Menu
Test blu-ray

Frances

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 28 / 4 / 2021

Image

Nouvel opus de la collection Make My Day ! avec l'un des plus beaux rôles de Jessica Lange dans le méconnu Frances, qui n'avait eu droit qu'à une seule édition Blu-ray, en Espagne, il y a deux ans. Le master proposé aujourd'hui en France est sans doute identique et n'est à l'évidence pas très récent, mais il conserve heureusement quelques bons arguments pour une présentation encore honnête. Les contrastes sont bien gérés et équilibrés, et la colorimétrie se montre plutôt convaincante malgré des relents magenta parfois bien posés. La copie est presque stable et bénéficie d'une propreté irréprochable. Mais le principal souci de l'image vient de sa douceur appuyée, sa précision modeste limitée par les capacités techniques d'un scan HD daté. Le niveau de détail peine à convaincre (il reste très en retrait) malgré un trait juste correct. Même les gros plans ne gagnent pas en piqué et le grain reste souvent très discret, toujours très épais. Il s'agit du seul master HD actuellement disponible.

Son

La version originale est proposée dans un mixage stéréo très simple et un peu curieux : seule la musique de John Barry utilise la spatialisation quand les bruitages alternent des effets mono et parfois stéréo. Précisons que la spatialisation demeure toujours très mesurée. Les voix sont claires et le film ne souffre pas de souffle disgracieux. La version française mono se montre beaucoup plus modeste, surtout durant les passages musicaux marqués par une nette absence d'ampleur. Les sifflantes sont mesurées, l'ensemble reste clair, sans souffle.

Suppléments

Présentation de Jean-Baptiste Thoret (9 min - HD)
Le critique et réalisateur explique pourquoi ce film oublié intègre aujourd'hui sa collection Make My Day ! Il revient sur l'histoire tragique de Frances Farmer, actrice prometteuse et anticonformiste qui ne se pliera pas aux règles hollywoodiennes, sera marginalisée par sa liberté d'esprit et deviendra une icône de la pop culture (Mylène Farmer, Nirvana). Thoret analyse très rapidement ce biopic classique qui cherche les raisons profondes d'un personnage-métaphore d'une société imposant une normalité, qui reste toujours une énigme.

Frances revu par Mathieu Larnaudie (56 min - HD)
Auteur d'un roman sur "le cas Frances Farmer", sorti en 2015, Mathieu Larnaudie parle longuement de l'actrice par rapport à la structure de son livre, analysant une personnalité qui mêle sensibilité artistique et provocations, comme un "réactif dramatique", mais dont la filmographie resta peu passionnante, à deux ou trois exceptions près. Il évoque "une femme d'idées" qui voulait changer le monde, au "parcours politique passionnant" entamé dès ce discours sur la mort de Dieu, prononcé à seize ans devant des parents d'élèves, première manifestation d'une vie émaillée de thématiques religieuses, comme le souligne Larnaudie, notamment par son rapport aux studios de cinéma qui "fabriquent des icônes". Trahie et déçue par le Broadway avant-gardiste de l'époque, Frances Farmer se révoltera contre un système "qui est en train de la fabriquer à sa place" : Mathieu Larnaudie parle alors de son (notre) rapport à l'image qui a envahi notre réalité depuis un siècle, une sorte de lumière à double tranchant, un instrument d'embellissement autant que de torture. L'auteur prend ses distances avec l'hypothèse de la lobotomie montrée dans le film, et souligne que le show TV où l'actrice se disait être assagie trahissait une fureur toujours vivace, mais maîtrisée...

En savoir plus

Taille du Disque : 47 794 647 165 bytes
Taille du Film : 37 198 866 432 bytes
Durée : 2:20:09.192
Total Bitrate: 35,39 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,97 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29977 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1809 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1561 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,276 kbps
Subtitle: French / 30,936 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 29 juin 2021