Menu
Test blu-ray

Contre une poignée de diamants

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 6 / 7 / 2021

Image

C'est un Don Siegel plutôt rare que propose aujourd'hui Eléphant, après les DVD Universal (et notamment celui sorti en 2016 qui devait déjà reprendre ce master) ou le Blu-ray sorti en 2018 chez les américains de Kino Lorber. A première vue, cette restauration se rapproche fortement d'une résolution 2K, pour un rendu qui s'avère bien compétent. L'ancienneté des travaux se ressent surtout dans la légère instabilité des cadres, peut-être dans le niveau de détail parfois un peu chiche (mais encore souvent bien efficace), mais plus certainement dans les relents d'étalonnage "à l'ancienne", aux images très claires et aux couleurs qui ne sentent pas assez le photochimique mais davantage la vidéo, avec ses carnations virant parfois sur le magenta. Mais, encore une fois, le visionnage reste très agréable et bien confortable pour un film aussi peu réputé : production britannique oblige, la restauration a sans doute été effectuée en Europe, et non aux USA où le résultat aurait sans doute été moins probant (cf. les masters du reste du catalogue Universal...). La copie est assez propre, la définition très satisfaisante, le grain reste léger mais présent, les contrastes sont équilibrés. On remarquera parfois de petites instabilités d'émulsion de pellicule, quelques pulsations de noirs et d'infimes fluctuations chromatiques repérables dans les aplats, phénomènes plutôt rares et menus détails, au final. Le film n'avait en tout cas jamais été vu dans d'aussi bonnes conditions.

Son

Bonne qualité de la version originale, avec une ouverture appréciable, un rendu assez détaillé, bien équilibré entre les voix (claires) et les ambiances. L'ensemble a été nettoyé, il ne reste aucun souffle disgracieux. La version française est d'une qualité très proche. Les basses fréquences sont un tout petit peu moins accentuées mais, là aussi, le souffle a été gommé. L'ensemble reste clair et précis. Le doublage paraît peut-être un peu trop cristallin pour s'intégrer parfaitement avec les ambiances, mais on chipote.

Suppléments


Présentation d'Eddy Moine (10 min - HD)
Le fils d'Eddy Mitchell fait un tour très complet de Contre une poignée de diamants, présentant les principales figures du film, acteur et équipe technique, tout en racontant les coulisses du tournage et l'accueil critique assez mauvais. On apprendra que le studio Universal fit changer le titre, ou pourquoi Delphine Seyrig, qui n'était pas prévue au départ, tiendra finalement un rôle important dans le film. Très détaillé, bien illustré, arguant les qualités comme les défauts d'une oeuvre qui n'est sans doute plus assez dans l'ère du temps, un module factuel et efficace, sans spoilers importants mais qu'il convient toutefois de voir après le visionnage.

Entretien avec Olivier Père (25 min - HD)
Journaliste et directeur du cinéma d'Arte France, Olivier Père livre une analyse plus approfondie de Contre une poignée de diamants, resituant d'abord le film dans la carrière de Don Siegel, qui vit alors une décennie de liberté et d'indépendance suite à l'énorme succès de L'inspecteur Harry. Olivier Père montre comment Contre une poignée de diamants est représentatif de la décennie 70, période de transition du cinéma américain, et de l'approche nuancée de Siegel : le prologue "surprenant" qui joue sur la confusion ou le héros humain, fragile et sensible, loin du manichéisme de l'espion lambda. Olivier Père évoque les passerelles avec Ipcress File (grand succès de Michael Caine), les clins d'oeil à James Bond ou Hitchcock, et revient sur la distribution "un peu hétéroclite" et notamment le couple "très étrange" formé par John Vernon et Delphine Seyrig, alors dans une tentative de carrière internationale et loin de ses registres de prédilection.

Bande-annonce originale (2 min 16 s - SD - VOSTF) qui est recadrée en 4/3 (pan & scan).

On trouve également d'autres bande-annonces en VOSTF. Un film de Don Siegel : Police sur la ville (2 min - 51 s - SD) et plusieurs sorties de juin 2021: Un cri dans l'ombre (2 min 25 s - SD - 4/3), L'empire du grec (2 min 31 s - SD), Un flic aux trousses (2 min 54 s - HD) et la Trilogie du milieu (1 min 45 s - HD).


En savoir plus

Taille du Disque : 38 045 044 441 bytes
Taille du Film : 28 021 530 624 bytes
Durée : 1:46:13.575
Total Bitrate: 35,17 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 30,01 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 30010 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1572 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1563 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 0,310 kbps
Subtitle: French / 21,336 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 23 septembre 2021