Menu
Test dvd

Coffret Joseph L. Mankiewicz

DVD - Région 2
Carlotta
Parution : 16 / 11 / 2004

Image

Carlotta a édité L’Affaire Cicéron fin 2004 dans un coffret 3 DVD dédié au réalisateur, élégant digipack cartonné comprenant Le Château du dragon et Chaînes conjugales. L’Affaire Cicéron est sorti simultanément en édition simple.

La navigation du DVD permet de changer les pistes audio et l’apparition des sous-titres sans passer par le menu.

Des trois films du coffret, L’Affaire Cicéron est malheureusement celui qui offre la moins belle image. Si les contrastes restent satisfaisants et la copie assez propre, le piqué est en revanche très décevant. On constate que l’image est un peu instable (46’49) et qu’une partie (gauche) du cadre est parfois légèrement floue (par exemple à 26’50, 44’30 ou 1h01’50). Peu considéré par la Fox qui ne l’a jamais édité en DVD aux USA, le film n’a à l’évidence pas bénéficié d’un restauration poussée : le master fourni à Carlotta est ancien, contrairement à celui du Château du dragon dont la différence de qualité saute immédiatement aux yeux. L’Affaire Cicéron est aussi sorti en Angleterre chez Optimum (en 2004) et aux Pays-Bas (éditions Paradiso) mais il est fort probable que le master soit le même que celui de Carlotta.

Son

La version originale propose un son clair, sans défaut particulier. Carlotta met à disposition la version française d’époque au son plus étouffé et moins détaillé dans les arrières-plans.

Suppléments

- Vanités de Jean Douchet (25mn) : Le célèbre critique et historien du cinéma propose, à travers quelques séquences-clé, une analyse pertinente et détaillée sur le travail de Mankiewicz, des comportements des personnages aux rouages des différents niveaux de l’intrigue. Bien que la mise en images soit agréable, on regrettera peut-être un commentaire parfois trop écrit, trop littéraire, qui donne à l’ensemble une forme pédagogique, tel un cours magistral. Mais pour les curieux, l’approfondissement est vraiment passionnant.

- De Bazna à Diello (16mn) : Reprenant des anecdotes de son livre consacré à Mankiewicz, Pascal Mérigeau revient sur les évènements qui ont inspiré le film et sur le travail du réalisateur par rapport à ses thèmes de prédilection.

- Operation Cicero de Hubert Cornfield (46mn) : Le potentiel de cette histoire était trop évident pour que la Fox n’en profite pas. Le livre de Moyzisch sera ainsi adapté dans « Five fingers » une série de 16 épisodes diffusée à la télévision entre 1959 et 1960 (en France en 1965). Un remake a également été tourné pour la télévision en 1956, diffusé dans la série The 20th Century Fox Hour, avec Ricardo Montalban, Maria Riva (fille de Marlène Dietrich) et Peter Lorre, que Carlotta propose ici en complément et en vo sous-titrée. Le résultat ressemble à une copie paresseuse de l’original : reprises d’idées (la comtesse assise à sa coiffeuse, la femme de ménage et les fusibles), de décors (le bureau de l’ambassade de Grande-Bretagne), de plans du film original (la poursuite dans les rues d’Ankara) ou de répliques. A voir comme une agréable curiosité pour les complétistes mais incomparable au classique de Mankiewicz.La qualité de l’image est supérieure à celle du film sans être exceptionnelle (meilleur piqué mais beaucoup de points blancs).


Par Stephane Beauchet - le 13 mars 2011