Menu
Test dvd

Les Aventures du prince Ahmed

DVD - Région 2
Carlotta
Parution : 19 / 11 / 2008

Image

L’image est de toute beauté. Le master, restauré en 1999 à partir d’une copie anglaise (sauf pour les intertitres tirés d’une copie originale allemande) est d’une incroyable propreté, seules quelques lignes apparaissant ponctuellement. La compression et la définition sont admirables, les couleurs, obtenues selon un procédé de trempage par bains, éclatantes. Rien à signaler d’autre que la perfection de l’ensemble qui nous offre ce film de 1926 dans des conditions idéales.

Son

Deux pistes sont ici proposées. Tout d’abord la version muette, accompagnée de la musique originale de Wolfgang Zeller dans sa version enregistrée en 2003. Est également proposé le film dans une version lue. En effet, pour la ressortie du film, une voix-off a été spécialement conçue, lue par l’actrice Hanna Schygulla. L’égérie de Fassbinder lit les cartons et donne sa voix aux différents personnages du film. Enregistrement récent de la musique et des voix, soit une qualité optimale pour la piste sonore qui nous est ici proposée.

Suppléments

Ahmed, vision d’occident (19mn, 2008)
Entretien avec Hervé Joubert-Laurencin, enseignant en cinéma à l’université Paris 7 et auteur notamment de Pasolini, portrait du poète en cinéaste, qui revient sur l’histoire du film, le replaçant dans le contexte historique du cinéma d’animation. Il évoque l’origine du mot "silhouette", les différentes déclinaisons de cet art de part le monde, du théâtre d’ombres aux théâtres de marionettes et l’influence de cette expression artistique sur des cinéastes comme Lang et Murnau. Hervé Joubert-Laurencin parle également de l’influence des silhouettes chinoises sur le film de Lotte Reiniger et plus largement des différentes cultures dont elle s’est inspirée pour ce film. Il revient sur la façon dont l’oeuvre de Reiniger se place dans le courant avant-garditste et expérimental allemand des années 1920 et 1930 et, pour finir, conclu avec un apparté sur Michel Ocelot, l’un des rares continuateurs de l’oeuvre de Reiniger. Un entretien passionnant.


L’Art des silhouettes de Lotte Reiniger (15mn)
Ce petit documentaire allemand nous montre Lotte Reiniger au travail sur la conception de deux de ses films (dont l’un en couleur). A partir du storyboard, on voit Lotte Reiniger découper ses silhouettes puis la façon dont elle les articule, les anime (en musique !), les fait évoluer sur les arrières plans.


Courts métrages :
Le Chinois qu’on croyait mort (1928, 9mn, muet, noir et blanc)
Aladin et la lampe merveilleuse (1954, 13mn50, noir blanc, version anglaise sous titrée)
Le Cheval volant (1953, 10mn20, noir et blanc, accompagnement musical)
Le Calife cigogne (1954, 10mn10, noir blanc, version anglaise sous titrée)
L’Etoile de Bethléem (1956, 17mn40, couleur, version originale sous titrée)


Livret d’accompagnement
Huit pages concues pour les plus jeunes, avec des petits “Le saviez vous ?” (d’où viennent Les Mille et Une nuits, Reiniger et Disney...), une description des personnages, un synopsis de chaque épisodes et quelques pistes d’utilisation en classe, un texte sur la fabrication du film et une biographie de Lotte Reiniger.
Par Olivier Bitoun - le 28 décembre 2008