/10
Fort Invincible (Only The Valiant), de Gordon Douglas (1951) : 6,5/10
Untel Père et Fils, de Julien Duvivier (1945) : 6,5/10
Même Les Assassins tremblent (Split Second) de Dick Powell (1953) : 6,5/10

Taxi!, de Roy Del Ruth (1932) : 6/10
Le Passager de la Pluie, de René Clément (1970) : 6/10


Shotgun, de Lesley Selander (1955) : 5,5/10
Le Justicier de la Sierra (Panhandle), de Lesley Selander (1948) : 5,5/10
The Jade Mask, de Phil Rosen (1945) : 5,5/10

Passage Interdit (Untamed Frontier), de Hugo Fregonese (1952) : 4,5/10

Films revus : Hors compétition :

Fort Bravo (Escape From Fort Bravo), de John Sturges (1953) : 8,5/10

Danton
, d'Andrezj Wajda (1983) : 8/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2010 : Chantons sous la Pluie (Stanley Donen et Gene Kelly - 1952)
Septembre 2010 : Le Narcisse Noir (Michael Powell et Emeric Pressburger - 1947)
Octobre 2010 : Alexandre le Bienheureux (Yves Robert - 1968)
Novembre 2010 : Le Plongeon (Franck Perry - 1968)
Décembre 2010 : Quatorze Heures (Henry Hathaway - 1951)
FILM DE L'ANNEE 2010 : CHANTONS SOUS LA PLUIE
Janvier 2011 : Mon Homme Godfrey (Gregory La Cava - 1936)
Février 2011 : Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)
Mars 2011 : Nous Voulons les Colonels (Mario Monicelli - 1974)
Avril 2011 : Huit Heures de Sursis (Carol Reed - 1947)
Mai 2011 : Five Star Final (Mervyn LeRoy - 1931)
Juin 2011 : Les Nuits de Chicago (Josef Von Sternberg - 1927)
Juillet 2011 : Ca Commence Aujourd'hui (Bertrand Tavernier - 1999)
Aout 2011 : Baby Boy Frankie (Allen Baron - 1961)
Septembre 2011 : Du Plomb pour l'Inspecteur (Richard Quine - 1954)
Octobre 2011 : Le Rôdeur (Joseph Losey - 1951)
Novembre 2011 : Mes Chers Amis (Mario Monicelli - 1975)
Décembre 2011 : L’Aventure de Mme Muir (Joseph L. Mankiewicz - 1947)
FILM DE L'ANNEE 2011 : L'AVENTURE DE MME MUIR & LE MÉPRIS
Janvier 2012 : Les Ailes (William A. Wellman - 1927)
Fevrier 2012 : French Cancan (Jean Renoir - 1954)
Dernière édition par Rick Blaine le 31 mars 12, 16:48, édité 26 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22041
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar cinephage » 1 mars 12, 10:38

MARS 2012

FILM DU MOIS:

Le Miroir d'Andrei Tarkovski (1975) 10/10 - J'ai enfin compris ce qu'essayait de faire ce malheureux Terrence M. Blague à part, ce miroir est aussi sublime qu'insaisissable et complexe. Sans doute est-ce LE film à emmener sur une ile déserte, un film qu'on puisse voir souvent sans jamais en épuiser la richesse. J'en ai pour des semaines à le digérer, mais j'ai clairement été subjugué.

