Menu
Test dvd

Vive la sociale !

DVD - Région 2
Tamasa
Parution : 6 / 5 / 2014

Image

L'éditeur Tamasa a récupéré pour le premier film de Gérard Mordillat une copie d'une belle propreté, parfaitement bien restaurée. Hormis une compression pas toujours discrète, témoin un grain numérique vraiment proéminent lors des séquences sombres, le DVD qui nous est proposé ne souffre de quasiment aucun défaut : format 1.66 respecté, couleurs pimpantes, contrastes et définition tout à fait honnêtes... Le confort de visionnage est tout à fait satisfaisant.

Son

La bande-son en Dolby Digital 2.0 s’avère elle aussi d'excellente qualité, dynamique et claire. La musique de Jean-Claude Petit tout comme les dialogues ne sont pénalisés à aucun moment, le souffle étant quasiment absent.

Suppléments

Un seul supplément mais de qualité puisqu’il s’agit d’un entretien avec Gérard Mordillat, seul à l’écran pendant quasiment une heure, seulement entrecoupé par des extraits très courts de son film pour illustrer son propos. Le cinéaste / écrivain parle longuement de son premier roman qui fut à l’origine du film, de sa transposition cinématographique, du Paris du XXème arrondissement, en profitant, peu avare en anecdotes, pour aborder sa propre jeunesse (et la forte camaraderie qui le liait à sa bande de copains), ses convictions politiques et sa conception du cinéma. Sa générosité et son engagement transparaissent constamment au cours de ce supplément qui n’est ainsi jamais ennuyeux. Filmé en noir et blanc, chaque petit module correspondant à un thème précis à propos du film débute par une image tremblotante de Mordillat, sale et saccadée faisant penser aux vieux films en super-8, une idée qui renvoie directement à Vive la sociale !, le film se déroulant sur quasiment trente années à partir de la fin des années 50, la petite enfance du personnage étant filmée de la sorte par l’intermédiaire de faux films d’archives. Une réussite.

Par Erick Maurel - le 6 mai 2014