Menu
Test blu-ray

Cape et poignard

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 15 / 10 / 2019

Image

Le master vidéo utilisé pour ce Blu-ray est le même que celui utilisé par OliveFilms aux Etats-Unis, le transfert 2K d'une copie de préservation appartenant à UCLA. Le travail de préservation ayant été financé par la Film Foundation de Martin Scorsese mais avec une restauration partielle. En effet, si d'un point de vue de la définition, le transfert possède des qualités indéniables, l'élément chimique de base utilisé reste très abîmé avec de nombreuses rayures tout au long du long métrage, Rimini s'en excusant avec un panneau d'avertissement au début du film. Pour ce titre, il n'y a donc pas eu de tentative malheureuse de nettoyer l'image, et bien lui en a pris. Le choix de montrer le master tel qu'il est reste la meilleure option dans ce cas précis, le nettoyage manuel qui s'imposait est beaucoup trop coûteux. Toute tentative à moindre coût aurait probablement abouti à dénaturer l'image. Celle-ci conserve ainsi une texture naturelle et un piqué assez plaisant. Un noir et blanc nuancé avec une grande richesse de niveaux de gris fait également partie des qualités de ce transfert. La compression est de qualité respectable. Vous pouvez consulter, via les liens ci-dessous, quatre comparatifs image avec l'édition OliveFilms ; hormis une légère différence de gamma et une relative faiblesse d'encodage sur le comparatif 2, les deux éditions sont techniquement très proches.

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3  Comparatif 4

Son

La version originale proposée en PCM est en bien meilleur état que l'image, les dialogues sont clairs, sans souffle ni craquements. L'ensemble est plutôt agréable à l'écoute. La version française n'est pas d'époque et semble avoir été réalisée dans les année 90, le son très mat des dialogues tranche avec les ambiances légèrement polluées par le souffle.

Suppléments

Fritz Lang, nazis et espions (23 min -  HD)
Bernard Eisenschitz, historien d'origine allemande à qui l'on doit la récente reconstruction des films de Jean Vigo, revient dans un premier temps sur la non-relation que Fritz Lang entretint avec le nazisme (bien que les nazis vouaient une grande admiration pour Les Nibelungen) et son départ précipité pour la France puis les Etats-Unis. La deuxième partie de cet excellent entretien est consacré à la carrière de Lang à Hollywood et aux quatre films que le cinéaste consacra au nazisme et à la Deuxième Guerre mondiale (Chasse à l'homme, Espions sur la Tamise, Les Bourreaux meurent aussi et Cape et poignard). L'historien aborde également l'évolution des studios dans leur approche du nazisme en fonction de leur sensibilité politique (il y avait des studios Républicains et un studio Démocrate ( la Warner)).


Le projet Cape et poignard (23 min - HD)
Christian Viviani est écrivain et maître de conférence en cinéma bien connu des cinéphiles. Ici son approche du film de Fritz Lang s'établit autour d'une rivalité sous-jacente entre Hitchcock et Lang. Il est vrai que la thématique et les genres abordés se font souvent écho chez les deux cinéastes, surtout dans les années 30 et 40. Plus tard, Hitchcock se serait inspiré de Cape et poignard pour Le Rideau déchiré. Du côté de Lang, House by the River possède réellement des accents hitchcokiens d'après Viviani.

En savoir plus

Disc Label: CAPE_ET_POIGNARD
Disc Size: 36,950,655,484 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00000.MPLS
Size: 25,536,036,864 bytes
Length: 1:46:39.351
Total Bitrate: 31.92 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 26973 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz /  1536 kbps / 16-bit
Audio: English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz /  1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 0.188 kbps
Subtitle: French / 15.767 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 13 novembre 2019

Partenariat