FILMS DECOUVERTS:
La mer à boire, de Jacques Maillot (2012) 6,5/10 - De bonnes choses, mais le film se perd dans des digressions qui desservent son sujet. Dommage.
Extrêmement fort et incroyablement dangereux, de Stephen Daldry (2012) 8,5/10 - Beaucoup d'idées formelles enthousiasmantes, des comédiens inspirés, et le film donne à Max von Sydow un de ses meilleurs rôles depuis un moment. J'en suis sorti ému et emballé.
The woman, de Lucky McKee (2011) 8/10 - Un véritable électrochoc et un film aussi redoutable que bien barré...
Whisky, de Pablo Stoll & Juan Pablo Rebella (2004) 5/10 - Malgré une forme très léchée, le rythme ennuyeux du film a eu raison de ma patience. Le film a fini par me lasser, malgré de réelles qualités.
Bullets or ballots, de William Keighley (1936) 6,5/10 - Peu original, le film se regarde avec plaisir, et sa conception du crime organisé dirigé par des financiers n'a rien perdu de son actualité...
Oslo, 31 aout, de Joachim Trier (2012) 5,5/10 - Pas mal filmé, mais le héros attire peu de sympathie, et sa souffrance indiffère : on se retrouve comme ses anciens camarades, à penser que c'est juste un pauvre type. Le film, du coup, intéresse peu.
Le territoire des loups, de Joe Carnahan (2012) 8/10 - Quelques très belles séquences, et une tension efficace de bout en bout, un film qui marque, en dépit de menues facilités qui n'écornent pas le film pour autant.
The Notebook, de Nick Cassavettes (2004) 4/10 - Beaucoup de bons sentiments pour un film passablement commun, faible dans ses reconstitutions qui manquent de patine, et larmoyant. Reste le charme des comédiens.
Your Highness, de David Gordon Green (2011) 3/10 - Film raté, dont le recours systématique au sordide finit par lasser. Un peu plus d'enjeu ou de délire aurait été le bienvenue.
Fanny, de Marc Allegret (1932) 8,5/10 - Dilemmes, tirades superbes, personnages bigger than life, Fanny compte beaucoup d'atouts.
The locked door, de George Fitzmaurice (1929) 6/10 - Un joli démarrage, un coté comédie de moeurs intrigant, mais le final en whodunnit est assez minable... Inégal, donc, quoique pas désagréable.
Le Cardinal, d'Otto Preminger (1963) 8,5/10 - Un film qui va bien vieillir, qui brasse d'innombrables problématique sans facilité ni raccourci, filmé en de longs plans qui prennent le temps d'interroger. A revoir un de ces quatre, forcément.
John Carter, d'Andrew Stanton (2012) 8/10 - Une ambiance pulp très réussie, une création d'univers charmante et qui tient la route. On est dans la droite lignée d'un Star Wars, avec la même naïveté, la même efficacité visuelle, la même ambition de conteur.
The Girl Next Door, de Gregory Wilson (2007) 4/10 - Sous couvert de drame social, on nous refile un film de torture complaisant et pénible. Qu'on aie fait tourner cela à de jeunes enfants me dérange.
La fontaine d'Aréthuse, d'Ingmar Bergman (1949) 5/10 - Malgré quelques fulgurances formelles, ainsi qu'une grande intelligence dans l'entremelement de plusieurs récit, ce film maintient les personnages à une telle distance qu'il laisse le spectateur froid et finit par devenir un discours théorique sur le couple (un enfer) et la solitude (un enfer pire encore).
L'impératrice Yang Kwei-Fei, de Kenji Mizoguchi (1955) 7/10 - Magnifique visuellement, notamment dans l'utilisation de la couleur, le film pèche un peu sur son intrigue simpliste par moments et un certain manque d'ampleur qui sied mal au sujet...
La septième cible, de Claude Pinoteau (1984) 7,5/10 - Du cinéma de papa comme je l'aime, avec une belle tension dans sa première moitié, malgré un Ventura un peu absent, et une fin un peu alambiquée...
L'auberge du dragon, de Tsui Hark (1992) 7,5/10 - Hyper-énergique, souvent très beau (Maggie Cheung est à tomber), ce Tsui Hark est un bon cru, malgré un moment de sur-place...
La maison ensorcelée, de Vernon Sewell (1968) 2/10 - Hilarant nanard (le prologue vaut son pesant de cacahuettes), qui a le mérite de réunir Christopher Lee, Boris Karlof, et quelques très mauvais acteurs. Seul les amateurs apprécieront, mais j'avoue m'être malgré tout amué, m'effarant parfois de la médiocrité de certaines séquences...
My Fair Lady, de George Cukor (1964) 8/10 - Quelques superbes envolées, une reflexion sociale pertinente, un Rex Harrison fulgurant de misogynie...
Nothing Sacred, de William A. Wellman (1937) 7/10 - Jolie comédie, assez charmante, mais qui manque un peu d'ampleur. J'aime bien le passage dans le Vermont (avec l'enfant mordeur).
Les piliers de la société, de Douglas Sirk (1935) 6,5/10 - Beaucoup d'éléments sirkiens (poids du regard des autres, attrait de l'Amérique, secret à révéler), pour un film qui pèche un peu dans sa montée dramatique, mais reste intéressant.
Tygra, la glace et le feu, de Ralph Bakshi (1983) 3,5/10 - Bateau, peu imaginatif et visuellement souvent raté...
Pain, amour, ainsi soit-il ?, de Dino Risi (1955) 6,5/10 - Les amateurs de Sophia Lauren y trouveront leur compte, les autres trouveront le tout bien anodin, quoique divertissant.
Sang et or, de Robert Rossen (1947) 7/10 - Le récit sportif n'est pas révolutionnaire, mais celui, en filigrane, d'un homme qui perd son ame par dépendance à l'argent est en revanche très intéressant. Mention spéciale à la photographie...
Simon, d'Eddy Terstall (2004) 8,5/10 - Un film aussi émouvant que pertinent dans son approche de thèmes actuels, dont la sobriété sert admirablement le jeu des acteurs. Grosse émotion pour moi...
Bellflower, de Evan Glodell (2012) 5/10 - Quelques bons moments, empêtré dans un excès de plans flous tremblés et de lumière saturée... Un revival 90's ?
Eva, de Kike Maillo (2012) 7/10 - Un récit assez classique, mais la thématique est bien traitée et le sujet reste passionnant.
Cloclo, de Florent Emilio Siri (2012) 8,5/10 - Une réalisation fabuleuse, une interprétation en or, une belle BO de Desplat... Magimel est pour moi la seule ombre au tableau, le film est une sacrée réussite.
X-tro, de Harry Bromley Davenport (1983) 4/10 - Loufoque, mais le film reste à voir comme une rareté, une de ces étrangetés comme on en trouve quelques unes dans le ciné d'horreur des années 80.
Un seul bras les tua tous, de Chang Cheh (1967) 7,5/10 - De nombreuses trouvailles, une utilisation ample de la musique et des effets visuels donnent à ce film une force qui dépasse le niveau usuel des films de kung-fu.
Pourquoi Monsieur R. est-il atteint de folie meurtrière ? de Rainer Werner Fassbinder & Michael Fengler (1970) 7,5/10 - Un fascinant récit d'aliénation, qui détonne par sa caméra baladeuse dans la filmo de R.W.F. Un film fondé sur des improvisations et pas mal d'intuitions de mise en scène heureuses...
Before Sunrise, de Richard Linklater (1995) 7,5/10 - Très touchant et bien fichu, sans doute un film que j'aurais gagné à découvrir plus jeune.
Hachiko, de Seijirô Kôyama (1987) 7,5/10 - Un sujet en or pour un film sobre dans son traitement, et véritablement émouvant.
Une arme pour un lache, d'Abner Biberman (1957) 7/10 - Un peu théorique/intellectuel, un peu figé, mais intéressant et avec un casting fort sympathique.
Le dernier des hommes, de F.W.Murnau (1924) 8/10 - Très beau film, dont la fausse fin souligne le caractère dramatique. Jannings charge un peu par moment, mais reste globalement l'homme du rôle.
Half Nelson, de Ryan Fleck (2006) 6,5/10 - Gosling est impérial, le casting très bon, mais je n'aime pas la mise en scène cut et peu pertinente, ce qui fait du film au final un exercice un peu vain.
2 Days in New York, de Julie Delpy (2012) 5,5/10 - Déception. Des personnages trop typés et peu crédibles minent le film. Chris Rock est ici une révélation, et certaines scènes restent fort réussies.

