Menu
Test blu-ray

Zardoz

BLU-RAY - Région B
Movinside
Parution : 13 / 11 / 2017

Image

On raconte que lorsque la Fox annonça à John Boorman que Zardoz allait être restauré en 4K, celui-ci aurait répondu ironiquement : « Mais pourquoi faites-vous ça ? » John Boorman n'aime pas beaucoup Zardoz, contrairement à nous, DVDClassik, qui aimons beaucoup ce film et sommes très contents qu'il ait été restauré en 4K par la Fox. Nous sommes, par contre, beaucoup moins heureux de constater que le travail d'encodage pour l'édition française est très inférieur à ce qui a été fait aux USA par Twilight Time, et par Arrow en Grande-Bretagne. Les cinq comparatifs accessibles ci-dessous, entre l'édition Movinside et l'édition Twilight Time, sont impitoyables. L'édition française est une calamité où toute la texture d'image ainsi que les hautes fréquences ont été éliminées. Ainsi sur le comparatif 3, non seulement le grain a totalement disparu mais les tuiles du toit du bâtiment sur la droite également. On aurait voulu faire ressembler ce film à un dessin animé Pixar que l'on ne s'y serait pas pris autrement - bien que nous pensons qu'il ne s'agit pas d'un acte volontaire mais plutôt d'un manque de vigilance de la part de l'éditeur et de son laboratoire d'authoring. Je doute aussi que la chose ait l'assentiment de John Boorman. Le comparatif 4 montre un banding assez prononcé du fait du dé-grainage (les encodeurs AVC génèrent souvent du banding lorsqu'on enlève la texture, c'est la double peine en quelque sorte). Dommage car le film mérite mieux et la restauration est de qualité... chez les autres.

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3  Comparatif 4   Comparatif 5

Son

La version originale 2.0 est excellente, claire et dynamique. Si vous aimez la Septième de Beethoven, n'hésitez pas à monter le son. Cela dit, le mixage d'origine est en 4 pistes stéréo et il existe un mixage 5.1 qu'il aurait été judicieux de proposer. La version française d'époque est plus aiguë et plus stridente, moins musicale en quelque sorte. A noter que sur cette version, le prologue d'Arthur Frayn est en anglais. On peut donc penser que ce prologue avait été coupé pour l'exploitation en salles en France.

Suppléments

Entretien avec Jean-Baptiste Thoret (26 min - HD)
26 minutes en apnée sous un déluge de mots et de références par l'un des plus brillants connaisseurs du cinéma américain des années 70. Tout y passe : Nietzsche, Jung, Cornel Wilde, Star Wars, Pakula, Jewison et bien d'autres. On en sort repus mais satisfait. Et il fallait bien cela pour défendre ce film si souvent attaqué, y compris par son auteur. Une petite pique émerge au milieu de l'entretien : parmi la citation d'un certain nombre de films d'anticipation, il est question d' « un mauvais film des pays de l'Est ». S'agirait-il de Stalker ?

En savoir plus

Disc Title: ZARDOZ
Disc Size: 36 531 616 152 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00006.MPLS
Size: 28 653 649 920 bytes
Length: 1:46:05.359
Total Bitrate: 36,01 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 30892 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Audio: English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 0,394 kbps
Subtitle: French / 14,828 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 14 décembre 2017