Menu
Test blu-ray

Un monsieur de compagnie

BLU-RAY - Région A, B, C
Gaumont
Parution : 26 / 8 / 2015

Image

Sorti depuis le mois de mai au sein d'un coffret 4 Blu-ray consacré à Philippe de Broca, Un monsieur de compagnie est désormais disponible à l'unité, chez Gaumont. Dans l'ensemble, l'image restaurée en 2K a plutôt belle allure, notamment pour ses nombreuses scènes en extérieur, lumineuses à souhait. La copie du film est propre, stable, avec des contrastes généralement bien tenus. La colorimétrie apparaît souvent idéalement saturée, sans dérive chromatique (les teintes chair paraissent naturelles), bien que certains choix d'étalonnage nous ont paru moins heureux. Hormis avec les plans à trucage (fondus) et un court passage à la définition un peu en retrait (entre 1 h 19 min 06 et 1 h 26 min 17) sans doute issu d'une source différente, le piqué est relativement convaincant, avec un grain globalement préservé (même si un léger dégrainage a été visiblement appliqué). Un monsieur de compagnie a été restauré par Technicolor sous la supervision de Pierre Lhomme et l'approbation de Raoul Coutard, le directeur de la photographie du film. Ces personnalités prestigieuses et reconnues ont pourtant laissé passer, de façon surprenante, un certain nombre de défauts somme toute peu réellement impactants mais réguliers et parfois peu discrets pour les yeux avertis. Loin de nous l'envie d'établir pour le plaisir une liste pénalisante, mais nous estimons que certains de ces points problématiques auraient pu (et dus) être rapidement corrigés (cf. les quatre dernières captures de la galerie photos, ci-contre). Le bât blesse essentiellement côté contraste, où l'on note régulièrement une légère coloration des noirs (désormais plus jaune-verts que réellement noirs), en plus d'une faiblesse récurrente de leur densité : ils apparaissent parfois trop clairs (comme à 57 min 18, un exemple parmi tant d'autres). Il est surtout très agaçant de tomber sur des plans perfectibles perdus au milieu d'un ensemble jusque-là sans problème, le défaut devenant d'autant plus visible - comme à partir de 1 h 01 min 19Il apparaît également que certaines images ont été visiblement plus compliquées à rééquilibrer, comme le prouvent ces accentuations de correction numérique visibles sur la veste à carreaux de Jean-Pierre Marielle à 22 min 27. Bref, beaucoup de défauts très ponctuels qui ne gâchent que très modérément des conditions de visionnage heureusement recommandables.

Son

La piste sonore est d'une qualité honnête, avec un débit modeste et un rendu légèrement couvert. Pas de souffle, aucune trace d'impuretés, mais une ouverture un peu limitée qui maintient la musique de Georges Delerue au même niveau que les voix et les ambiances, rendant sa dynamique finalement assez plate.

Suppléments

Un seul et unique supplément figure au menu de ce Blu-ray : Philippe de Broca, une philosophie du travail (22 min - HD), un court documentaire réalisé par Pierre-Henri Gibert qui retrace l'élaboration de ce projet atypique ("des sketches de bande-dessinée") en donnant la parole au scénariste Henri Lanoë. Celui-ci raconte l'écriture à quatre mains de cette comédie délirante, parfois provocante ("un peu Charlie Hebdo"), à la structure en boucle. La dernière épouse de De Broca évoque, quant à elle, certains aspects autobiographiques inclus dans le film par le cinéaste, comme le personnage de l'oncle très proche de son grand-père, ou son amour du train électrique que le cinéma lui permettra d'exprimer au sein de plusieurs séquences. On a eu la bonne idée d'interroger un professeur en philosophie, également auteur d'un ouvrage sur Philippe de Broca, qui apporte un complément analytique parfois pertinent ("un personnage artificiel qui renvoie à l'artifice"). On évoque enfin, trop brièvement, la rupture qui s'opéra entre Philippe de Broca et Jean-Pierre Cassel, son acteur fétiche qui fut peu à peu mis à l'écart au profit du populaire Jean-Paul Belmondo.

Il manque malheureusement la bande-annonce originale du film, toujours regrettable pour le cinéphile et chose rare pour cet éditeur, qui doit sans doute s'expliquer par l'absence de matériel disponible en bon état.

En savoir plus

Taille du Disque : 30 916 999 853 bytes
Taille du Film : 24 839 712 768 bytes
Durée : 1:31:59.000
Total Bitrate: 36,01 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 32,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 32999 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1265 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 1,372 kbps
Subtitle: French / 29,662 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 7 septembre 2015

Partenariat