Menu
Test dvd

The Hammer horror series

DVD - Région 1
Universal Pictures Video
Parution : 6 / 9 / 2005

Image

Universal a édité ce superbe coffret aux USA, contenant huit films de la Hammer (dont certains assez rares jusque-là), dans des conditions techniques très favorables au confort de la découverte. Les films se répartissent sur deux disques double face, soit deux films sur chaque face (à la manière du très beau Coffret Bela Lugosi également disponible chez Universal US).

Disque 1 - Face A : Les Maîtresses de Dracula / La Nuit du loup-garou

Les Maîtresses de Dracula propose un excellent transfert, sans aucun problème de compression, surtout grâce à une copie étonnement bien conservée. Couleurs chaudes et appuyées, contrastes relativement forts, noirs profonds, très peu de scratches... Voici une belle façon de découvrir ou redécouvrir ce film. Résultat quasi-identique pour La Nuit du loup-garou, également très bien conservé, avec son transfert remarquable et poussant efficacement les couleurs. Les premières minutes sont bien un petit peu ternes, mais cela s'arrange très rapidement, pour en fin de compte offrir un visionnage hautement recommandé. Deux chefs-d'oeuvre de Terence Fisher dans des conditions optimales, et cela malgré la quantité d'informations contenues sur une seule face. Du beau boulot.

Disque 1 - Face B : Le Fantôme de l'opéra / Paranoiac

Le Fantôme de l'Opéra souffre un peu plus de son traitement. La compression est un peu plus visible, sans oublier une copie plus discutable. Les couleurs sont la plupart du temps assez belles (malgré quelques passages légèrement "fânés"), mais il y a parfois ce côté légèrement pâle, où même ces contrastes trop doux. De façon générale, le travail est bon et la découverte de l'oeuvre n'a jamais été aussi belle sur support vidéo, mais le résultat est en-deçà des deux premiers films du coffret. Beaucoup plus homogène est Paranoiac dans son joli transfert noir & blanc. Le générique fait craindre le pire par son manque de profondeur et sa pâleur franche, mais l'ensemble s'arrange presque immédiatement. Pas trop de grain, compression maîtrisée, noir & blanc équilibré, quasiment aucun défaut de pellicule... Un travail recommandable là encore.

Disque 2 - Face A : Le Baiser du vampire / Nightmare

Le Baiser du vampire bénéficie heureusement des mêmes conditions techniques que Les Maîtresses de Dracula et La nuit du loup-garou. Les couleurs sont superbes, les noirs appuyés, la compression discrète, et l'on ne remarque que quelques défauts de pellicule ici et là (ils sont un tout petit peu plus nombreux que sur Les Maîtresses de Dracula toutefois). Le visionnage est idéal et l'on peut profiter de la beauté plastique du film dans toute sa splendeur. Quant à Nightmare, il est très beau dans son noir & blanc bien plus contrasté que celui de Paranoiac, ce qui est tout à fait normal. En effet, le film se focalise ici davantage sur les zones d'ombre et sur le noir (avec un tournage quasiment tout le temps en intérieurs), il est en ce sens un peu plus charbonneux concernant le transfert, mais reste très équilibré. Pas de problème de compression à relever là encore. De très bonnes conditions de vision à nouveau.

Disque 2 - Face B : Le Fascinant capitaine Clegg / L'Empreinte de Frankenstein

Petit chef-d'oeuvre oublié, Le Fascinant capitaine Clegg est ici disponible dans un matériel tout à fait remarquable. Belles couleurs encore une fois, contrastes convaincants, bonne conservation générale des éléments (les quelques scratches ne sont absolument pas problématiques). En revanche, des petits soucis de compression rendent l'ensemble parfois un peu trop granuleux, notamment concernant certains noirs (zones d'ombres, par contraste avec les morceaux de plans clairs). Mais tout cela est très honorable et reste un cran au-dessus du Fantôme de l'opéra. Enfin, L'Empreinte de Frankenstein, film à moitié maudit (souvent détesté, comparé aux films de Fisher), pourra ici être redécouvert dans un état tout à fait réjouissant. Le film, plus blafard que d'autres productions Hammer de l'époque (le registre visuel est moins coloré que pour Le Baiser du vampire ou Le Fascinant capitaine Clegg, par exemple), est très bien conservé et n'affronte que peu de scories. Bon état général donc, avec une propreté chimique évidente. Reste la compression, un rien hasardeuse, qui ne se manifeste pas par du bruit vidéo mais par quelques effets de peigne (plus ou moins visibles selon le lecteur DVD utilisé). Aucun problème n'est à relever sur un lecteur Blu-ray/DVD ou bien un lecteur DVD multizone, tous deux récents, et gérant admirablement la dynamique en rehaussant encore sa qualité (effet d'upscaling oblige). Mais l'effet peut éventuellement gêner les détenteurs d'un matériel plus ancien qui serait moins bon gestionnaire des paramètres du disque. Un très bon travail cependant de la part de l'éditeur.

Un quasi-sans faute pour ce coffret unique en son genre et plus que chaudement recommandé à qui voudrait découvrir certaines perles méconnues de la mythique Hammer dans des conditions techniques impeccables.

Son

Il n'y a rien à constater de particulier. Une piste mono en version originale anglaise pour chaque film, et aucune autre langue disponible. Tant mieux, cela permet de moins charger les disques et de donner plus d'amplitude aux transferts vidéos. On relève un très bon équilibre sur la totalité des films, quoique l'on puisse noter un léger souffle en certaines occasions (mais demeurant très ponctuel et surtout fort peu gênant). La dynamique est respectable pour des films ayant chacun une cinquantaine d'années. Des sous-titres français et espagnols sont disponibles, ce qui rend le coffret d'autant plus indispensable dans nos contrées.

Suppléments

Aucun supplément, le désert total. Fort dommage, d'autant qu'une bande-annonce d'époque pour chaque film eut été une bonne idée : c'est le genre de documents d'archives très important qui ne prend guère de place et permet tout au moins de remplir un petit peu la partie suppléments. En l'état, il faudra se contenter des films, ce qui est déjà formidable au vu de l'excellence éditoriale dont il font l'objet au niveau qualitatif.

Rappelons que Bach Films avait sorti Les Maîtresses de Dracula, L'Empreinte de Frankenstein et Le Fantôme de l'Opéra en France il y a quelques temps déjà, en reprenant les éléments détenus par la Universal. Toutefois, l'éditeur français avait encodé ses films en format vidéo 4/3 non compatible 16/9, perdant ainsi beaucoup de la qualité originale des transferts. Il ne faut donc pas hésiter devant ce coffret zone 1 qui proposent les films dans des conditions techniques plus favorables, sans oublier cinq autres films tout à fait passionnants de la firme Hammer.

Par Julien Léonard - le 22 juin 2012