FILMS REVUS:
Les guerriers de l'apocalypse, de Kôsei Saitô (1979) 6,5/10 - Révision d'un fort souvenir d'enfance. Le film s'avère bancal, mal construit, avec une bande musicale rock malvenue. Restent des séquences de bataille spectaculaires et, elles, toujours réussie, ainsi que quelques éléments qui marchent.
Kill Bill, volume 1, de Quentin Tarantino (2003) 10/10 - Quelle virtuosité, que de séquences extraordinaires, quelles images, quelle musique !! A la révision, je reste ébloui.
Kill Bill, volume 2, de Quentin Tarantino (2003) 8,5/10 - Plus orienté western, malgré un maintien de l'esprit Shaw Brothers, le film est moins parfait (le personnage de Bud m'agace un peu). Mais ça reste très très classe.

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2010=Tetro (Coppola)
février 2010= Day of the Outlaw (de Toth)
mars 2010= Une femme disparait (Hitchcock)
avril 2010= Cria Cuervos (Saura)
mai 2010= La liste de Schindler (Spielberg)
juin 2010=The Man in the Moon (Mulligan)
juillet 2010=Spoorlos (Sluizer)
aout 2010=Nobody knows (Kore-Eda)
septembre 2010=The Black Swan (King)
octobre 2010=Des hommes et des dieux (Beauvois)
novembre 2010=Une vie difficile (Risi)
décembre 2010=A brighter summer day (Yang)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
LéoL
Electro
Messages : 965
Inscription : 30 août 07, 21:37

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar LéoL » 1 mars 12, 10:40

Mars 2012

Film du mois :

Image
Stalker de Andreï Tarkovski

Films (re)découverts :

Stalker (Andreï Tarkovski, 1979) : 9/10
L'éventail de Lady Windermere (Ernst Lubitsch, 1925) : 9/10

