Menu
Test blu-ray

The Two Jakes - Piège pour un privé

BLU-RAY - Région A, B, C
Paramount
Parution : 6 / 1 / 2021

Image

Près de vingt ans après le DVD, The Two Jakes revient dans les bacs français dans un Blu-ray identique à celui édité aux USA en septembre dernier. Le film n'a pas eu les même honneurs que son illustre modèle, Chinatown, toujours disponible via une restauration pourtant presque aussi ancienne mais beaucoup mieux financée et encore très solide. The Two Jakes ne démérite pas pour autant puisque, même si le scan semble daté sur certains points, notamment par sa finesse qui n'égale pas les restaurations actuelles, le piqué et le niveau de détail restent encore très convenables. Les limites techniques du scan se font aussi sentir dans la qualité des contours, qu'on croirait presque légèrement accentués. On peut, par contre, préciser que le master a sans doute été amélioré récemment niveau nettoyage et stabilité. L'étalonnage ressemble cependant à celui de l'ancienne mode qui avait tendance à booster la saturation (ce qui est parfois nettement le cas ici) et à "coller" les noirs (qui sont en effet plutôt poussés - en tout cas pour les scènes de jour). L'ensemble bénéficie d'un beau grain, pas trop épais, qui a été conservé, sans lissage. Le rendu général reste donc très acceptable, rappelant (en mieux !) les restaurations de la fin des années 2000 lâchées dans la nature par Universal.

Son

La version originale est proposée dans un remix 5.1 plutôt bien fait, en tout cas assez subtil dans sa spatialisation, où bruitages et ambiances utilisent bien les voies surround sans en faire des tonnes. Les éclats (coups de feu, etc.) sont très ponctuels mais rendus efficacement, notamment un réveil bienvenu des basses fréquences lors des secousses sismiques. Aucun souffle n'est à déplorer, la piste a été parfaitement nettoyée, les voix sont cristallines. La version française, en simple Dolby Digital, s'en sort honnêtement, même si la spatialisation uniquement frontale reste forcément moins impressionnante. Là aussi, le rendu est soigné, sans souffle. Jack Nicholson est doublé par le regretté Serge Sauvion, choix cocasse qui fait parler JJ Gittes comme le lieutenant Columbo...

A noter la présence de la piste japonaise sur laquelle on peut s’amuser à basculer pendant la lecture du film grâce à un menu contextuel. Le doublage japonais nous a semblé tout à fait convaincant mais nos connaissances de cette langue étant quasiment nulles, nous nous abstiendrons de tout jugement définitif.

Suppléments

Même s’il y aurait beaucoup à raconter sur la gestation tumultueuse du projet, on ne trouve aucun supplément à l’horizon. Les dossiers doivent être encore classés "Secret Défense" !

Par rapport au DVD, il manque donc la bande-annonce d’époque, mais celle-ci était présentée au format 2.35 - 4/3, recadré par l’adjonction de bandes noires en haut et en bas de l'image, et sans sous-titres. Autant dire qu'on ne la regrettera pas.

En savoir plus

Taille du Disque : 45 251 287 956 bytes
Taille du Film : 44 364 349 440 bytes
Durée : 2:17:30.700
Total Bitrate: 43,02 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 36,49 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 36493 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3550 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: German / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 224 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: French / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 224 kbps
Audio: Japanese / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 224 kbps
Subtitle: English / 39,835 kbps
Subtitle: English / 44,499 kbps
Subtitle: German / 38,578 kbps
Subtitle: French / 40,090 kbps
Subtitle: Japanese / 19,090 kbps
Subtitle: German / 0,037 kbps
Subtitle: French / 0,315 kbps
Subtitle: Japanese / 0,141 kbps

Par Stéphane Beauchet et Nicolas Rioult - le 15 avril 2021