Menu
Test dvd

Greetings

DVD - Région 2
Opening
Parution : 4 / 6 / 2008

Image

Le master utilisé provient d'une restauration effectuée en 2001. L'image est dans l'ensemble assez propre, bien nettoyée de la plupart de ses scories. Le rendu d'ensemble est même assez étonnant vu les conditions drastiques de tournage ; et si l'on retrouve un grain bien présent, il n'est pas envahissant, hormis lors de quelques courts passages comme le premier rendez-vous électronique de Paul. La compression se fait parfois sentir, notamment par quelques fourmillements (surtout sensibles sur les fonds clairs) et des effets d'artefact sur les mouvements, mais elle reste dans l'ensemble correcte. Les couleurs sont assez belles, bien "seventies", l’image assez stable, les contrastes plutôt bien dosés. On note cependant quelques sautes de luminosité et de colorimétrie dans une même scène, des sautes qui ne sont pas toutes imputables aux conditions de tournage. La définition manque un peu de piqué mais reste à peu près correcte. Le film est par contre proposé en 1.33 pour un format d'exploitation en 1.85. Carton rouge donc pour l'absence de caches !

Son

La bande-son est propre, claire ; et si les dialogues sont un peu étouffés et l'ensemble manque un tantinet de dynamique, il n'en demeure pas moins que la musique, les ambiances et les voix ressortent très correctement. La version française gomme une bonne partie des ambiances, étouffant tout ce qui n’est pas paroles. Mais surtout, le doublage se révèle proprement insupportable, avec un jeu d’acteurs se situant entre la télénovela brésilienne et le film porno.

Suppléments

Introduction de Luc Lagier (8min30)
L'auteur de l’indispensable Les Mille yeux de Brian De Palma replace de manière synthétique le film dans son contexte historique et dans la carrière du cinéaste.

Commentaire audio de Jean-Baptiste Thoret
Un commentaire audio passionnant dans lequel Jean-Baptiste Thoret explique le contexte de l'époque, aussi bien historique qu'esthétique, et analyse la façon dont les thèmes et le style du cinéaste se déploient dans ce troisième long métrage. Il décortique la façon dont Brian De Palma s'inscrit dans le Nouvel Hollywood et les influences que des courants, des films ou des réalisateurs ont pu avoir sur lui. Si l’analyse dépasse allégrement le cadre du film et porte sur l'ensemble de la carrière du cinéaste, Thoret garde cependant le cap et propose une étude très précise du film qui nous intéresse ici. Son commentaire historique est tout aussi pertinent, Thoret expliquant de façon très précise la manière dont l’opinion publique évolue vis-à-vis de la guerre du Vietnam et, bien sûr, nous offrant tous les détails sur l'assassinat de Kennedy et les théories du complot qui ont surgi à sa suite. Comme toujours prolixe, précis, clair et pertinent, Jean-Baptiste Thoret nous offre un modèle de commentaire audio, glissant ça et là quelques anecdotes afin de rendre l'ensemble ludique et fluide. Quant aux amateurs d'analyse filmique, ils seront également aux anges, Thoret ne manquant pas de décortiquer quelques séquences clefs du film.

Par Olivier Bitoun - le 9 mars 2012

Partenariat