Menu
Test blu-ray
Image de la jaquette

La Guerre des gangs

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 31 octobre 2023

Image

Eléphant Film poursuit sa collection Les années de plomb avec La Guerre des gangs, polar italien bien troussé qui n'avait pas été édité en France depuis le temps de la VHS. Le master est repris du Blu-ray américain Raro Vidéo, sorti en 2014. On retrouve l'aspect daté d'anciens transferts trop calibrés pour la vidéo et peu fidèles à un rendu photochimique que l'on sait aujourd'hui mieux restituer. L'aspect général reste heureusement honorable : la définition n'est pas extraordinaire mais sait rester correcte (quand il n'y a pas d'erreurs de mises au point), le niveau de détail est encore un peu limité. L'étalonnage se montre perfectible dans la clarté un peu exagérée des images, où tout apparaît très exposé (parfois même limite surexposé). Les scanners de l'époque avaient la fâcheuse habitude de tempérer les ombres et les contrastes, qui restent ici détaillés et à peu près équilibrés, à défaut d'être idéalement ajustés. La colorimétrie possède un rendu très doux qui rappelle les DVD des années 2000, et des tonalités criardes qui n'ont pas peur de frayer avec des relents magenta peu discrets. Le grain est abondant mais avec une texture suspecte qui manque parfois de naturel, entre les faiblesses techniques de la numérisation d'époque et quelques filtrages occasionnés pour l'encodage du disque, même si ce dernier se montre moins agressif que pour d'autres titres de la collection.

Son

Eléphant Films propose La Guerre des gangs dans sa version originale italienne, à la facture modeste mais assez bonne, car a priori conforme aux limites techniques de l'époque. On peut profiter d'une bonne présence des voix post-synchronisées et d'un équilibre juste correct avec les ambiances et la musique (sans saturations). La piste a été bien nettoyée, sans souffle marqué, il y a peu de traces d'usure, au pire quelques très rares sifflantes. La version internationale, en anglais, également, proposée, se montre à la fois un peu plus brute et aussi plus soignée. Dans les faiblesses, on note une absence de nettoyage : il persiste un souffle peu discret, accompagné d'un subtil bourdonnement et d'infimes craquements. Les mediums sont plus poussés, ce qui peut rendre les voix un peu plus agressives. Néanmoins l'ensemble reste mieux équilibré que la version italienne, avec des ambiances sans doute un peu mieux maîtrisées. Les génériques de début et de fin bénéficient d'une musique stéréo de très bonne facture, trahissant un bricolage récent (pour l'édition 2014) puisque ce sont les seuls moment concernés, avec une partie de la scène de la piscine, le reste conservant les caractéristiques mono d'origine. Enfin, La Guerre des gangs est proposé dans une version française un peu agressive, tant pour ses mediums poussés que pour les voix trop mises en avant, aux saturations régulières et peu discrètes. La piste est heureusement assez propre, les sifflantes sont limitées et le souffle discret. Notez que le film n'est pas sorti en France dans son montage intégral à l'époque, réduit de dix minutes par son distributeur pour optimiser le nombre de projections dans la journée (une autre époque). Ces scènes coupées sont proposées en VO italienne sous-titrée.

Suppléments

La Guerre des gangs, présenté en DVD et Blu-ray, est disponible au choix en boitier métal Future Pack ou Scanavo (avec jaquette réversible). Les disques sont accompagnés de Les années de plomb - vol. 2, un livret de 24 pages écrit par Alain Petit. Le journaliste donne quelques informations sur les trois films de cette deuxième salve, évoquant le "caractère hyper réaliste" de Technique d'un meurtre, qui connût un "franc succès" en Italie et en France. Il retrace le parcours de Franco Prosperi, homonyme du réalisateur de Mondo Cane qui débuta dans l'écriture de scénario aux côtés de Mario Bava, et revient sur le casting, de la "carrière exemplaire" de Robert Webber à la "très riche filmographie" d'un Franco Nero alors débutant. Alain Petit retrace la filmographie de Duccio Tessari, réalisateur du vigilante La Mort remonte à hier soir où apparaît le célèbre "Maigret à l'italienne" Duca Lamberti, interprété par Frank Wolff qui connut une longue carrière dans le western spaghetti ou le poliziottesco, aux côtés du fameux Raf Valone, "grande figure du cinéma italien des années 50". Alain Petit résume la montée du poliziottesco, suite au déclin du western transalpin, et évoque l'un de ses petites maîtres avec le "cinéaste caméléon" Umberto Lenzi, au "bilan très positif". Il explique le phénomène du "circuit "Bis"" et ses multiples coupes franches exécutées par les distributeurs étrangers pour optimiser le nombre de séances, ou présente les différents acteurs de ce film "sans héros", dont le français Philippe Leroy et sa "florissante carrière italienne".

Entretien avec Yal Sadat (26 min - HD)
Critique aux Cahiers du cinéma et auteur d'un livre sur le vigilante movie, Yal Sadat présente le néo polar italien des années 70, créé en réaction au climat d'insécurité qui régnait dans le pays. Il analyse La Guerre des gangs, typique d'un genre qui s'inspirait d'influences diverses, le western spaghetti comme le giallo, notant les correspondances avec le cinéma américain et les héros violents de cette période. Il évoque le travail d'Umberto Lenzi qui avait amené le giallo dans "une forme un peu débridée", presque "à un point de rupture". On retrouve dans le film son goût pour une certaine forme de radicalité, un nihilisme de l'histoire, caractéristique de l'époque, ou les traces d'une masculinité menacée (scène de torture, homosexualité). Un style fait de "traits d'ironie", et un cinéaste qui semble moins intéressé à la réalité sociale qu'à la "lutte phallocratique (...) un peu absurde" de ses personnages, comme dans un cour de récréation violente. Les femmes sont réduites à des victimes ou à des enjeux de pouvoir, avec une certaine complaisance sur leur mauvais traitement. Un supplément pas désagréable malgré une analyse tout de même très globale...

Bande-annonce 2023 (1 min - HD - VOSTF)

Bandes annonces (HD - VOSTF) de La trilogie du milieu (1min 45s), Colère noire (1min 54s), Mister Scarface (1min 27s), Deux Flics à abattre (4min 11s), La Mort remonte à hier soir (1min) et Technique d'un meurtre (1min)

En savoir plus

Taille du Disque : 39 121 397 195 bytes
Taille du Film : 30 398 945 280 bytes
Durée : 1:40:19.805
Total Bitrate: 40,40 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 31,57 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 31578 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2062 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2134 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2101 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 27,328 kbps
Subtitle: French / 27,115 kbps
Subtitle: French / 4,878 kbps
Subtitle: English / 28,987 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 29 février 2024