L'affaire Cicéron (Joseph L. Mankiewicz, 1952) : 8,5/10
On murmure dans la ville (Joseph L. Mankiewicz, 1951) : 8,5/10
L'opinion publique (Charles Chaplin, 1923) : 8,5/10
Jules César (Joseph L. Mankiewicz, 1953) : 8,5/10

The Last Show (Robert Altman, 2006) : 8/10
Chaînes conjugales (Joseph L. Mankiewicz, 1949) : 8/10
Soudain l'été dernier (Joseph L. Mankiewicz, 1959) : 8/10
Il était un père (Yasujiro Ozu, 1942) : 8/10
La femme du boulanger (Marcel Pagnol, 1938) : 8/10
La passion de Jeanne d'Arc (Carl Theodor Dreyer, 1928) : 8/10
Johnny Guitar (Nicholas Ray, 1954) : 8/10
L'étrange Noël de monsieur Jack (Henry Selick, 1993) : 8/10
Vincent (Tim Burton, 1982) : 8/10
Elle et lui (Leo McCarey, 1957) : 8/10

Le roman de Mildred Pierce (Michael Curtiz, 1945) : 7,5/10
Une autre femme (Woody Allen, 1988) : 7,5/10
Monte là-dessus (Fred C. Newmeyer & Sam Taylor, 1923) : 7,5/10
L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) : 7,5/10
Le port de la drogue (Samuel Fuller, 1953) : 7,5/10
Rétribution (Kiyoshi Kurosawa, 2006) : 7,5/10
Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa, 2008) : 7,5/10
Le caméraman (Edward Sedgwick & Buster Keaton, 1928) : 7,5/10
Fengming, chronique d'une femme chinoise (Wang Bing, 2007) : 7,5/10
La cité sans voiles (Jules Dassin, 1948) : 7,5/10
Guerre et amour (Woody Allen, 1975) : 7,5/10
Frankenweenie (Tim Burton, 1984) : 7,5/10
Les noces funèbres (Tim Burton, 2005) : 7,5/10

L'ennemi public (William A. Wellman, 1931) : 7/10
Les portes de la nuit (Marcel Carné, 1946) : 7/10
Niagara (Henry Hathaway, 1953) : 7/10
Ombres et brouillard (Woody Allen, 1992) : 7/10
La marseillaise (Jean Renoir, 1938) : 7/10
Pee Wee Big Adventure (Tim Burton, 1985) : 7/10
Les yeux de l'araignée (Kiyoshi Kurosawa, 1998) : 7/10
Le chemin du serpent (Kiyoshi Kurosawa, 1998) : 7/10
Les adieux à la reine (Benoit Jacquot, 2012) : 7/10

Green Snake (Tsui Hark, 1992) : 6,5/10
Cabaret (Bob Fosse, 1972) : 6,5/10
38 Témoins (Lucas Belvaux, 2012) : 6,5/10
Cloclo (Florent Emilio Siri, 2012) : 6,5/10
La prisonnière (Henri-Georges Clouzot, 1968) : 6,5/10
Le fossé (Wang Bing, 2010) : 6,5/10
2 days in New-York (Julie Delpy, 2012) : 6,5/10

L'ange bleu (Josef von Sternberg, 1930) : 6/10
Extrêmement fort et incroyablement près (Stephen Daldry, 2011) : 6/10
Péché mortel (John M. Stahl, 1945) : 6/10
Le Territoire des loups (Joe Carnahan, 2012) : 6/10
Door III (Kiyoshi Kurosawa, 1996) : 6/10

Les infidèles (Collectif, 2012) : 5,5/10
Martha Marcia May Marlene (Sean Durkin, 2011) : 5,5/10
Séance (Kiyoshi Kurosawa, 2000) : 5,5/10
Hunger Games (Gary Ross, 2012) : 5,5/10
Caligula (Tinto Brass, 1979) : 5,5/10

John Carter (Andrew Stanton, 2012) : 5/10
Doppelgänger (Kiyoshi Kurosawa, 2003) : 5/10
Jellyfish (Kiyoshi Kurosawa, 2003) : 5/10
Loft (Kiyoshi Kurosawa, 2005) : 5/10

La colère des Titans (Jonathan Liebesman, 2012) : 4,5/10

La vie est un roman (Alain Resnais, 1983) : 4/10

A l'aveugle (Xavier Palud, 2012) : 3/10

Charisma (Kiyoshi Kurosawa, 1999) : 2/10

Séries :

