Menu
Test dvd

Themroc

DVD - Région 2
Tamasa
Parution : 20 / 10 / 2015

Image

La copie est dans l'ensemble assez propre. Demeurent quelques taches et points blancs mais rien cependant de gênant tant ces défauts sont rares. Les bords extrêmes présentent une sorte d'instabilité, des traces verticales persistantes mais heureusement discrètes, si bien qu'on les oublie vite. L'image n'est pas non plus toujours parfaitement stable mais là encore, rien qui ne s'avère rédhibitoire. Hormis ces légers défauts, cette édition est très satisfaisante. Le grain est prononcé, mais tient à la pellicule d'origine. Les couleurs ont un beau rendu, les contrastes sont bien équilibrés. La définition est quant à elle tout à fait correcte, comme la compression qui toutefois faillissent par moments, notamment lors de gros plans en mouvement qui créent des effets de pixellisation.

Son

Si le film ne présente pas de dialogues, le son fait beaucoup, participant pleinement à créer l'atmosphère singulière du film. Par bonheur, la bande-son mono est de très bonne qualité, claire, sans défauts. Elle propose une bonne dynamique qui offre un rendu sonore très présent.

Suppléments

La fiche technique de Themroc ou Quand les grands fauves rugissaient au contact du ciment (8 min38)
Entre La Grande bouffe et Le Dernier tango à Paris, "le public fait une fête aux films paillards et rentre-dedans. L'heure est à la provoc, à la déconne générale." C'est ainsi que Roland-Jean Charna débute ce commentaire de près de neuf minutes au cours duquel il revient sur la genèse du film, sa place dans le paysage cinématographique et social de l'époque et la carrière atypique de son réalisateur. Il évoque dans une belle langue ce film singulier qui pourtant n'est pas sans cousins, citant ainsi rapidement Debord, Eustache, Jean Yanne, les Shadoks, le Café de la gare... On aurait aimé en savoir plus encore, mais ce court module permettra aux spectateurs de mieux appréhender cet étrange objet qu'ils ont devant les yeux.

Par Olivier Bitoun - le 19 octobre 2015

Partenariat