Menu
Test blu-ray

Un étrange voyage

BLU-RAY - Région B
Gaumont
Parution : 12 / 6 / 2019

Image

En juin dernier, Gaumont avait fait coup double sur Alain Cavalier, en proposant Le Plein de super et cet Etrange voyage. Le film a été restauré par le laboratoire Eclair en 2K à partir du négatif original, pour un résultat irréprochable. Même si ce n'est pas officiellement du 4K, même si l'on pourrait sans doute faire encore mieux sur le papier, les conditions de visionnage d'Un étrange voyage en Blu-ray sont tout simplement optimales. La copie est absolument propre, d'une grande stabilité, avec des contrastes équilibrés et surtout une grande précision. Piqué et niveau de détail sont au diapason, accompagnés par un grain fin qui n'a pas été atténué, lissé ou gommé, d'un étalonnage très naturel, très "pellicule", et d'un encodage totalement invisible. Un Blu-ray parfait, tout simplement. La comparaison avec la précédente édition en DVD est très intéressante. Outre le cadrage plus aéré (donc mieux respecté) et la précision accrue, on constatera une colorimétrie désormais sans dérives et qui n'est plus accentuée artificiellement, avec d'avantage de nuances et une meilleure dynamique dans les hautes lumières (mieux détaillées).

comparatif DVD Pathé (2011) vs. Blu-ray Gaumont (2019) :  1  2  3  4  5  6

Son

La bande-son a été restaurée par L.E. Diapason. Entièrement nettoyée, sans souffle ou traces du temps, la piste française bénéfice d'une dynamique appréciable et d'un niveau de détail fidèle au mixage d'origine, c'est à dire très simple.

Suppléments

Unique supplément de cette édition, Père et fille (23 min - 1080p) est une brève rencontre avec Camille de Casabianca qui, malgré les années, conserve toujours cette voix si singulière. Elle revient sur quelques anecdotes autour d'Un étrange voyage, comme la journée où le film reçut le Prix Louis Delluc, raconte d'où est venue l'idée du scénario et la collaboration avec son père, le réalisateur Alain Cavalier. Elle en suggère les nombreux éléments autobiographiques, les rapports entre eux ayant été d'une même distance que dans le film, même si elle reconnaît aujourd'hui qu'ils se sont retrouvés grâce au cinéma - elle avoue d'ailleurs avoir fait son apprentissage d'un tournage sur le tas. Camille de Casabianca parle de son parcours de jeunesse, un brin politisé, de son personnage en révolte qui lui correspondait alors, de la cohérence formelle du film, tout en simplicité, et des oeuvres de son père - notamment Thérèse qu'elle a également co-scénarisé.

En savoir plus

Taille du Disque : 36 727 674 273 bytes
Taille du Film : 31 082 065 920 bytes
Durée : 1:39:20.625
Total Bitrate: 41,72 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 38,89 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 38893 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 845 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 21,198 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 10 décembre 2019