Menu
Test blu-ray

Journal intime

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 1 / 11 / 2020

Image

Un nouveau film de Nanni Moretti en Blu-ray, cette fois chez StudioCanal qui a réédité plusieurs de ses titres récemment restaurés. Journal intime a ainsi bénéficié des travaux du laboratoire L'Immagine Ritrovata en 2020, à partir du négatif original scanné en 4K. Le résultat est très loin du pauvre master qui était proposé jusqu'à présent en DVD, au couleurs ternes et presque monochromatiques. L'étalonnage est désormais mieux respecté, retrouve de belles nuances, enfin présenté dans ses caractéristiques photochimiques originelles. Les couleurs sont naturelles, peu clinquantes mais équilibrées, avec des contrastes ajustés. La définition est précise, comme le niveau de détail, l'image étant texturée d'un grain fin mais très discret. Seul un court passage, la session de chimiothérapie filmée en 16mm, apparaît logiquement plus épais. La copie a été parfaitement stabilisée et nettoyée. On notera surtout que le film retrouve son format original 1.66, après le master 1.85 du DVD.

DVD StudioCanal (2005) vs. Blu-ray StudioCanal (2020) : 1 2 3 4 5 6 7

Son

Journal intime est proposé en version originale dans deux mixages différents, tous deux parfaitement nettoyés et bénéficiant d'une bonne dynamique. La spatialisation reste encore mesurée, avec des dialogues et des ambiances qui restent assez neutres et sans effets particuliers. Le son gagne par contre en ampleur (et en surround) avec la musique de Nicola Piovani et certains morceaux choisis par Moretti (notamment Keith Jarett au rendu très enveloppant pendant l'hommage à Pasolini). La chanson d'Angélique Kidjo apparaît, par contre, beaucoup plus plate par rapport à la VF, mais cela semble être une caractéristique du mixage d'origine. On remarquera également une poussée de phasing sur plusieurs passages en 5.1 (le son d'ambiance de la scène sur le ferry, vers la 47e minute, et la chanson pendant le générique de fin) qui sont par contre intacts sur la piste stéréo. La version française bénéficie d'un simple mono (sans doute d'origine) mais de bonne qualité, fidèle à l'esprit du film, d'une propreté et d'une clarté irréprochables.

Suppléments

Conférence de presse au Festival de Cannes (75 min - SD - 4/3 - VOSTF)
En guise de supplément, StudioCanal a la bonne idée de proposer la conférence de presse du Festival de Cannes, en 1994, menée par Jean A. Gili. Entouré de l'acteur Renato Carpentieri et de ses producteurs Angelo Barbagallo et Nella Banfi, Nanni Moretti évoque son "cinéma de la réalité" et la fabrication "artisanale" de Journal intime, écrit et tourné au fur et à mesure pendant un an. Un film à taille humaine où il a eu envie de se faire plaisir, où il retrouve la liberté et l'inconscience de ses premiers court-métrages en Super 8. Il répond (pas toujours très précisément) à des questions sur le film : l'hommage à Pasolini, le plan improvisé du ferry "qui semble sortir de terre", le choix de ses acteurs, professionnels ou amateurs, l'absence de femmes, la conception de la scène avec Jennifer Beals, sa vision d'une génération (de parents) qui découvre la maternité et la paternité. On apprend surtout de sa méthode de travail, inspirée par ses court-métrages et ses "cahiers filmés", comme des prises de notes. Le réalisateur parle du retour d'un cinéma de qualité dans un cinéma italien en crise, et répond à de nombreuses questions sur la situation politique de son pays, "quelque chose de très grave" puisque le chef du gouvernement (Silvio Berlusconi) contrôle aussi l'information : intérêts publics et privés se mélangent dangereusement dans une Italie où règne une "paresse politique", entre ignorance et indifférence.

En savoir plus

Taille du Disque : 44 567 225 687 bytes
Taille du Film : 31 962 316 800 bytes
Durée : 1:40:45.000
Total Bitrate: 42,30 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 34,87 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34874 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1229 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit / DN -3dB)
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1149 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2666 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit / DN -1dB)
Subtitle: French / 0,077 kbps
Subtitle: French / 23,441 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 4 mars 2021

Partenariat