Menu
Test blu-ray

Les grands espaces

BLU-RAY - Région A, B, C
20th Century Fox
Parution : 5 / 6 / 2013

Image

Oubliez l’image du DVD sorti en 2001 : cette réédition en haute définition la rend immédiatement obsolète. Le transfert magnifie la photographie en Technirama de Franz Planer, nous offrant une très belle image, détaillée, stable, très propre (seuls apparaissent quelques points blancs mais de façon éparse), qui respecte les teintes désaturées des plaines asséchées et les tons presque outrageusement chauds de certaines carnations (en extérieurs). Cette restauration fut financée par l'Academy Film Archive et la Film Foundation en 2007, à partir d'une copie non exempte de faiblesses que les miracles du numérique ne suffisent malheureusement pas à gommer. Ainsi, dans le dernier tiers, et malgré une qualité technique supérieure, les plus pointilleux resteront un peu frustrés de voir apparaître quelques scènes nocturnes au contraste parfois inégal et aux noirs un peu bleutés. Il persiste aussi pendant tout le film une légère instabilité de luminosité, parfois visible avec les couleurs également. Mais rien de très choquant tant le résultat global reste plus que satisfaisant.

Nous vous invitons à consulter un comparatif entre le Blu-ray et le DVD en suivant ce lien vers notre forum.

Son

La piste anglaise en DTS HD mono est claire, sans aucun défaut majeur, offrant aussi une belle amplitude à la musique. La piste française d'origine (en "simple" DTS) propose un son plus couvert, au spectre moins large, avec un léger souffle. Cependant la nostalgie du doublage d'époque compensera certainement ces menus défauts...

Suppléments

L’éditeur ne s’embarrasse toujours pas d’une interactivité digne du film : celle-ci est minimaliste et non sous-titrée en français. On trouve néanmoins deux suppléments inédits jusqu’à présent.

Spot TV (1 min - N&B - 4/3 - SD)
Une bande-annonce créée à l’occasion de la diffusion du film sur la chaîne ABC.

Fun in the Country (5 min - N&B - 4/3 - SD)
Une featurette assez originale et amusante qui parodie les traditionnelles coulisses d’un tournage. L’équipe n’est pas filmée au travail mais en pleine détente. Les compétitions d’égo sont remplacées par des duels acérés au gin rami (entre Jean Simmons et William Wyler), une partie d’échecs qui n’en finit pas (entre Gregory Peck et Burl Ives) ou des courses de tortues orchestrées par Charlton Heston. Un second degré inhabituel qui montre la bonne humeur qui devait régner sur le tournage.

Bande-annonce (3 min - HD)

Par Stéphane Beauchet - le 23 mars 2012