Menu
Test blu-ray

Flics en jeans

BLU-RAY - Région All
Artus Films
Parution : 7 / 9 / 2021

Image

Un an tout juste après l'Allemagne, Artus a sorti en France Flic en jeans, première aventure de Tomas Milian en Serpico-spaghetti, récemment restauré en 2K. La copie se montre globalement stable et très propre, avec des contrastes corrects, parfois denses. La définition est honorable à condition de ne pas être trop exigeant : le piqué est doux et la précision reste tempérée par un encodage problématique (récurrent chez Artus) qui provoque un léger lissage de l'image, estompe les détails fins ainsi que le grain argentique - qui ne subsiste plus que dans un petit nombre de plans (où il était déjà bien abondant au départ). On retiendra surtout un étalonnage très suspect, une gestion sans doute peu maîtrisée de la colorimétrie et de l'outil numérique lors de la restauration : la palette de couleurs a été partiellement engloutie, les jaunes sont rares, voire absents, tandis que les verts et les rouges sont très présents, parfois assez marqués (un effet renforcé par la sensibilité du scanner aux couleurs primaires). Notez que ces mêmes rouges dérivent presque systématiquement vers des teintes plus magenta (jamais de rouge pur, toujours Bordeaux ou un peu violacés). Une tendance qui déborde jusqu'aux carnations. Pas franchement convaincant, donc, sur l'aspect colorimétrique mais rien de dramatique non plus pour le quidam, même si celui-ci remarquera sans doute quelque chose d'anormal...

Son

La version originale mono se montre un peu couverte, avec une dynamique restreinte. Les voix sont soumises à des sifflantes, le mixage bénéficie d'ambiances discrètes, avec quelques arrière-plans un peu métalliques. L'ensemble est propre, sans souffle. La version française est plus claire mais aussi plus criarde (avancée dans les mediums). On retrouve également des sifflantes prononcées mais l'ensemble conserve une propreté certaine.

Suppléments

Comme toujours chez Artus, le film est proposé dans un bel écrin, ici un digipack cartonné avec fourreau. Flics en jeans est présenté en DVD et en Blu-ray, accompagné de quelques suppléments :

Une taille sur mesure (34 min - HD)
L'auteur de bande-dessinée Curd Ridel présente la "saga" Nico Gilardi et de Flic en jeans, son premier opus. Il revient sur la "carrière énorme" du pourtant méconnu Bruno Corbucci, frère du célèbre Sergio, qui fût longtemps scénariste avant de passer à la réalisation et se spécialiser dans la comédie populaire, vers la fin des années 70. Il retrace le parcours de Tomas Milian, acteur formé à "l'école américaine", remarqué au théâtre par Mauro Bolognini puis dans des westerns spaghetti qui assoiront sa popularité. Curd Ridel décrit surtout un acteur réellement impliqué dans son personnage du Maréchal Gilardi, écrivant lui-même ses textes, venant avec ses propres habits (son chapeau dans le night club) et s'inspirant de l'un de ses amis, qui le doublera dans les cascades du film et apparaîtra brièvement. Curd Ridel évoque aussi le parcours européen de Jack Palance et l'ancien mannequin Guido Manari. Une présentation agréable par un cinéphile "bisseux" assumé qui, s'il a bien retenu toutes les filmographies de l'équipe, fait tout de même quelques erreurs de jugement, notant que Milian s'inspire de l'un de ses anciens personnages, Monnezza, pourtant créé... plusieurs après Gilardi. L'érudition a ses limites... Ridel peine également un peu à livrer un minimum d'analyse sur Flics en jeans et le resituer dans le cinéma italien de l'époque. Il n'a pas non plus saisi, semble-t-il, que la passerelle entre le film de genre et un cinéma plus intellectuel (des films d'auteur qu'il qualifie de "chiants à mourir") est justement l'un des grands intérêts et l'un des grands moteurs du cinéma italien de l'âge d'or...

Bande-annonce originale (3 min 27 s - SD - non sous-titré)

Galerie d'affiches (1 min 11s - HD)

On trouve également plusieurs bande-annonces de films sortis par l'éditeur dans cette collection spéciale polars italiens, malheureusement sans sous-titres : Société anonyme anti-crime (3 min 42 s - HD), Opération K (3 min 18 s - HD), Big Racket (3 min 44 s - SD).

En savoir plus

Taille du Disque : 30 607 726 488 bytes
Taille du Film : 20 706 809 856 bytes
Durée : 1:32:33.250
Total Bitrate: 29,83 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 24,96 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 24963 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Audio: Italian / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 0,046 kbps
Subtitle: French / 19,285 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 18 novembre 2021