Menu
Test blu-ray

Honor Among Lovers

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 22 / 6 / 2021

Image

Après Merrily We Go to Hell, Honor Among Lovers est le second film réalisé par Dorothy Arzner qui intègre la collection Les Soeurs Lumière initiée par Elephant Films, Splendor Films et Extralucid Films. Comme pour le précédent, le master vidéo provient du catalogue Universal et il s'agit pour l'instant d'une sortie exclusive sur support Blu-ray. A notre connaissance, le film est inédit dans le reste du monde, hormis une sortie en DVD à la demande dans la collection Vault Series d'Universal (sans sous-titres et sur DVD ROM). Le film n'a pas bénéficié d'une restauration très poussée, la première bobine est peu définie, avec des contrastes assez faibles. Les choses s'améliorent à partir de la deuxième bobine bien que certaines coupes assez brutales laissent penser que celle-ci soit incomplète, la durée réelle du film correspond pourtant à ce qui est précisé dans les archives. On retrouve les imperfections inhérentes aux productions datant du début du parlant (recadrage du format 1.20 en 1.37, poinçons de fin de bobines, rayures et instabilités diverses) mais dans une moindre mesure que sur Merrily We Go to Hell. La compression AVC est gérée de manière très correcte, et au final la qualité technique de ce Blu-ray est suffisamment aboutie pour profiter de ce remarquable film de Dorothy Arzner.

Son

Comme pour l'image, les premières minutes du mixage mono de la version originale ne sont pas optimales, avec un souffle relativement présent mais sans désagrément important. Le niveau de souffle s'atténue par la suite tout en restant résiduel, ce qui n'est en aucun cas choquant pour cette production réalisée aux prémices du cinéma parlant. Nous avions apprécié, sur Merrily We Go to Hell, l'excellente qualité de la restitution des timbres de voix ; nous sommes un peu moins enthousiastes pour ce film, l'ensemble paraissant plus limité en termes de dynamique et de rondeur.

Suppléments

Présentation du film (4 min - HD)
Journaliste de cinéma, Véronique Le Bris est aussi l'auteur de plusieurs essais consacrés aux femmes dans le cinéma, plus particulièrement aux réalisatrices. Dans cette rapide présentation, elle évoque la troisième collaboration de la réalisatrice Dorothy Arzner avec le comédien Fredric March, mais elle retient plus particulièrement l'interprétation très fraîche de Claudette Colbert, qui interprète une secrétaire compétente et à la forte personnalité. La journaliste précise que l'entrée en vigueur du code Hayes empêchera de montrer au cinéma, par la suite, des personnages de femmes capables de challenger des hommes dans le milieu professionnel, leur place se trouvant au foyer conjugal. Une présentation qui invite à la réflexion...

Portrait de Dorothy Arzner (14 min - HD)
Nous retrouvons Véronique Le Bris pour nous narrer la carrière de Dorothy Arzner, depuis ses débuts de monteuse à l'époque du muet jusqu'à ses premiers pas de réalisatrice grâce à son mentor James Cruze. La personnalité de cette réalisatrice ouvertement homosexuelle intrigue forcément, et Véronique Le Bris souligne l'injustice de son manque de reconnaissance par les historiens, alors que la qualité de son cinéma mérite le plus grand intérêt. Ce que nous approuvons également.

Entretien avec Laura Tuillier (19 min - HD) 
La critique du journal Libération voit en cette année 1931, date du tournage de Honor Among Lovers, une année chargée dans la carrière de Dorothy Arzner puisqu'elle réalisa deux films, celui-ci ainsi que Working Girls (William Wellman, par exemple, en tournera cinq cette année-là). Le propos est principalement axé sur le personnage joué par Claudette Colbert, Laura Tuillier décrit l'un des thèmes favoris du cinéma pré-code, l'ascension sociale d'une femme dans la société américaine. Pour cela, elle s'appuie sur une analyse de scènes souvent pertinente, illustrée par de nombreux extraits du film. Elle parvient également à attirer notre attention sur les personnages secondaires de Honor Among Lovers grâce à une analyse subtile des rapports homme/femme, notamment avec le personnage de blonde décérébrée (elle parait plutôt être brune à cette époque) jouée par une toute jeune Ginger Rogers.

Quatre modules d'une durée de trois minutes chacun présentant quatre films de la collection Les Soeurs Lumière.


En savoir plus

Disc Label: HONOR AMONG LOVERS
Disc Size: 29,106,600,400 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00000.MPLS
Size: 18,964,955,136 bytes
Length: 1:15:22.518
Total Bitrate: 33.55 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29992 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1801 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 39.529 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 12 octobre 2021