Menu
Test dvd

Un justicier dans la ville 1 & 2

DVD - Région 2
Gaumont Columbia Tristar
Parution : 20 / 5 / 2003

Image

  

Sans avoir bénéficié de restauration, l’image de Un Justicier dans la Ville est de très bonne qualité et bien définie. Des défauts de pellicule sont bien sûr toujours présents, mais la copie rend tout à fait justice à la photographie granuleuse du film, en particulier dans les scènes de nuit. Noirs contrastés, lumières glauques du métro, vous y êtes : bienvenue dans le New-York délétère et fantasmé par le rock, pré-Rudolph Giuliani. Même verdict pour la copie de Un Justicier dans la Ville 2, un brin plus lumineuse. Los Angeles oblige.

Son

sur Un Justicier dans la Ville, seules les pistes mono anglaise et française d’origine sont proposées. Elles sont tout à fait claires, restituant avec équilibre aussi bien les coups de feu que les étranges escaliers d’accords de piano de Herbie Hancock (la musique du film est donc réservée avant tout aux fans d’Herbie Hancock). Le doublage français est de très bonne qualité (l’excellent Claude Bertrand, qui doubla John Wayne et Roger Moore, convoie très bien la rugosité de Bronson sans sa monotonie) même si les voix sont malheureusement trop en avant. Le constat est le même pour Un Justicier dans la Ville 2, où la musique décisive de Jimmy Page menace de vous vriller la tête. Edmond Bernard – l'autre voix française de Bronson à partir des années 80 – succède à Claude Bertrand au doublage : une voix encore plus rugueuse, caillouteuse et marquante.

Suppléments

L’édition Columbia-Tristar est hors-sujet, et tout simplement… vide. Des bandes-annonces tout de même? Oui, 3 qui ne concernent même pas le film : celles de Bad Boys, Espion et demi et Double Team. On se consolera en constatant que le zone 1 est tout aussi vierge. Le dvd de Un Justicier dans la Ville 2 est identique en vide et en contenu. A noter qu’en France, Un Justicier dans la Ville 2 est uniquement disponible en coffret avec le premier volet.

Par Leo Soesanto - le 21 mars 2006

Partenariat