Menu
Test blu-ray

Police frontière

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 3 / 6 / 2020

Image

Police frontière est un film issu du catalogue Universal, le master HD utilisé date de la période pré-DCP (donc réalisé avec des exigences techniques moindres que les restaurations de prestige destinées à la projection numérique en salle). Celui-ci est plutôt de bonne qualité, avec un respect des textures constant et une définition acceptable, sans que l'on constate l'utilisation d'un quelconque artifice d'accentuation. La profondeur de champ peut paraître assez limitée, mais c'est l'un des aspects visuels le plus reconnaissable du cinéma de Tony Richardson (La Charge de la brigade légère). La gestion des contrastes et de la colorimétrie n'appelle pas de commentaire particulier ; simplement nous pensons que si un DCP était refait aujourd'hui, ces aspects seraient probablement traités assez différemment, avec plus de nuances. Les éléments chimiques sont propres, avec quelques points blancs ici et là qui nous rappellent que ce film a été tourné en 35mm. Ce master est le même que celui utilisé par Powerhouse en Grande-Bretagne pour son édition Blu-ray, nous vous proposons un comparatif ci-dessous. Les différences sont peu signifiantes, mais elles existent. Le format tout d'abord, l'édition Rimini est au format 2.40 et Powerhouse en 2.35 (on chipote). L'encodage de l'édition Rimini, qui reste malgré tout assez correct, accuse une légère perte de piqué dans les hautes fréquences (le chapeau de Harvey Keitel, cf. comparatif 2).

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3  Comparatif 4  Comparatif 5

Son

La version originale est le mixage mono d'origine, une bande sonore naturaliste proposant un savant équilibre entre dialogues minimalistes, ambiance des zones désertiques et musicalité ; les compositions de Ry Cooder sont évidemment l'une des attractions de cette bande-son. La version française atomise cet équilibre avec des dialogues trop en avant, trop mats et mixés trop fort.

Suppléments

L'unique supplément de cette édition est un enregistrement sonore d'un hommage rendu à Tony Richardson au National Fim Theatre en 1992. Le réalisateur de Police frontière est décédé du sida un an plus tôt, cet hommage clôt une rétrospective de l'intégralité de sa filmographie et se termine par la projection de son dernier film alors inédit, The Blue Sky. Les personnalités présentes lors de cet hommage sont les comédiennes Natasha Richardson (sa fille) et Vanessa Redgrave (son ex-femme), la chef costumière et décoratrice Jocelyn Herbert, les réalisateurs Lindsay Anderson, Kevin Brownlow et Karel Reisz. Durant 58 minutes, ces personnalités du cinéma évoquent leurs relations professionnelles avec Tony Richardson, un artiste indépendant qui aimait combattre l'establishment. L'ensemble de sa carrière est abordée depuis ses premières réalisations au théâtre, au début des années 50, la fondation de Woodfall Film Productions et le Free Cinema britannique au début des années 60, puis sa carrière américaine dans les années 70 et 80. Ce document est essentiel pour comprendre la personnalité de cet anticonformiste à la vie privée singulière (il épousa Vanessa Redgrave, puis vécut avec Jeanne Moreau qu'il quitta pour un jeune marin). La prise de son n'est pas très bonne mais fort heureusement le document est entièrement sous -titré en français.

En savoir plus

Disc Size: 38,227,191,756 bytes
Size: 29,144,905,728 bytes
Length: 1:48:20.494
Total Bitrate: 35.87 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 30036 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1915 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1875 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0.052 kbps
Subtitle: French / 13.364 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 16 octobre 2020

Partenariat