Menu
Test dvd

Une femme disparait

DVD - Région 2
Filmedia
Parution : 3 / 3 / 2015

Image

Une femme disparaît a une belle allure, en comparaison avec le Coffret Hitchcock édité en 2010 par TF1 Vidéo. Il y a une nette amélioration dans tous les domaines (luminosité, piqué, grain), même si l'on constate encore un léger (et régulier) tremblement de l'image ainsi qu'un niveau de noir instable (effet de "pompage"). C'est vraisemblablement la même source qui a servi de base au Blu-ray sorti chez Criterion il y a trois ans, et dont le rendu est très proche du DVD Filmedia. Une question se pose alors : pourquoi se contenter d'une simple ressortie en DVD en 2015 alors qu'un master HD est disponible ?


DVD Filmedia


DVD TF1 vidéo


DVD Filmedia


DVD TF1 vidéo


dvd Filmedia


Blu-ray Criterion


DVD Filmedia


Blu-ray Criterion

Son

La piste anglaise est tout à fait honorable avec un son légèrement couvert, un souffle aussi discret que les saturations et les sifflantes. Le mixage, respectueux du rendu d'origine, a préservé les ambiances et la qualité du son direct. Filmedia propose également une version française pour un public allergique aux sous-titres. Probablement fabriquée à la fin des années 80 - début des années 90, le résultat paraît trop net, trop propre... bref trop récent et presque artificiel (malgré le talent des doubleurs, dont Bernard Murat).

Suppléments

L'espionnage selon Hitchcock - épisode 1 (16 min)
Module de Christophe Champclaux et Linda Tahir-Meriau autour de L'Homme qui en savait trop, Les 39 marches, Quatre de l'espionnage et Agent secret. Ils insistent sur l'aspect contemporain des scénarios (en rapport avec les tensions internationales) et sur l'influence du cinéma allemand. Un module sans surprise, excepté quelques mots brefs du grand chef opérateur Henri Alekan (à propos d'Eugène Schufftan)...

Filmedia a l'heureuse initiative de proposer en supplément l'épisode de la série Les hommes qui ont fait les films consacré à Alfred Hitchcock (59 min - 4/3), réalisé en 1973 par le célèbre critique et historien Richard Schickel (avec des commentaires lus par Cliff Robertson). C'est une vue d'ensemble de l'oeuvre hitchcockienne et de ses thèmes récurrents, à travers l'analyse de certaines scènes de ses grands films et d'un long entretien avec le maître du suspense, cet "artisan cinématographique de l'anxiété"C'est toujours un vrai plaisir d'écouter Hitchcock parler de son travail : le documentaire se regarde avec grand intérêt bien qu'un nombre conséquent d'histoires et d'anecdotes soient connus de la majorité des cinéphiles (le séjour en cellule quand il était enfant, les théories du MacGuffin et de la bombe placée sous la table, etc.). Il est en tout cas certain qu'après avoir vu ce supplément, vous n'aurez qu'une idée en tête : revoir expressément les Hitchcock de votre collection !

 

Par Stéphane Beauchet - le 3 mars 2015

Partenariat