Menu
Test dvd

Le Fleuve de la dernière chance

DVD - Région 2
Opening
Parution : 22 / 4 / 2014

Image

Tout d'abord, le fait de clamer haut et fort sur la jaquette "version haute définition" ne pousse pas à l'indulgence car il s'agit tout simplement de publicité mensongère (comme la plupart du temps lorsque ce fut indiqué sur une jaquette de DVD concernant les films de patrimoine hollywoodien). En effet, si l'ensemble n'est pas catastrophique, ce n'est pas non plus un modèle de perfection, loin de là ! Pour tout dire le résultat est très inégal, une succession de plans ou séquences plus ou moins bien conservés, passant sans cesse du très bon au très mauvais. Le master fait ainsi alterner plans flous ou bien définis, ternes ou pimpants, sales ou propres. On trouve également quelques rares plans où les trois bandes du Technicolor ont du mal à se superposer. La compression est en revanche plutôt correcte. Quant au format, une fois encore pour un film de cette époque, on sent parfaitement au travers des cadrages que celui du tournage fut le 1.33 et que des bandes noires ont été rajoutées pour la diffusion au cinéma. Certains préfèreront ce format large (1.85 respecté), d'autres trouveront le format carré plus harmonieux. Mais on ne peut pas tenir rigueur à l'éditeur d'avoir choisi le format proposé en salles. Une qualité d'image donc très inégale mais tout à fait passable.

Son

Deux versions nous sont proposées, la VF d'origine ainsi que la version originale avec possibilité pour les anglophiles de ne pas utiliser les sous-titres français. Il y a du souffle sur les deux pistes, la bande-son anglaise est plus dynamique mais comporte un défaut assez pénible uniquement à propos de la musique : je ne saurais trouver un terme à ce désagrément mais il s'agit d'une espèce de 'beat' constant ou comme une effet de guitare 'Wahwah' chevrotante à chaque fois que la musique prend de la puissance ou de l'ampleur, c'est-à-dire en l'occurrence très souvent. Un effet qui n'est évidemment pas voulu par le compositeur et qu'on ne retrouve d'ailleurs pas sur la VF. Cela n'est pas rédhibitoire mais quand même très dommage pour pouvoir apprécier confortablement la bonne composition supervisée par Joseph Gershenson.

Suppléments

En supplément on ne trouve que la bande-annonce d'origine ; elle s'avère en l'occurrence très intéressante pour pouvoir justement juger du format. Proposée au format 1.33, il vous suffit ainsi de comparer les plans identiques dans la bande-annonce et dans le film pour vous rendre compte qu'il manque en 1.85 de l'image en haut et en bas et de confirmer ce que j'affirmais plus haut.

Par Erick Maurel - le 3 mai 2014

Partenariat