Menu
Test dvd

Coffret Gleb Panfilov - Inna Tchourikova

DVD - Région 2
Potemkine
Parution : 7 / 10 / 2014

Image

Ce coffret qui réunit les quatre premières réalisations de Gleb Panfilov, bénéficie d'une excellente copie numérique. Il n'y avait aucun besoin de procéder à une restauration, étant donné que les pellicules étaient en bon état. Il a simplement été effectué un léger nettoyage, conformément à toute réalisation sérieuse et désireuse d'être appréciée par un large public. Pas de gué dans le feu peut se targuer d'offrir une photographie sublime, à peine entachée par de (très) légers défauts qui en rajoutent au charme. Le noir et blanc est parfaitement utilisé et participe à une atmosphère onirique témoignant de l'émergence d'une vocation artistique. Le Début, également, est conforme aux attentes des cinéphiles exigeants : image nette et excellente, donnant aux passages consacrés à Jeanne d'Arc une beauté qui n'a rien à envier à un Dreyer. Je demande la parole et Le Thème, par contre, auraient pu bénéficier de légères améliorations. En effet, mais c'est vraiment chercher la petite bête, quelques passages souffrent d'une couleur légèrement pâlie. C'est notamment le cas pour les scènes d'intérieur où la lumière du jour vire trop au bleu. Cela donne une atmosphère particulière au film, certes, mais ce n'était certainement pas le but de l'auteur. Il est à craindre que beaucoup retiennent, via ces films, une image de la Russie soviétique trop terne et pas assez réceptive aux changements de tons.

Son

Potemkine a su conserver les prises de son de Gleb Panfilov, ce qui nous permet d'apprécier avec bonheur plusieurs heures d'une langue russe qu'on ne dira jamais assez chantante et profonde. Le son est classiquement exploité dans son format Mono d'origine, et la technologie Dolby Digital 2.0 prouve encore et toujours sa solidité. On peut regretter, par contre, que l'usage de la musique pop et des chants traditionnels, patriotiques, ou révolutionnaires, ne fasse pas l'objet d'un supplément ou d'une fiche explicative.

Suppléments

Les éditions Potemkine ne se sont pas embarrassés d'un grand nombre de bonus. Et c'est le point négatif de ce magnifique coffret, dont la forme ne rejoint pas toujours le fond. Chaque film, et c'est de rigueur pour ce genre de cinéma, peut être visionné après une brillante présentation faite par Françoise Navailh, critique et historienne du cinéma russe et soviétique, dont les informations, qui ne gâchent aucune intrigue, sont précieuses. Additionnées, elles donnent un total de 40 minutes. Ce qui est beaucoup, même si la richesse de cette œuvre nous donne envie d'en savoir encore plus.


Panfilov / Tchourikova, un couple unique (9 min)
Ce bonus, également animé par Françoise Navailh, est un point de neuf minutes sur le couple Panfilov / Tchourikova. S'il est utile à des fins d'explication thématique, beaucoup trop court, on ressort avec beaucoup de questions et d'interrogations.

Au final, on regrette l'absence d'un livret explicatif consacré à cette période cinématographique, et qui mettrait en perspective l'oeuvre de Panfilov avec un grand nombre de thèmes et de mouvements artistiques. Nous reste quand même au final le sentiùent d'avoir découvert quelque chose d'original, de profondément humain et qui gagnerait à être connu par le plus grand nombre.

Par Florian Bezaud - le 24 octobre 2014