Six Feet Under - Saison 5 - 12/12 : 8,5/10. Final terrassant.
Boardwalk Empire - Saison 2 : En cours 6/12
Sherlock - Study in pink (Saison 1 - Episode 1) : 8,5/10
Sherlock - The blind Banker (Saison 1 - Episode 2) : 7/10
Sherlock - The Great Game (Saison 1 - Episode 3) : 7,5/10

Films revus :



Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2007 : Excalibur de John Boorman
Octobre 2007 : Sueurs froides de Alfred Hitchcock
Novembre 2007 : In the mood for love de Wong Kar Wai
Décembre 2007 : Barry Lyndon de Stanley Kubrick
Janvier 2008 : Le péril jeune de Cédric Klapisch
Février 2008 : Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Mars 2008 : A scene at the sea de Takeschi Kitano
Avril 2008 : Rio Bravo de Howard Hawks
Mai 2008 : Un conte de Noël de Arnaud Despléchin
Juin 2008 : M le maudit de Fritz Lang
Juillet 2008 : The Yards de James Gray
Août 2008 : Todo Sobre Mi Madre de Pedro Almodovar
Septembre 2008 : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
Octobre 2008: Metropolis de Rintaro
Novembre 2008: La porte du paradis de Michael Cimino
Decembre 2008: Chantons sous la pluie de Gene Kelly et Stanley Donen
Janvier 2009: Boulevard du crépuscule de Billy Wilder
Février 2009 : Rosemary's Baby de Roman Polanski
Mars 2009: La garçonnière de Billy Wilder
Avril 2009: The Thing de John Carpenter
Mai 2009: La soif du mal de Orson Welles
Juin 2009: Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone
Juillet 2009: Le mécano de la Général de Clyde Bruckman et Buster Keaton
Août 2009: Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk
Septembre 2009: La Vérité de Henri-Georges Clouzot
Octobre 2009: Pulsions de Brian De Palma
Novembre 2009: Missing de Costa-Gavras
Décembre 2009: Casablanca de Michael Curtiz
Janvier 2010: Eve de Jospeh L. Mankiewicz
Février 2010: Le chagrin et la pitié de Marcel Ophuls
Mars 2010: Sept ans de réflexion de Billy Wilder
Avril 2010: Ces messieurs dames de Pietro Germi
Mai 2010: La vie est belle de Frank Capra
Juin 2010: Qu'elle était verte ma vallée de John Ford
Juillet 2010: Le genou de Claire de Eric Rohmer
Août 2010: L'armée des ombres de Jean-Pierre Melville
Septembre 2010: To Be or not to Be de Ernst Lubitsch
Octobre 2010: L'aventure de Mme Muir de Joseph L. Mankiewicz
Novembre 2010: Quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot
Décembre 2010: French Cancan de Jean Renoir
Janvier 2011: Tous en scène de Vincente Minnelli
Février 2011: Les visiteurs du soir de Marcel Carné
Mars 2011: Madame de... de Max Ophüls
Avril 2011: A.I. de Steven Spielberg
Mai 2011: The Tree of Life de Terrence Malick
Juin 2011: Une séparation de Asghar Farhadi
Juillet 2011: L'année du dragon de Michael Cimino
Août 2011: Dersou Ouzala de Akira Kurosawa
Septembre 2011: La charge fantastique de Raoul Walsh
Octobre 2011: Le trou de Jacques Becker
Novembre 2011: Mr Smith au Sénat de Frank Capra
Décembre 2011: Une journée particulière de Ettore Scola
Janvier 2012 : La rondede Max Ophuls
Février 2012 : Elephant Man de David Lynch
Dernière édition par LéoL le 3 avr. 12, 02:41, édité 18 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Accessoiriste
Messages : 1782
Inscription : 23 juin 05, 14:06

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Sybille » 1 mars 12, 10:43

FILMS DE MARS 2012

FILM DU MOIS

Kurosawa : La forteresse cachée

Image

DECOUVERTES
Flamingo road (Curtiz - 1949) : 7,5/10
Meurtre d'un bookmaker chinois (Cassavetes - 1976) : 7/10
La forteresse cachée (Kurosawa - 1958) : 8,5/10
Côte 465 (Mann - 1957) : 7,5/10
Sanjuro (Kurosawa - 1962) : 7/10
Portrait in black (Gordon - 1960) : 5/10
Easy to love (Walters - 1953) : 6/10
L'intendant Sansho (Mizoguchi - 1954) : 8/10
Le cercle rouge (Melville - 1970) : 6,5/10
Les bas-fonds (Kurosawa - 1957) : 6/10
Vers la joie (Bergman - 1950) : 6,5/10
Frère et soeur (Naruse - 1953) : 7/10
Au-delà du Missouri (Wellman - 1951) : 7/10

