Menu
Test dvd

Le Cercle rouge

DVD - Région 1
Criterion
Parution : 28 / 10 / 2003

Image

Une très belle copie, débarrassée de la plupart de ses impuretées, et très peu de défauts de compression, mais on déplorera malheureusement un étalonnage mal dosé qui se traduit à l’image par des tons beaucoup trop chauds, en particulier sur les visages. Dommage pour une édition qui aurait pu être une référence.

Son

Un mono d’origine clair, dynamique, efficace.

Suppléments

Tous les suppléments se trouvent sur le second disque.

- Cinéastes de notre temps - 27 mn 17 : Ce supplément est composé de larges extraits du numéro de l’émission d’André Labarthe consacré au cinéaste : Jean-Pierre Melville - portrait en neuf poses. Le terme « pose » est bien choisi, tant Melville s’amuse comme à son habitude à jouer son personnage de réalisateur entre deux continents. Le ton, volontairement artificiel, sied bien au sujet. On suit donc Melville, faisant semblant d’écrire ou de monter un film, dans le chantier du studio de la rue Jenner en reconstruction ou dans sa maison de campagne, et devisant sur l’écriture et le noctambulisme. On regrettera juste de ne pouvoir disposer de l’émission dans son intégralité.

- On-set and archival interview footage : ces documents sont extraits de quatre émissions de television.

- Pour le cinéma (15 mars 1970) - 5 mn 25 : on suit le tournage de la scène finale dans le château de Montiant. Delon, Montand et Bourvil parlent de leurs personnages, et évoquent leurs projets à venir. Moment un peu triste, d’ailleurs, car nombre d’entre eux ne se feront pas : Bourvil décèdera durant la pré-production de La Folie des grandeurs, quant au Proust de Visconti qu’annonce Alain Delon, il restera l’éternelle arlésienne du cinéaste italien.

- Midi Magazine (27 mai 1970) - 4 mn 43 : Melville et Delon sont interrogés sur le plateau de la salle de billard. Le réalisateur explique son attachement au Film noir, car il est selon lui l’unique moyen d’expression moderne de la tragédie antique.

- Vingt-quatre heures sur la deux (21 novembre 1970) - 3 mn 50 : Jean-Pierre Melville et Alain Delon sont interrogés par France Roche - le prénom de la journaliste a visiblement semé la confusion chez le traducteur. Ils discutent culpabilité et trahison. Delon est très Delon. Au passage, Melville révèle son intention d’adapter Arsène Lupin à l’écran, ce qui ne se fera hélas jamais.

- Morceaux de bravoure (7 mai 1973) - 9 mn 53 : Melville parle de l’influence qu’ont eu sur son cinéma Quand la ville dort et Le Coup de l’escalier ; il explique qu’en 1950, il avait écrit une scène de braquage de bijouterie Place Vendôme. Son admiration pour les films de Huston et Wise - ainsi quepour Du rififi chez les hommes - fut telle qu’il mettra vingt ans à oser utiliser cette séquence. Il parle de l’intérêt de l’uniforme pour la caractérisation des personnages, et explique également son refus du morceau de bravoure en tant que tel. Il confesse enfin ne pas aimer ses films et ne les voir que lorsqu’il y est obligé.

- Interview with Bernard Stora - 30 mn 11 : Bernard Stora fut l’assistant de Melville sur Le Cercle rouge - le cinéaste l’accueillit d’un formidable « Êtes-vous conscient que vous postulez pour être l’assistant de Jean-Pierre Melville ? » Les anecdotes sur le tournage sont nombreuses, on appréciera ainsi d’apprendre comment le réalisateur a transformé Bourvil en acteur melvillien, en le déguisant à coups de toupets et de costumes sur mesure.

- Interview with Rui Nogueira - 26 mn 11 : le journaliste commence par rappeler qu’il a réalisé ses entretiens avec Melville à la suite de l’échec d’un projet similaire avec François Truffaut. Il revient ensuite largement sur le tournage du Cercle Rouge, entre autre sur les problèmes liés au casting. Il regrette enfin que la carrière de Melville ne se soit pas arrêtée sur un film-somme.

- Original French Trailer - 1 mn 53 : bande-annonce française d’époque, en très bon état.

- 2003 Rialto Pictures re-release trailer - 2 mn 03 : cette bande-annonce, utilisée pour la distribution tardive de la version intégrale sur le territoire américain sous les auspices de John Woo, est quasi-identique à la précédente, si ce n’est que la voix off d’Alain Delon est remplacée par une voix féminine, mi FR3 mi Nouvelle vague.

- Gallery : une soixante de photos d’exploitation, couleur et noir et blanc, ainsi que quelques affiches de divers pays.

Cette édition comprend également un livret en anglais, qui contient le chapitre du livre de Rui Nogueira consacré au Cercle Rouge, des essais de Michael Stragow et Chis Fujiwara, un article sur Éric Demarsan et une postface de John Woo.


Matériel utilisé : lecteur Toshiba relié en HDMI à un projecteur tri-LCD Sanyo Z5 et en coaxial à un ampli Yamaha DSP-A5 couplé à des enceintes JM Lab Chorus.

Par Franck Suzanne - le 8 septembre 2010