Menu
Test dvd

Frissons / Rage

DVD - Région 2
Metropolitan
Parution : 24 / 6 / 2003

Image

Frissons : Metropolitan présente ici Frissons dans sa version matée en 1.85 : 1, celle qui a le plus souvent été vue en salles. L’image est lissée, parfois pauvre au niveau de la définition, mais ne présente pas de défauts de compression et reste assez agréable.

Rage : Format 1.85 maté également sur ce titre. Pour un film d’exploitation fauché, le rendu de cette copie reste honorable. Il faut toutefois noter un certain manque de définition et quelques points parasites épars. Reste que le travail effectué par Metropolitan n’a pas à rougir comparé au sort réservé à d’autres œuvres de la première moitié de carrière du cinéaste.

Son

Frissons : Qu’il s’agisse de la version originale ou du doublage français, la piste mono comporte un souffle léger mais permanent, et a parfois tendance à saturer. L’ensemble reste toutefois très écoutable.


Rage : Piste française saturée, du souffle notable sur la version originale. On peut noter d’étranges sautes entre la piste musicale et le reste du sound design. Ce sont des monos d’origine.

Suppléments

Frissons

Le commentaire audio : auteur de deux livres et d’un numéro de Cinéastes de notre temps consacrés à David Cronenberg, Serge Grunberg se livre à une explication de texte ; s’il n’évite pas toujours la paraphrase, il formule néanmoins un certain nombre de remarques intéressantes en apportant un éclairage historique et psychanalytique. Attention, le débit vocal de Grunberg étant assez lent, l’écoute de ce commentaire exige une certaine attention.

L’interview du réalisateur : David Cronenberg revient sur les conditions de production de Frissons, avant de se lancer dans des réflexions sur ce que signifie être vivant. Passionnant, comme d’habitude.

Les filmographies : filmographies fixes de Barbara Steele - un lien renvoie vers la partie de l’interview précédente concernant le casting -, Joe Silver, Ivan Reitman et David Cronenberg - cette dernière page contient également les bandes-annonces de Frissons, Rage, Chromosome 3, Dead Zone, Faux-semblants, Le Festin nu, M. Butterfly, Crash, eXistenZ et Spider.

Rage

Autour de Marilyn Chambers (7 min 10) : Jean-François Rauger, le plus distingué des bisseux, retrace en quelques mots la carrière de Chambers au sein du X depuis le hit hardcore de Derrière la porte verte, rappelant la parenté esthétique de l’underground et des classiques porno des seventies. Cronenberg, quant à lui, avoue son premier choix refusé de Sissy Spacek et les raisons commerciales du choix de Marilyn Chambers au casting. Instructif (les informations de la chronique à son sujet viennent directement de ce bonus) et parsemé d’extraits bien choisis.

Interview de Serge Grünberg  (14 min 40) : Serge Grünberg, le meilleur exégète de l’œuvre du Canadien, revient ici autant sur Frissons que sur Rage, montrant leur parenté thématique, la façon dont ils ont été produits et reçus dans un pays puritain et la philosophie anti-dualiste qui sous-tendra depuis lors l’œuvre de Cronenberg. « On est tous une maladie contagieuse. C’est la vie qui est une maladie contagieuse. »

Les Bandes-Annonces : Metropolitan prêche pour sa paroisse avec des bandes-annonces V.O/VF d’Intacto, du Seigneur des Anneaux : les Deux Tours (un clin d’œil à Viggo Mortensen le nouvel alter ego du cinéaste qui nous intéresse ?), de True Romance et d’un Cronenberg tout de même, Spider, mais ce n’est pas le meilleur.

Par Franck Suzanne (Frissons) et Jean-Gavril Sluka (Rage) - le 21 octobre 2004