FILMS REVUS
It happened one night (Capra - 1934) : 8/10
La blonde platine (Capra - 1931) : 7/10
The Palm Beach story (Sturges - 1942) : 6,5/10
Christmas in July (Sturges - 1940) : 6,5/10
Rachel et l'étranger (Foster - 1948) : 7/10

MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2006 : Les contrebandiers de Moonfleet / Fritz Lang (1955)
Novembre 2006 : Heaven knows Mr Allison / John Huston (1957)
Décembre 2006 : La fille de Ryan / David Lean (1970)

Janvier 2007 : Le narcisse noir / Powell & Pressburger (1947)
Février 2007 : Le convoi des braves / John Ford (1950)
Mars 2007 : Cluny Brown / Ernst Lubitsch (1948)
Avril 2007 : Les fraises sauvages / Ingmar Bergman (1957)
Mai 2007 : La comtesse aux pieds nus / Joseph Mankiewicz (1954)
Juin 2007 : Umberto D / Vittorio de Sica (1951)
Juillet 2007 : Le tour du monde en 80 jours / Michael Anderson (1956)
Août 2007 : Night and the city / Jules Dassin (1950)
Septembre 2007 : Le jardin du diable / Henry Hathaway (1954)
Octobre 2007 : Miller's crossing / Joel & Ethan Coen (1990)
Novembre 2007 : Le vent / Victor Sjöström (1928)
Décembre 2007 : Amarcord / Federico Fellini (1973)

Janvier 2008 : L'homme qui tua Liberty Valance / John Ford (1962)
Février 2008 : The lady Eve / Preston Sturges (1941)
Mars 2008 : Apocalypse now / Francis Ford Coppola (1979)
Avril 2008 : Manhattan / Woody Allen (1979)
Mai 2008 : La route des Indes / David Lean (1984)
Juin 2008 : Avanti ! / Billy Wilder (1972)
Juillet 2008 : The man from Laramie / Anthony Mann (1955)
Août 2008 : The clock / Vincente Minnelli (1945)
Septembre 2008 : A letter to three wives / Joseph Mankiewicz (1949)
Octobre 2008 : Ordet / Carl Theodor Dreyer (1954)
Novembre 2008 : Une partie de campagne / Jean Renoir (1936)
Décembre 2008 : Oliver ! / Carol Reed (1968)

Janvier 2009 : Le deuxième souffle / Jean-Pierre Melville (1966)
Février 2009 : Miss Pettigrew / Bharat Nalluri (2009)
Mars 2009 : Le fleuve sauvage / Elia Kazan (1960)
Avril 2009 : The servant / Joseph Losey (1964)
Mai 2009 : Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1951)
Juin 2009 : Sur les quais / Elia Kazan (1954)
Juillet 2009 : Whatever works / Woody Allen (2009)
Août 2009 : White heat / Raoul Walsh (1949)
Septembre 2009 : Neverland / Marc Forster (2005)
Octobre 2009 : Under Capricorn / Alfred Hitchcock (1949)
Novembre 2009 : Westward the women / William Wellman (1951)
Décembre 2009 : Je suis un évadé / Mervyn LeRoy (1932)

Janvier 2010 : Bright Star /Jane Campion (2010)
Février 2010 : Sherlock Holmes / Guy Ritchie (2010)
Mars 2010 : L'Atalante / Jean Vigo (1934)
Avril 2010 : They drive by night / Raoul Walsh (1940)
Mai 2010 : Slightly Scarlet / Allan Dwan (1956)
Juin 2010 : Permission jusqu'à l'aube / John Ford & Mervyn LeRoy (1955)
Juillet 2010 : Monika / Ingmar Bergman (1953)
Août 2010 : Maris et femmes / Woody Allen (1992)
Septembre 2010 : 3.10 pour Yuma / Delmer Daves (1956)
Octobre 2010 : L'homme à la caméra / Dziga Vertov (1929)
Novembre 2010 : La règle du jeu / Jean Renoir (1939)
Décembre 2010 : L'ange de la rue / Frank Borzage (1928)

Janvier 2011 : Opening night / John Cassavetes (1977)
Février 2011 : Darling / John Schlesinger (1965)
Mars 2011 : The young Victoria / Jean-Marc Vallée (2009)
Avril 2011 : A matter of life and death / Michael Powell & Emeric Pressburger (1946)
Mai 2011 : Objective, Burma ! / Raoul Walsh (1945)
Juin 2011 : L'armée des ombres / Jean-Pierre Melville (1969)
Juillet 2011 : L'idiot / Akira Kurosawa (1951)
Août 2011 : Melancholia / Lars von Trier (2011)
Septembre 2011 : The tarnished angels / Douglas Sirk (1958)
Octobre 2011 : Scarface / Howard Hawks (1932)
Novembre 2011 : Bungalow pour femmes / Raoul Walsh (1956)
Décembre 2011 : Madame Bovary / Vincente Minnelli (1949)

