Menu
Test blu-ray

Elmer Gantry, le charlatan

BLU-RAY - Région B
Wild Side
Parution : 4 / 12 / 2019

Image

Le film de Richard Brooks n'avait plus été édité en France depuis une édition DVD 4/3 (1.66) sortie en 2003. Autant dire qu'une nouvelle édition n'avait rien de superflu. Si le film n'a pas bénéficié d'une restauration prestigieuse, il fait partie de ces titres du catalogue United Artists ayant profité d'un transfert HD soigné. L'image de ce Blu-ray est joliment définie, offrant une texture argentique naturelle sans artifice d'accentuation des contours trop visible. Comme c'était déjà le cas avec Terreur sur le Britannic, Wild Side a procédé à un complément de restauration du master fourni par l'ayant droit. Ainsi, un certain nombre de taches et de points blancs ont été nettoyés. Ce travail a été fait manuellement et de manière soigneuse sans altérer l'image. Ce constat se fait simplement en comparant ce nouveau Blu-ray avec l'édition américaine éditée par Kino :

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3  Comparatif 4  Comparatif 5

Ces comparatifs nous indiquent également une légère différence dans la gestion des contrastes et une colorimétrie légèrement plus froide pour le Wild Side. La préférence des uns et des autres pour l'une ou l'autre de ces éditions est une affaire de goût personnel, nous vous laissons donc le loisir de juger par vous-mêmes, par le biais de ce comparatif. La compression AVC est, elle, d'un excellent niveau, aucun artefact à déplorer. A noter que dans les suppléments, Philippe Garnier précise que Richard Brooks souhaitait que son film soit cadré en 1.37, ce que confirme également le cinéaste Delmer Daves dans Amis américains de Bertrand Tavernier. Il est donc probable que le format 1.66 était bien le format d'exploitation à l'époque où le film a été présenté en salle, alors que Brooks aurait souhaité qu'il le fut en 1.37. C'est, en tout cas, la manière dont Delmer Daves interprète les choses dans le livre de Tavernier.

Son

La version originale est propre mais avec une dynamique un peu compressée, pour autant l'ensemble est plutôt agréable à l'écoute. La version française d'époque présente quelques sifflantes notamment dans les dialogues. Mais le mixage est, pour une fois, respectueux des ambiances et, de ce point vue, détone peu par rapport à la version originale. Dans les deux versions, on appréciera une bonne restitution de la musique d'André Previn (l'un de mes compositeurs préférés).

Suppléments

L'évangile selon Brooks : entretien avec Patrick Brion (44 min - HD)
Patrick Brion est un grand admirateur de Richard Brooks et l'a rencontré à plusieurs reprises par le passé. En outre, il est également l'auteur d'un ouvrage de référence, publié en 1986, ayant sobrement pour titre Richard Brooks. Clairement, le choix éditorial de cette édition est de mettre en avant le cinéaste d'Elmer Gantry, plutôt que Burt Lancaster ou Jean Simmons. Et Brion le justifie dès l'entame de sa présentation en regrettant qu'il soit quelque peu oublié aujourd'hui. L'historien (mais qui fut aussi critique à Télérama sous le pseudonyme d'André Moreau) énumère les grandes réussites de la carrière de Richard Brooks ainsi que les thématiques fortes de son oeuvre, à grand renfort d'anecdotes de tournage et de rappels de faits historiques de l'âge d'or hollywoodien, ce qui est toujours passionnant à écouter.

Le Confidence Man chez Sinclair Lewis (13 min --HD)
Jean-Claude Zylberstein, éditeur et spécialiste du roman américain, nous explique ici ce qu'est le Confidence Man : un escroc séducteur (il nous précise que la figure récente la plus connue du Confidence Man est Bernard Madoff, condamné à 150 ans de prisons pour escroquerie). Le Confidence Man est donc le personnage principal du roman de Sinclair Lewis, Elmer Gantry, dont le film de Richard Brooks est l'adaptation. Zylberstein évoque également le poids économique important des évangélistes dans la société américaine au début du siècle, tout en faisant le constat que cette influence reste vraie aujourd'hui. Que ce soit le film ou le roman, nous constatons qu'ils sont donc tous les deux ancrés dans l'actualité. A ce titre (et pour de multiples autres raisons), ce supplément participe à faire de l'édition de ce film l'une des plus intéressantes de cette fin d'année.

Bande annonce originale (3 min - HD)

Elmer Gantry par Philippe Garnier, livre de 80 pages
La partie texte est rédigée exclusivement par Philippe Garnier, et son sujet central en est incontestablement Richard Brooks. Cinéaste-auteur à la forte personnalité, qui de part ses antécédents de journaliste-écrivain ne pouvait qu'intéresser Philippe Garnier, journaliste de cinéma très porté sur les écrivains ayant oeuvré à Hollywood (Honni soit qui Malibu). Ceux qui ont vu ses interviews d'ex-gloires de Hollywood dans l'émission Cinéma Cinémas se souviendront probablement d'une certaine volonté, chez Philippe Garnier, de démythifier ces personnalités tout en portant un regard nostalgique sur Hollywood. On retrouve ce même schéma dans ce livre et ce portrait tout en nuance du réalisateur d'Elmer Gantry. Certes, c'était un homme aux idées progressistes mais aussi un metteur en scène tyrannique qui hurlait sur tout le monde sauf Burt Lancaster, d'après Jean Simmons. L'abondante iconographie est d'un bon niveau d'intérêt, et fait de ce livre un joli recueil de photos de tournage rares où l'on voit Richard Brooks diriger ses comédiens, ainsi que la reproduction de photos promotionnelles mettant en valeur les actrices du film comme Jean Simmons ou encore l'excellente Shirley Jones. Moins en relation avec le film mais plus avec la vie privée de Richard Brooks, on signalera  également de charmantes photographies de l'actrice Angie Dickinson.

En savoir plus

Disc Label: ELMER GANTRY LE CHARLATAN
Disc Size: 49,364,515,499 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00000.MPLS
Size: 39,341,795,328 bytes
Length: 2:26:51.093
Total Bitrate: 35.72 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29907 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1851 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1895 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 1.211 kbps
Subtitle: French / 34.693 kbps

 

Par Jean-Marc Oudry - le 9 décembre 2019