Menu
Test dvd

La Vallée de la vengeance

DVD - Région 2
PVB Editions
Parution : 5 / 10 / 2004

Image

Avant de tester le présent DVD, il faut se rappeler que ce western de Richard Thorpe est tombé dans le domaine public et qu’il n’est détenu par aucun grand studio même s’il s’agit d’un film MGM au départ (films en principe désormais distribués par la Warner). La Vallée de la vengeance est donc déjà sorti, que ce soit en zone 1 ou en zone 2, dans de nombreuses versions scandaleusement mauvaises, les éditeurs n’ayant jamais effectué la moindre restauration sur ce titre. Cette mise au point se devait d’être faite car la version PVB n’est pas exempte de défauts mais, comparativement à ce qui est déjà paru (exemple Sony dans sa collection "Nuits Américaines"), il s’agit plutôt d’une assez bonne surprise de la part du petit éditeur. PVB entame ainsi une collection appelée "Classiques inédits", composée presque exclusivement de films libres de droits (donc au contraire, loin d’être inédits) mais dont il a pris le soin de trouver des copies de meilleure qualité que celles circulant par ailleurs.C’est sur ce point que certains risquent d’être mécontents mais il faut vraiment relativiser car le master utilisé par PVB est loin d’être mauvais. Pour commencer, même si le générique et le prologue fades, délavés, sales et tramés pourront vous faire très peur, le master se révèle par la suite relativement propre et assez bien défini dans l’ensemble hormis quelques flous (48’32), des passages très mal en point (9’10), brûlés (27’55), ou au cours desquels la variation de luminosité se fait quelque peu gênante (la poursuite finale). Là où le bât blesse, c’est surtout au niveau des couleurs. Le Technicolor apparaît franchement délavé dans de très nombreuses séquences (surtout les extérieurs, les stock shots ; on s’étonne même de voir une séquence de nuit américaine quasiment en noir et blanc : 11’00) mais certaines scènes d’intérieur possèdent encore des couleurs chaudes et vaillantes. Quand on sait que le chef opérateur est celui de Meet me in St Louis, on aurait préféré être en possession de couleurs plus pimpantes mais la relative propreté et le très bon niveau de compression (quasiment aucune granulation numérique) font vite oublier ce manque et me font affirmer que le DVD est satisfaisant pour ce titre maltraité en VHS, en DVD et lors de ses nombreuses diffusions télévisuelles. Alors un conseil : augmentez l’intensité des couleurs au maximum sur votre téléviseur et vous ne devriez être pas trop désappointé.

Son

La piste monophonique se laisse écouter sans trop de difficulté même si, en l’absence de musique, quelques scratches et ronronnements lointains du souffle se font entendre. La VF d’époque se révèle un peu plus sourde mais le doublage est plutôt correct. D’après une autre source assez proche, la piste 5.1 offre un léger surplus de dynamique mais ne saurait être considéré autrement que comme un gadget, point sur lequel je suis prêt à lui donner entièrement raison, le film ayant été tourné en mono à l’origine.

Suppléments


Le menu principal est accompagné du très beau thème du générique du film.
Le DVD nous propose un chapitrage fait de vignettes fixes, le choix des versions sonores ainsi que des filmographies exhaustives sur un grand nombre de pages (18 pour Richard Thorpe !) du réalisateur et des acteurs principaux : Burt Lancaster, Robert Walker, Joanne Dru et John Ireland.

En conclusion, un DVD que les plus pointilleux considèreront comme très moyen voire mauvais, mais qui me satisfait. PVB a fait l’effort de rechercher une copie de meilleure qualité que ce que nous avions eu l’occasion de voir auparavant et se révèle très compétent au niveau de la compression ; pour ces raisons, il ne faut pas leur jeter la pierre et apprécier ce beau western dans des conditions enfin non déplorables !

Mes remerciements à Link Jones pour les captures d'images de ce test.
Par Erick Maurel - le 26 novembre 2004