Menu
Test dvd

En Angleterre occupée

DVD - Région 2
Doriane Films
Parution : 15 / 2 / 2014

Image

Ainsi que Kevin Brownlow le raconte de manière détaillée dans En Angleterre occupée. Journal d’un tournage, En Angleterre occupée est le résultat d’un tournage pour le moins heurté, s’étalant sur pas moins de huit années, initialement réalisé par des amateurs et combinant des images en 16mm et en 35 mm. On imagine donc aisément que la copie à partir de laquelle ce DVD a été élaboré présente nombre de défauts de prises de vues auxquels il est définitivement impossible de remédier. Ceci étant précisé, force est de constater que le support à partir duquel Doriane Films a réalisé cette édition n’a manifestement pas été restauré. Quant au transfert digital, il n’a sans doute impliqué que des moyens modestes... Et l’on imagine aisément qu’avec un travail de remédiation numérique du type de celui dont a bénéficié La Trilogie Bill Douglas - une  œuvre elle aussi tournée en 16mm dans des conditions précaires -, En Angleterre occupée gagnerait certainement en qualité visuelle. L’amateur exclusif de haute-définition trouvera donc certainement à redire à ce DVD proposé par Doriane Films. Quant aux spectateurs (dont l’auteur de ces lignes fait partie) ne quêtant pas systématiquement la perfection numérique, ils s’accommoderont certainement d’une image somme toute passable. L’on tendrait même à considérer que la relative imperfection technique du disque renforce finalement la puissance de persuasion d’En Angleterre occupée, renforçant notamment l’illusion documentaire constituant l’une des forces de cette œuvre extraordinaire. Car, et c’est finalement le plus important aux yeux du spectateur, Doriane Films a authentiquement fait œuvre de cinéphilie en mettant à la disposition du public francophone ce singulier chef-d’œuvre qu’est En Angleterre occupée !

Son

La bande-son souffre des mêmes limites que celles déjà évoquées à propos de la partie visuelle d’En Angleterre occupée. Si là encore, on est donc loin des standards de la haute-définition, dialogues et musiques sont finalement restitués de manière plutôt correcte. L’on regrettera cependant que les sous-titres soient parfois des plus partiels...

Suppléments

Hormis un livret de huit pages contenant l'entretien de Kevin Brownlow par Christine Leteux (déjà publié sur DVDCLASSIK en 2008), on retrouve à titre de supplément un extrait de quelques minutes du documentaire It happened here again réalisé en 1976 lors du tournage de Winstanley, le second film du duo Kevin Brownlow / Andrew Mollo. L’on y voit et entend le premier des deux évoquer de manière alerte les conditions de tournage épiques et singulières, de même que la réception pour le moins contrastée d’En Angleterre occupée. L’ensemble constitue une entrée en matière tout à fait stimulante à cette œuvre unique et fascinante qu’est En Angleterre occupée. Et pour celles et ceux qui désireraient en savoir (beaucoup) plus sur les origines et le destin d’un des projets les plus atypiques de l’Histoire du 7ème Art, l’on recommandera une nouvelle fois la lecture En Angleterre occupée. Journal d’un tournage, édité en français au début de l’année 2014 aux éditions de La Tour Verte.

Par Pierre Charrel - le 27 mars 2014