Menu
Test dvd

Rio Bravo

DVD - Région 2
Warner
Parution : 5 / 9 / 2001

Image

Autant le dire d’emblée : nous n’avions jamais eu l’occasion de voir ce chef d’œuvre dans un état semblable, sur une copie d’une propreté assez sidérante. Quelques points blancs demeurent par-ci, par-là, quelques débuts ou fins de pellicule n’ont pu être restaurés (4’55) et il faut néanmoins déplorer un petit manque d’éclat des couleurs ; ceci étant dit et malgré ces défauts minimes, le DVD est splendide. Les couleurs sont stables, la définition est étonnante de précision, l’image est belle et lumineuse même si on peut penser que l’éclat d’origine n’est pas entièrement rendu. La compression est de très haute tenue car même si ça fourmille un peu sur les extérieurs et si les noirs auraient pu être encore plus profonds, ce n’est que du chipotage pour les plus pointilleux compte tenu de la beauté de l’ensemble.

Son

Même topo. La dynamique est très bonne et les impacts de coups de feu dans le combat final très bien rendus. Les dialogues clairs et la musique de Dimitri Tiomkin ressortent ainsi très bien et il faut vraiment tendre l’oreille pour entendre un quelconque souffle ou saturation. Les sous titres sont blancs et très discrets mais, sans aucune logique, à un moment donné, une ligne est placée en haut de l’écran : nous ne pouvons raisonnablement pas crier au scandale pour deux secondes de sous titres placés au mauvais endroit.

Un menu principal fixe mais qui possède l’avantage d’être sur fond du très beau, lancinant et nonchalant thème musical de Dimitri Tiomkin qu’on peut aisément se passer en boucle.

Suppléments

Une unique bande annonce originale en anglais et format respecté mais très abîmée et qui n’apporte pas grand chose au DVD. Le film se suffit à lui-même surtout qu’en terme de bonus, quoi de mieux que les innombrables ouvrages consacrés au grand réalisateur. Côté analyse du film, nous vous conseillons celle, longue et complète de Noël Simsolo dans Howard Hawks (Ed. Edilig). Coté anecdotes, nous ne saurions trop vous recommander la splendide biographie simplement nommée Hawks qu’a consacré au réalisateur Todd McCarthy (Ed Institut Lumière).
Enfin, pour en savoir encore plus, nous pouvons aussi trouver des entretiens passionnants menés par Joseph McBride dans Hawks by Hawks (Ramsay Poche Cinéma). Bonne lecture !
Par Erick Maurel - le 23 mai 2007