Janvier 2012 : Sadie McKee / Clarence Brown (1934)
Février 2012 : La rue de la honte / Kenji Mizoguchi (1956)
Mars 2012 : La forteresse cachée / Akira Kurosawa (1958)
Dernière édition par Sybille le 31 mars 12, 22:46, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10279
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 1 mars 12, 10:53

?Image?
Mars 2012

Film du mois
Le Retour

Films découverts
Cheval de guerre (Steven Spielberg) **
Le Retour (Andreï Zviagintsiev) ****
Super 8 (J.J. Abrams) ***
Take Shelter (Jeff Nichols) ****
Elena (Andreï Zviagintsiev) ***
La Charge héroïque (John Ford) **
Les Hommes du président (Alan J. Pakula) ***

Films revus (Hors compétition)
La Famille Tenenbaum (Wes Anderson) ****


Mes films du mois (depuis mai 2005)


Spoiler (cliquez pour afficher)

2005
Image
mai : Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith (Georges Lucas)
juin : Les Poupées russes (Cédric Klapish)
juillet : La Fille de Ryan (David Lean)
août : La Femme de Seisaku (Masumura Yasuzo)
septembre : La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre : Cette sacrée vérité (Leo McCarey)
novembre : Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse (Vincente Minnelli)
decembre : L'Enfant (Luc et Jean-Pierre Dardenne)


2006
Image
janvier : Good Night, and Good Luck (Georges Clooney)
février : Le Nouveau monde (Terrence Malick)
mars : L'Incompris (Luigi Comencini)
avril : Scaramouche (Georges Sidney)
mai : La Terre tremble (Luchino Visconti)
juin : The Host (Bong Joon-ho)
juillet : Volver (Pedro Almodovar)
août : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
septembre : Sandra (Luchino Visconti)
octobre : Le Vent se lève (Ken Loach)
novembre : Les Fils de l'homme (Alfonso Cuaron)
décembre : Kwaïdan (Kobayashi Masaki)


2007
Image
janvier : The Foutain (Darren Aronofsky)
février : Allemagne année zéro (Roberto Rossellini)
mars : Cria Cuervos (Carlos Saura)
avril : La Femme des sables (Teshigahara Hiroshi)
mai : Que le spectacle commence ! (Bob Fosse)
juin : Le Temps des gitans (Emir Kusturica)
juillet : Les Simpson, le film (David Silvermann)
août : Mondovino (Jonathan Nossiter)
septembre : Secret Sunshine (Lee Chang-dong)
octobre : L'Heure suprême (Frank Borzage)
novembre : La dolce vita (Federico Fellini)
décembre : No Country for Old Men (Joel & Ethan Coen)


2008
Image
janvier : Sweeney Todd, le barbier démoniaque de Fleet Street (Tim Burton)
février : La Graine et le mulet (Abdelatif Kechiche)
mars : There Will be Blood (Paul Thomas Anderson)
avril : Le Bel Antonio (Mauro Bolognini)
mai : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (Steven Spielberg)
juin : Une histoire d'amour suèdoise (Roy Andersson)
juillet : The Dark Knight (Christopher Nolan)
août : Wall.E (Andrew Stanton)
septembre : Lenny (Bob Fosse)
octobre : Qu'est-il arrivé à Baby Jane (Robert Aldrich)
novembre : L'Echange (Clint Eastwood)
décembre : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)


2009
Image
Janvier : Les Innocents (Jack Clayton)
Février : L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
Mars : Gran Torino (Clint Eastwood)
Avril : Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki)
Mai : Coraline (Henry Selick)
Juin : Still Walking (Hirokazu Kore-eda)
Juillet : The Fall (Tarsem Singh)
Août : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Septembre : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Octobre : Le Ruban blanc (Michael Haneke)
Novembre : Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Jim Abraham, David Zucker & Jerry Zucker)
Décembre : Avatar (James Cameron)


