Menu
Test blu-ray

Miracle en Alabama

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 16 / 4 / 2019

Image

Rimini reprend la restauration proposée en 2017 chez Olive Films, aux Etats-Unis. Probablement scannée en 2K, l'image n'a malheureusement pas subi de traitement poussé mais l'essentiel est là. La définition de l'image est plutôt bonne, comme le niveau de détail. La palette de gris apparaît extrêmement séduisante, nuancée, sans blancs brûlés. Les contrastes, assez équilibrés, avec des noirs détaillés, sont parfois fragilisés par une pellicule pas toujours dans un état resplendissant, souvent voilée et souffrant de quelques pulsations. Des défauts surtout visibles pendant les plans truqués, que l'éditeur américain avait tenté de compenser en assombrissant l'image. On notera une légère instabilité du cadre et un nettoyage qui n'a pas été complètement appliqué puisque quelques traces d'usure (des points blancs, essentiellement) continuent d'apparaître de façon régulière. Enfin, signalons que le grain de l'image a été respecté, sans traces de dégrainage ou de lissage abusif, conformément aux choix récemment pris par l'éditeur. Une décision que nous saluons d'autant plus que l'édition américaine apparaît plus dégrainée...

comparatif Blu-ray Olive Films (2017) vs. Blu-ray Rimini (2019) :  1 2 3 4 5 6 7

Rimini offre également une nette amélioration par rapport à la précédente édition du film, sortie en 2004, un DVD qui n'était même pas compatible au format 16/9. La nouvelle restauration offre une image plus aérée, un cadre mieux respecté, et une précision accrue.

comparatif DVD MGM (2004) vs. Blu-ray Rimini (2019) :   1   2   3   4   5   6

Son

La version originale présente elle aussi quelques petites traces du temps. Le spectre est modestement ouvert, précis juste ce qu'il faut, avec son lot de voix parfois un peu sifflantes et couvertes, avec un souffle ponctuel et parfois peu discret. Les voix sont heureusement suffisamment claires, avec des ambiances et une musique un peu en retrait. La version française bénéficie également d'une ouverture modeste. Le souffle a été supprimé, mais avec lui pas mal de détails dans les ambiances et la musique. Un rendu correct, malgré tout.

Suppléments

Un miracle à Hollywood (37 min - 1080i)
Le critique Frédéric Mercier parle avec enthousiasme de Miracle en Alabama, film matrice du cinéma d'Arthur Penn et prémices des changements qui seront menés à Hollywood par toute une génération de cinéastes passés par la télévision. Foisonnant et pertinent, Frédéric Mercier analyse les personnages, notamment Annie, très américaine dans sa forte conscience protestante, et les singularités du film, véritablement détonantes dans le paysage cinématographique de l'époque : héroïnes handicapées et antipathiques, expression d'une intériorité à travers les corps, mélange de réalisme et de symbolisme, montage "saillant".

Bande-annonce (2 min 22 - 1080p) non sous-titrée.

Cette édition est complétée par De la lumière ! Donnez-moi de la lumière !, un très bon livret de 36 pages écrit par Christophe Chavdia. La première partie résume d'abord la vie incroyable de Helen Keller, cette "enfant sauvage" qui sera plus tard la première femme aveugle et sourde à obtenir un diplôme universitaire, devenant un exemple pour les minorités handicapées. "Personnage clé de la mémoire collective américaine", elle apprendra plusieurs langues (dont le français) et sera une militante progressiste adulée dans le monde entier. La seconde partie raconte les différentes adaptations qu'ont tirées William Gibson et Arthur Penn de son histoire, d'abord pour un téléfilm tourné en direct en 1957, puis avec une pièce à Broadway en 1959 (c'est là que se fait remarquer Ann Bancroft), avant de produire Miracle en Alabama en 1962, qui "fixe une légende". Dans les années 70, la jeune Patty Duke incarnera Annie Sullivan dans une nouvelle adaptation et une suite sera même écrite pour le théâtre par William Gibson, toujours mise en scène par Arthur Penn...

En savoir plus

Taille du Disque : 31 988 440 937 bytes
Taille du Film : 23 776 862 208 bytes
Durée : 1:46:39.393
Total Bitrate: 29,72 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 23,81 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 23817 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1940 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1920 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps
Subtitle: French / 23,104 kbps
Subtitle: French / 23,943 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 20 juin 2019

Partenariat