Menu
Test blu-ray

Céline

BLU-RAY - Région B
Gaumont
Parution : 20 / 2 / 2019

Image

L'année 2019 vit la disparition de Jean-Claude Brisseau alors que cinq de ses films étaient réédités en Blu-ray (chez Carlotta ou StudioCanal). C'est Gaumont qui avait ouvert la marche, il y a tout juste un an, avec Céline, magnifiquement restauré en 2K par les laboratoires Eclair. Le résultat simplement resplendissant est dans la droite lignée des Blu-ray d'Un jeu brutal, De bruit et de fureur ou Noce blanche où l'on retrouve la subtilité de la photographie simple et élégante du fidèle Romain Winding. La copie est complètement stable et immaculée, et surtout d'une très belle précision. La colorimétrie est particulièrement convaincante, idéalement saturée et toute en nuances, avec des contrastes soigneusement tenus. Le Blu-ray respecte la patine argentique d'origine avec un grain finement dosé et non gommé, parfaitement soutenu par un encodage solide. Un rendu magnifique pour un film qui en avait bien besoin : la comparaison avec la précédente restauration (éditée en DVD par Blaq Out en 2008) est extrêmement impressionnante et se passe de commentaires :

comparatif DVD Blaq Out (2008) vs. Blu-ray Gaumont (2019) :   1  2  3  4  5  6  7 

Son

Céline est proposé dans son mono d'origine, très convaincant et entièrement nettoyé, sans souffle ou traces d'usure. Dynamique et ouverture sont très correctes, avec un environnement sonore assez détaillé et un bon rendu de la musique de Georges Delerue. D'excellentes conditions d'écoute, fidèles au mixage d'origine.

Suppléments

Une fenêtre sur le monde (40 min - 1080p)
Un excellent entretien avec Didier Vasse, spécialiste de Jean-Claude Brisseau et auteur d'un livre sur le cinéaste en 2018. Au-delà de la belle analyse de Céline, Vasse cite certaines des nombreuses références du film à l'expressionnisme allemand, au cinéma muet, à Vertigo, aux peintures de Vermeer ou du Romantisme, et relie surtout les films de Jean-Claude Brisseau les uns aux autres, pointe les thématiques communes et les figures récurrentes. Céline entretient ainsi un rapport étroit avec Noce blanche, deux fables sur la connaissance spirituelle et métaphysique, aux personnages "sauvés des eaux". Vasse évoque surtout le travail d'un "artiste intègre" et "grand cinéaste sensualiste de la nature" dont Céline est peut-être le film le plus personnel et profond. Défenseur du cinéma comme "lieu de croyance", Brisseau a enfin osé intégrer plus frontalement le fantastique (ici, à travers les miracles) dans un film plus apaisé que les précédents, où la violence est absente.

Bande-annonce originale (2 min 22 - 1080p) 

En savoir plus

Taille du Disque : 38 569 540 771 bytes
Taille du Film : 26 132 164 608 bytes
Durée : 1:26:48.203
Total Bitrate: 40,14 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 36,85 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 36851 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1380 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 19,388 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 25 février 2020