Menu
Test blu-ray

L'Invasion vient de mars

BLU-RAY - Région B
ESC Editions
Parution : 5 / 8 / 2020

Image

Nouvel opus de la collection des Trésors du Fantastique, reprise par ESC, avec ce film signé Tobe Hooper, présenté à partir de la dernière restauration en date, sortie notamment en 2015 chez les Américains de Shout! Factory. Même si l'on sent quelques petites limitations techniques, la qualité d'ensemble est tout à fait correcte pour une (re)découverte dans des conditions plus qu'honorables. L'image est plutôt bien définie, avec un niveau de détail parfois un peu succinct (les quelques gros plans font heureusement bonne impression) mais un grain fin et abondant qui apporte une belle patine argentique. Les contrastes, parfois un peu relâchés, sont souvent équilibrés, tandis que la colorimétrie plutôt pimpante reste assez agréable à l'oeil, malgré quelques carnations tirant sur le magenta. La copie est assez stable et globalement propre, à quelques poussières ou points noirs près. L'apparence générale rappelle celle du Blu-ray de Massacre dans le train fantôme, sorti chez Eléphant Films en 2016.

Son

La version originale stéréo est de très bonne facture. Outre la grande propreté et une belle dynamique, le mixage s'avère très précis, avec une spatialisation bien palpable. Les voix sont très claires, le rendu cristallin, et surtout dénué des impuretés du temps. La version française n'a pas la même chance puisqu'il s'agit d'un mono très compressé qui écrase voix et ambiances pratiquement au même niveau. Oubliez donc toute subtilité de ce côté-là, avec en plus des voix sujettes à une légère réverbération et à des quasi-sifflantes. Reste le charme du doublage d'époque, incomparable pour les enfants de cette génération...

Suppléments

Mars et ça repart (16 min - 1080i)
Marc Toullec, ancien rédacteur en chef du magazine Mad Movies et directeur de la collection des Trésors du Fantastique, revient sur la Cannon, société indépendante et ambitieuse d'un producteur mégalomane, et la "belle prise" que fut Tobe Hooper, "une référence dans le cinéma fantastique". Toullec présente ce remake d'un "petit classique" des années 50, auquel Hooper rendra différents hommages par de petits clins d'oeil et une "bonne synthèse esthétique" entre deux époques. Outre les scénaristes, Toullec dit deux mots de l'interprétation, notamment celle de Karen Black et du jeune héros qui n'est autre que son propre fils, aux côtés de Louise Fletcher, "une bonne idée de casting". Film aujourd'hui culte, L'Invasion vient de Mars reçut cependant une "douche froide" critique à sa sortie. Une présentation a minima, qui se retrouve dans la forme, elle aussi limitée : Marc Toullec se contente de lire son texte sur un écran d'ordinateur hors champ, de manière un peu trop mécanique.


Les martiens arrivent ! (37 min - 1080p)
Grâce aux nombreuses confidences de l'équipe, ce making of, produit par Shout! Factory pour son édition de 2015, revient sur un tournage "laborieux à faire" mais qui reste une bonne expérience pour tout le monde. Tobe Hooper raconte comment est né le projet, une sorte d'Invasion des profanateurs vu "du point de vue d'un enfant", dans un "esprit Muppets". Il se souvient de l'aide précieuse de l'armée ou de certains décors dont il n'était pas satisfait (il aurait voulu qu'on se sente encore davantage dans le ventre de la baleine de Pinocchio), et revient sur son travail avec James Karen ou Louise Fletcher, qui craignait de ruiner sa carrière en avalant une grenouille. Hunter Carson évoque ses souvenirs de petit garçon très professionnel qui restait émerveillé par l'ambiance magique du plateau, malgré un tournage compliqué. Et le compositeur Christopher Young parle de son premier score rejeté, "trop étrange pour le cinéma". On s'attarde longuement sur la création des effets spéciaux, époque nostalgique où tout était fabriqué "en dur", bien avant l'arrivée des images de synthèse : les créatures étaient manipulées par deux personnes dans les costumes, les décors partaient en flamme...


Bande-annonce originale (1 min 25 - 1080p - VO non sous-titré)
Trois bandes-annonces TV et VHS (1 min 27 - SD upscalé en 1080p - VO non sous-titré)

En savoir plus

Taille du Disque : 36 006 107 990 bytes
Taille du Film : 26 951 122 944 bytes
Durée : 1:39:29.254
Total Bitrate: 36,12 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29998 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2067 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2021 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 16,671 kbps
Subtitle: French / 0,049 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 21 septembre 2020