2010
Image
janvier : Bright Star (Jane Campion)
février : Le Bonheur (Alexandre Medvedkine)
mars : Le Guerrier silencieux (Nicolas Winding Refn)
avril : Zéro de conduite (Jean Vigo)
mai : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
juin : Moon (Duncan Jones)
juillet : Into the Wild (Sean Penn)
août : Regarde les hommes tomber (Jacques Audiard)
septembre : Poetry (Lee Chang-dong)
octobre : Macadam Cowboy (John Schlesinger)
novembre : Quand passent les cigognes (Mikhail Kalatozov)
décembre : Une belle journée d'été (Edward Yang)


2011
Image
janvier : Le Vieux fusil (Robert Enrico)
février : Reds (Warren Beatty)
mars : Winter's Bone (Debra Granik)
avril : Bleu (Krzysztof Kieslowski)
Mai : Miracle en Alabama (Arthur Penn)
Juin : Alexandre le bienheureux (Yves Robert)
Juillet : Bienvenue Mister Chance (Hal Ashby)
Août : The Thing (John Carpenter)
septembre : Moby Dick (John Huston)
octobre : Un après-midi de chien (Sidney Lumet)
novembre : Mes chers amis (Mario Monicelli)
décembre : Hunger (Steve McQueen)


2012
janvier : Z (Costa-Gavras)
février : Ivan le terrible (Sergueï M. Eisenstein)
Dernière édition par -Kaonashi Yupa- le 31 mars 12, 14:29, édité 4 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Cortez The Killer
Accessoiriste
Messages : 1540
Inscription : 11 mars 10, 11:01
Localisation : Quelque part dans Bedford Falls

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Cortez The Killer » 1 mars 12, 11:07

Film(s) du Mois



Films découverts:


Shadow of a doubt (Alfred Hitchcock): 9/10

Casablanca (Michael Curtiz): 8/10

The Plague Dogs (Michael Rosen): 7,5/10

Go Go Tales (Abel Ferrara): 6,5/10
Prime Cut (Michael Ritchie):: 6,5/10
Zazie dans le métro (Louis Malle): 6,5/10

Qui a tué Bambi? (Gilles Marchand): 6/10
Bronson (Nicolas Winding Refn): 6/10

Afterglow (Alan Rudolph) : 3/10


Films revus

Master and Commander (Peter Weir) : 9/10

Misery (Rob Reiner) : 8,5/10
Evil Dead II (Sam Raimi) : 8,5/10

The Terminal (Steven Spielberg): 8/10

Evil Dead (Sam Raimi) : 7,5/10

Au revoir les enfants (Louis Malle) : 6,5/10

Halloween II (Rick Rosenthal) : 6/10


Spoiler (cliquez pour afficher)
Février 2012 Punch Drunk Love (Paul Thomas Anderson)
Janvier 2012 Cool Hand Luke (Stuart Rosenberg)
Décembre 2011 Soylent Green (Richard Fleischer)
Novembre 2011 City Lights (Charles Chaplin)
Octobre 2011 Drive (Nicolas Winding Refn)
Septembre 2011: After Hours (Martin Scorsese)
Août 2011: Paris, Texas (Wim Wenders)
Juillet 2011: The Offense (Sidney Lumet)
Juin 2011: Midnight in Paris (Woody Allen)
Mai 2011: The Tree Of life (Terrence Malick)
Avril 2011: Man on the Moon (Milos Forman)
Mars 2011: Out Of Africa (Sydney Pollack)
Février 2011: Fargo (Joel and Ethan Coen) / The Way Back (Peter Weir)
Janvier 2011: Let The Right One In (Tomas Alfredson)/Running On Empty (Sidney Lumet)
Décembre 2010: The Graduate (Mike Nichols)
Novembre 2010: Rosemary's Baby (Roman Polanski)/Harry Potter and the deathly Hallows (David Yates)
Octobre 2010: Norma Rae (Martin Ritt) / Taking Off (Milos Forman)
Septembre 2010: L'homme qui voulait savoir (George Sluizer)
Août 2010: Gallipoli (Peter Weir)/ Torn Curtain (Alfred Hitchcock)
Juillet 2010: Picnic at Hanging Rock
Dernière édition par Cortez The Killer le 12 mars 12, 14:39, édité 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3260
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Mars 2012

Messagepar Vic Vega » 1 mars 12, 11:12

Mars 2012


Film du mois
Wings de William A. Wellman


Films découverts
Le Beau Serge de Claude Chabrol 8.5/10
Le Territoire des loups de Joe Carnahan 6.5/10
Les Aventures de Tintin: Le Secret de la licorne de Steven Spielberg 6/10
The Artist de Michel Hazanavicius 4/10


Séries TV
Game of thrones Saison 1 9/10
Angela, 15 ans 7.5/10


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
Dernière édition par Vic Vega le 31 août 12, 11:16, édité 9 fois.
ImageImageImageImage