Menu
Test dvd

Je sais où je vais

DVD - Région 2
Institut Lumière
Parution : 6 / 12 / 2006

Image

La copie utilisée par L’Institut Lumière a fait l’objet d’une restauration de qualité. Quasiment aucun défaut de type taches, griffures ou points blancs n’est visible. La définition est précise bien que très légèrement atténuée par un lissage vidéo trop accentué lors de la numérisation du support. Néanmoins, le résultat reste de très bonne qualité avec une bonne gestion des contrastes et une palette de gris très variée rendant ainsi hommage à la splendide photographie d’Erwinn Hillier !

Son

De ce point de vue rien à signaler. L’unique bande son mono (anglais) restitue les dialogues, la musique et l’ambiance sonore avec clarté. Les sous-titres (amovibles en cours de diffusion) sont blancs, discrets et parfaitement lisibles.

Suppléments

Le double DVD proposé par L’Institut Lumière est présenté dans un digipack de toute beauté accompagné d’un livret. Les menus animés et musicaux sont réussis et permettent d’accéder au chapitrage découpé en 16 segments. Chacun des bonus bénéficie de sous-titres anglais optionnels. Livret : Le digipack contient un livret d’une quarantaine de pages. Extrait du célèbre ouvrage consacré à Michael Powell : ‘Une Vie dans le Cinéma’, il permet de revenir sur la genèse du film racontée par le cinéaste. Il propose également des portraits des comédiens, le roman radio du film ainsi qu’une filmographie complète de Michael Powell.

Disque 1 :

Présentation (6’43) : A l’instar de l’ensemble des DVD de la collection, Bertrand Tavernier présente le film en revenant sur l’histoire de son tournage tandis que des photographies d’archives viennent illustrer ses propos. Cette présentation succincte mais enthousiaste est une introduction idéale au film.

Bandes annonces : un menu permet de visualiser les bandes annonces des films de Michael Powell édités par l’Institut Lumière (Je Sais où je Vais, A Canterbury Tale, Le Voyeur, Le Narcisse Noir, Les Chaussons Rouges et 49eme Parallèle).

Disque 2 :

Souvenir de Michael (15’00) : Ce cinquième épisode du documentaire où Thelma Schoonmaker évoque ses souvenirs est évidemment consacré à Je Sais où Je Vais. L’épouse de M. Powell compare d’abord le travail de son époux à celui de Martin Scorsese en terme de montage et de prises de vue. Par la suite, elle revient longuement sur la genèse et le tournage du film. Passionnant et riche en émotions, son témoignage est ponctué d’extrait du film ainsi que de photographies de plateau extraites de la collection personnelle de Schoonmaker.

Les Audaces d’un Aventurier (18’38) : Ce segment animé par Bertrand Tavernier est consacré à une analyse approfondie du film. Le cinéaste revient notamment sur l’histoire du tournage et les thèmes abordés par Powell et Pressburger.

Films personnels de Michael Powell (6’49) : Commenté par Thelma Schoonmaker ce bonus émouvant est composé de films tournés par Michael Powell à l’occasion des randonnées pédestres qu’il pratiquait entre deux tournages.

Visions d’un marin (9’37) : Certainement le supplément le plus original du DVD puisqu’il fait intervenir Roland Jourdain (récent vainqueur de La Route du Rhum dans la catégorie monocoque). Le navigateur évoque le film et plus particulièrement la façon dont Powell met en scène la mer et les habitants de cette région côtière. Jourdain souligne notamment le réalisme dont a fait preuve le cinéaste.

Conclusion : En l’espace de 7 DVD, L’Institut Lumière est devenu synonyme de qualité dans le monde de l’édition DVD. Avec Je Sais où Je Vais, les aspects tant techniques que bonus sont la preuve d’un travail approfondi et passionné justifiant amplement l’acquisition d’un tel titre en DVD.

Par François-Olivier Lefèvre - le 21 novembre 2006

Partenariat