Menu
Test blu-ray

La Caverne des hors-la-loi

BLU-RAY - Région All
Elephant Films
Parution : 15 / 3 / 2017

Image

Pour cette fournée western, Elephant Films a choisi une très agréable série B produite par Universal. La Caverne des hors-la-loi bénéficie d'une restauration pour une fois pas trop ancienne, et donc techniquement assez convaincante, notamment grâce à un matériel photochimique qui a été restauré pour l'occasion et qui présente peu de soucis majeur : l'image est très stable, les contrastes sont soutenus, on notera à peine quelques rares griffures ou points blancs et quelques pulsations chromatiques très légères. Si la colorimétrie paraît peu naturelle, très marquée dans les rouges, au début, avec des carnations pas toujours justes et des teintes qui peuvent sembler absentes, il n'y a, en fait, rien d'anormal à cela : le rendu semble familier avec les caractéristiques des pellicules utilisées à l'époque, plus ou moins sensibles à certaines couleurs (cf. Le Brigand bien-aimé par exemple).

La Caverne des hors-la-loi a été tourné en Technicolor, à partir de trois négatifs : un rouge, un vert, un bleu. Idéalement, pour que le piqué soit parfait, les trois négatifs devraient être exactement alignés. C'est ce qu'ont fait Warner avec Autant en emporte le vent, ou Gaumont avec French Cancan qui ont scanné chaque négatif séparément puis les ont superposés numériquement. Universal a vraisemblablement choisi un procédé moins coûteux et moins précis en faisant "simplement" retirer une copie à partir des négatifs restaurés. Le risque est que les trames rouges, vertes et bleues ne soient pas toujours parfaitement bien alignées, rendant le trait un peu moins fin et laissant apparaître (à cause du décalage) des contours rouges, bleus ou verts. C'est souvent le cas ici, et assez fréquemment (souvent à cause de plans truqués, des fondus) mais en proportion négligeable, selon nous : le défaut est largement compensé par une finesse du trait relativement convaincante sur la durée, avec des gros plans souvent d'excellente qualité. Signalons pour conclure qu'un grain fin texture l'ensemble sans avoir été altéré. De bonnes conditions au final, presque miraculeuses pour un western aussi méconnu.

Pour être tout à fait complet, nous avons préparé ce petit comparatif avec l'édition Koch Media, sortie en Allemagne en 2013. Si nous critiquons parfois les éditeurs français pour leurs Blu-ray techniquement perfectibles, il faut aussi saluer les réussites, en tout cas les améliorations notables par rapport aux éditions étrangères. Vous remarquerez ici que Elephant a parfaitement respecté le grain, la colorimétrie et les contrastes du master d'origine, contrairement à son homologue allemand :

                               1                            2                            3                           4

Son

La version originale, seule piste proposée, est très claire et peu saturée. Le son a été nettoyé, il ne subsiste qu'un très léger souffle, ponctuel.

Suppléments

Présentation du film par Jean-Pierre Dionnet (11 min - 1080i)
Le journaliste-critique parle de ce "drôle de western" qu'il n'avait jamais vu, un "western d'avant-garde" signé William Castle, "un maître du gimmick d'horreur". Dionnet s'attarde longuement sur cette personnalité culte des années 50, un producteur-réalisateur aux idées plus ou moins innovantes qui travailla avec Orson Welles ou Roman Polanski. Il revient rapidement sur le directeur de la photographie Irving Glassberg et plusieurs membres du casting comme Macdonald Carey ("ici dans son plus grand rôle") et Alexis Smith ("la bombe canadienne").

Hormis les présentations des différentes collections cinéma d'Elephant Films, vous trouverez plusieurs bandes-annonces (en SD avec upscale) dont Le Survivant des monts lointains (2 min 49), Fureur Apache (3 min 08), la série Le Virginien (50 s) ou une future sortie : Le Justicier solitaire (The Legend of The Lone Ranger) (2 min 20). Le Blu-ray comprend également une galerie de photographies d'exploitation (en HD).


Enfin, signalons que l'éditeur propose une jaquette réversible avec l'affiche américaine originale.

En savoir plus

Taille du Disque : 18 752 082 356 bytes
Taille du Film : 12 985 988 544 bytes
Durée : 1:15:49.711
Total Bitrate: 22,83 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 19,98 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 19986 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1558 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 30,922 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 3 juin 2017