Menu
Test dvd

Nosferatu, fantôme de la nuit

DVD - Région All
Anchor Bay
Parution : 9 / 7 / 2002

Image

La définition est satisfaisante (sauf sur quelques courts plans), les couleurs sont belles et les contrastes bien rendus. Les scènes de nuit sont lisibles, mais les noirs manquent de profondeur. Le défaut de cette édition est un grain numérique trop visible, très sensible sur les fonds unis, notamment lors des (nombreuses) scènes de nuit. À noter que l’image ombrageuse du film ne doit pas prêter à erreur et que les tons choisis par Herzog sont effectivement grisâtres.

Son

La piste son présente une bonne dynamique, les ambiances ressortent parfaitement, les voix sont claires. Par contre un souffle constant court sur la bande son ans la version anglaise du film. À noter sur la version allemande du film une spatialisation en 5.1 qui n’apporte quasi rien et demeure juste un gadget marketing.

Suppléments

Version en langue anglaise du film. Un deuxième DVD est entièrement consacré à la version anglaise du film (Nosferatu the Vampyre). En effet, au-delà de la différence de langue, il existe bel et bien deux montages du film : Herzog a tourné chaque scène dans deux version, une première avec les acteurs parlant en allemand, une seconde où ils s'expriment en anglais. La version anglaise (devenue la version internationale à l'origine des version doublées dans les différents pays à l'export) est réputée comme étant moins satisfaisante, les acteurs étant moins anglophiles que germanophiles (à noter que c'est Eva Mattes qui double Isabelle Adjani dans la langue de Goethe). D'autre part, le montage a été raccourci d'une dizaine de minutes, mais la version anglaise que propose Anchor Bay inclut les dix minutes coupées lors de son exploitation en salles.

Biofilmographies de Werner Herzog et Klaus Kinski : deux textes synthétiques sur l'œuvre du cinéaste et de son acteur fétiche.

Bandes annonces : deux très belles bandes annonces américaines (2’06 et 2’30, la durée de la seconde consistant simplement dans l'ajout à la fin d'une voix off présentant le film) et une espagnole (2’05) composée d’une suite de photogrammes, dont plusieurs photos de plateaux.

Featurette (1979, 13mn, anglais nst). Cette featurette promotionnelle s’ouvre sur une belle galerie de visages en gros plans des figurants du film, série d'images accompagnées par la musique de Popol Vuh. Suivent ensuite plusieurs scènes du tournage que Werner Herzog se plaît à commenter. On retiendra le cinéaste expliquant que pour lui mettre la main « à la pâte » est primordial pour pouvoir tourner. « Tous mes films viennent de la douleur » explique t-il et l'on voit effectivement Werner Herzog courir, déplacer les décors, foncer à vélo, arpenter le plateau, toujours en mouvement, en action. C’est un grand plaisir que de découvrir ces scènes de tournage très parlantes quant à la méthode Herzog.

Commentaire audio de Werner Herzog, recueillis par Norman Hill (anglais nst). Werner Herzog évoque le tournage de Nosferatu, son budget très conséquent dans le cadre d'une production allemande; le soin apporté à la reconstitution, Klaus Kinski et l'ensemble de la distribution. Assez disert, il fait très bien passer l’importance que revêtait pour lui à l'époque ce projet visant à créer un pont entre le cinéma allemand des années 20 et celui qui lui était contemporain.

Par Olivier Bitoun - le 26 septembre 2010