Menu
Test dvd

Docteur Folamour

DVD - Région 2
Sony Pictures
Parution : 16 / 11 / 2004

Image

D'une telle édition on attendait la perfection, malheureusement le résultat n'est pas exceptionnel. Contrairement aux souhaits de Stanley Kubrick, l'image n’est proposée qu’au format 1.66. Dans la précédente édition, le ratio évoluait pendant le film selon la vision du réalisateur, passant du 1.33 au 1.66. Pour cette édition, Columbia a jugé qu’il était meilleur de garder le format 1.66 sur l'ensemble du métrage. Le transfert 16/9 s'appuie sur un master absolument exempt de défauts de type taches ou griffures (contrairement à la précédente édition) et propose une belle définition : les contours sont précis, aucun flou n'est à signaler. En revanche la compression ne semble pas totalement maîtrisée : on observe un fourmillement sur toutes les scènes en extérieur et sur certaines en intérieur. En revanche, les contrastes sont de très bon niveau offrant un magnifique noir et blanc. Au final, on regrette que la volonté de changement de format exprimée par Kubrick n’ait pas été respectée pour un résultat qui ne gagne pas énormément en qualité...

Son

Contrairement au Zone 1, cette édition ne propose pas le mixage mono d'origine. On a donc le choix entre une piste Dolby Digital 5.1 et une piste en DTS. Les différences entre les deux sont minces, l'essentiel des information est concentré vers les voies avant, avec de rares effets stéréo, les enceintes arrières n'étant quasiment jamais sollicitées. Le DTS est peut-être légèrement plus dynamique, mais dans l'ensemble se valent : assez bonnes, sans être exceptionnelles.

Suppléments

Le DVD édité pour célébrer le quarantième anniversaire du film propose deux disques. Sur le premier on trouve le film et sur le second l'ensemble des bonus. Les menus qui prennent pour décors la "salle de guerre" sont animés et sonorisés.

Bonus : les suppléments sont présents sur le disque 2 et proposent tous une option de sous-titrage en français. Les documentaires 1, 3 et 5 sont en exclusivité sur cette édition. Ces entretiens regroupent les mêmes intervenants que ceux du making of (2) de la dernière édition. Les cinq documentaires ayant été séparés afin d'offrir des thématiques différentes, on imagine qu’ils ont été produits à partir des chutes de la précédente version. Par conséquent, on retrouve parfois des commentaires dans plusieurs docs (les remarques de Robert McNamara notamment !!) ce qui peut paraître agaçant ! Ces interviews entrecoupées d'extraits du film ou d'images d'archive sont très récentes et l'image proposée en 4/3 est irréprochable. Globalement, ces bonus sont assez intéressants car les intervenants sont de qualité. Mais cela justifie-t'il l'achat de cette édition quand on possède déjà la précédente ? La réponse aurait été positive si MGM avait retrouvé et publié les images de la scène des tartes à la crème. Dans ce cas on aurait vraiment pu parler d'édition d'exception. Ce n'est malheureusement pas le cas. Les possesseurs du dernier DVD garderont donc leur galette, tandis que les autres choisiront cette édition légèrement plus complète...

1 - Pas de conflit dans la salle du conseil ou le Dr Folamour et la menace nucléaire (30'03) – Nouveau bonus
Ce document replace le film dans le contexte historique de la Guerre Froide. On y croise James B. Harris, James Earl Jones ou Roger Ebert en admiration devant le film et qui explique pourquoi la scène des tartes à la crème qui devait conclure le film a été supprimée. Mais le plus original est certainement l'intervention de Spike Lee qui compare les personnages de la salle de guerre avec l'administration Bush ! Sympathique et instructif !

2 - Dans les coulisses de Dr Folamour (46'00) – Présent dans la précédente édition
Ce documentaire permet aux intervenants de revenir sur la genèse du film, l'histoire du tournage et de nombreuses anecdotes de plateau. Ainsi, on apprend que Sellers devait jouer le rôle de Kong et s'est cassé la jambe, qu'il y a une faute d'orthographe dans le générique, ou que Ronald Reagan demanda où était la salle de guerre lorsqu'il entra à la Maison Blanche. Celle-ci n'existe pas mais le "président comédien" y croyait car il l'avait vu dans Dr Folamour !!!!

3 - Best Sellers ou Peter Sellers dans le rôle du Docteur Folamour (18'00) – Nouveau bonus
On y retrouve encore certains des intervenants des précédents documents ainsi que Michael Palin, Shirley McLaine ou Richard Lester qui reviennent sur la carrière et la performance de Peter Sellers. On y apprend notamment que Dr Strangelove était le film préféré du comédien. Un document qui paraît bien court pour parler d'un tel acteur...

4 - L'art de Stanley Kubrick, du court métrage à Dr Folamour (13'00) – Présent dans la précédente édition
Pendant ces quelques minutes, les intervenants (James B Harris en tête) reviennent sur la carrière de Kubrick entre ses premiers travaux photo et Dr Folamour. De nombreuses images d'archives sont proposées.

5 - Entretien avec Robert McNamara (24'26) – Nouveau bonus
L'homme qui fut Secrétaire à la Défense de Kennedy revient sur les années de crise qui secouèrent le monde dans les années 60. Les deux interviewers tentent de raccrocher ses propos au film et McNamara paraît s'ennuyer dans cet entretien assez pauvre. On l'entend même demander dans combien de temps il peut partir !!!!!!!

6 - Interviews croisées de Peter Sellers et George C. Scott (7'15) - Présent dans la précédente édition
Bonus assez amusant qui reprend les interviews que le studio préparait à l'avance pour les journalistes. L'image est séparée en deux, à droite Peter Sellers ou George C. Scott répondent à des questions. A gauche l'image est vide : les journalistes qui recevront ces images, insèreront la leur à gauche et liront les questions préformatées par la production !! Etonnant.

7 - Filmographies : filmo sélective et donc peu intéressante de Kubrick et des comédiens.

8 - Affiches et autres publicités cinéma : on aurait pu espérer une belle galerie d'images, il n'y en a que 10 !! Très décevant.

9 - Bandes-annonces : MGM fait sa pub puisqu'on retrouve ici la bande-annonce de Docteur Folamour ainsi que celles de Big Fish et Sur les quais.



Critiques technique et bonus George Kaplan et Jeff Costello
Par Franck Suzanne & François-Olivier Lefèvre - le 3 décembre 2004