Menu

Critiques de films

  • Critique de film

    Fantozzi de Luciano Salce

    Par Antoine Royer -

    Ugo Fantozzi est comptable dans une grande société italienne. Employé médiocre, il ne cesse de subir les brimades de ses supérieurs hiérarchiques et de se placer dans des situations embarrassantes. Un adage parmi d’autres prétend que si « le…

  • Critique de film

    Le Ciel est à vous de Jean Grémillon

    Par Justin Kwedi -

    Pierre et Thérèse Gauthier sont expropriés de leur garage à Villeneuve au profit d’un terrain d’aviation civile. Une fois installés en ville, les affaires de Pierre tournent bien, mais rappelé par sa passion pour les airs, il délaisse peu…

  • Critique de film

    Last Action Hero de John McTiernan

    Par Claude Monnier -

    Grâce à un ticket magique, le jeune new-yorkais Danny Madigan, fan de blockbusters, se retrouve dans l'univers fictif de son idole Jack Slater, un super policier de Los Angeles. Mais les ennemis de Slater comptent bien récupérer ce ticket pour investir…

  • Critique de film

    P'tang, Yang, Kipperbang de Michael Apted

    Par Justin Kwedi -

    Alan est un adolescent un peu gauche nourri de deux obsessions, le cricket et sa jolie camarade de classe Ann. L’interprétation d’une pièce de théâtre scolaire va lui donner l’occasion de se rapprocher de sa dulcinée. P'tang, Yang, Kipperbang…

  • Critique de film

    Contre une poignée de diamants de Don Siegel

    Par Philippe Paul -

    Sur une base militaire, deux enfants sont enlevés par des malfrats grimés en militaires. L’un d’eux est le fils d’un espion du MI6, John Tarrant, impliqué dans une mission d’infiltration d’une branche de l’IRA. Les criminels réclament…

  • Critique de film

    Via Margutta : la rue des amours faciles de Mario…

    Par Frédéric Albert Lévy -

    On ne connaît pas exactement l’étymologie du nom de la Via Margutta, à Rome, mais on pense généralement que margutta est une contraction de l’expression « goutte d’eau de mer ». Aimable euphémisme : pendant longtemps, cette rue fut surtout…