Menu
Test blu-ray

La Barrière de chair

BLU-RAY - Région All
Elephant Films
Parution : 6 / 6 / 2017

Image

Nous n'avons pas d'information sur l'origine du transfert, mais l'essentiel est là. Il s'agit d'un très beau master vidéo HD, avec une définition exemplaire et une texture bien conservée. Le travail sur la couleur est important sur ce film, et c'est plutôt agréable à regarder avec des primaires assez saturées. Les éléments chimiques sont en bon état hormis quelques rayures et sautes assez rares lors des passages en truca (lors des fondus enchaînés plus précisément). L'encodage est très propre, sans artefact de compression y compris en projection sur grand écran. Les plans en basse lumière ont un bon rendu avec des noirs ni trop collés ni trop décollés. Le premier titre de cette collection consacrée à Seijun Suzuki est donc une jolie réussite.

Son

Hormis quelques plops sonores lors de changement de plan, le mixage de cette bande sonore s'avère d'excellente qualité. A noter l'intrusion de sous-titres japonnais incrustés lors d'une scène avec des dialogues en anglais.

Suppléments

Le film est proposé dans un combo DVD/BR avec un fourreau et une jaquette réversible reprenant le visuel original et celui créé pour Elephant. Au rayon bonus, Elephant se montre généreux :

Présentation du film par Stephen Sarrazin (en français – 22 min 30)
Ce n’est pas la première fois qu’Elephant fait appel à Sarrazin pour ses bonus de films japonais. On ne peut nier que l’homme connaisse son sujet, mais il est à regretter une fois de plus qu’il n’ait pas ou peu préparé son intervention car ces 22 minutes entrecoupées de quelques extraits de films s’avèrent pénibles à suivre du fait du manque de structure et des nombreuses hésitations de Sarrazin qui ponctue ses phrases de « euh » incessants et vite irritants. Dommage parce qu’il a des choses à dire, mais le tout est tellement peu structuré qu’on en arrive à attendre longuement la fin.

Seijun Suzuki, l’homme aux yeux d’or (Interview du maître par Yves Montmayer – 10 min - VO STFR)
Réalisée dans le cadre du Festival International du film de Gijón, l’interview n’est pas centrée sur le film mais plutôt sur la carrière du réalisateur et ses choix professionnels. Suzuki revient ainsi non sans humour sur sa conception du cinéma, de la mise en scène ainsi que sur la genèse de certains films ou certaines thématiques qui lui sont chères... 10 minutes passionnantes.

Le Surréalisme doux par Roland Lethem (en français)
Réalisateur, scénariste et acteur belge, Lethem fit connaître Suzuki au travers d’un article écrit pour Midi Minuit Fantastique en 1968. Lethem revient essentiellement et avec énormément d’humour sur sa rencontre non seulement avec le cinéma de Suzuki, mais également avec l’homme qu’il rencontra plusieurs fois. Il revient ainsi sur sa découverte de La Barrière de chair dans une «  salle de cul » de Bruxelles et sur le choc que cela fut pour lui, le motivant à écrire à Suzuki pour obtenir les photos pour illustrer l’article qu’il allait écrire. Lethem égrène ainsi les souvenirs d’une époque tout en explicitant ce qui fait la spécificité du film et du cinéma de Suzuki. Très plaisant supplément.

Bandes-annonces des titres de la collection en version originale sous-titrée français
La Barrière de chair, Histoire d’une prostituée, Le Vagabond de Tokyo, La Marque du tueur, Detective bureau 2-3, La Jeunesse de la bête.

Galerie de 17 photos en noir et blanc


En savoir plus

Disc Title: LA BARRIERE DE CHAIR
Disc Size: 24 878 329 562 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 15 528 413 184 bytes
Length: 1:30:21.332
Total Bitrate: 22,91 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 19805 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Japanese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1813 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 19,745 kbps

Par Jean-Marc Oudry (technique) et Christophe Buchet (bonus) - le 23 avril 2018