Menu
Test dvd

La Mélodie du bonheur

DVD - Région 2
Rimini Editions
Parution : 21 / 11 / 2017

Image

La copie dénichée par Rimini a été totalement nettoyée et s'avère donc très propre... bien trop propre, le grain ayant quasiment disparu avec les impuretés sans que cela ne soit aussi récuré ni aussi rédhibitoire que pour d'autres précédents DVD de l'éditeur comme Freud par exemple. Excepté donc quand même ce gros défaut d'abus de dégrainage, qui touche malheureusement de plus en plus de restaurations au final cireuses, le film peut ainsi se voir dans des conditions assez confortables - à condition de ne pas être trop exigeant - d'autant que la copie s'avère stable et que la colorimétrie paraît dans l'ensemble assez fidèle au Technicolor hormis une petite dérive vers les marrons qui rend le tout un poil terne, les contrastes n'étant pas non plus très francs.

Son

Pas de version française disponible mais une version originale avec des sous-titres imposés. Rien d'extraordinaire à attendre de cette piste sonore néanmoins tout à fait correcte hormis quelques grésillements et un léger souffle. A signaler que les chiffres sont systématiquement passés à la trappe dans les sous-titres ; ce n'est pas très gênant pour la compréhension mais cela ne fait pas très sérieux.  A se demander si les "produits" ne sont pas mis sur le marché sans aucune vérification !

Suppléments

Rimini a consacré un DVD entier aux suppléments en plus du comparatif avant-après que l'on trouve sur la même galette que le film et qui reprend les 7 premières minutes de ce dernier. Où l'on s'aperçoit qu'ont été heureusement gommés les pénibles dédoublements de contour qui rendaient l'ensemble flou avant restauration ; excepté cela, c'est néanmoins assez peu probant ! Pour le reste, les bonus d'une durée totale de 100 minutes sont composés de deux modules : un documentaire de 52 minutes consacré à la comédie musicale ainsi que la restitution d'une émission de radio de 48 minutes dédiée au compositeur Irving Berlin.

Le premier, Let's Dance, est un documentaire français de 2009 composé d'images d'archives (toutes en assez mauvais état) mais qui au final se révèle être une assez bonne surprise au point de m'avoir donné envie de replonger plus activement dans le genre. Il retrace le parcours de la comédie musicale hollywoodienne dans ses grandes lignes, du Chanteur de jazz à Hair de Milos Forman, avec comme uniques intervenants le chorégraphe Hermes Pan ainsi que l'actrice Cyd Charisse. Un documentaire abordant aussi bien le passage du muet au parlant que le code Hayes pour la censure, les effets de la Seconde Guerre mondiale sur le genre et sa disparition progressive, sans oublier de s'arrêter sur ses principaux comédiens et films emblématiques. Alors certes, les aficionados n'apprendront pas grand-chose mais les néophytes auront été informés de quasiment toutes les bases de de cette histoire du Musical. Il y a bien évidemment des oublis et notamment ce pan déjà ignoré des différentes anthologies françaises, les comédies musicales de la 20th Century Fox durant les années 40 et 50 qui, sans atteindre les sommets des oeuvres de la Warner et de la MGM dans le domaine, méritent d'être redécouvertes et remises en avant. Mais nous ne nous offusquerons pas pour si peu, les auteurs ayant par ailleurs réussi en à peine 50 minutes à nous redire l'essentiel sans jamais nous ennuyer, leur travail de montage étant par ailleurs très fluide et extrêmement bien rythmé, les témoignages de Hermes Pan et Cyd Charisse parfaitement intégrés au reste. A signaler au passage que si l'ensemble est proposé au format 1.77, les extraits des comédies musicales sont tous insérés au bon format. Un résumé tout à fait correct de l'histoire du genre.

Le second intitulé Irving Berlin est la reprise en bonus audio d'une très intéressante émission de radio diffusée sur TSF Jazz le 23 septembre 2014 en début de soirée. A l'occasion du 25ème anniversaire de la disparition du célèbre compositeur - qui signa, entre autres, les chansons de La Mélodie du bonheur mais également connu pour quelques dizaines de standards dont le plus célèbre demeure bien évidemment White Christmas - Thierry Lebon consacrait l'intégralité de son émission à rendre hommage à l'homme et à son oeuvre. Un supplément d'une excellente qualité sonore avec en arrière-fond visuel une dizaine d'affiches reprises tout du long sans discontinuer. Au cours de cette très bonne émission; on entend de nombreux extraits musicaux ainsi que différentes interventions dont celle de la fille du grand compositeur. Deux choix de suppléments tout aussi pertinents l'un que l'autre à condition de ne pas s'attendre à ce que l'on aborde le film qui nous concerne.

Saluons en tout cas l'initiative de l'éditeur de nous avoir proposé sur galette numérique une comédie musicale de l'âge d'or, un genre totalement délaissé ces dernières années voire même complètement moribond. Espérons que cela se poursuivra d'autant qu'il reste pas mal de films à découvrir et notamment dans les tiroirs de la 20th Century Fox, autre studio après la MGM ayant le plus oeuvré dans le domaine.

Par Erick Maurel - le 12 décembre 2017

Partenariat