Menu
Test blu-ray

La Valse de l'Empereur

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 19 / 11 / 2019

Image

Rimini complète sa collection Billy Wilder avec La valse de l'Empereur, présenté dans des conditions très honorables à partir d'une restauration effectuée avant 2013 (ancien logo Universal). Surprise, pour un film peu réputé et relégué au fond de catalogue : la copie est de bonne qualité, assez stable et plutôt propre, avec une bonne superposition des matrices du Technicolor - les contours colorés sont plutôt rares, surtout présents durant les plans truqués, d'une qualité moindre. La définition est d'un bon niveau, avec un trait assez fin et du détail, les contrastes sont équilibrés, les noirs détaillés. Bien que Billy Wilder n'ait pas été un vif supporter du Technicolor flamboyant alors à la mode (le livret permet d'ailleurs de mettre en évidence le travail du réalisateur pour rendre les éléments du décor moins kitsch, comme lorsqu'il a fait repeindre les trottoirs, ou teint des fleurs en bleue), les couleurs restent malgré tout extrêmement vives et saturées, avec un rendu très convaincant (malgré d'infimes pulsations). Le grain a été conservé, fin et suffisamment présent.

Son

La version originale bénéficie d'une ouverture modeste mais très correcte. Des montagnes tyroliennes aux chambres d'hôtel, la voix de Bing Crosby est bien servie par la restauration sonore qui permet en particulier de bien rendre le jeu sur les échos, sur la distance. L'ensemble est suffisamment détaillé, sans souffle apparent, et avec des dialogues clairs et dénués de sifflantes. Les parties musicales sont un peu tassées, manquant sans doute un peu de relief. La version française est plus brouillonne, avec une clarté un cran en deçà. L'ensemble est plus couvert, les voix saturent un peu, avec un très léger souffle en arrière-plan. Des conditions honnêtes. Notez que les chansons sont proposées en VO sous-titrées.

Suppléments

Livret de 24 pages : La Valse de l'Empereur, Mémoire effacée
Ce livret, rédigé par le journaliste Marc Toullec, revient plus particulièrement sur la genèse du film et sur la place qu'il occupa dans la carrière de Wilder. En compilant les témoignages et les archives disponibles sur ce tournage, dont, pour une grande partie, les remarques de Billy Wilder lui-même, Marc Toullec permet de mettre en lumière un film peu connu, mésestimé par son auteur. Les anecdotes concernant le tournage sont assez savoureuses, en particulier la relation entre Fontaine et Crosby. Bien documenté, riche en illustrations, agréable à lire, ce livret est un complément bien utile au film.

Conversation entre Mathieu Macheret et Frédéric Mercier
Bonne idée que de proposer, au lieu d'une interview, une conversation. Le ton est assez vif et plaisant, l'échange des idées fonctionne parfaitement. Les deux interlocuteurs replacent d'abord le film dans la carrière de Wilder. Mais ils insistent aussi particulièrement sur la dimension assez sombre du film : les références à la Seconde Guerre mondiale, la menace de l’eugénisme, la description d'une société aveugle... Ils s'interrogent enfin sur les éléments les plus wilderiens de La Valse de l'Empereur (le rapport au mouvement et à la mort). Les deux intervenants expriment également quelques réticences sur le film, ce qui permet de sortir d'une simple hagiographie. 
Tandis que le livret demeurait informatif, factuel, cette conversation offre un regard cinéphile, parfois subjectif, sur le film. Les deux bonii se rejoignent et se complètent donc heureusement.

En savoir plus

Taille du Disque : 33 466 781 716 bytes
Taille du Film : 25 417 285 632 bytes
Durée : 1:45:55.307
Total Bitrate: 32,00 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 27,03 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27039 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Audio: English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 18,702 kbps

Par Stéphane Beauchet et Anne Sivan - le 6 janvier 2020

Partenariat