Menu
Test blu-ray

Il Mattatore

BLU-RAY - Région B
Carlotta
Parution : 11 / 10 / 2017

Image

Carlotta a relancé sa collection italienne depuis quelques mois, rééditant d'anciens titres de son catalogue ou proposant des films récemment restaurés comme Il Mattatore, traité en 2K par Luce Cinecittà à partir du négatif 35mm original. Les plans truqués (fondus, titrages) et de brefs segments trop endommagés ont été extraits d'un contretype : vous remarquerez aisément les passages d'une source à l'autre, ce contretype étant d'une qualité sensiblement inférieure. Sa texture est beaucoup moins précise et la pellicule est parfois mal tirée, avec une partie de l'image plus floue. Heureusement, le négatif étant en bon état, le rendu général est très satisfaisant : le trait est assez fin, le niveau de détail précis, la copie globalement stable, avec une belle palette de gris et des contrastes la plupart du temps assez équilibrés (on regrettera seulement que le niveau de noir ne soit pas toujours homogène). Le négatif a sans doute été scanné "à sec" puisque les plus attentifs pourront parfois remarquer une pellicule légèrement rayée (le scan "par immersion" évite ce défaut). On notera également beaucoup de poils en bords de cadre et quelques effets de moirage sur les mailles de certaines vestes très détaillées.

Son

La bande-son, entièrement post-synchronisée, a été restaurée à partir du négatif son 35mm original. Celle-ci ayant été nettoyée de toute impureté, le rendu est conforme aux caractéristiques d'origine, avec une dynamique faible mais un son aussi cristallin que possible. Les voix sont claires, les ambiances bien restituées et la musique est saturée (pendant le générique). On ne relève aucun souffle disgracieux. Le film est proposé en DTS-HD Master Audio mono et PCM mono plein débit, aux caractéristiques très proches.

Suppléments


L'escroc magnifique (25 min - 1080p)
Le réalisateur Michel Hazanavicius (les OSS 117 ou The Artist) parle de Il Mattatore qu'il avait envisagé de refaire, il y a une dizaine d'années, avec son complice Jean Dujardin. Ce film, "cousin de Wilder et Lubitsch", réunit des ingrédients "à maturation" dans une comédie "au pessimisme joyeux" qui recherche l'équilibre entre la farce et le portrait d'une société. Hazanavicius parle de ce "rôle à tiroirs" où le personnage est lui-même un acteur, "presque un catalogue des faiblesses de l'âme humaine", et analyse le jeu de Vittorio Gassman ("son personnage de cabot magnifique est en train de se mettre en place"). Il loue les qualités d'un scénario "écrit de manière virtuose", sauvé du film à sketchs par des "twists hyper habiles". On sait Michel Hazanavicius très cinéphile et c'est un grand plaisir de l'écouter ici. En cherchant une relève à des gens comme Bertrand Tavernier, on y verrait presque un futur passeur...

On trouvera également la bande-annonce 2017 (1 min 25 - 1080p) réalisée pour la sortie en salles, en juin dernier. Il n'y a malheureusement pas la bande-annonce d'origine.


En savoir plus

Taille du Disque : 37 573 036 926 bytes
Taille du Film : 31 251 152 448 bytes
Durée : 1:43:25.365
Total Bitrate: 40,29 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 34,90 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34902 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1102 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: Italian / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit
Subtitle: French / 38,849 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 31 octobre 2017